Annonce

Réduire
Aucune annonce.

accident du travail et rechute non reconnue.

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    accident du travail et rechute non reconnue.

    bonjour à tous et merci à tous ceux qui pourront m'aider à m'y retrouver et savoir ce que je peux faire ou ne pas faire.
    voici en quelques mots mon histoire :
    septembre 2003 je suis victime d'un accident de travail(chute sur le dos violente) sur mon lieu de travail(suis infirmier).urgences radios pas de lesions traumatiques visibles..cet AT est reconnu dans un premier temps. ITT DE 15jours puis reprise mais sur le certificat medical mon medecin traitant note qu'il y a des risques de rechutes..je reprends mon travail avec un traitement anti douleurs..je travaille toute l'année 2004 sous traitements divers liés à la douleur..tous les traitements sont essayés pour me soulager...infiltration ! piqures regulieres. dérivés morfiniques etc...je fini l'année 2004 sous patch morphine.debut 2005(fin fevrier) mon medecin traitant decide de me mettre en rechute d'AT..mon employeur me fais passer en commission de reforme au mois d'avril.l'expert note qu'il y a eu effectivement un AT mais que l'on ne peut pas rattacher l'état actuel à cet AT mais à un 'état anterieur' sans le preciser...la commission va dans le sens de l'expert en juillet...je conteste cette decision...mon medecin traitant persite et signe que mon etat et bien concecutif a mon AT ....je vois un specialiste vertebrologue medecin du sport...il confirme lui aussi que mon etat découle de mon AT.....je repasse en expertise en novembre 2005...après une courte visite ou l'expert me dit tout comme le premier : de toute façon votre employeur ne veut pas vous payer !!!!! mais le 2eme expert(un professeur) propose tout de meme une reprise mais à un poste aménagé ! la commission de reforme va dans son sens en janvier...mon employeur prend cet avis comme sien !
    je me pose plein de questions quand a tout cela :
    mon AT et reconnu mais pas la rechute...pourquoi?
    sur les expertises (assez contradictoires dans les conclusions) on note qu'il y a eu accident mais que l'on ne peut les rattacher a mon AT..
    meme mon employeur aux vues des conclusions a demandé un complement d'infos aupres de la commission ..celle ci confirme ces decisions!
    j'avais averti mon assistance juridique mais vu la lenteur de leur reponse et le peu d'implication je me suis tourné vers un avocat pour informations.
    celui ci me dit que les expertises ressemblent plus a des torchons qu'a des expertises. il me dit : attendons la descision finale de votre employeur et nous aviserons......aviserons de quoi ?? je suis dans le flou total. je ne sais si je doit contester encore cette decision et comment faire ? que puis je esperer ? mon avenir ? pourquoi les experts et commissions n'ont elles pas pris en compte les certificats medicaux du medecin traitant et du specialiste ???je serais en fin de droits au 1er mars....mon medecin traitant qui me rempli toujours des arrets de travail en accident souhaite m'envoyer dans un centre de rééducation..que faire? je dois voir la medecine du travail mardi prochain pour une eventuelle reprise...que puis je demandé ? les risques?
    si au vues de ces quelques lignes vous avez de quoi me diriger j'en serais soulagé car j'avoue que tous ces soucis m'ont mis en plus le moral a plat..sans compter le demi salaire et tout ce qui en découle !!!
    merci à tous de votre aide. cordialement

    #2
    Re : accident du travail et rechute non reconnue.

    Bonjour,
    Vous appartenez sans doute à la fonction publique hospitalière.
    Pour qu'une rechute soit reconnue, il faut un élément nouveau. Or, il semble que votre état soit le même depuis 2004. Cela a pu amener les experts à considérer qu'il n'y avait pas rechute. De plus, l'existence d'un éventuel état antérieur (arthrose rachidienne,) a pu intervenir.
    Vous recevez, en arrêt de malladie ordinaire, un plein traitement pendant 3 mois, puis un demi-traitement pendant 9 mois. Au-delà, vous serez en disponibilité d'office, avec perception des IJ SS. Vous n'êtes donc pas en fin de droits.
    Seul une décision de l'administration peut être attaquée devant le tribunal administratif. C'est ce que veut dire votre avocat.
    Cordialement.
    ml44

    Commentaire


      #3
      Re : accident du travail et rechute non reconnue.

      Envoyé par ml44
      Bonjour,
      Vous appartenez sans doute à la fonction publique hospitalière.
      Pour qu'une rechute soit reconnue, il faut un élément nouveau. Or, il semble que votre état soit le même depuis 2004. Cela a pu amener les experts à considérer qu'il n'y avait pas rechute. De plus, l'existence d'un éventuel état antérieur (arthrose rachidienne,) a pu intervenir.
      Vous recevez, en arrêt de malladie ordinaire, un plein traitement pendant 3 mois, puis un demi-traitement pendant 9 mois. Au-delà, vous serez en disponibilité d'office, avec perception des IJ SS. Vous n'êtes donc pas en fin de droits.
      Seul une décision de l'administration peut être attaquée devant le tribunal administratif. C'est ce que veut dire votre avocat.
      Cordialement.
      ml44




      merci a vous pour ces éléments de réponse !
      effectivement je suis de la fonction publique !
      pourquoi faut il qu'il y est un élément nouveau pour que l'on considere qu'il y est rechute ?
      de mon AT je n'ai jamais été consolidé !
      comme je l'ai dit j'ai travaillé toute l'année 2004 sous anti douleurs + anti inflammatoires ...derivés morphinique etc .....
      et comme mon etat empirait au fil des jours mon medecin a pris la descision de me mettre en rechute! a t il eu tord? a t il tord de persister dans sa decision d'arrets maladie en AT ? peut on considerer que la commission de reforme ou les experts font quelque peut preuve d'un certain abus de pouvoir ?
      il est clair pour moi que si je n'avais pas eu cet AT que je ne serais pas actuellement encore en arret et beaucoup diminué physiquement! ce qui m'inquiete pour mon avenir !
      mon rdv avec la medecine du travail aura lieu mardi prochain et je souhaiterais savoir ce qui peut etre decidé....
      que peut il me proposer ?
      avez vous des exemples ?
      mon medecin traitant souhaiterais me mettre en longue maladie .. le peut il encore ?
      puis je contester les expertises devant les tribunaux ?avec lesquelles je ne suis toujours pas d'accord.
      comment monter un dossier ?
      les "pièges à éviter" ?
      merci de vos eclaircissements...
      cordialement .

      Commentaire


        #4
        Re : accident du travail et rechute non reconnue.

        Bonjour,
        Il est impossible de donner des réponses individualisées dans un forum. Le risque est d'être non pertinent en ne connaissant pas tous les éléments du dossier. Voyez avec votre médecin traitant.
        Vous pouvez faire une demande de "congé longue maladie" qui sera étudiée par le Comité Médical Départemental.
        Enfin, on ne parle de rechute qu'après consolidation. Donc, les experts ont considéré que le nouvel arrêt n'était pas imputable à l'accident de service, mais sans doute à un état antérieur ou autre.
        Le tribunal administratif ordonnera une expertise, si vous le saisissez.
        Cordialement.
        ml44

        Commentaire


          #5
          Re : accident du travail et rechute non reconnue.

          Envoyé par ml44
          Bonjour,
          Il est impossible de donner des réponses individualisées dans un forum. Le risque est d'être non pertinent en ne connaissant pas tous les éléments du dossier. Voyez avec votre médecin traitant.
          Vous pouvez faire une demande de "congé longue maladie" qui sera étudiée par le Comité Médical Départemental.
          Enfin, on ne parle de rechute qu'après consolidation. Donc, les experts ont considéré que le nouvel arrêt n'était pas imputable à l'accident de service, mais sans doute à un état antérieur ou autre.
          Le tribunal administratif ordonnera une expertise, si vous le saisissez.
          Cordialement.
          ml44



          merci à vous :!
          je vais donc en parler a mon medecin traitant....
          le paradoxe est que je n'ai jamais été consolidé......(risques de rechutes notés par le médecin)
          à quoi cela sert il alors qu'il prévienne que mon état n'était pas consolidé ?
          je trouve tout cela bien flou !
          je vais prendre rdv avec un avocat et peut etre pourra t il me dire ce que je dois faire pour que cet état soit reconnu comme imputable a mon AT !
          où sont les responsabilités ?
          ai je été mal informé ?
          mal dirigé?
          trop confiant?
          qu'il est dur d'obtenir satisfaction sur un fait pourtant reconnu de tous !!!
          tout le monde semble se renvoyer la balle..
          corporatisme medical ?
          directives nationnales ?
          envie de l'employeur de laisser la situation pourrir et faire en sorte que l'agent n'a plus d'autre solution que de reprendre ?
          je suis toujours dans le flou.....
          encore merci à vous pour vos éléments de réponses !
          cordialement !

          Commentaire


            #6
            Re : accident du travail et rechute non reconnue.

            bonsoir, ACCIDENT DU TRAVAIL mars 2005 entorse au genou . les radios montrent genou avec arthrose A.T accepte. operation convalescence reprise mi temps therapeutique jusqu'au 15 mars.Depuis septembre evolution crise d'arthrose diffuse R.D.V rumatho;examens complementaire demontrent osteoporose severe au niveau colonne vertebrale avec risque elevee de fractures et risques agraves au niveau femur.Radio colonne montre rachialgie degenerativesur scoliose.Ce jour visite de controle avec le chir pr le genou diagnostic arthrose severe R.D.V 3 a 4 ans pr prothese.Ma question/ la semaine prochaine convocation avec medecon conseil de la secu comment lui dire tout ce qui c'est ajoute a l'A.T du debut.Precision tous les soins depuis septembre je ne les fait plus passer en A.T ;;. Un grand merci si je pouvai beneficier de conseil.J'ai 54 ans et suis agent de service hospitalier

            Commentaire


              #7
              Re : accident du travail et rechute non reconnue.

              Envoyé par dauphindu24
              le paradoxe est que je n'ai jamais été consolidé......(risques de rechutes notés par le médecin)
              Bonsoir,
              Les possibilités sont:
              - guérison avec risque de rechute;
              - guérison apparente avec retour à l'état antérieur;
              - consolidation avec séquelles;
              Vous avez donc été déclaré guéri.

              Cordialement.
              ml44

              Commentaire


                #8
                Re : accident du travail et rechute non reconnue.

                Envoyé par dauphindu24
                merci à vous :!
                je vais donc en parler a mon medecin traitant....
                le paradoxe est que je n'ai jamais été consolidé......(risques de rechutes notés par le médecin)
                à quoi cela sert il alors qu'il prévienne que mon état n'était pas consolidé ?
                je trouve tout cela bien flou !
                je vais prendre rdv avec un avocat et peut etre pourra t il me dire ce que je dois faire pour que cet état soit reconnu comme imputable a mon AT !
                où sont les responsabilités ?
                ai je été mal informé ?
                mal dirigé?
                trop confiant?
                qu'il est dur d'obtenir satisfaction sur un fait pourtant reconnu de tous !!!
                tout le monde semble se renvoyer la balle..
                corporatisme medical ?
                directives nationnales ?
                envie de l'employeur de laisser la situation pourrir et faire en sorte que l'agent n'a plus d'autre solution que de reprendre ?
                je suis toujours dans le flou.....
                encore merci à vous pour vos éléments de réponses !
                cordialement !
                je reviens à vous !! bonjour à tous !
                et voilà je suis passé devant le medecin du travail ...
                bilan inapte pour l'instant....prochaine visite dans 15 jours .....
                l'administration m'a dir quelle me mettrais en dispo d'office au 1 er mars (12eme mois d'arret en maladie ordinaire)
                j'aimerai savoir svp kel sont les risques si mon medecin me trouve encore inapte à reprendre le travail après 12 mois d'arret .
                l'administration ne m'a pas proposé de poste aménagé comme il était prévu dans l'expertise...est elle en tort ? ou dois je attendre?
                le probleme est que je dois "enfin" partir en centre de réeducation.
                que peut il m'arriver ?
                devrais je demander à mon medecin traitant qu'il me mette en longue maladie ?
                on m'a dit que la mise en longue maladie pouvait etre rétroactive et que me medecin traitant "pourrait" me mettre en maladie longue durée par exemple depuis le mois de septembre ou meme depuis le debut de ma maladie . est ce vrai ?
                pourriez vous m'indiquer mes droits svp !
                et pensez vous que si je decidais de contester les expertises devant le tribunal administratif cela pourrait aller dans le sens d'une reconnaissance de ma rechute ?
                merci à vous tous qui nous répondez toujours avec de bons conseils !
                cordialement

                Commentaire


                  #9
                  Re : accident du travail et rechute non reconnue.

                  Envoyé par dauphindu24
                  bonjour à tous et merci à tous ceux qui pourront m'aider à m'y retrouver et savoir ce que je peux faire ou ne pas faire.
                  voici en quelques mots mon histoire :
                  septembre 2003 je suis victime d'un accident de travail(chute sur le dos violente) sur mon lieu de travail(suis infirmier).urgences radios pas de lesions traumatiques visibles..cet AT est reconnu dans un premier temps. ITT DE 15jours puis reprise mais sur le certificat medical mon medecin traitant note qu'il y a des risques de rechutes..je reprends mon travail avec un traitement anti douleurs..je travaille toute l'année 2004 sous traitements divers liés à la douleur..tous les traitements sont essayés pour me soulager...infiltration ! piqures regulieres. dérivés morfiniques etc...je fini l'année 2004 sous patch morphine.debut 2005(fin fevrier) mon medecin traitant decide de me mettre en rechute d'AT..mon employeur me fais passer en commission de reforme au mois d'avril.l'expert note qu'il y a eu effectivement un AT mais que l'on ne peut pas rattacher l'état actuel à cet AT mais à un 'état anterieur' sans le preciser...la commission va dans le sens de l'expert en juillet...je conteste cette decision...mon medecin traitant persite et signe que mon etat et bien concecutif a mon AT ....je vois un specialiste vertebrologue medecin du sport...il confirme lui aussi que mon etat découle de mon AT.....je repasse en expertise en novembre 2005...après une courte visite ou l'expert me dit tout comme le premier : de toute façon votre employeur ne veut pas vous payer !!!!! mais le 2eme expert(un professeur) propose tout de meme une reprise mais à un poste aménagé ! la commission de reforme va dans son sens en janvier...mon employeur prend cet avis comme sien !
                  je me pose plein de questions quand a tout cela :
                  mon AT et reconnu mais pas la rechute...pourquoi?
                  sur les expertises (assez contradictoires dans les conclusions) on note qu'il y a eu accident mais que l'on ne peut les rattacher a mon AT..
                  meme mon employeur aux vues des conclusions a demandé un complement d'infos aupres de la commission ..celle ci confirme ces decisions!
                  j'avais averti mon assistance juridique mais vu la lenteur de leur reponse et le peu d'implication je me suis tourné vers un avocat pour informations.
                  celui ci me dit que les expertises ressemblent plus a des torchons qu'a des expertises. il me dit : attendons la descision finale de votre employeur et nous aviserons......aviserons de quoi ?? je suis dans le flou total. je ne sais si je doit contester encore cette decision et comment faire ? que puis je esperer ? mon avenir ? pourquoi les experts et commissions n'ont elles pas pris en compte les certificats medicaux du medecin traitant et du specialiste ???je serais en fin de droits au 1er mars....mon medecin traitant qui me rempli toujours des arrets de travail en accident souhaite m'envoyer dans un centre de rééducation..que faire? je dois voir la medecine du travail mardi prochain pour une eventuelle reprise...que puis je demandé ? les risques?
                  si au vues de ces quelques lignes vous avez de quoi me diriger j'en serais soulagé car j'avoue que tous ces soucis m'ont mis en plus le moral a plat..sans compter le demi salaire et tout ce qui en découle !!!
                  merci à tous de votre aide. cordialement
                  ces tres simple les experts ne sont pas former , la plupart ne connaise meme pas le quide bareme et au mieu il se fit a qu'ellque chose qui n'a plus lieu d'etre .. d'autre part les divers expertises que vous aver subit non aucunne valeur juridique certain expert le save et font donc n'importe quoi dans leur expertises , cella n'a de toute magniere pour eu aucune importance .......dans tous les cas et contrairement a ce qui se pratique de nos jour , les pathologies fusse t'elle autre que celle de l'AT s'aditionne pour obtenir les ipp final le service AT/MP ne veut pas en ententre parler puisque cella fait augmenter vos droit , ces une tactic asser connue ....quand aux avocats perssonnellement j'ai put remarquer qu'il ne connaiser rien au handicaps et au diversse maneouvre qu'il faut faire ces d'ailleur pour cella qu'il afallu me documenter seul et obtenir des resultats bien superieur a tous se qui se pratique a ce jour ............clairement les aditions sont inutil si vous aver ateint un certain niveau ipp actuellement; qu'elle et vautre teaux ipp actuel ?????? par la suite il vous apartien a vous seul de decider se que vous vouler faire et notament il et posible de vivre sur des rentes AT perssonnellement il et question de m'atribuer et a vie un pension de plus de 1500 eur par mois ce d'ailleur pourquoi la secu a ce jour ce voillant obliger de la payer mes en accusation mon employeur pour que cellui ci paye l'adition ...la secu aillant le privilege de recupere tous ce quelle a payer ou va payer aupres du fauteur de trouble on comprent asser facillement qu'il veuille recupere les sommses contacter nous mongejm

                  Commentaire


                    #10
                    Re : accident du travail et rechute non reconnue.

                    Toute la diffculté réside dans le fait qu'il faut démontrer (preuve à la charge de l'assuré) que l'état présenté est en relationcertaine directe et UNIQUE, avec l'accident de travail. Alors rien qu'avec un peu d'artgrose par exemple.....


                    Envoyé par dauphindu24
                    bonjour à tous et merci à tous ceux qui pourront m'aider à m'y retrouver et savoir ce que je peux faire ou ne pas faire.
                    voici en quelques mots mon histoire :
                    septembre 2003 je suis victime d'un accident de travail(chute sur le dos violente) sur mon lieu de travail(suis infirmier).urgences radios pas de lesions traumatiques visibles..cet AT est reconnu dans un premier temps. ITT DE 15jours puis reprise mais sur le certificat medical mon medecin traitant note qu'il y a des risques de rechutes..je reprends mon travail avec un traitement anti douleurs..je travaille toute l'année 2004 sous traitements divers liés à la douleur..tous les traitements sont essayés pour me soulager...infiltration ! piqures regulieres. dérivés morfiniques etc...je fini l'année 2004 sous patch morphine.debut 2005(fin fevrier) mon medecin traitant decide de me mettre en rechute d'AT..mon employeur me fais passer en commission de reforme au mois d'avril.l'expert note qu'il y a eu effectivement un AT mais que l'on ne peut pas rattacher l'état actuel à cet AT mais à un 'état anterieur' sans le preciser...la commission va dans le sens de l'expert en juillet...je conteste cette decision...mon medecin traitant persite et signe que mon etat et bien concecutif a mon AT ....je vois un specialiste vertebrologue medecin du sport...il confirme lui aussi que mon etat découle de mon AT.....je repasse en expertise en novembre 2005...après une courte visite ou l'expert me dit tout comme le premier : de toute façon votre employeur ne veut pas vous payer !!!!! mais le 2eme expert(un professeur) propose tout de meme une reprise mais à un poste aménagé ! la commission de reforme va dans son sens en janvier...mon employeur prend cet avis comme sien !
                    je me pose plein de questions quand a tout cela :
                    mon AT et reconnu mais pas la rechute...pourquoi?
                    sur les expertises (assez contradictoires dans les conclusions) on note qu'il y a eu accident mais que l'on ne peut les rattacher a mon AT..
                    meme mon employeur aux vues des conclusions a demandé un complement d'infos aupres de la commission ..celle ci confirme ces decisions!
                    j'avais averti mon assistance juridique mais vu la lenteur de leur reponse et le peu d'implication je me suis tourné vers un avocat pour informations.
                    celui ci me dit que les expertises ressemblent plus a des torchons qu'a des expertises. il me dit : attendons la descision finale de votre employeur et nous aviserons......aviserons de quoi ?? je suis dans le flou total. je ne sais si je doit contester encore cette decision et comment faire ? que puis je esperer ? mon avenir ? pourquoi les experts et commissions n'ont elles pas pris en compte les certificats medicaux du medecin traitant et du specialiste ???je serais en fin de droits au 1er mars....mon medecin traitant qui me rempli toujours des arrets de travail en accident souhaite m'envoyer dans un centre de rééducation..que faire? je dois voir la medecine du travail mardi prochain pour une eventuelle reprise...que puis je demandé ? les risques?
                    si au vues de ces quelques lignes vous avez de quoi me diriger j'en serais soulagé car j'avoue que tous ces soucis m'ont mis en plus le moral a plat..sans compter le demi salaire et tout ce qui en découle !!!
                    merci à tous de votre aide. cordialement

                    Commentaire


                      #11
                      Re : accident du travail et rechute non reconnue.

                      Les expertises relèvent de l'art r 141 du code de la sécu et les experts choisis figurent sur la liste d'experts agréés et ayant une pratique importante de ces expertises pour la gde majorité.
                      Il est par ailleurs faux de dire que les pathologies liées à un état antérieur doivent s'additionner aux séquelles pour l'évaluation du taux d'ipp.



                      Envoyé par mongejm
                      ces tres simple les experts ne sont pas former , la plupart ne connaise meme pas le quide bareme et au mieu il se fit a qu'ellque chose qui n'a plus lieu d'etre .. d'autre part les divers expertises que vous aver subit non aucunne valeur juridique certain expert le save et font donc n'importe quoi dans leur expertises , cella n'a de toute magniere pour eu aucune importance .......dans tous les cas et contrairement a ce qui se pratique de nos jour , les pathologies fusse t'elle autre que celle de l'AT s'aditionne pour obtenir les ipp final le service AT/MP ne veut pas en ententre parler puisque cella fait augmenter vos droit , ces une tactic asser connue ....quand aux avocats perssonnellement j'ai put remarquer qu'il ne connaiser rien au handicaps et au diversse maneouvre qu'il faut faire ces d'ailleur pour cella qu'il afallu me documenter seul et obtenir des resultats bien superieur a tous se qui se pratique a ce jour ............clairement les aditions sont inutil si vous aver ateint un certain niveau ipp actuellement; qu'elle et vautre teaux ipp actuel ?????? par la suite il vous apartien a vous seul de decider se que vous vouler faire et notament il et posible de vivre sur des rentes AT perssonnellement il et question de m'atribuer et a vie un pension de plus de 1500 eur par mois ce d'ailleur pourquoi la secu a ce jour ce voillant obliger de la payer mes en accusation mon employeur pour que cellui ci paye l'adition ...la secu aillant le privilege de recupere tous ce quelle a payer ou va payer aupres du fauteur de trouble on comprent asser facillement qu'il veuille recupere les sommses contacter nous mongejm

                      Commentaire


                        #12
                        Re : accident du travail et rechute non reconnue.

                        Envoyé par dochomeo
                        Les expertises relèvent de l'art r 141 du code de la sécu et les experts choisis figurent sur la liste d'experts agréés et ayant une pratique importante de ces expertises pour la gde majorité.
                        Il est par ailleurs faux de dire que les pathologies liées à un état antérieur doivent s'additionner aux séquelles pour l'évaluation du taux d'ipp.
                        faux docteur encore une fois ce sont des truc legislatif qui depasse de loin votre systeme de penser medical quand aprouver ou non que ces d'origine proffesionnell je vous laisse le soint de le faire mes dans tous les cas sela s'aditione de plusieur magnier reviser vos clasic docteur ou parler moi de la methode dite de gabriel si vous en ete capable il y a ausi la methode dit de balthasar et enfin il y a la methode du quide barem et je doit sertainement en oublier donc retour a l'ecolle mercie mongejm

                        Commentaire


                          #13
                          Re : accident du travail et rechute non reconnue.

                          Désolé, mais c'est encore complètement faux, par exemple la méthode citée dite de balthazar concerne les sequelles d'un même accident et n'a rien à voir avec l'existence d'un état antérieur à cet accident
                          Retravaillez le barême indicatif d'at/mp....

                          Envoyé par mongejm
                          faux docteur encore une fois ce sont des truc legislatif qui depasse de loin votre systeme de penser medical quand aprouver ou non que ces d'origine proffesionnell je vous laisse le soint de le faire mes dans tous les cas sela s'aditione de plusieur magnier reviser vos clasic docteur ou parler moi de la methode dite de gabriel si vous en ete capable il y a ausi la methode dit de balthasar et enfin il y a la methode du quide barem et je doit sertainement en oublier donc retour a l'ecolle mercie mongejm

                          Commentaire


                            #14
                            Re : accident du travail et rechute non reconnue.

                            Envoyé par dochomeo
                            Désolé, mais c'est encore complètement faux, par exemple la méthode citée dite de balthazar concerne les sequelles d'un même accident et n'a rien à voir avec l'existence d'un état antérieur à cet accident
                            Retravaillez le barême indicatif d'at/mp....
                            faut la methode de gabriellie et la mathode dite de balthasard prenne en compte l'ensemble des pathologies existante pour soit partir de 80% et arriver a 0% soit de 0% a 80% de toute magniere vous ete tomber dans un piege grossier toute ces methodes sont depacer on a desormer a faire a un quide barem en 5 point qui se decompose en une multitude d'autre point dont bien entendus les pathologies existante anterieur toutefois l'adition n'est nesaisaire que j'usqu'a un certain point au della elle et inutil quelle et donc ce point???quand avous tres cher docteur je vous donne 5 minute fasse a moi dans un tribunal pas plus au revoir vous n'ette pas asert bon pour moi desoler salutations mongejm

                            Commentaire


                              #15
                              Re : accident du travail et rechute non reconnue.

                              Envoyé par dochomeo
                              Désolé, mais c'est encore complètement faux, par exemple la méthode citée dite de balthazar concerne les sequelles d'un même accident et n'a rien à voir avec l'existence d'un état antérieur à cet accident
                              Retravaillez le barême indicatif d'at/mp....
                              faut la methode de gabriellie et la mathode dite de balthasard prenne en compte l'ensemble des pathologies existante pour soit partir de 80% et arriver a 0% soit de 0% a 80% de toute magniere vous ete tomber dans un piege grossier toute ces methodes sont depacer on a desormer a faire a un quide barem en 5 point qui se decompose en une multitude d'autre point dont bien entendus les pathologies existante anterieur toutefois l'adition n'est nesaisaire que j'usqu'a un certain point au della elle et inutil quelle et donc ce point???quand avous tres cher docteur je vous donne 5 minute fasse a moi dans un tribunal pas plus au revoir vous n'ette pas asert bon pour moi desoler salutations mongejm

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X