Annonce

Réduire
Aucune annonce.

coupable de reboire après une cure en mars 2017

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    coupable de reboire après une cure en mars 2017

    Culpabilité...de continuer à boire après une première cure....en mars 2017
    J'y ai cru en revenant de las bas mais non....c'est trop dur

    #2
    Re : coupable de reboire après une cure en mars 2017

    pas coupable mais malade
    j'ai fait la meme chose que toi
    peut etre meme pire
    5 semaines de cure et j'ai premediter ma realcoolisation
    je regrette maintenant
    mon experience me montre que l'alcool peut etre une comorbidite
    c'est a dire une complication d'un etat sous jacent psychopathologique
    compensee par l'alcool
    tu n'es pas coupable
    et en plus tu as fait une cure ( c'est remarquable)
    la culpabilite c'est terrible
    retente des soins
    j'ai vu des gens y arriver au bout de huit cure
    ( je parle pas des sevrages rapides d'une semaine )
    moi je suis a bout
    mais je vais te dire une chose
    tu es dans le parcours de soin
    c'est pas un echec c'est une etape
    et c'est vrai que c'est hyper dur

    Commentaire


      #3
      Re : coupable de reboire après une cure en mars 2017

      l'alcool c'est vraiment de la merde
      moi je vis avec peu
      si j' avais pas touché au cannabis
      17 annees sans fumer ( cette merde )
      si on fume du cannabis
      et qu'on est un peu fragile
      c'est la fin
      pour l'alcool je sais que pour moi
      c'est juste un remplacement
      shit = merde
      j'essaye de respecter le parcours de tout le monde
      mais je sais que je ne suis pas a la hauteur
      Dernière modification par ramachandra, 31/03/2018, 12h29.

      Commentaire


        #4
        Re : coupable de reboire après une cure en mars 2017

        Envoyé par rossignol06
        Culpabilité...de continuer à boire après une première cure....en mars 2017
        J'y ai cru en revenant de las bas mais non....c'est trop dur


        pour l'instant cela te parait trop dur, peut être que tu n'arrives pas a te projeter dans l'avenir et que de ce fait l'alcool servirait a assommer ton présent.
        on peut devenir abstinent au bout de 10 cures, très rare ceux qui y parviennent en une fois

        il est vrai qu'avant d'entrer en cure, nous devons être décidés fermement d’arrêter, la cure est une béquille parmi tant d'autres!
        ne t'avoues pas vaincu, tu es au départ d'une belle décision celle de sortir de l'enfer, rien est perdu, il faut frapper a toutes les portes pour y arriver! (médecin, alcoologue, psy, cures etc...)

        au plaisir de te lire
        Dernière modification par kote a losse!, 01/04/2018, 15h02.

        Commentaire


          #5
          Re : coupable de reboire après une cure en mars 2017

          Envoyé par rossignol06
          Culpabilité...de continuer à boire après une première cure....en mars 2017
          J'y ai cru en revenant de las bas mais non....c'est trop dur
          Bonjour,

          Pareil, j'avais rebu aussi. Pas tout de suite mais assez vite. D'autant que j'avais pris de méga-risques, presque réuni les conditions pour reboire. En fait, la cure ne m'avait rien appris. Ou plutôt si, elle avait déposé des graines qui ont germé plus tard.
          Le truc est de sortir d'un cercle vicieux : je bois parce que ça ne va pas, ça ne va pas parce que je bois. Le fil sur lequel il faut tirer, c'est la confiance, en soi, en la possibilité que ça marche, en une vie sans alcool etc. Et comme on est enfermé lorsqu'on boit, cetteconfiance ne peut venir que de l'extérieur, d'où la nécessité d'ouvrir toutes les portes, addicto, CSAPA, psy mais aussi dans la vie, toutes sortes d'ouvertures.

          Bon courage.
          Un truc que j'ai compris : ça. Un autre, plus intéressant :
          "Those who don't believe in magic will never find it." Lewis Carroll

          Commentaire


            #6
            Re : coupable de reboire après une cure en mars 2017

            je regrette a mort
            bien sur que j'etais plus fort que l'alcool
            la grosse blague
            c'est l' abstinence heureuse qui gagne
            moi je n'ai pas trouvé ca
            donc je cherche une nouvelle clinique
            qui va me soigner
            COURAGE

            Commentaire


              #7
              Re : coupable de reboire après une cure en mars 2017

              Bonjour Ramachandra
              Envoyé par ramachandra
              donc je cherche une nouvelle clinique
              qui va me soigner
              COURAGE
              En fait, tu cherches une nouvelle clinique où tu vas te soigner.
              Si ça ne part pas de nous, tout, 1. la volonté 2. le soin 3. la constance pour faire durer l'arrêt... alors rien ne se produit.

              BJ
              Un truc que j'ai compris : ça. Un autre, plus intéressant :
              "Those who don't believe in magic will never find it." Lewis Carroll

              Commentaire


                #8
                Re : coupable de reboire après une cure en mars 2017

                1 la volonte d'un acoolique c'est de boire
                ( mais je sais que c'est ambivalent...)
                2 le soin peut etre completement raté par des mauvaises cures ( c'est pas toujours la faute des curistes)
                3 le suivi est important , ca c'est sur ,on reste tres fragile

                je cite "alors rien ne se produit"
                moi je dis alors on n'utilise plus le produit
                Dernière modification par ramachandra, 02/04/2018, 16h30.

                Commentaire


                  #9
                  Re : coupable de reboire après une cure en mars 2017

                  Envoyé par ramachandra
                  1 la volonte d'un acoolique c'est de boire
                  ( mais je sais que c'est ambivalent...)
                  Je ne crois pas. Rarement. Et plus du tout quand on a l'idée d'arrêter. La pulsion liée à l'addiction, il ne faut pas la confondre avec la volonté. Et je pense que si on ne sent pas cette volonté d'arrêter, la cure est inutile.
                  2 le soin peut etre completement raté par des mauvaises cures ( c'est pas toujours la faute des curistes)
                  C'est pas une question de faute mais de responsabilité. Arrêter de boire c'est devenir responsable de soi. En théorie un sevrage forcé devrait pouvoir suffire, dans un premier temps. Le reste, les outils, en cure, c'est peut-être considéré comme traitement mais c'est surtout de l'aide, du soutien, du plus.
                  3 le suivi est important , ca c'est sur ,on reste tres fragile.
                  Je ne parlais pas de suivi mais de garder cette volonté sur la longue durée, effectivement soutenue par le suivi
                  [/B]
                  Bonne suite
                  Un truc que j'ai compris : ça. Un autre, plus intéressant :
                  "Those who don't believe in magic will never find it." Lewis Carroll

                  Commentaire

                  Unconfigured Ad Widget

                  Réduire
                  Chargement...
                  X