Annonce

Réduire
Aucune annonce.

accident du travail et rechute non reconnue.

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    #31
    Re : accident du travail et rechute non reconnue.

    Envoyé par mongejm
    .........
    j'ai deja rencontre d'autre association sur ce site je ne les et jamais critiquer plus que le fait comme pour la mienne
    ........
    Si, là:
    http://www.atoute.org/n/forum/showpo...80&postcount=8
    C'est juste un exemple, sans rancune.
    Bon, ça n'est pas le lieu pour ce genre de discussions, on arrête.

    A bientôt,

    mab
    mab °°°


    Je ne viens plus aussi souvent par ici, mais vous pouvez me contacter par message privé. Je vous répondrais le plus vite possible.

    Commentaire


      #32
      Re : accident du travail et rechute non reconnue.

      Envoyé par mab
      Si, là:
      http://www.atoute.org/n/forum/showpo...80&postcount=8
      C'est juste un exemple, sans rancune.
      Bon, ça n'est pas le lieu pour ce genre de discussions, on arrête.

      A bientôt,

      mab
      le jour ou j'aurait de la rencune sa se saura et il n'et pas encore ariver au plaisir

      Commentaire


        #33
        Re : accident du travail et rechute non reconnue.

        adressé a mongjm et mab !
        je suis etonné d'etre au milieu d'une mini bataille !
        ce n'est pas ce ke je demandais !
        je demandais de l'aide et des tuyaux !
        dommage d'en arriver là entre vous !
        alors à ceux qui voudrons bien m'aider merci !
        je dois eclaicir les dires : je ne suis pas à la recherche d'une mise en invalidité ni etre à la cotorep !
        je veux simplement savoir comment faire pour que la rechute de mon accident de travail soit reconnue!
        les 2 expertises disent expressement que mes douleurs sont bien du a l'accident mais qu'on ne peut les rattachées a l'AT !!!! vous y comprennez quelque chose vous ?
        pas moi ...toute cette ambivalence !! on dit oui d'un coté et de l'autre on sort le parapluie !
        et la meilleure c kon me demande de faire une demande de mise en longue maladie ""qui est justifiée par les textes et là aussi on me la refuse !!!
        y'a de quoi devenir fou..........
        alors à vous ................MERCI

        Commentaire


          #34
          Re : accident du travail et rechute non reconnue.

          Envoyé par dauphindu24
          adressé a mongjm et mab !
          je suis etonné d'etre au milieu d'une mini bataille !
          ce n'est pas ce ke je demandais !
          je demandais de l'aide et des tuyaux !
          dommage d'en arriver là entre vous !
          alors à ceux qui voudrons bien m'aider merci !
          je dois eclaicir les dires : je ne suis pas à la recherche d'une mise en invalidité ni etre à la cotorep !
          je veux simplement savoir comment faire pour que la rechute de mon accident de travail soit reconnue!
          les 2 expertises disent expressement que mes douleurs sont bien du a l'accident mais qu'on ne peut les rattachées a l'AT !!!! vous y comprennez quelque chose vous ?
          pas moi ...toute cette ambivalence !! on dit oui d'un coté et de l'autre on sort le parapluie !
          et la meilleure c kon me demande de faire une demande de mise en longue maladie ""qui est justifiée par les textes et là aussi on me la refuse !!!
          y'a de quoi devenir fou..........
          alors à vous ................MERCI
          Je suis sincèrement désolée, je te fais toute mes excuses. je m'emporte un peu facilement.

          J'avais bien compris ton but. Faire reconnaitre ton accident et retrouver ta vie, ton boulot...
          Personne ne devrait souhaiter se retrouver en invalidité, cela n'est pas une fin en soi.

          Dans ce genre de situation on se retrouve dans un tourbillon administratif, sans rien y comprendre! C'est pourquoi je pense qu'il faut que tu te fasses aider par des gens qui s'y connaissent, qui vont étudier ton dossier avec toi. Connaitre toute les ficelles, c'est un vrai métier. Je ne pense pas que tu puisses trouver une aide de ce type sur un forum.

          Il est certain que quelque chose cloche dans ton dossier! Il te faut de l'aide et vite, avant que les procédures soient trop avancées. Je continuerais à discuter avec toi si tu le souhaites. Malheureusement, même si j'ai acquis certaines connaissances depuis mon accident, elles restent limitées.
          Bon courage à toi, donne des nouvelles,

          mab
          mab °°°


          Je ne viens plus aussi souvent par ici, mais vous pouvez me contacter par message privé. Je vous répondrais le plus vite possible.

          Commentaire


            #35
            Re : accident du travail et rechute non reconnue.

            Envoyé par mab
            Je suis sincèrement désolée, je te fais toute mes excuses. je m'emporte un peu facilement.

            J'avais bien compris ton but. Faire reconnaitre ton accident et retrouver ta vie, ton boulot...
            Personne ne devrait souhaiter se retrouver en invalidité, cela n'est pas une fin en soi.

            Dans ce genre de situation on se retrouve dans un tourbillon administratif, sans rien y comprendre! C'est pourquoi je pense qu'il faut que tu te fasses aider par des gens qui s'y connaissent, qui vont étudier ton dossier avec toi. Connaitre toute les ficelles, c'est un vrai métier. Je ne pense pas que tu puisses trouver une aide de ce type sur un forum.

            Il est certain que quelque chose cloche dans ton dossier! Il te faut de l'aide et vite, avant que les procédures soient trop avancées. Je continuerais à discuter avec toi si tu le souhaites. Malheureusement, même si j'ai acquis certaines connaissances depuis mon accident, elles restent limitées.
            Bon courage à toi, donne des nouvelles,

            mab
            votre probleme de reconaisance de (rechute) surtout pour les mp/at n'et pas nouveau ..c'est une particulariter des MP/AT , et de la caise qui ne veut pas prendre en compte certain elements ,comme la douleur une fois consolider , vous vous traiter et c'est tous a moin de ne pouvoir etre que dans une chaisez roulante et sous pompe a morfine et deriver de la situation vous n'aver plus rien , voila l'avis des MP/AT il on de bonne raison de penser comme sa , pour eu surtout , et encore a priorie il ne vous on pas encore fait le coup de la pâthologie jetable , quand vous aver de multiple pathologies on vous les separes et ne les compte que a part et oui un individue a pathologie multiple pour le services AT/MP se n'et pas un seul individue mes plusieur eparpier ou on jete cetaine de ces pahologies a la poubelle vous voyer ca comme vous vouler ,mes dans tous les cas ses vous qui trinquer pas eu voila la logique et pour en finir vous coinseile comme l'internaute de choisir qu'equ'n pour vous aider ...la batail ne sera pas simple si vous aver peur d'afronter l'administration l'aiser tomber et tous de suite si non je sui avotre disposition en priver la batail nas sera pas et je ne vous promet que de longue geure et duel a mort ces vous ou eu ces gratuit vener me rejoindre en priver ou choisiser qu'equ'n et surtout acrocher vous on va decoler a bientot

            Commentaire


              #36
              Re : accident du travail et rechute non reconnue.

              merci à vous 2 de rentrer dans le chemin de l'aide et non de la guéguerre inter assos !
              je voudrais dire a mongejm que je ne sais pas comment le rejoindre ????????
              toute proposition d'aide est la bienvenue car je nage en plein brouillard !
              je ne sais par ou commencer !
              à vous de me le dire !
              merci !
              pour l'instant j'ai mis mon dossier dans les mains d'un avocat pour contester ma mise en disponibilité d'office pour raison de santé pour 6 mois !
              je trouve abherant d'etre mis sur la touche par le comité medical qui malgrès les lettres et demandes de medecin du travail et medecin generaliste qui demandaient une mise en longue maladie !!
              de plus en plus de gens qui ne vous connaissent pas et qui n'ont bien souvent qu'une partie infime de votre dossier medical sous les yeux jugent de votre etat !!!!
              j'eusse preféré qu'ils me fassent une fois de plus passer devant un expert !!
              mais tant qu'ils seront à la solde de mon employeur je pense que je n'aurais jamais gain de cause..........
              toujours pas consolidé et en plus privé de mes droits à la retraite et avancement pendant 6 mois si c pas se foutre du monde !!!! grrrrrrrrrrr
              bref me sent pas bien avec toutes ces pressions !
              s'ills veulent que je craque c bien parti !
              un infirmier de plus en plus desabusé !
              merci de votre aide !et au plaisir de vous lire !
              Envoyé par mongejm
              votre probleme de reconaisance de (rechute) surtout pour les mp/at n'et pas nouveau ..c'est une particulariter des MP/AT , et de la caise qui ne veut pas prendre en compte certain elements ,comme la douleur une fois consolider , vous vous traiter et c'est tous a moin de ne pouvoir etre que dans une chaisez roulante et sous pompe a morfine et deriver de la situation vous n'aver plus rien , voila l'avis des MP/AT il on de bonne raison de penser comme sa , pour eu surtout , et encore a priorie il ne vous on pas encore fait le coup de la pâthologie jetable , quand vous aver de multiple pathologies on vous les separes et ne les compte que a part et oui un individue a pathologie multiple pour le services AT/MP se n'et pas un seul individue mes plusieur eparpier ou on jete cetaine de ces pahologies a la poubelle vous voyer ca comme vous vouler ,mes dans tous les cas ses vous qui trinquer pas eu voila la logique et pour en finir vous coinseile comme l'internaute de choisir qu'equ'n pour vous aider ...la batail ne sera pas simple si vous aver peur d'afronter l'administration l'aiser tomber et tous de suite si non je sui avotre disposition en priver la batail nas sera pas et je ne vous promet que de longue geure et duel a mort ces vous ou eu ces gratuit vener me rejoindre en priver ou choisiser qu'equ'n et surtout acrocher vous on va decoler a bientot

              Commentaire


                #37
                Re : accident du travail et rechute non reconnue.

                Envoyé par dauphindu24
                merci à vous 2 de rentrer dans le chemin de l'aide et non de la guéguerre inter assos !
                je voudrais dire a mongejm que je ne sais pas comment le rejoindre ????????
                toute proposition d'aide est la bienvenue car je nage en plein brouillard !
                je ne sais par ou commencer !
                à vous de me le dire !
                merci !
                pour l'instant j'ai mis mon dossier dans les mains d'un avocat pour contester ma mise en disponibilité d'office pour raison de santé pour 6 mois !
                je trouve abherant d'etre mis sur la touche par le comité medical qui malgrès les lettres et demandes de medecin du travail et medecin generaliste qui demandaient une mise en longue maladie !!
                de plus en plus de gens qui ne vous connaissent pas et qui n'ont bien souvent qu'une partie infime de votre dossier medical sous les yeux jugent de votre etat !!!!
                j'eusse preféré qu'ils me fassent une fois de plus passer devant un expert !!
                mais tant qu'ils seront à la solde de mon employeur je pense que je n'aurais jamais gain de cause..........
                toujours pas consolidé et en plus privé de mes droits à la retraite et avancement pendant 6 mois si c pas se foutre du monde !!!! grrrrrrrrrrr
                bref me sent pas bien avec toutes ces pressions !
                s'ills veulent que je craque c bien parti !
                un infirmier de plus en plus desabusé !
                merci de votre aide !et au plaisir de vous lire !
                pour joindre un interneaute sur le site il y aplusieur methode il y a un lien sur l'avatar lui meme au dessus sur nom et si non jeanmarie.monge@laposte.net a biento mes peureux saptenir

                Commentaire


                  #38
                  Re : accident du travail et rechute non reconnue.

                  Envoyé par mab
                  Oh la jolie concurence inter-associative!!!

                  Je n'ai pas avancé qu'ils pouvaient tout faire, pour ma part ça m'a été utile, et j'ai rencontré pas mal de gens dans ce cas, mais aussi certains qui n'étaient pas ravis. Mais je ne suis pas la seule à la conseiller ici.

                  Néammoins, par rapport à d'autres, elle est très claire dans ses statuts, et ses comptes sont controlés, et c'est la première chose à vérifier lorsque l'on s'adresse à une association pour se faire aider. Parce qu'il y a vraiment de tout.

                  Mais bon, là, je crois que ça dérive. Je ne suis pas là pour faire du raccolage pour une asso, comme certains.

                  A bientôt

                  mab
                  les statue compte controler et les dires et action ausie comme dirait un de mes amie la voix de son maitre (sous entendue l'etat soit l'enemie du handicap )helas de nos jour il faut choisir vous ete pour l'etat et contre le handicap ou le contraire ci vous ete pour ceux qui veule faire apliquer la loies enbetement pieges et autre choses trapes pour la fnath rien de cecie ces imposible a moin d'etre vendue

                  Commentaire


                    #39
                    Re : accident du travail et rechute non reconnue.

                    Envoyé par mongejm
                    les statue compte controler et les dires et action ausie comme dirait un de mes amie la voix de son maitre (sous entendue l'etat soit l'enemie du handicap )helas de nos jour il faut choisir vous ete pour l'etat et contre le handicap ou le contraire ci vous ete pour ceux qui veule faire apliquer la loies enbetement pieges et autre choses trapes pour la fnath rien de cecie ces imposible a moin d'etre vendue
                    Je croyais qu'on en avait fini.... Ce n'est pas le lieu.

                    Mab
                    mab °°°


                    Je ne viens plus aussi souvent par ici, mais vous pouvez me contacter par message privé. Je vous répondrais le plus vite possible.

                    Commentaire


                      #40
                      Re : accident du travail et rechute non reconnue.

                      Envoyé par mab
                      Je croyais qu'on en avait fini.... Ce n'est pas le lieu.

                      Mab
                      on avait finis mes je suis tomber sur une heresit que je modifit , certain heretique me font directement dreser le poil et la fnath en fait clairement partie je la considaire comme enemie j'usqua que que celle ci montre patte blanche et a mon avis personel ses pas demain que cella arrivera salutations mongejm

                      Commentaire


                        #41
                        Re : accident du travail et rechute non reconnue.

                        bonjour à tous, je vois que nous sommes nombreux dans une telle situation
                        Je suis employée libre service dans un magasin qui appartient à la filière d'Auchan, mon activité est de porter des cartons
                        en permanence pour la mise en rayon.
                        Le 5 Décembre 2005, en portant un carton estimé à 20 kg je me blesse dans le dos, résultat lumbago, lombalgie et 5 semaines
                        d'arrêt.
                        Après mes 5 semaines d'arrêt et n'ayant plus aucune douleur mon médecin traitant décide de me faire reprendre mon activité
                        professionnelle.
                        Je ne suis nullement épargner, mes supérieurs me font reprendre mon activité sans me ménager, bien au contraire, il me donne
                        plus de travail, des charges encore plus lourd et à mettre en rayon avec moins d'heures. je demande à la responsable des bureaux si je dois passer a la médecine du travail elle me dit qu'elle n'en sait rien. c'est la premiere fois pour moi que ça arrive et personne ne m'aide donc je pensais avoir une convocation pour ma reprise mais rien du tout.
                        Second résultat après quelques jours je me reblesse dans le dos en portant des charges plus lourdes et mon état de santé par
                        rapport au premier accident et pire, je souffre dans le dos, et toute ma jambe droite, je ne peux rester assise très
                        longtemps et me relever même du chaise est un calvaire, je suis dans l'obligation de marcher 4 semaines avec des béquilles
                        et mon médecin m'a remis en arret avec rechute et pour lui je suis en accident de travail, je passe un scanner qui révéle, une scoliose et une ernie discale en L4 et L5, avant cet accident je n'avais aucun souci au niveau de mon dos alors que je fais ce métier depuis quelques années.
                        Quelques jours plus tard je suis complétement bloqué du dos donc hospitalisation en urgence mais que pour une journée et
                        toujours avec des béquilles et rester plus de dix minutes debout n'est pas possible car j'ai comme un feu dans toute la
                        jambe droite et pour soulager légerement la douleur je dois me basculer un peu sur la gauche, le médecin traitant voit la
                        une inflammation du nerf suite à mon bloçage et l'urgentiste me demande pourquoi j'ai reporté du lourd (c'est mon métier non), pour lui je suis stupide.
                        Depuis mon second arrêt je suis considéré en maladie, et aujourd'hui même la sécurité sociale m'a convoquée pour passer à un médecin conseil.
                        Je me présente, le médecin conseil remplit un dossier sans me dire un mot, il continu, ne me parle quasiment pas, et ne me regarde pas une seconde m'osculte "à la va vite, sans plus" continu son dossier sans même me poser de question sur le pourquoi de mon second arrêt et me dit très clairement que je ne repasserais pas en accident de travail et je resterais en maladie.
                        Ce que je ne comprends pas c'est que normalement et j'ai une preuve sur un mail de la sécurité sociale, tout dossier doit repasser en commission des médecins, alors pourquoi ce médecin conseil me dit déjà que je ne repasserais pas en accident de travail ? A t-il le droit de me dire cela ? Les décisions sont prise avant même de passer en commission ? J'ai l'impression que oui ...
                        Tout ce qui est arrivé est bien dûe à mon second accident de travail et je trouve que la scoliose n'est qu'une excuse pour me refuser le status "accident de travail", je veux bien que la sécurité sociale veut récupérer au maximum de l'argent mais qu'elle reprend ça sur les gens qui joue la comédie et non sur les gens qui souffre vraiment dûe à un accident de travail.
                        Pourriez vous m'aider à comprendre et me dire comment je dois faire si je ne suis reconnu en accident de travail et ce médecin conseil à t'il le droit de me dire que je serais considéré en maladie ? A t'il son mot à dire dans ce dossier ? Ce dernier peut prendre une telle décision ? J'attends son courrier il m'a dit que j'allais l'avoir d'ici 8 huit jours, et il m'a dit que je serais payé en accident de travail a compté de la date du second arret jusqu'au jour de la reception du courrier qui m'annoncera que je suis reconnu qu'en maladie (ya plus rien à comprendre la) et il m'a dit de continuer quand même a voir des specialistes, de faire la kiné (150 euros pour 10 seances) et de voir souvent le médecin, vous connaissez vous même les tarifs et avec un salaire de 700 euros par mois et la qu'un salaire en maladie je vous laisse imaginer un peu.
                        merci a tous et j'espere qu'on arrivera au bout de nos peines, j'ai ecris à l'ordre des médecins ce matin même si j'ai une réponse je l'a fait parvenir ici pour vous aider aussi un peu
                        bon courage à tous (tunguska1307@hotmail.fr)
                        Dernière modification par insyde, 30/03/2006, 13h27.

                        Commentaire


                          #42
                          Re : accident du travail et rechute non reconnue.

                          Envoyé par insyde
                          bonjour à tous, je vois que nous sommes nombreux dans une telle situation
                          Je suis employée libre service dans un magasin qui appartient à la filière d'Auchan, mon activité est de porter des cartons
                          en permanence pour la mise en rayon.
                          Le 5 Décembre 2005, en portant un carton estimé à 20 kg je me blesse dans le dos, résultat lumbago, lombalgie et 5 semaines
                          d'arrêt.
                          Après mes 5 semaines d'arrêt et n'ayant plus aucune douleur mon médecin traitant décide de me faire reprendre mon activité
                          professionnelle.
                          Je ne suis nullement épargner, mes supérieurs me font reprendre mon activité sans me ménager, bien au contraire, il me donne
                          plus de travail, des charges encore plus lourd et à mettre en rayon avec moins d'heures. je demande à la responsable des bureaux si je dois passer a la médecine du travail elle me dit qu'elle n'en sait rien. c'est la premiere fois pour moi que ça arrive et personne ne m'aide donc je pensais avoir une convocation pour ma reprise mais rien du tout.
                          Second résultat après quelques jours je me reblesse dans le dos en portant des charges plus lourdes et mon état de santé par
                          rapport au premier accident et pire, je souffre dans le dos, et toute ma jambe droite, je ne peux rester assise très
                          longtemps et me relever même du chaise est un calvaire, je suis dans l'obligation de marcher 4 semaines avec des béquilles
                          et mon médecin m'a remis en arret avec rechute et pour lui je suis en accident de travail, je passe un scanner qui révéle, une scoliose et une ernie discale en L4 et L5, avant cet accident je n'avais aucun souci au niveau de mon dos alors que je fais ce métier depuis quelques années.
                          Quelques jours plus tard je suis complétement bloqué du dos donc hospitalisation en urgence mais que pour une journée et
                          toujours avec des béquilles et rester plus de dix minutes debout n'est pas possible car j'ai comme un feu dans toute la
                          jambe droite et pour soulager légerement la douleur je dois me basculer un peu sur la gauche, le médecin traitant voit la
                          une inflammation du nerf suite à mon bloçage et l'urgentiste me demande pourquoi j'ai reporté du lourd (c'est mon métier non), pour lui je suis stupide.
                          Depuis mon second arrêt je suis considéré en maladie, et aujourd'hui même la sécurité sociale m'a convoquée pour passer à un médecin conseil.
                          Je me présente, le médecin conseil remplit un dossier sans me dire un mot, il continu, ne me parle quasiment pas, et ne me regarde pas une seconde m'osculte "à la va vite, sans plus" continu son dossier sans même me poser de question sur le pourquoi de mon second arrêt et me dit très clairement que je ne repasserais pas en accident de travail et je resterais en maladie.
                          Ce que je ne comprends pas c'est que normalement et j'ai une preuve sur un mail de la sécurité sociale, tout dossier doit repasser en commission des médecins, alors pourquoi ce médecin conseil me dit déjà que je ne repasserais pas en accident de travail ? A t-il le droit de me dire cela ? Les décisions sont prise avant même de passer en commission ? J'ai l'impression que oui ...
                          Tout ce qui est arrivé est bien dûe à mon second accident de travail et je trouve que la scoliose n'est qu'une excuse pour me refuser le status "accident de travail", je veux bien que la sécurité sociale veut récupérer au maximum de l'argent mais qu'elle reprend ça sur les gens qui joue la comédie et non sur les gens qui souffre vraiment dûe à un accident de travail.
                          Pourriez vous m'aider à comprendre et me dire comment je dois faire si je ne suis reconnu en accident de travail et ce médecin conseil à t'il le droit de me dire que je serais considéré en maladie ? A t'il son mot à dire dans ce dossier ? Ce dernier peut prendre une telle décision ? J'attends son courrier il m'a dit que j'allais l'avoir d'ici 8 huit jours, et il m'a dit que je serais payé en accident de travail a compté de la date du second arret jusqu'au jour de la reception du courrier qui m'annoncera que je suis reconnu qu'en maladie (ya plus rien à comprendre la) et il m'a dit de continuer quand même a voir des specialistes, de faire la kiné (150 euros pour 10 seances) et de voir souvent le médecin, vous connaissez vous même les tarifs et avec un salaire de 700 euros par mois et la qu'un salaire en maladie je vous laisse imaginer un peu.
                          merci a tous et j'espere qu'on arrivera au bout de nos peines, j'ai ecris à l'ordre des médecins ce matin même si j'ai une réponse je l'a fait parvenir ici pour vous aider aussi un peu
                          bon courage à tous (tunguska1307@hotmail.fr)
                          Bonjour,

                          Une protection particulière a été instaurée pour les salariés victime d’un accident de travail (C.trav. art L 122-32-1.) justement pour éviter ce type de cas.
                          La période de suspension du contrat de travail se poursuit jusqu’à la visite médicale de reprise d’activité effectuée par le médecin de travail (C.Trav. art L 122-3-4)
                          Cette visite dont l’initiative appartient normalement à l’employeur peut aussi être sollicitée par le salarié soit auprès de son employeur, soit auprès du médecin de travail.
                          Seul l’avis du médecin de travail sur l’aptitude du salarié à reprendre son travail donné lors de la visite médicale met fin à la période de suspension du contrat de travail (Cass.Soc.15/10/1997 n° pourvoi 94-44389)
                          En toute logique, vous ne pouviez pas reprendre votre activité professionnelle sans l’avis favorable de médecin de travail.
                          Néanmoins, la reprise de travail qu’elle soit effectué sous forme de mi-temps thérapeutique ou non, ne vaut pas fin de la période de protection si elle n’a pas été précédée de la visite médicale de reprise. Voici en ce qui concerne la visite médicale.
                          Je pense qu’il est important de contacter la médecine du travail très rapidement mais aussi des associations.
                          En ce qui concerne le médecin conseil en réalité il à le droit de faire ce qu’il lui plait…. Et financièrement étant intéressé….. Néanmoins votre A.T étant reconnu il faut qu’il estime que la lésion provoqué par l’A.T. est consolidée, que votre état actuel est du à une pathologie antérieur à l’accident, ce que vous pouvez contester en demandant une expertise médicale.
                          Bon courage
                          Amicalement.
                          Dernière modification par al7, 30/03/2006, 18h31.

                          Commentaire


                            #43
                            Re : accident du travail et rechute non reconnue.

                            Bonjour Insyde,

                            Vous auriez du passer voir le médecin du travail avant de reprendre votre poste la première fois. L'employeur doit communiquer à la médecine du travail tous les accidents, les déclarations et les arrêts ainsi que les reprises.

                            On peut penser que votre médecin vous a fait reprendre le travail un peu rapidement! Il aurait pu vous faire reprendre le travail tout en attendant quelques semaines pour faire la consolidation.

                            Je me demande aussi si il n'y aurait pas du y avoir une seconde déclaration d'accident, puisque vous vous êtes à nouveau blessée sur le lieu de travail. Ce que je ne comprends pas très bien c'est pourquoi vous êtes passée en arrêt maladie après le deuxième accident.

                            Pour ce qui est de la scoliose et de la hernie supposées antérieures (c'est bien ça?), cela ne donne aucune raison d'annuler l'accident de travail. Un état antérieur muet aggravé par l'accident est reconnu comme accident.
                            Dans le texte suivant, je suppose que c'est le paragraphe b qui vous concerne.

                            Extrait du Barème Indicatif de la sécurité sociale:

                            3. Infirmités antérieures.

                            L'estimation médicale de l'incapacité doit faire la part de ce qui revient à l'état
                            antérieur, et de ce qui revient à l'accident. Les séquelles rattachables à ce dernier
                            sont seules en principe indemnisables.
                            Mais il peut se produire des actions réciproques qui doivent faire l'objet d'une
                            estimation particulière.

                            a) II peut arriver qu'un état pathologique antérieur absolument muet soit révélé à l'occasion
                            de l'accident de travail ou de la maladie professionnelle mais qu'il ne soit pas aggravé par les
                            séquelles. Il n'y a aucune raison d'en tenir compte dans l'estimation du taux d'incapacité.

                            b) L'accident ou la maladie professionnelle peut révéler un état pathologique
                            antérieur et l'aggraver. Il convient alors d'indemniser totalement l'aggravation
                            résultant du traumatisme.

                            c) Un état pathologique antérieur connu avant l'accident se trouve aggravé par
                            celui-ci. Etant donné que cet état était connu, il est possible d'en faire l'estimation.
                            L'aggravation indemnisable résultant de l'accident ou de la maladie professionnelle
                            sera évaluée en fonction des séquelles présentées qui peuvent être beaucoup plus
                            importantes que celles survenant chez un sujet sain. Un équilibre physiologique
                            précaire, compatible avec une activité donnée, peut se trouver détruit par l'accident
                            ou la maladie professionnelle.

                            Dans certains cas où la lésion atteint le membre ou l'organe, homologue au
                            membre ou à l'organe lésé ou détruit antérieurement, l'incapacité est en général
                            supérieure à celle d'un sujet ayant un membre ou un organe opposé sain, sans état
                            antérieur. A l'extrême, il peut y avoir perte totale de la capacité de travail de
                            l'intéressé : c'est le cas, par exemple, du borgne qui perd son deuxième oeil, et du
                            manchot qui sera privé du bras restant.

                            Afin d'évaluer équitablement l'incapacité permanente dont reste atteinte la victime
                            présentant un état pathologique antérieur, le médecin devra se poser trois
                            questions.

                            1° L'accident a-t-il été sans influence sur l'état antérieur ?

                            2° Les conséquences de l'accident sont-elles plus graves du fait de l'état antérieur ?

                            3° L'accident a-t-il aggravé l'état antérieur.

                            Pour le calcul de cette incapacité finale, il n'y a pas lieu, d'une manière générale, de
                            faire application de la formule de Gabrielli. Toutefois, la formule peut être, dans
                            certains cas, un moyen commode de déterminer le taux d'incapacité et l'expert
                            pourra l'utiliser si elle lui paraît constituer le moyen d'appréciation le plus fiable.

                            Pour ce qui des frais médicaux, même quand l'accident de travail est consolidé, les frais qui en découlent sont pris en charge à 100%. Si vos soins médicaux sont liés à l'accident, ils doivent être pris en charge.
                            J'ai bien peur que l'ordre des médecins ne vous soit d'aucune aide.

                            Vu la tournure que prend votre dossier, je vous conseille vivement de vous faire aider, soit par le biais d'une association soit par un avocat.

                            Bon courage,
                            mab °°°


                            Je ne viens plus aussi souvent par ici, mais vous pouvez me contacter par message privé. Je vous répondrais le plus vite possible.

                            Commentaire


                              #44
                              Re : accident du travail et rechute non reconnue.

                              Envoyé par mab
                              Bonjour Insyde,

                              Vous auriez du passer voir le médecin du travail avant de reprendre votre poste la première fois. L'employeur doit communiquer à la médecine du travail tous les accidents, les déclarations et les arrêts ainsi que les reprises.

                              On peut penser que votre médecin vous a fait reprendre le travail un peu rapidement! Il aurait pu vous faire reprendre le travail tout en attendant quelques semaines pour faire la consolidation.

                              Je me demande aussi si il n'y aurait pas du y avoir une seconde déclaration d'accident, puisque vous vous êtes à nouveau blessée sur le lieu de travail. Ce que je ne comprends pas très bien c'est pourquoi vous êtes passée en arrêt maladie après le deuxième accident.

                              Pour ce qui est de la scoliose et de la hernie supposées antérieures (c'est bien ça?), cela ne donne aucune raison d'annuler l'accident de travail. Un état antérieur muet aggravé par l'accident est reconnu comme accident.
                              Dans le texte suivant, je suppose que c'est le paragraphe b qui vous concerne.

                              Extrait du Barème Indicatif de la sécurité sociale:

                              3. Infirmités antérieures.

                              L'estimation médicale de l'incapacité doit faire la part de ce qui revient à l'état
                              antérieur, et de ce qui revient à l'accident. Les séquelles rattachables à ce dernier
                              sont seules en principe indemnisables.
                              Mais il peut se produire des actions réciproques qui doivent faire l'objet d'une
                              estimation particulière.

                              a) II peut arriver qu'un état pathologique antérieur absolument muet soit révélé à l'occasion
                              de l'accident de travail ou de la maladie professionnelle mais qu'il ne soit pas aggravé par les
                              séquelles. Il n'y a aucune raison d'en tenir compte dans l'estimation du taux d'incapacité.

                              b) L'accident ou la maladie professionnelle peut révéler un état pathologique
                              antérieur et l'aggraver. Il convient alors d'indemniser totalement l'aggravation
                              résultant du traumatisme.

                              c) Un état pathologique antérieur connu avant l'accident se trouve aggravé par
                              celui-ci. Etant donné que cet état était connu, il est possible d'en faire l'estimation.
                              L'aggravation indemnisable résultant de l'accident ou de la maladie professionnelle
                              sera évaluée en fonction des séquelles présentées qui peuvent être beaucoup plus
                              importantes que celles survenant chez un sujet sain. Un équilibre physiologique
                              précaire, compatible avec une activité donnée, peut se trouver détruit par l'accident
                              ou la maladie professionnelle.

                              Dans certains cas où la lésion atteint le membre ou l'organe, homologue au
                              membre ou à l'organe lésé ou détruit antérieurement, l'incapacité est en général
                              supérieure à celle d'un sujet ayant un membre ou un organe opposé sain, sans état
                              antérieur. A l'extrême, il peut y avoir perte totale de la capacité de travail de
                              l'intéressé : c'est le cas, par exemple, du borgne qui perd son deuxième oeil, et du
                              manchot qui sera privé du bras restant.

                              Afin d'évaluer équitablement l'incapacité permanente dont reste atteinte la victime
                              présentant un état pathologique antérieur, le médecin devra se poser trois
                              questions.

                              1° L'accident a-t-il été sans influence sur l'état antérieur ?

                              2° Les conséquences de l'accident sont-elles plus graves du fait de l'état antérieur ?

                              3° L'accident a-t-il aggravé l'état antérieur.

                              Pour le calcul de cette incapacité finale, il n'y a pas lieu, d'une manière générale, de
                              faire application de la formule de Gabrielli. Toutefois, la formule peut être, dans
                              certains cas, un moyen commode de déterminer le taux d'incapacité et l'expert
                              pourra l'utiliser si elle lui paraît constituer le moyen d'appréciation le plus fiable.

                              Pour ce qui des frais médicaux, même quand l'accident de travail est consolidé, les frais qui en découlent sont pris en charge à 100%. Si vos soins médicaux sont liés à l'accident, ils doivent être pris en charge.
                              J'ai bien peur que l'ordre des médecins ne vous soit d'aucune aide.

                              Vu la tournure que prend votre dossier, je vous conseille vivement de vous faire aider, soit par le biais d'une association soit par un avocat.

                              Bon courage,
                              tous cecie et exacte ,mais il y a d'autre methodes de calcul qui permete de tous prendre, mais j'usqua un certain niveau ,ensuite ces inutil ,les aditions sont donc dans tous les cas util mais j'usqua un sertain niveau ensuite tous droit sont aqui .et contrairement a ce qui se pratique a ce jour le teaux de 80% et (facil ) a obtenir et non (imposible) comme a leur actuel

                              Commentaire


                                #45
                                Re : accident du travail et rechute non reconnue.

                                Bonjour,
                                Je suis nouvelle sur le forum mais je le visite souvent pour m'informer.
                                Je suis actuellement en accident de travaille & suite à une visite chez le medecin conseil en avril qui m'a dit qu'il me reconvoquerait, ce matin j'ai reçu une lettre m'informant que j'étais consolidé.
                                Peut-on consolider une personne sans l'avoir vu avant.
                                Que dois-je faire passer en maladie ou contester la decision puisqu'il n'y a pas eu de reconvocation ces derniers temps.

                                Commentaire

                                Chargement...
                                X