Annonce

Réduire
Aucune annonce.

C'est nouveau pour moi!

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    #16
    Re : C'est nouveau pour moi!

    bonjour Misfit.

    j'ai 38 ans de tabac , je peux dire que je me retrouve dans tous les récits de vos ressentis.

    Al'instant de l'arrêt de la cigarette, j'ai eu la sensation de me regarder de l'extérieur, et de voir une étrangère.

    Quelqu'un qui n'était pas moi, complètement déroutée , sans repère, une inconnue avec laquelle j'allais devoir pactiser.

    j'étais très accro intellectuellement , c'est là que j'ai le plus ressenti de souffrance.

    J'ai dû réapprendre à vivre toutes les situations de ma vie , sans mon éternelle compagne, je l'ai déjà exprimé, les lieux, les gens les joies et les peines partout où jusque là elle était présente.

    Après les choses ont commencé à devenir vivables puis agréables.

    C'et le chemin que j'ai parcouru, je suppose que bcp s'y retrouvent
    aussi.
    Ca prend du temps mais ça vaut la peine.

    Gaby

    Commentaire


      #17
      Re : C'est nouveau pour moi!

      Hello Misfit,

      Si tu as 21 euros à bien placer, va dans une FNAC acheter le livre du Dr. Robert Molimard "La Fume - Smoking" aux éditions Sides.

      Il vaut vraiment la peine d'être lu . Et tu te retrouveras dans chaque page lue.

      A par cela reçoit de ma part un gros , rien que pour être venue en parler.

      Commentaire


        #18
        Re : C'est nouveau pour moi!

        Envoyé par Le Meuh
        Hello Misfit,

        Si tu as 21 euros à bien placer, va dans une FNAC acheter le livre du Dr. Robert Molimard "La Fume - Smoking" aux éditions Sides.

        Il vaut vraiment la peine d'être lu . Et tu te retrouveras dans chaque page lue.

        A par cela reçoit de ma part un gros , rien que pour être venue en parler.
        Oui, je confirme ! Je suis moins avancée que le Meuh dans cette lecture (commencée hier) mais ça parle très bien à tous nos cerveaux, sans chercher à nous hypnotiser pour autant . C'est humain, sensible et l'auteur écrit pas mal du tout.
        Graou enthousiaste aussi ! (par contre, l'édition est pourrie : il manque des mots par endroits, pas mal de fautes d'orthographe dont un superbe "Nietsche" dès la première page, mais bon, ça ne nuit pas du tout au message).
        19,90 € à la FNAC...
        En pleine percée depuis le 07/02/2006.

        Commentaire


          #19
          Re : C'est nouveau pour moi!

          Envoyé par GRAOU
          Ohlalala, c'est horrible Misfit : rien qu'en te lisant quand tu te rappelles tes "transgressions" adolescentes, ça me donne envie d'en fumer une ! Bon, c'est vite reparti, mais quand même !

          Le truc, c'est que maintenant, on est grandes (je présume que tu es une misfitte, mais peut-être me goure-je) et qu'on devrait plus avoir besoin de se cacher tant que ça. On est censées avoir accompli un certain nombre de trucs qui ont prouvé qu'on était capables. Mais c'est pas aussi simple. En fait, perso, je me suis rendue compte que les fois d'avant, j'avais arrêté juste pour "être raisonnable" et comme toi, donc, pour d'autres gens. Mais au final, je sais que j'étais pas encore prête à rejoindre les "normaux". Toujours en guerre contre chais pas quoi, en décalage (un peu misfit aussi, donc ) .

          Et là, récemment, ça a commencé par des détails vestimentaires, des coupes de cheveux qui commençaient à partir dans le flou, le fait que je prenne un peu de poids : je me suis rendue compte que mon IMAGE comptait beaucoup, beaucoup moins (comme quoi, un cerveau humain, pardon, féminin, c'est vraiment ultracon). Au contraire, je trouvais dans ce "laisser-aller" une nouvelle "rebel attitioude". Et puis, une autre avancée : la mise à distance sérieuse d'une famille culpabilisante. Docteur Freud y verrait très clair...

          Je sais pas si tout ça te parle et si tu vis un truc comparable, mais je crois qu'on peut rester "ado", donc dépendant de l'image que donne la clope et aussi soumis à l'approbation et aux reproches de nos proches (et pas juste pour faire une rime vaseuse...) très longtemps. Personnellement, comme mon enfance n'a été que frustrations, je suis devenue très très peu endurante dans ma vie d'adulte à ce genre de sentiment. D'où de grandes difficultés à subir le manque du stopclop. Enfin, bref, tout ça se mélange.

          Mais c'est vrai que des fois, on n'a pas envie de devenir cette espèce de babacool entouré de fleurs et de ptits zoiseaux, en arrêtant de fumer. On voudrait pourvoir garder sa causticité, son côté baroud' et pas se ramollir. Mais finalement, tout ça, c'est pas seulement dans notre tête : c'est aussi et surtout dans la tête des autres. Et tu sais ce qu'on peut leur dire, aux zautres (quand ils nous prennent pour des hippies flowerpower) ?

          Pardon, si je suis allée un peu loin. Je peux retourner casser du gobelin, aussi...
          Hello GRAOU,

          Je me retrouve complètement dans ce que tu dis, c'est vrai que je suis une grande fille maintenant, mais quelque part l'ado est toujours là...
          Je crois que je n'arrive pas à lui dire "au revoir" en tout cas à prendre des distances...

          Va falloir que je médite sérieux là-dessus, parce que ça crée un sérieux décalage (à l'intérieur je veux dire) autant j'assume mon âge physiquement et même mentalement, autant affectivement j'ai toujours 15 ans...

          Nostalgie quand tu nous tiens... C'était pourtant pas drôle tous les jours, d'où la clope à outrance d'ailleurs

          Pardon si tu as été tentée en me lisant j'essayais juste d'y voir un peu plus clair. Merci pour ton soutien, Misfitte

          Commentaire


            #20
            Re : C'est nouveau pour moi!

            Envoyé par Le Meuh
            Hello Misfit,

            Si tu as 21 euros à bien placer, va dans une FNAC acheter le livre du Dr. Robert Molimard "La Fume - Smoking" aux éditions Sides.

            Il vaut vraiment la peine d'être lu . Et tu te retrouveras dans chaque page lue.

            A par cela reçoit de ma part un gros , rien que pour être venue en parler.
            Hello Le Meuh,

            Merci du conseil et du tuyau ; je m'en va faire ce placement dès que possible A toi aussi, gros Misfit

            Commentaire


              #21
              Re : C'est nouveau pour moi!

              Envoyé par indefini
              Je crois que tout fumeur passe par cette étape. Tu le dis très bien, la clope faisait partie intégrante de toi ! Elle t'avait envahi au point de ne faire qu'un avec ton être. Un alien qui te domine et t'oblige à faire ce qu'il veut de ta volonté.
              Tu n'as pas terminé de le terrasser. En réalité, tu es dans une phase de lutte. En diminuant ta consommation de manière significative et en modifiant tes habitudes, tu gênes considérablement cet étranger qui t'habite. Mais en revanche, en lui donnant un peu à manger, tu alimentes aussi sa résistance et du coup, ta propre dépendance.
              Je comprends tout à fait ces problèmes de concentration et d'énervement que tu décris. Je les ai traversés également. En tenant compte de mon expérience, je pense que la seule échappatoire est d'arrêter complètement ! Plus une cigarette! rien!
              Les jours qui suivront, seront difficiles. Tu dois te trouver des issues. Des portes pour sortir ton esprit de l'obsession où il est plongé. Bouge, trouve-toi des centres d'intérêt, fais de l'exercice (peut-être en faisant plaisir à ta femme ), occupe-toi le plus possible. Tout est bon pour faire fuir le temps dans ce contexte! Il faut dépenser son énergie et distraire son attention.
              Au bout de quelques jours, tu parviendras à te rééquilibrer et à sauter plus aisément les périodes de panique, d'angoisse, de manque, de perte de concentration. Pour te calmer, rassure-toi en te disant que tu peux mettre fin à tout ça quand tu veux, que tu peux allumer une clope! Mais ne le fais surtout jamais ! Tout le jeu consiste à éliminer les moments difficiles.
              D'autres te diront d'utiliser des substituts...Peut-être. Tu dois choisir ta voie. Mais au stade où tu es, il ne reste plus grand chose pour aller au bout: arrêter totalement de fumer!
              Courage! Tu y es presque...Ecoute tous ceux qui ont réussi et qui sont ici pour te montrer que c'est possible!
              Bonjour Indefini,

              Je suis tout à fait d'accord avec toi, on vit tous peu ou prou les mêmes étapes et il y a des moments où c'est plus difficile, va savoir pourquoi...

              Peut-être que cette fois j'étais beaucoup plus motivée pour moi-même et que je vis donc particulièrement mal cet état de rechute...

              Je me suis sentie très forte les premières semaines et aussi très fière et il a suffit de quelques instants pénibles pour que ma belle assurance tombe en poussières...

              En tout cas je suis en train de comprendre que je n'avais pas tout réglé, que tout n'était pas encore bien calé dans ma tête, c'est déjà ça!

              Merci pour tes encouragements Misfit

              Commentaire


                #22
                Re : C'est nouveau pour moi!

                Envoyé par Misfit83
                Hello!
                Mon problème c'est : la clope c'était mon satellite, elle était indissociable de moi pendant longtemps, très longtemps.
                Je suis incapable de rester tranquille le cul sur le canap' si je ne fume pas, incapable de me concentrer sur une activité plus de quelques minutes, j'appréhende le moindre problème, j'ai surtout été irrascible sans raison, et même fait montre de violence (pas physique, c'est pas du tout moi ça) j'ai démagé des étagères" manu militari" un soir de grande contrariété.
                Comment faire pour inverser le processus? je ne veux plus fumer, ça me fait mal, ça fait mal aux miens, je ne comprend pas la trop grande importance que la clope avait dans ma vie au point de me sentir désorienté sans.
                Ce n'est pas le manque physique qui me taraude, j'ai juste l'impression de ne plus être moi. Si quelqu'un ressent ça, merci de dire comment il s'en est sorti.A bientôt, Misfit83.
                Salut Misfit,

                Je n'ai pas lu les réponses des autres forumeux (manque de temps...) mais je parie que tout le monde t'a dit ce que je vais te dire:

                Arrêter de fumer, c'est TRES difficile justement parce qu'on a l'impression d'abandonner une énorme partie de soi... Ben oui ce que tu ressens, beaucoup le ressentent aussi!! En fait le problème ne vient pas vraiment du manque physique... tout est dans la tête, et si on ne fume plus, ça fait peur car on ne se sent pas soi-même, on a l'impression de perdre son identité, de perdre ses repères, ses marques, ses traces...

                Mais la bonne nouvelle dans l'histoire, c'est que tout ça n'est qu'illusion!!! Et petit à petit, on apprend à vivre sans, ça peut prendre du temps, mais le MOI reste là, et finalement avec ou sans clopes, c'est la même personalité, la même personne, le même sens de l'humour, les mêmes qualités, les mêmes défauts... En fait on ne perd pas une partie du soi, et je dirai même qu'on risque de gagner une partie de soi
                Première défume en 2006: 8 mois; puis 6 mois en 2008, 10 mois en 2010, et quelques mois ou semaines par ci et par là....



                Commentaire


                  #23
                  Re : C'est nouveau pour moi!

                  Envoyé par sabinet
                  Salut Misfit,

                  Je n'ai pas lu les réponses des autres forumeux (manque de temps...) mais je parie que tout le monde t'a dit ce que je vais te dire:

                  Arrêter de fumer, c'est TRES difficile justement parce qu'on a l'impression d'abandonner une énorme partie de soi... Ben oui ce que tu ressens, beaucoup le ressentent aussi!! En fait le problème ne vient pas vraiment du manque physique... tout est dans la tête, et si on ne fume plus, ça fait peur car on ne se sent pas soi-même, on a l'impression de perdre son identité, de perdre ses repères, ses marques, ses traces...

                  Mais la bonne nouvelle dans l'histoire, c'est que tout ça n'est qu'illusion!!! Et petit à petit, on apprend à vivre sans, ça peut prendre du temps, mais le MOI reste là, et finalement avec ou sans clopes, c'est la même personalité, la même personne, le même sens de l'humour, les mêmes qualités, les mêmes défauts... En fait on ne perd pas une partie du soi, et je dirai même qu'on risque de gagner une partie de soi
                  Exactement, car ont à tous de la peine à se souvenir comment l'ont était avant d'être fumeur.
                  Et que en arrêtant, les souvenirs reviennent petit à petit, et c'est là que le déclic intervient, car cela fait plaisir de se souvenir comment l'ont était bien.

                  Commentaire

                  Unconfigured Ad Widget

                  Réduire
                  Chargement...
                  X