Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Alcool Et Création Artistique

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    Alcool Et Création Artistique

    Hello everybody

    A la demande générale , je lance une discussion sur un sujet que je crois avoir été peu abordé jusqu'ici sur "Arrêter l'alcool".

    Coincidence, comme pour les désormais très populaires "discussions thématiques" initiées par Iseulta sur une idée de Triple A, c'est également ce dernier qui m'a indirectement inspiré le sujet des rapports entre l'alcool et la création artistique.

    J'ai en effet lu il n'y a pas longtemps sous sa plume habile qu'il avait, dans sa folle jeunesse cherché plus ou moins consciemment à suivre l'exemple de quelques-uns de ses "héros", Gainsbourg, Bukowski, etc...

    Inutile de dire que je connais beaucoup d'autres "cas" similaires à celui de Triple A, à commencer par le mien!

    C'est un premier angle... Avez vous, comme moi, commencé à boire en écoutant du rock et en lisant des auteurs "sulfureux", pour faire le/la mariole à l'école? (Tiens, ça rime)

    Un deuxième angle, beaucoup plus intéressant AMHA, est celui des rapports entre le créateur et le produit.

    Autrement formulé, ces créateurs (toutes catégories confondues: peintres, écrivains, musiciens, etc) ont-ils (elles) créé grâce ou malgré leur intoxication?

    Sachant que la problématique peut évidemment être plus complexe: dans un premier temps, l'alcool a pu aider le/la créateur/créatrice avant de se retourner contre lui/elle...

    Comme cela a d'ailleurs été le cas pour nombre d'entre nous, non-créateurs!

    Je précise que perso, je n'ai aucune idée préconçue, même si j'ai pour métier d'écrire, et n'ai jamais écrit que de la merde sous alcool!

    GRÂCE A L'ALCOOL: HUBERT SELBY JUNIOR

    (Petite présentation)
    Né en 1928 juste avant la Grande Dépression, Hubert Selby Jnr est l'auteur d'une poignée de livres à l'incandescence unique dont le plus notoire, publié pour la première fois en 1964, lui valut un retentissant procès pour "obscénité" au cours duquel Samuel Beckett et Anthony Burgess vinrent prendre sa défense. Censuré en Angleterre, interdit de traduction en Italie, interdit à la vente aux mineurs dans certains Etats d'Amérique, "LAST EXIT TO BROOKLYN", traduit en douze langues et vendu à plus de deux millions d'exemplaires, fit la gloire de Selby, et contribua à sa dégringolade.

    Peu avant sa mort, l’auteur, assidu des Alcooliques Anonymes, déclarait:

    "Si j'avais eu une mentalité de yuppie, je n'aurais pas claqué le peu de fric que j'ai gagné en gnôle et en défonce. Mais je n'aurais écrit aucun de mes livres non plus!"

    MALGRÉ L'ALCOOL: GAINSBOURG (Aucune présentation nécessaire!)

    ... Déclarait, peu de temps avant sa mort également:

    "Le plus dur après la désintox, c'est de garder sa lucidité, parce qu'à jeun on s'aperçoit vite qu'on est cerné par les cons. On voit la réalité telle qu'elle est. Tandis que dans l'alcoolisme, tout est gai. Mais je n'ai jamais eu le sentiment de puiser mon inspiration dans l'alcool. Pour preuve, depuis que je ne bois plus, j'ai recommencé à écrire sans aucun problème. Je trouve même que cette lucidité nouvelle est terriblement excitante."

    A vous! Atoute, le dernier salon où l'on cause!

    Lola
    Dernière modification par lolangel, 04/05/2006, 21h19.
    Delenda carthEGO est

    #2
    Re : Alcool Et Création Artistique

    Envoyé par lolangel
    Hello everybody

    A la demande générale , je lance une discussion sur un sujet que je crois avoir été peu abordé jusqu'ici sur "Arrêter l'alcool".

    Coincidence, comme pour les désormais très populaires "discussions thématiques" initiées par Iseulta sur une idée de Triple A, c'est également ce dernier qui m'a indirectement inspiré le sujet des rapports entre l'alcool et la création artistique.

    J'ai en effet lu il n'y a pas longtemps sous sa plume habile qu'il avait, dans sa folle jeunesse cherché plus ou moins consciemment à suivre l'exemple de quelques-uns de ses "héros", Gainsbourg, Bukowski, etc...

    Inutile de dire que je connais beaucoup d'autres "cas" similaires à celui de Triple A, à commencer par le mien!

    C'est un premier angle... Avez vous, comme moi, commencé à boire en écoutant du rock et en lisant des auteurs "sulfureux", pour faire le/la mariole à l'école? (Tiens, ça rime)

    Un deuxième angle, beaucoup plus intéressant AMHA, est celui des rapports entre le créateur et le produit.

    Autrement formulé, ces créateurs (toutes catégories confondues: peintres, écrivains, musiciens, etc) ont-ils (elles) créé grâce ou malgré leur intoxication?

    Sachant que la problématique peut évidemment être plus complexe: dans un premier temps, l'alcool a pu aider le/la créateur/créatrice avant de se retourner contre lui/elle...

    Comme cela a d'ailleurs été le cas pour nombre d'entre nous, non-créateurs!

    Je précise que perso, je n'ai aucune idée préconçue, même si j'ai pour métier d'écrire, et n'ai jamais écrit que de la merde sous alcool!

    GRÂCE A L'ALCOOL: HUBERT SELBY JUNIOR

    (Petite présentation)
    Né en 1928 juste avant la Grande Dépression, Hubert Selby Jnr est l'auteur d'une poignée de livres à l'incandescence unique dont le plus notoire, publié pour la première fois en 1964, lui valut un retentissant procès pour "obscénité" au cours duquel Samuel Beckett et Anthony Burgess vinrent prendre sa défense. Censuré en Angleterre, interdit de traduction en Italie, interdit à la vente aux mineurs dans certains Etats d'Amérique, "LAST EXIT TO BROOKLYN", traduit en douze langues et vendu à plus de deux millions d'exemplaires, fit la gloire de Selby, et contribua à sa dégringolade.

    Peu avant sa mort, l’auteur, assidu des Alcooliques Anonymes, déclarait:

    "Si j'avais eu une mentalité de yuppie, je n'aurais pas claqué le peu de fric que j'ai gagné en gnôle et en défonce. Mais je n'aurais écrit aucun de mes livres non plus!"

    MALGRÉ L'ALCOOL: GAINSBOURG (Aucune présentation nécessaire!)

    ... Déclarait, peu de temps avant sa mort également:

    "Le plus dur après la désintox, c'est de garder sa lucidité, parce qu'à jeun on s'aperçoit vite qu'on est cerné par les cons. On voit la réalité telle qu'elle est. Tandis que dans l'alcoolisme, tout est gai. Mais je n'ai jamais eu le sentiment de puiser mon inspiration dans l'alcool. Pour preuve, depuis que je ne bois plus, j'ai recommencé à écrire sans aucun problème. Je trouve même que cette lucidité nouvelle est terriblement excitante."

    A vous! Atoute, le dernier salon où l'on cause!

    Lola
    Bonsoir Lola,

    Avec mon esprit super cartésien, bien que noyé dans l'alcool je l'avais un peu perdu, je te répondrais :
    -tin tin, (là on s'attends à un truc super bien ).

    Sérieusement je crois que l'alcool crée un déséquilibre, et, étant tech, électricien, je vois çà comme une ondulation.

    C'est comme si on avait notre esprit, propre à chacun, et en créant un déséquilibre (avec l'alcool), on se retrouve avec des moments où seuls 3 neurones suffisent, et forcément on monte aussi plus haut à d'autres moments, plus haut que la normale peut-être.

    Ou alors avec ces changements de soit, on a une vision plus large de l'ensemble. (bon en fait je ne sais comment le dire ).

    En tous cas, je ne suis pas artiste, et j'ai compris que si je voulais vraiment apprécier toute ma sensibilité, tout mon être, je dois arrêter totalement de boire.

    A+ , je vais me faire à manger.... je suis seul, les moments les plus durs, sans mes enfants, Daddy,

    Commentaire


      #3
      Re : Alcool Et Création Artistique

      J'ai aussi imiter mes idoles en buvant très jeunes je pense a Kurt Cobain, a Serge Gainsbourg et plusieurs stars du rock et gothique .

      Je trouver cet catégorie de personnage hors norme et excessif tout a fait fascinant et voyant que bon nombre était poète, écrivain ou peintre je fut fasciner par le pouvoir de l'alcool ou des drogues.

      Dans un premier temps l'alcool ma aider avec les filles et dans la vie a m'exprimer, a travailler même, mais très vite, enfin non justement, une décennie plus tard, ce fut la descente au enfers, la santé diminuer, et les crises psychotiques fréquente.

      Je pense qu'avec l'alcool et la drogues on a l'impression de trouver l'inspiration plus rapidement, ça peut même être vrai chez une personne timide ou complexer; mais je pense que arriver a un stade la béquille éclates et empêche d'arriver au sommet de son art.

      Ainsi Gainsbourg si il écrivait de très beau texte, on voit qu'au début de sa carrière ils étaient plus beau que vers la fin, moins torturer plus amoureux et spirituel, mais surtout lorsqu'il chantait, le play back était flagrant, il ne faisait même plut l'effort de jouer le jeu, je trouve que ça a était néfastes a sont talent finalement.

      Kurt ? que dire, il a fini par ce suicider, Jimmy Hendrix même choses et finalement toute c'est personnes mystique finissent très mal rapidement et ne sont que éphémère, tout comme les biens faits de l'alcool.

      J'écrivais beaucoup moi même sous alcool, des textes très torturer et saccader, j'avais l'impression et on me disait qu'ils étaient beau, mais maintenant ce sont des messages positif, des messages de paix et d'amour que je délivre, et finalement même si c'est moins jolie a lire quelques fois, on provoque un bien fou a quelques personnes peut importe le nombres même si le coeur d'une seul personnes et toucher, alors le but et atteint.

      Rien de plus beau que le don, pour donner il faut être capable de tenir debout et guider sa vie. L'alcool c'est éphémère en résumer.

      Amicalement

      Commentaire


        #4
        Re : Alcool Et Création Artistique

        Salut,

        Bon je fais une tentavive artistique :

        Si l'alcool est un poison pour le corps et pour la vie, ses effets 'calmants' laisse l'esprit plus calme et joyeux, aidant surement les gens trop angoissé a enfin pouvoir s'exprimer avec plus de joie, peut etre trop quelques fois de cet
        état second peut netre alors des choses merveilleuses, meme si parti d'une vision assez déformé des choses, une autre vision. Peut etre aussi que l'abus
        d'alcool nous laisse en fait peu de "passion" nous contraignant souvent a nous
        fixer sur peu de centre d'interet, ce qui peu engendré aussi une tres bonne connaissance car le sujet etant tres ciblé et finissant avec l'alcool par remplir une vie.

        A+

        Commentaire


          #5
          Re : Alcool Et Création Artistique

          Envoyé par Laurent33
          J'ai aussi imiter mes idoles en buvant très jeunes je pense a Kurt Cobain, a Serge Gainsbourg et plusieurs stars du rock et gothique .

          Je trouver cet catégorie de personnage hors norme et excessif tout a fait fascinant et voyant que bon nombre était poète, écrivain ou peintre je fut fasciner par le pouvoir de l'alcool ou des drogues.

          Dans un premier temps l'alcool ma aider avec les filles et dans la vie a m'exprimer, a travailler même, mais très vite, enfin non justement, une décennie plus tard, ce fut la descente au enfers, la santé diminuer, et les crises psychotiques fréquente.

          Je pense qu'avec l'alcool et la drogues on a l'impression de trouver l'inspiration plus rapidement, ça peut même être vrai chez une personne timide ou complexer; mais je pense que arriver a un stade la béquille éclates et empêche d'arriver au sommet de son art.

          Ainsi Gainsbourg si il écrivait de très beau texte, on voit qu'au début de sa carrière ils étaient plus beau que vers la fin, moins torturer plus amoureux et spirituel, mais surtout lorsqu'il chantait, le play back était flagrant, il ne faisait même plut l'effort de jouer le jeu, je trouve que ça a était néfastes a sont talent finalement.

          Kurt ? que dire, il a fini par ce suicider, Jimmy Hendrix même choses et finalement toute c'est personnes mystique finissent très mal rapidement et ne sont que éphémère, tout comme les biens faits de l'alcool.

          J'écrivais beaucoup moi même sous alcool, des textes très torturer et saccader, j'avais l'impression et on me disait qu'ils étaient beau, mais maintenant ce sont des messages positif, des messages de paix et d'amour que je délivre, et finalement même si c'est moins jolie a lire quelques fois, on provoque un bien fou a quelques personnes peut importe le nombres même si le coeur d'une seul personnes et toucher, alors le but et atteint.

          Rien de plus beau que le don, pour donner il faut être capable de tenir debout et guider sa vie. L'alcool c'est éphémère en résumer.

          Amicalement
          houlà !
          c'est bien ce que tu écris là Laurent,
          agréable, je te sens un tantinet amoureux sur le coup .

          Et je me dis aussi, ne le prends pas mal stp, c pas du tout le but, c pas possible, tu dois faire expret de faire des fautes ? , des photes ?
          non je rigole, mais tu mets des pluriels là où logiquement la question ne se pose pas, le mot principal étant au singulier (excuses déformation porfessionnele je bosse sur l'orthographe avec des élèves).
          Personnelement çà ne me gène pas, tu es très lisible, mais je me demandais quand même, tu es conscient de faire plein de fautes ?

          Te sens pas agressé Laurent, de toutes façons tu le sais bien.
          En tous cas très clair, explicite, ce que tu as écris, j'aime,

          bonne soirée, daddy,
          Dernière modification par road-runner, 04/05/2006, 21h45.

          Commentaire


            #6
            Re : Alcool Et Création Artistique

            ...
            Dernière modification par lisaange, 04/09/2006, 10h26.



            Commentaire


              #7
              Re : Alcool Et Création Artistique

              Envoyé par lisaange
              Bonsoir

              Acool et créatvité ? je ne sais quoi en penser

              je sais juste que pour ma part mes plus beaux poèmes et mes plus beaux dessins ont été écrits et faits durant mes années noires et que depuis je ne trouve plus de beauté et d'intêrets à ce que j'essaye d'écrire et de dessiner...

              Comme si je me sentais vide artistiquement , comme si ce que je faisais ne me parlait plus...

              Mon fusain reste dans le tiroir, ma plume se déssèche...j'ai perdu le feeling...
              et ça me désole...Je ne peux écrire et dessiner le bonheur...l'abstinence, la vie quoi...

              Lisa
              Brrrrrrrr, meunon, çà me fait flipper çà.
              Je suis persuadé maintenant qu'au contraire, on a plus de sensations sans alcool. Après de la créativité, c'est vrai peut-être on ose plus alcoolisé.
              Je me dis aussi, que l'alcool fausse la vision de ce qu'on fait, on peut croire que c'est bien, et on se trompe. Je m'en rends compte, des choses que je trouvais biens, je trouve maintenant que franchement j'aurais pû et dû faire mieux. Et pourtant je ne suis pas encore sauvé, alors qu'est-ce que ce sera ?
              Daddy,

              Commentaire


                #8
                Re : Alcool Et Création Artistique

                Bonsoir Dad!

                Envoyé par daddy
                Sérieusement je crois que l'alcool crée un déséquilibre, et, étant tech, électricien, je vois çà comme une ondulation.
                J'aime bien l'image de l'"ondulation", je la trouve très ... parlante.

                Envoyé par daddy
                C'est comme si on avait notre esprit, propre à chacun, et en créant un déséquilibre (avec l'alcool), on se retrouve avec des moments où seuls 3 neurones suffisent, et forcément on monte aussi plus haut à d'autres moments, plus haut que la normale peut-être.

                Ou alors avec ces changements de soit, on a une vision plus large de l'ensemble. (bon en fait je ne sais comment le dire ).
                Si, tu sais très bien le dire, sauf que ce que tu dis m'évoque en fait plus... un trip au LSD! A cause du côté "montée", "vision d'ensemble", etc. Paraît qu'on n'utilise que 15% de notre cerveau et, sous acide, beaucoup plus.

                Reste juste à pas se prendre pour un oiseau et sauter par la fenêtre! (C'est arrivé à quelqu'un que je connaissais...)

                Envoyé par daddy
                En tous cas, je ne suis pas artiste, et j'ai compris que si je voulais vraiment apprécier toute ma sensibilité, tout mon être, je dois arrêter totalement de boire.
                Idem. Comme je l'ai dit ci-dessus, mon taf est d'écrire (mais je ne me considère pas pour autant comme une "artiste", loin de là) et tout ce que j'ai écrit bourrée et qui me semblait génial sur le coup, le lendemain, en relisant (quand c'était lisible!) ben... N'importe quoi, vraiment.

                Envoyé par daddy
                A+ , je vais me faire à manger.... je suis seul, les moments les plus durs, sans mes enfants
                Bon app' Dad et... t'es pas complètement seul, t'es avec nous!


                Lola
                Delenda carthEGO est

                Commentaire


                  #9
                  Re : Alcool Et Création Artistique

                  Bonsoir

                  Je pense que l'on s'exprime effectivement d'une façon différente , alcoolisé ou non.
                  Lors des longs moments d'alcoolisme, oui j'étais créatif, Mais créatif dans la description de ce qui me faisait mal. Très expressif pour relater que j'allais mal, les mots s'alignaient sur la feuille.
                  J'exprimais une souffrance.

                  Aujourd'hui j'écris mais je ne force jamais (Ce serait idiot) en fait parfois je sens que l'inspiration va venir.

                  Je la laisse me travailler au corps
                  Je subis son avancée sans remords
                  Mes mains pianotent sans trembler
                  Je sais, je sais, je sais, vous savez.

                  Oupss je viens de l'écrire instantannément..

                  Courage à tout le monde
                  Dernière modification par beautifulsdays, 04/05/2006, 22h16.

                  Commentaire


                    #10
                    Re : Alcool Et Création Artistique

                    ...
                    Dernière modification par lisaange, 04/09/2006, 10h25.



                    Commentaire


                      #11
                      Re : Alcool Et Création Artistique

                      Envoyé par neversurrender
                      Salut,

                      Bon je fais une tentavive artistique :

                      Si l'alcool est un poison pour le corps et pour la vie, ses effets 'calmants' laisse l'esprit plus calme et joyeux, aidant surement les gens trop angoissé a enfin pouvoir s'exprimer avec plus de joie, peut etre trop quelques fois de cet
                      état second peut netre alors des choses merveilleuses, meme si parti d'une vision assez déformé des choses, une autre vision. Peut etre aussi que l'abus
                      d'alcool nous laisse en fait peu de "passion" nous contraignant souvent a nous
                      fixer sur peu de centre d'interet, ce qui peu engendré aussi une tres bonne connaissance car le sujet etant tres ciblé et finissant avec l'alcool par remplir une vie.

                      A+
                      heuuuu, attends, il faut que je réfléchisse, en plus je me fais du poisson , Daddy,

                      ps : mais je reviens ,

                      Commentaire


                        #12
                        Re : Alcool Et Création Artistique

                        Bonsoir mon Little Bouddha

                        Envoyé par Laurent33
                        J'ai aussi imiter mes idoles en buvant très jeunes je pense a Kurt Cobain, a Serge Gainsbourg et plusieurs stars du rock et gothique .

                        Je trouver cet catégorie de personnage hors norme et excessif tout a fait fascinant et voyant que bon nombre était poète, écrivain ou peintre je fut fasciner par le pouvoir de l'alcool ou des drogues.


                        Je trouvais ça également assez "romantique", dans mon adolescence. Comme je suis nettement plus vieille que toi, c'étaient pas les mêmes. Dans mon cas, côté musique, c'était plutôt le Velvet Underground, le punk rock et Led Zeppelin. Côté bouquins, les plus barrés que je pouvais trouver, Antonin Artaud (bon, OK, lui c'était le peyotl), Rimbaud, etc...

                        Envoyé par Laurent33
                        Dans un premier temps l'alcool ma aider avec les filles et dans la vie a m'exprimer, a travailler même, mais très vite, enfin non justement, une décennie plus tard, ce fut la descente au enfers, la santé diminuer, et les crises psychotiques fréquente.

                        Je pense qu'avec l'alcool et la drogues on a l'impression de trouver l'inspiration plus rapidement, ça peut même être vrai chez une personne timide ou complexer; mais je pense que arriver a un stade la béquille éclates et empêche d'arriver au sommet de son art.
                        Attends, y'a quand même une différence entre "trouver l'inspiration" et enlever les inhibitions d'une personne timide, non?

                        Quant à l'alcool empêchant d'arriver au sommet de son art, il y a des contre-exemples. Edgar Allan Poe reste (à mes yeux) l'un des meilleurs écrivains qui aient jamais existé, il est mort (sans doute d'une crise de DT) à 42 ans, et a laissé une oeuvre considérable. Je ne sais pas trancher là-dessus.

                        Il y a aussi ceux qui s'en sont sortis ET APRÈS ont pu, avec leur expérience, commencé à créer... J'ai pas d'exemple qui me vienne à l'esprit, mais je suis sûre qu'il y en a.

                        Envoyé par Laurent33
                        Ainsi Gainsbourg si il écrivait de très beau texte, on voit qu'au début de sa carrière ils étaient plus beau que vers la fin, moins torturer plus amoureux et spirituel, mais surtout lorsqu'il chantait, le play back était flagrant, il ne faisait même plut l'effort de jouer le jeu, je trouve que ça a était néfastes a sont talent finalement.
                        Alors pour Gainsbourg, complètement d'accord, je le trouvais même franchement pathétique, sur la fin, quand il marmonnait complètement bourré "je veux pas que Charlotte touche à la drogue"...

                        Envoyé par Laurent33
                        Kurt ? que dire, il a fini par ce suicider, Jimmy Hendrix même choses et finalement toute c'est personnes mystique finissent très mal rapidement et ne sont que éphémère, tout comme les biens faits de l'alcool.
                        Euh, juste une précision: Kurt, c'était surtout l'héro, et Jimi Hendrix ne s'est pas suicidé, il est mort d'une overdose accidentelle de barbituriques (ou somnifères, je sais plus). Il avait bu ce soir là, mais c'est les pilules qui l'ont tué...

                        Envoyé par Laurent33
                        J'écrivais beaucoup moi même sous alcool, des textes très torturer et saccader, j'avais l'impression et on me disait qu'ils étaient beau, mais maintenant ce sont des messages positif, des messages de paix et d'amour que je délivre, et finalement même si c'est moins jolie a lire quelques fois, on provoque un bien fou a quelques personnes peut importe le nombres même si le coeur d'une seul personnes et toucher, alors le but et atteint.
                        Pourquoi ce serait moins joli à lire? Perso, je trouve qu'il est beaucoup plus difficile de faire rire que de faire pleurer... De même, beaucoup plus facile d'écrire des trucs sombres, dark, que des textes "positifs" qui ne soient pas gnan-gnan...

                        Envoyé par Laurent33
                        Rien de plus beau que le don, pour donner il faut être capable de tenir debout et guider sa vie. L'alcool c'est éphémère en résumer.
                        Amicalement
                        Yes. Sauf que pour certains, l'éphémère dure longtemps....


                        mon Lolo

                        Lola
                        Delenda carthEGO est

                        Commentaire


                          #13
                          Re : Alcool Et Création Artistique

                          Envoyé par neversurrender
                          Salut,

                          Bon je fais une tentative artistique :

                          Si l'alcool est un poison pour le corps et pour la vie, ses effets 'calmants' laisse l'esprit plus calme et joyeux, aidant surement les gens trop angoissé a enfin pouvoir s'exprimer avec plus de joie, peut etre trop quelques fois de cet état second peut netre alors des choses merveilleuses, meme si parti d'une vision assez déformé des choses, une autre vision. Peut etre aussi que l'abus d'alcool nous laisse en fait peu de "passion" nous contraignant souvent a nous fixer sur peu de centre d'interet, ce qui peu engendré aussi une tres bonne connaissance car le sujet etant tres ciblé et finissant avec l'alcool par remplir une vie.

                          A+
                          Bonsoir NS

                          Tentative réussie! C'est tellement "artistique" que j'ai l'impression d'être à nouveau sur les bancs de la fac, en train de plancher sur le mouvement surréaliste ou quelque chose du genre...

                          Autrement dit, t'es trop fort pour moi -et je ne blague pas! J'y comprends rien, laisse moi réfléchir (ou précise ta pensée)!

                          NS

                          Lola
                          Delenda carthEGO est

                          Commentaire


                            #14
                            Re : Alcool Et Création Artistique

                            Envoyé par lisaange
                            Ben en fait je n'avais pas reflechi à cette question auparavant pourtant très pertinente...

                            je crois que sous alcool, j'exprimais avant tout la souffrance, dans le vif ...dans le tranchant... le cru ...et quand je tente d'écrire maintenant ça sort plus dans la raison , l'analyse....et ça me parait vide, sans émotion...sans rien...c'est en ce sens que je ne me sens plus inspirée...et que je trouve ça laid...

                            sans alcool, je m'éloigne du sens que j'avais trouvé à l'écriture et au dessin...alors il faudrait peut-être que je trouve un autre sens ...le sens que je donne à ma vie...et je crois que c'est ça qui me manque...

                            Je ne me situe pas dans "le c'est bien ou c'est une merde" mais plutôt dans le "ça me parle ou pas"

                            Et là ben ça ne me parle pas pour que je puisse en écrire ou dessiner quelque chose...

                            Lisa
                            Ben déjà tu te fies à tes sensations, c'est bien, je m'aperçois que sans alcool j'aurais plus tendance à me fier à ce que je rescend, avec les gens, comme si on sécrétait des féromones, comme les fourmis.
                            Je trouve çà positif, alcoolisé on peut faire confiance à n'importe qui, on ne rescend pas la personne en face.
                            Daddy,

                            (je suis à côté de la plaque là ? )

                            Commentaire


                              #15
                              Re : Alcool Et Création Artistique

                              Envoyé par lolangel
                              Bonsoir NS

                              Tentative réussie! C'est tellement "artistique" que j'ai l'impression d'être à nouveau sur les bancs de la fac, en train de plancher sur le mouvement surréaliste ou quelque chose du genre...

                              Autrement dit, t'es trop fort pour moi -et je ne blague pas! J'y comprends rien, laisse moi réfléchir (ou précise ta pensée)!

                              NS

                              Lola
                              Mais c'est francais quoi, facon je sais bien les artistes sont toujours reconnu apres leur mort

                              Pas grave je fais plus d'effort de traduction a ctheure

                              A+

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X