Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Sevrage du Stilnox

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    Sevrage du Stilnox

    Bonjour,

    Sous stilnox depuis un peu plus de 2 mois, je n'arrive pas à arrêter.

    Même quand je ne prend qu'1/2 stilnox, c'est bien simple je n'arrive pas à m'endormir et je reste des heures à tourner dans mon lit.

    Que conseilleriez vous pour arrêter le Stilnox (qui semble entrainer une forte acoutumance)?

    Si vous vous êtes sevré du stilnox, comment vous y êtes vous pris(e)?

    J'ai pensé aux médicaments à base de plantes pour m'aider à dormir tout en diminuant le stilnox. J'ai essayé en vain l'euphythose...

    Merci par avance pour vos conseils.
    Dernière modification par vieleau, 30/06/2006, 17h01.

    #2
    Re : Arrêt du Stilnox: seuvrage difficile!

    Bonjour,
    pour l'arrêt de votre traitement sous 'Stilnox' je vous conseille de voir le médecin qui vous l'à prescrit ;
    MODALITES D'ARRET PROGRESSIF DU TRAITEMENT :
    Elles doivent être énoncées au patient de façon précise.
    Outre la nécessité de décroissance progressive des doses, les patients devront être avertis de la possibilité d'un phénomène de rebond, afin de minimiser l'insomnie qui pourrait découler des symptômes liés à cette interruption, même progressive.
    Le patient doit être prévenu du caractère éventuellement inconfortable de cette phase.

    Bonne journée.

    Commentaire


      #3
      Re : Arrêt du Stilnox: seuvrage difficile!

      Cette diminution progressive est prévue en concertation avec le médecin prescripteur -psychiatre-, qui m'a invité à essayer de le réduire.

      Commentaire


        #4
        Re : Arrêt du Stilnox: seuvrage difficile!

        Votre médecin vous à donc parlé du caratère inconfortable de cette phase d'arrêt progressif de ce traitement qui varie d'une personne à l'autre, bon courage pour la suite, vous aurez peut-être la chance qu'une personne 'seuvrée' se manifeste.
        A bientôt.

        Commentaire


          #5
          Re : Arrêt du Stilnox: sevrage difficile!

          Merci pour votre réponse.

          Je vais en prendre 1/2 ce soir, et m"y tenir avec détermination.

          Si des "sevrés" ont un témoignage ou des conseils à m'apporter, ils sont les bienvenus.

          Commentaire


            #6
            Re : Arrêt du Stilnox: sevrage difficile!

            Envoyé par vieleau
            Merci pour votre réponse.

            Je vais en prendre 1/2 ce soir, et m"y tenir avec détermination.

            Si des "sevrés" ont un témoignage ou des conseils à m'apporter, ils sont les bienvenus.
            salut,
            je ne savais pas que le stilnox provoquait une dépendance...

            Tom

            Commentaire


              #7
              Re : Arrêt du Stilnox: sevrage difficile!

              Envoyé par vieleau
              Merci pour votre réponse.

              Je vais en prendre 1/2 ce soir, et m"y tenir avec détermination.

              Si des "sevrés" ont un témoignage ou des conseils à m'apporter, ils sont les bienvenus.
              salut

              http://www.doctissimo.fr/medicament-STILNOX.htm
              voilà ce que j'ai trouvé, si ça peut t'aider...

              peut-etre ton problème vient-il de la peur d'arrêter le médicament ???

              bien à toi,

              Tom

              Commentaire


                #8
                Re : Arrêt du Stilnox: sevrage difficile!

                Envoyé par tomwod
                salut

                http://www.doctissimo.fr/medicament-STILNOX.htm
                voilà ce que j'ai trouvé, si ça peut t'aider...

                peut-etre ton problème vient-il de la peur d'arrêter le médicament ???

                bien à toi,

                Tom
                Merci.

                Je n'ai pas peur d'arrêter mais quand je le prend pas, mon cerveau n'arrive pas à se mettre en mode "endormissement".

                C'est peut etre psychologique, ou alors (ce que je pense) mon cerveau n'a plus l'habitude de s'endormir sans hypnotique.

                Enfin je suis passé à 1/2. Hier je n'allais pas bien alors j'en ai pris 1 pour m'endormir et oublier ma souffrance, mais je vais revenir à 1/2 dès ce soir.

                Ma psychiatre m'a prescrit 1/2 le soir pendant 1 mois. Elle m'a dit qu'il ne faut pas l'arrêter tout de suite totalement et brusquement.

                Commentaire


                  #9
                  Re : Arrêt du Stilnox: seuvrage difficile!

                  Hello, je suis une sevrée

                  Arrêter le stilnox c'est en effet pas rigolo rigolo...bon il faut que je précise que j'avais un gros pb de toxicomanie médicamenteuse et que du coup pour moi c'était très problématique (je devais en prendre 3 ou 4).

                  Le stilnox est un inducteur du sommeil pour les insomnies d'endormissement; sa durée de vie plasmatique est courte par rapport à ceux qui maintiennent également le sommeil.

                  Comme tu le dis, le cerveau n'est plus habitué à se mettre en mode sommeil seul.

                  J'ai diminué progressivement mais en dessous de 1 j'avais vraiment du mal. Je suis passée par un relookage de mon hygiène de vie: me coucher pas très très tôt mais pas trop tard sachant que le sommeil pouvait tarder, m'allonger au lit avec un livre plutôt que trainer sur le canap devant la télé (sous peine de criser quand c l'heure de chasse et pêche, en général là on sait que la nuit est foutue ), éviter l'ordi, les stimuli lumineux tiennent le cerveau en éveil etc etc..

                  Puis je me suis trouvée des tits trucs comme prendre un bain chaud, des huiles essentielles, faire des exercices de respiration pour me détendre..

                  Et surtout ne pas stresser à l'idée de ne pas arriver à dormir...

                  Pour être honnête je dors toujours mal...et je prends de l'atarax au coucher (pas un somnifère, un anti sthaminique qui peut faire somnoler un peu et qui n'est pas addictif). Mais me suis débarassée des somnifères et je suis très contente!

                  Courage! Tu as sans doute des nuits pas très drôles devant toi mais il n'y a pas de raison que tu n'y parviennes pas!

                  Circée
                  " La différence, c'est ce silence parfois au fond de moi".

                  Commentaire


                    #10
                    Re : Arrêt du Stilnox: sevrage difficile!

                    Envoyé par vieleau
                    Merci pour votre réponse.

                    Je vais en prendre 1/2 ce soir, et m"y tenir avec détermination.

                    Si des "sevrés" ont un témoignage ou des conseils à m'apporter, ils sont les bienvenus.
                    Je suis une sevrée du stylnox. J'ai déjà diminué petit à petit mais lentement, ensuite, j'ai arrêté les stimulis extérieurs tels que l'ordinateur, la télévision. Au tout début, j'ai eu des maux de tête terribles mais pouvant être soulagés avec du froid sur le front. Je me couche de bonne heure mais en lisant dans mon lit car, dans mon cas, le fait de lire m'aide déjà à détendre mon corps. Je mets aussi de la musique douce que j'aime, fais des relaxations... Enfin, bref, ça a mis environ 1 semaine à ce régime mais maintenant ça va.
                    Bon courage et n'ai pas peur, tu vas y arriver.

                    Commentaire


                      #11
                      Re : Arrêt du Stilnox: seuvrage difficile!

                      Bonjour,

                      Accroc au stilnox depuis des annees (horraires d'equipes,nature anxieuse ) j'ai essaye dernierement l'euphytose resultat inefficace
                      les tisanes(valeriane pasiflorre ),et tout un panelle de palliatifs

                      je n'arrive pas a descendre en desssous du demi comprime

                      Au final cela ne doit il etre pas etre traiter comme une conduite
                      addictive,avec des medotes de sevrage eprouves?

                      Commentaire


                        #12
                        Re : Arrêt du Stilnox: seuvrage difficile!

                        Bonjour Vieleau
                        J'ai pris du stilnox (ou zolpidem ou imovane) vers 25 ans pendant trois années sans interruption.
                        10 ans plus tard je ne suis toujours pas totalement sevrée.
                        J'ai eu de longues périodes sans somnifère, puis j'en ai eu à nouveau besoin.
                        Voilà comment je fais aujourd'hui : je n'en prends pas pendant un à deux mois. Puis, quand vraiment je suis trop fatiguée la journée, parce que le décalage devient trop important, j'en prends pendant une semaine.
                        Surtout, je demande à mon médecin de ne pas me prescrire plus de sept jours de ce somnifère (je suis incapable de gérer moi-même). Je reprends ensuite un rythme, que je perds à nouveau petit à petit. Et deux mois après rebelote.
                        Ce système me convient pour le moment. Cela me permet de ne pas augmenter les doses et je sais que je vais pouvoir redormir (ou plus exactement m'endormir : c'est juste la phase d'endormissement qui est défaillante.)
                        Peut-être qu'un jour je n'en aurai plus besoin : beaucoup de membres de ma famille s'endorment aussi très tard : peut-être est-ce simplement comme ça. Il faut juste que de temps en temps je récupère pour le travail.
                        Du coup, je vis beaucoup mieux mes problèmes d'endormissement.
                        Je ne dis pas que ce que je fais est bien et qu'il faut faire de même. Mais c'est vrai que quand on s'est habitué au somnifère, ce n'est pas facile d'arrêter.
                        Bonne chance

                        Commentaire


                          #13
                          Re : Arrêt du Stilnox: sevrage difficile!

                          Bonjour,
                          Six mois après le post précédent : il faut se rendre à l'évidence : je suis bien accro, et il est temps de ne plus se voiler la face.

                          Aujourd'hui ras-le bol des cachets : tête qui tourne comme si j'avais bu, bourdonnements depuis plusieurs semaines, impossibilité de me concentrer, difficultés à finir mes phrases et surtout oublis et distraction systématique. Tout se passe comme si mon cerveau se dissolvait. Impossible de me souvenir, et de gérer l'avenir (et cette année je suis particulièrement surbookée).

                          phrase du jour
                          Le stilnox, c'est de l'intox

                          J'arrête et je veux tenir. Ce post est un peu comme un engagement, [d'autant plus que je veux être enceinte (bientôt la première insémination)]
                          Il me reste 4 demi-cachets. Je vais arrêter progressivement en alternant un jour avec, un jour sans pour que l'effet rebond ne soit pas trop fort.

                          Aujourd'hui 15h53, la décision s'impose, ce soir, je sais que ce sera plus difficile. Mais je veux retrouver ma tête.
                          Dernière modification par symphonie, 10/01/2007, 17h27.

                          Commentaire


                            #14
                            Re : Arrêt du Stilnox: sevrage difficile!

                            Alors symphonie, comment se passe la baisse du Zolpidem? Vous arrivez quand même à dormir?

                            Bon courage !

                            Commentaire


                              #15
                              Re : Arrêt du Stilnox: sevrage difficile!

                              Bonjour,
                              merci pour votre soutien.
                              J'ai finalement reporté l'arrêt progressif de deux jours. (Toujours une mauvaise bonne raison de continuer ).
                              La première nuit sans stilnox , ce sera ce soir...
                              Demain, promis : les premières impressions...

                              Commentaire


                                #16
                                Re : Arrêt du Stilnox: sevrage difficile!

                                Bonsoir,
                                vous allez tous vous marrer!!! Je poursuis mon arrêt ou plutôt mon non- arrêt : j'ai découpé (si! si! ) mon dernier cachet en quatre morceaux riquiqui parce que l'idée qu'il n'y en ait plus... de toutes façons bientôt il n'y en aura plus... C'est nul : vraiment accro mais il faut tenir...

                                Commentaire


                                  #17
                                  Re : Arrêt du Stilnox: sevrage difficile!

                                  Je te comprends bien symphonie.

                                  Moi j'ai repris (bon je me limite à 1/2 généralement) un peu de STILNOX Je veux éviter de le prendre trop longtemps pour ne pas devenir dépendant.

                                  Je vais re-faire un arrêt progressif. Essayer de le couper en 4, une bonne idée!

                                  Finalement tu t'es bien endormie avec 1/4 de comprimé?

                                  Commentaire


                                    #18
                                    Re : Arrêt du Stilnox: sevrage difficile!

                                    Dernière modification par *louise*, 22/10/2008, 12h13.
                                    louise

                                    Commentaire


                                      #19
                                      Re : Arrêt du Stilnox: sevrage difficile!

                                      Le stillnox on en devient accros assé facilement, j'ai réduit les dose de 4 comprimé, à 3 puis, 2, puis 1. Pour l'instant je suis en train de réduire mon 2 èmè somnifère (noctamide), j'en suis à 0,5/soir, ça se passe pas trop mal, mais j'appréhande beaucoup la diminution du stillnox, le faite d'y penser m'angoise terriblement.

                                      Je pensais à une idée, qui est peu etre impossible mais ne coute rien à demander. Comme pour beacoup d'entre nous, le stillnox n'est pas un médicament seulement méchanique mais psychologie, le fait de savoir qu'on en à moin peu nous empécher de dormir. Je me demandais si il n'était pas possible de se faire prescrire des placébo de stillnox, que l'on mélangerai avec les vrais...
                                      L'idée peu etre interessante à cours terme.

                                      Sinon, pour aider à dormir, je vous encourage à écouter des séances de ralaxations respiratoire ou par autohypnose à l'aide d'un petit baladeur. C'est très pratique pour s'endormir, enfin personnelement ça m'a beacoup aidé, j'ai pu m'endormir sans aucun problem pendent un petit moi, jusqu'a ce que je connaise les seances par coeur...

                                      Bon bien voila, je sais pas si mon post vous aidera beaucoup, mais je l'espère.

                                      Bon courage a vous.

                                      Commentaire


                                        #20
                                        Re : Arrêt du Stilnox: sevrage difficile!

                                        Bonjour,

                                        C'est décidé, j'arrête (une nouvelle fois) le Stilnox.

                                        Et oui, pour reprendre un rythme de sommeil conforme avec le suivi de mes études, autrement dit pour m'endormir plus tôt, j'avais repris du Stilnox ces derniers temps.

                                        Mais hier soir, ce fut la goutte d'eau qui fait déborder le vase comme l'on dit.
                                        J'ai avalé mon Stilnox, et puis ... rien, pas d'endormissement.
                                        Mais par contre j'avais la sensation d'être totalement shooté. Désagréable donc. Et en plus j'étais un peu délirant: je croyais que j'allais mourir dans la nuit, et des choses comme ça.

                                        Donc bon j'ai l'impression que ce médicament, en plus de ne pas bien m'endormir et de me shooter en me rendant un peu "délirant", ne me convient pas.

                                        Bonne motivation pour m'endormir sans ...Reste à savoir si je réussirais à m'endormir tôt comme je le souhaite!

                                        Commentaire


                                          #21
                                          Re : Arrêt du Stilnox: sevrage difficile!

                                          Bon courage Vieleau
                                          je te soutiens à fond et sais ce que tu endures !

                                          Hier soir, j'ai fait une crise de larmes (de l'angoisse probablement parce qu' aujourd'hui je subissais ma première insémination). J'ai pris 1/4 de bromazepan (lexomil).
                                          Le matin je m'étais levée vers 6h30 : cela m'a permis de m'endormir probablement vers minuit.
                                          Ce matin, réveil difficile à 6 heures. Par contre demain matin je n'ai pas l'obligation de me lever et c'est donc demain soir que cela va être dur.

                                          Je me force aussi à ne pas travailler trop tard (j'arrête vers 10 heures). Puis je lis un roman pour me détendre ou regarde la télé.
                                          vraiment bon courage !!!

                                          Commentaire


                                            #22
                                            Re : Arrêt du Stilnox: sevrage difficile!

                                            Je suis ce fil avec intérêt parce que je me sens dépendante du Stilnox. J'ai commencé à en prendre quand j'ai été traitée pour mes problèmes psy. J'avais réussi à arrêter un bon moment, et puis j'en ai redemandé une boîte à mon psychiatre il y a un an et demi parce que j'avais deux nuits à passer en bus et que j'étais sûre de ne pas dormir sans.

                                            J'ai toujours eu des problèmes d'endormissement, avec tout l'énervement que ça suppose quand on cherche le sommeil et qu'il ne vient pas. Et la journée pénible qui s'en suit quand on a peu dormi.
                                            Une fois que j'ai eu ma boîte, comme j'étais fatiguée et que je voulais récupérer, j'ai continué à en prendre, un demi tous les soirs, et voilà, depuis je n'ai pas pu arrêter... D'un autre côté, c'est tellement plus confortable de se coucher en se disant qu'on va s'endormir assez vite et ne pas se retourner dans son lit pendant une ou deux heures...

                                            Mon psychiatre me dit qu'un demi-comprimé tous les sois, ce n'est pas grave, et il me le precrit sans problème.
                                            J'espère au moins que je ne vais pas devoir augmenter les doses. Déjà, j'en prends un entier le dimanche soir parce que je suis plus stressée à la veille de la reprise.

                                            Quand je suis en congé pour un moment, je me dis que je vais en profiter pour me sevrer... et puis je n'ai pas le courage, j'ai peur de l'effet rebond...

                                            Mon post n'est pas très constructif, mais voilà où j'en suis avec le Stilnox...

                                            Commentaire


                                              #23
                                              Re : Arrêt du Stilnox: sevrage difficile!

                                              Bonsoir Iphigénie,

                                              Si ! ton post est constructif car c'est vraiment cela, le stilnox au quotidien.

                                              Quand tu auras repris un peu de force, essaie de diminuer les doses (je crois aussi qu'il existe des stilnox à 5mg et même à 3,5 mg, plutôt que 10 mg). Cela pourra éviter ou au moins atténuer peut-être l'effet rebond.
                                              Force-toi à te lever tôt.
                                              Une chose qui motive : le sommeil serait plus réparateur sans stilnox.

                                              Ce qui est bien, c'est que tu es au courant des risques d'accoutumance, de ce fait tu pourras peut-être l'éviter. Moi, on me disait (sincèrement) qu'il n'y avait qu'une dépendance psychologique : malheureusement psychologique ou pas, il s'agit bel et bien d'une dépendance.
                                              -Dès que tu auras dépassé un mois de traitement,
                                              -dès que tu te sentiras obligée d'augmenter les doses,
                                              -dès que tu compteras chaque jour combien de cachets ou 1/2 cachets il te reste,
                                              -dès que tu feras en sorte de perdre un cachet pour mieux pouvoir le retrouver quand la boîte sera finie (c'est débile, je sais, mais je l'ai fait),
                                              -dès que tu retourneras la maison pour voir si par hasard il n'en reste pas un,
                                              -dès que tu lècheras sur la table de nuit la dernière miette du stilnox que tu as coupé en deux,
                                              -donc dès que tu auras un seul de ces symptômes,
                                              demande de l'aide à ton médecin ou à ton entourage pour éviter de tomber dans l'engrenage.


                                              Bon courage
                                              Dernière modification par symphonie, 23/01/2007, 22h06.

                                              Commentaire


                                                #24
                                                Re : Arrêt du Stilnox: sevrage difficile!

                                                Bonjour à tous les (ex)stilnox-iens , et aux autres!

                                                Voila, ca me fait 2 nuits sans Stilnox.

                                                Une horreur, en plus j'avais le nez bouché, alors autant vous dire que j'ai très mal dormi.

                                                J'ai eu toutes les peines du monde à m'endormir, malgré que j'ai pris un Donormyl, et je me suis réveillé plusieurs fois.

                                                Résultat: lors du dernier réveil ... celui du matin, j'étais très fatigué.

                                                Bon je crois que je vais voir avec mon médecin pour une consultation spécialisée concernant le sommeil.

                                                A bientôt!
                                                Dernière modification par vieleau, 25/01/2007, 18h31.

                                                Commentaire


                                                  #25
                                                  Re : Arrêt du Stilnox: sevrage difficile!

                                                  Bonjour Vieleau

                                                  Essaie de tenir deux jours de plus. Vois si avec la fatigue tu commences à t'endormir. Tu subis actuellement l'effet rebond.

                                                  Quant au donormyl.... une fois j'ai avalé la moitié du tube : rien à part la nausée !

                                                  En ce qui me concerne, hier je me suis endormie vers deux heures du matin (le décalage recommence), mais comme je m'étais levée à 10 heures...
                                                  Ce matin, lever à 8h30, un gros coup de barre vers 17h30 (mais je me suis forcée à ne pas m'allonger). On verra ce soir.
                                                  Ce qui me motive, c'est que je viens de faire une insémination artificielle, et si jamais ça a marché, je ne veux pas empoisonner mon (peut-être) futur bébé.
                                                  Bon courage

                                                  Commentaire


                                                    #26
                                                    Re : Arrêt du Stilnox: sevrage difficile!

                                                    Envoyé par vieleau
                                                    Bonjour à tous les (ex)stilnox-iens , et aux autres!

                                                    Voila, ca me fait 2 nuits sans Stilnox.

                                                    Une horreur, en plus j'avais le nez bouché, alors autant vous dire que j'ai très mal dormi.

                                                    J'ai eu toutes les peines du monde à m'endormir, malgré que j'ai pris un Donormyl, et je me suis réveillé plusieurs fois.

                                                    Résultat: lors du dernier réveil ... celui du matin, j'étais très fatigué.

                                                    Bon je crois que je vais voir avec mon médecin pour une consultation spécialisée concernant le sommeil.

                                                    A bientôt!
                                                    bravo vraiment lache ca
                                                    moi je suis restée un an dependante de ses trucs
                                                    à la fin faut que t'en prennes beaucoup pour avoir un effet
                                                    et ca ne ma jamais empeché de faire des crises d'angoisses..
                                                    (divorce)

                                                    bref tu en baves beaucoup pendant une semaine
                                                    (couche toi à heure fixe evite les emissions enervantes...ou les forums)

                                                    la semaine d'apres c'est deja mieux
                                                    ensuite pour le mieux c'est de jeter les medoc qui te restent
                                                    parce qu'au sinon t'as envie de replongé dedans à la moindre contrariete
                                                    (juste pour cette fois)

                                                    bref plus t'en prends moins tu dors!

                                                    courage....

                                                    Commentaire


                                                      #27
                                                      Re : Arrêt du Stilnox: sevrage difficile!

                                                      Envoyé par symphonie
                                                      Bonsoir Iphigénie,

                                                      Si ! ton post est constructif car c'est vraiment cela, le stilnox au quotidien.

                                                      Quand tu auras repris un peu de force, essaie de diminuer les doses (je crois aussi qu'il existe des stilnox à 5mg et même à 3,5 mg, plutôt que 10 mg). Cela pourra éviter ou au moins atténuer peut-être l'effet rebond.
                                                      Force-toi à te lever tôt.
                                                      Une chose qui motive : le sommeil serait plus réparateur sans stilnox.

                                                      Ce qui est bien, c'est que tu es au courant des risques d'accoutumance, de ce fait tu pourras peut-être l'éviter. Moi, on me disait (sincèrement) qu'il n'y avait qu'une dépendance psychologique : malheureusement psychologique ou pas, il s'agit bel et bien d'une dépendance.
                                                      -Dès que tu auras dépassé un mois de traitement,
                                                      -dès que tu te sentiras obligée d'augmenter les doses,
                                                      -dès que tu compteras chaque jour combien de cachets ou 1/2 cachets il te reste,
                                                      -dès que tu feras en sorte de perdre un cachet pour mieux pouvoir le retrouver quand la boîte sera finie (c'est débile, je sais, mais je l'ai fait),
                                                      -dès que tu retourneras la maison pour voir si par hasard il n'en reste pas un,
                                                      -dès que tu lècheras sur la table de nuit la dernière miette du stilnox que tu as coupé en deux,
                                                      -donc dès que tu auras un seul de ces symptômes,
                                                      demande de l'aide à ton médecin ou à ton entourage pour éviter de tomber dans l'engrenage.


                                                      Bon courage
                                                      ho mon dieu

                                                      je dois tout cocher
                                                      y compris l'achat sur internet je suis contente d'avoir arreté...

                                                      Commentaire


                                                        #28
                                                        Re : Arrêt du Stilnox: sevrage difficile!

                                                        Bonjour et bon courage à tous ceux qui arrêtent!

                                                        Merci à tous pour vos conseils et remarques. J'espère qu'avec le temps ce sera moins dure.

                                                        Hier soir c'était un peu la catastrophe, j'ai failli prendre 1/2 Stilnox (en tous cas j'en avais bien envie).
                                                        Je ne l'ai pas fait. J'ai pris un peu de Tercian (je peux en prendre "à la demande") pour me sédater un peu... Je ne sais pas si ça a servi à grand chose mais bon ...

                                                        En tous cas je constate une chose: pour moi le Donormyl (que j'ai acheté pour la semaine d'arret du Stilnox) ne sert à rien.

                                                        Allez courage à tous ...

                                                        Commentaire


                                                          #29
                                                          Re : Arrêt du Stilnox: sevrage difficile!

                                                          Des nouvelles de symphonie et des autres "stop stilnox"?

                                                          Vous en êtes où?

                                                          Courage

                                                          Commentaire


                                                            #30
                                                            Re : Arrêt du Stilnox: sevrage difficile!

                                                            Bonjour,
                                                            j'ai craqué. J'ai repris un stilnox hier soir. J'ai tenu un mois et demi...
                                                            bof bof

                                                            Mais pas moyen de m'endormir avant deux heures du matin (sinon je dors très bien sauf ce décalage avec la vie quotidienne).
                                                            Je vais essayer de n'en prendre qu'une dizaine de jours, car bientôt je dois reprendre mon traitement (qui a [encore] échoué) pour une insémination artificielle. Il faut qu'au moins je ne déglingue pas plus mes ovules et ovaires qu'ils ne le sont déjà.


                                                            Pas très bon le moral en ce moment (mais y a eu pire, ce n'est qu'un passage)

                                                            Commentaire


                                                              #31
                                                              Re : Arrêt du Stilnox: sevrage difficile!

                                                              Beaucoup recommande le sevrage radical "cold turkey" a cause de la durée de demi-vie très courte du Stilnox (2-3h).

                                                              Le reste c'est "psy" Et le médecin essaye de gérer ça comme il peut.

                                                              Commentaire


                                                                #32
                                                                Re : Arrêt du Stilnox: seuvrage difficile!

                                                                Envoyé par Circee
                                                                Hello, je suis une sevrée

                                                                Arrêter le stilnox c'est en effet pas rigolo rigolo...bon il faut que je précise que j'avais un gros pb de toxicomanie médicamenteuse et que du coup pour moi c'était très problématique (je devais en prendre 3 ou 4).

                                                                Le stilnox est un inducteur du sommeil pour les insomnies d'endormissement; sa durée de vie plasmatique est courte par rapport à ceux qui maintiennent également le sommeil.

                                                                Comme tu le dis, le cerveau n'est plus habitué à se mettre en mode sommeil seul.

                                                                J'ai diminué progressivement mais en dessous de 1 j'avais vraiment du mal. Je suis passée par un relookage de mon hygiène de vie: me coucher pas très très tôt mais pas trop tard sachant que le sommeil pouvait tarder, m'allonger au lit avec un livre plutôt que trainer sur le canap devant la télé (sous peine de criser quand c l'heure de chasse et pêche, en général là on sait que la nuit est foutue ), éviter l'ordi, les stimuli lumineux tiennent le cerveau en éveil etc etc..

                                                                Puis je me suis trouvée des tits trucs comme prendre un bain chaud, des huiles essentielles, faire des exercices de respiration pour me détendre..

                                                                Et surtout ne pas stresser à l'idée de ne pas arriver à dormir...

                                                                Pour être honnête je dors toujours mal...et je prends de l'atarax au coucher (pas un somnifère, un anti sthaminique qui peut faire somnoler un peu et qui n'est pas addictif). Mais me suis débarassée des somnifères et je suis très contente!

                                                                Courage! Tu as sans doute des nuits pas très drôles devant toi mais il n'y a pas de raison que tu n'y parviennes pas!

                                                                Circée
                                                                Je prends du Noctran depuis de nombreuses années et voudrais, si je ne peux m'en passer, en diminuer la dose. Vous parlez d'huiles essentielles. Je suis en train de tenter : j'ai fait des massages à l'HE de lavande pendant 2 mois et ça n'a rien donné. Maintenant,

                                                                Commentaire


                                                                  #33
                                                                  Re : Arrêt du Stilnox: seuvrage difficile!

                                                                  Envoyé par Circee
                                                                  Hello, je suis une sevrée

                                                                  Arrêter le stilnox c'est en effet pas rigolo rigolo...bon il faut que je précise que j'avais un gros pb de toxicomanie médicamenteuse et que du coup pour moi c'était très problématique (je devais en prendre 3 ou 4).

                                                                  Le stilnox est un inducteur du sommeil pour les insomnies d'endormissement; sa durée de vie plasmatique est courte par rapport à ceux qui maintiennent également le sommeil.

                                                                  Comme tu le dis, le cerveau n'est plus habitué à se mettre en mode sommeil seul.

                                                                  J'ai diminué progressivement mais en dessous de 1 j'avais vraiment du mal. Je suis passée par un relookage de mon hygiène de vie: me coucher pas très très tôt mais pas trop tard sachant que le sommeil pouvait tarder, m'allonger au lit avec un livre plutôt que trainer sur le canap devant la télé (sous peine de criser quand c l'heure de chasse et pêche, en général là on sait que la nuit est foutue ), éviter l'ordi, les stimuli lumineux tiennent le cerveau en éveil etc etc..

                                                                  Puis je me suis trouvée des tits trucs comme prendre un bain chaud, des huiles essentielles, faire des exercices de respiration pour me détendre..

                                                                  Et surtout ne pas stresser à l'idée de ne pas arriver à dormir...

                                                                  Pour être honnête je dors toujours mal...et je prends de l'atarax au coucher (pas un somnifère, un anti sthaminique qui peut faire somnoler un peu et qui n'est pas addictif). Mais me suis débarassée des somnifères et je suis très contente!

                                                                  Courage! Tu as sans doute des nuits pas très drôles devant toi mais il n'y a pas de raison que tu n'y parviennes pas!

                                                                  Circée
                                                                  Je prends du Noctran depuis de nombreuses années et voudrais, si je ne peux m'en passer, en diminuer la dose. Vous parlez d'huiles essentielles. Je suis en train de tenter : j'ai fait des massages à l'HE de lavande pendant 2 mois et ça n'a rien donné. Maintenant, je

                                                                  Commentaire


                                                                    #34
                                                                    Re : Arrêt du Stilnox: seuvrage difficile!

                                                                    Envoyé par Circee
                                                                    Hello, je suis une sevrée

                                                                    Arrêter le stilnox c'est en effet pas rigolo rigolo...bon il faut que je précise que j'avais un gros pb de toxicomanie médicamenteuse et que du coup pour moi c'était très problématique (je devais en prendre 3 ou 4).

                                                                    Le stilnox est un inducteur du sommeil pour les insomnies d'endormissement; sa durée de vie plasmatique est courte par rapport à ceux qui maintiennent également le sommeil.

                                                                    Comme tu le dis, le cerveau n'est plus habitué à se mettre en mode sommeil seul.

                                                                    J'ai diminué progressivement mais en dessous de 1 j'avais vraiment du mal. Je suis passée par un relookage de mon hygiène de vie: me coucher pas très très tôt mais pas trop tard sachant que le sommeil pouvait tarder, m'allonger au lit avec un livre plutôt que trainer sur le canap devant la télé (sous peine de criser quand c l'heure de chasse et pêche, en général là on sait que la nuit est foutue ), éviter l'ordi, les stimuli lumineux tiennent le cerveau en éveil etc etc..

                                                                    Puis je me suis trouvée des tits trucs comme prendre un bain chaud, des huiles essentielles, faire des exercices de respiration pour me détendre..

                                                                    Et surtout ne pas stresser à l'idée de ne pas arriver à dormir...

                                                                    Pour être honnête je dors toujours mal...et je prends de l'atarax au coucher (pas un somnifère, un anti sthaminique qui peut faire somnoler un peu et qui n'est pas addictif). Mais me suis débarassée des somnifères et je suis très contente!

                                                                    Courage! Tu as sans doute des nuits pas très drôles devant toi mais il n'y a pas de raison que tu n'y parviennes pas!

                                                                    Circée
                                                                    Je prends du Noctran depuis de nombreuses années et voudrais, si je ne peux m'en passer, en diminuer la dose. Vous parlez d'huiles essentielles. Je suis en train de tenter : j'ai fait des massages à l'HE de lavande pendant 2 mois et ça n'a rien donné. Maintenant, je tente la mandarine à raison d'une goutte dans une cuillerée de miel. Pouvez-vous me dire quelles huiles essentielles vous ont aidée et est-ce sous forme de massage ou par voie orale. Merci pour le renseignement.

                                                                    Commentaire


                                                                      #35
                                                                      Stilnox et sevrage

                                                                      Bonjour,
                                                                      Je suis un jeune homme de 21 ans et c'est assez difficile pour moi de parler de ces problèmes.

                                                                      Je prends du Stilnox tous les soirs pour m'endormir, depuis environ 4 ans. J'ai commencé suite à une période d'angoisse et de stress liée à une classe préparatoire.
                                                                      Au départ, 1/2 cp. couplé avec 1 cp. de Noctamide. J'ai rapidement augmenté le Stilnox, très pratique pour s'endormir rapidement et très efficace. Je prenais aussi de l'Athymil.

                                                                      Il y a un an, j'ai décidé de me sevrer de tous ces médicaments.

                                                                      Le sevrage de l'Athymil s'est passé sans problème particulier, à part quelques effets rebonds, mais en 2 semaines, c'était réglé.

                                                                      Cet hiver, j'ai progressivement diminué le Noctamide. Mes nuits étaient de plus en plus courtes, je ne dormais parfois que 4h. J'ai besoin de beaucoup de sommeil. Au bout d'un mois à peu près, tout est rentré dans l'ordre, mes nuits ont commencé à devenir de plus en plus longues, jusqu'à une huitaine d'heures ces jours-ci.

                                                                      Le plus dur maintenant est de se débarasser du dernier : le Stilnox et c'est pour cela que je vous demande conseil.
                                                                      Lorsque je dors avec mon copain, après avoir pris mon comprimé, il m'arrive d'entrer des délires complètement incontrôlables. Je n'arrive pas à m'arrêter, et je n'en garde aucun souvenir. Il faut qu'il me les raconte le lendemain pour arriver à me souvenir de quelques bribes qui me remplissent de honte. Il en a marre et je le comprends. En plus, il me semble que je perds de plus en plus facilement la mémoire. Je ne peux plus lire après avoir pris mon comprimé car je ne me souviens de rien... Le sevrage devient assez urgent.

                                                                      J'ai donc essayé de diminuer les doses progressivement, mais je n'arrive pas à descendre en dessous d'1/2 cp. Je deviens fou dans mon lit à attendre jusqu'à 5h30, pour enfin, reprendre ma "dose".
                                                                      Je suis étudiant dans une autre ville que celle où se trouve mon médecin traitant. J'ai essayé d'aller voir un médecin ici, qui m'a presque mis dehors lorsque je lui ai parlé de mes problèmes, je me suis vu traité de "jeune fou", "pas normal pour un jeune de cet âge de prendre tout ça, adressez-vous à celui qui vous le prescrit, vous êtes un drogué". Face à cette mauvaise expérience, je ne sais pas trop quoi faire. C'est pourquoi je vous demande conseil, de façon plus ou moins anonyme.

                                                                      Merci pour vos futures réponses.

                                                                      Commentaire


                                                                        #36
                                                                        Re : Stilnox et sevrage

                                                                        Ce que tu décrits est tres connu comme effet secondaire du stilnox :
                                                                        -Dépendance : on en a besoin pour s'endormir
                                                                        -Trouble de la mémoire : on ne se rappelle plus ce qu'on a fait quand on était sous son effet ( je connais quelqu'un qui se rendait compte le matin qu'elle avait vidé son frigo pendant la nuit...)

                                                                        Donc ces effets sont normaux... Comment un médecin a fait pour t'en prescrire autant si longtemps, sans pauses? En effet, les médecins que tu vas voir doivent penser que tu es un drogué qui cherche des produits de substitution et invente ces histoires...Si tu pouvais leur amener des vieilles ordonnances, ou de vieilles boites, ou mieux si tu pouvais demander a ton ancien médecin de leur dire que c'est vrai, ce serait bien...

                                                                        Pour te rassurer, sache que j'ai parlé avec ma psy de ce médicament quand elle me l'a prescrit, et elle m'a dit que si la dépendance s'installe, il existe des produits qui permettent de se sevrer du stilnox. Je pense que si tu arrives à trouver un médecin qui te fait confiance, tu peux faire une cure pour t'en passer...

                                                                        Bon courage...
                                                                        Dernière modification par Glocktahr, 16/06/2008, 00h17.

                                                                        Commentaire


                                                                          #37
                                                                          Re : Stilnox et sevrage

                                                                          wahou, vous me faites peur, je prends un cachet de stilnox tous les soirs depuis 3 ans ... Je reconnais toutefois que c'est psychologique, j'ai peur de ne pas dormir sans... J'en ai parlé à ma psy, elle me le laisse pour l'instant, jusqu'à ce que je sois prête...

                                                                          Je précise que je n'ai pas ce genre de problème, je le tolère bien, et je n'ai jamais dépassé la prescription.

                                                                          Par contre, il faut bien prendre ton cahet au coucher, pas avant.
                                                                          Dernière modification par Morgane16, 16/06/2008, 19h50.
                                                                          Je n'suis qu'un militant
                                                                          Du parti des oiseaux
                                                                          Des baleines, des enfants
                                                                          De la terre et de l'eau

                                                                          Commentaire


                                                                            #38
                                                                            Re : Stilnox et sevrage

                                                                            Merci pour vos messages.

                                                                            La lutte a commencé depuis 3 nuits maintenant.
                                                                            - 1ère nuit : j'avais jeté la boîte de comprimés à la poubelle. Vers 5h, je l'ai récupérée et j'ai pris 1/2 cp., puis 2 fois 1/4 jusqu'à endormissement vers 7h (je suis en vacances, donc je me réveille quand je veux).
                                                                            - 2ème nuit : après plusieurs heures d'agitation, j'ai pris 1/2cp. et une heure plus tard 1/4. Endormissement normal.
                                                                            - 3ème nuit (cette nuit, je vous écrit à 5h15) : j'ai pris directement 1/2cp. au coucher. Endormissement très difficile et réveil 1/2h plus tard. Je n'arrive pas à me rendormir. Je vais reprendre 1/4 et essayer.

                                                                            Je me sens faible face à cette dépendance. Ma volonté est mise à mal par la difficulté de mon agitation mentale au moment où je suis censé me détendre pour m'endormir. Là où quelqu'un de normal voit son activité decrescendo, plus le coucher approche, plus je m'agite, et une fois couché, je pourrais me battre avec un lion. Après 2h passées à tourner dans mon lit à me demander quand je vais enfin pouvoir dormir, je suis comme un lion en cage.
                                                                            J'ai peur de faiblir et de reprendre un comprimé entier. Mais j'ai aussi besoin d'une vraie nuit de sommeil.

                                                                            Commentaire


                                                                              #39
                                                                              Re : Stilnox et sevrage

                                                                              Je comprends ce que tu veux dire, je vis la même chose. Mon anxiété et les ressassements s'accentuent le soir.

                                                                              Je crois que plus tu vas culpabiliser de prendre ton cachet plus tu seras angoissé. Pourquoi veux-tu à tout prix l'arrêter alors que tu n'es visiblement pas prêt?

                                                                              Perso je ne le suis pas du tout, j'ai même dû rajouter 1 xanax 0.25 pour m'aider à me détendre le soir.

                                                                              Ne t'inquiètes pas, parles-en à ton psy, pour l'instant dis-toi que ce n'est pas le moment, que tu en as besoin, et tu n'es pas pour autant un drogué.

                                                                              Si tu avais mal au ventre ou ailleurs tu prendrais aussi des cachets, alors... Cool et bon courage!
                                                                              Je n'suis qu'un militant
                                                                              Du parti des oiseaux
                                                                              Des baleines, des enfants
                                                                              De la terre et de l'eau

                                                                              Commentaire


                                                                                #40
                                                                                Re : Stilnox et sevrage

                                                                                Merci pour vos réponses, c'est agréable de pouvoir échanger autour de ça.
                                                                                Je vais tenter de trouver un médecin approprié et compréhensif... et surtout dans ma ville !

                                                                                La nuit précédente a été affreuse : j'avais pris 1/2 cp. puis 1/4 de plus vers 6h, voyant que je ne dormais toujours pas.
                                                                                La nuit dernière, j'ai pris 3/4 directement et j'ai bien dormi, malgré des travaux dans mon immeuble vers 7h qui m'ont empêché de me rendormir... C'est aussi la première nuit de mon sevrage où je ne fais pas de cauchemards. Mais prendre 3/4 au lieu de 1, ça n'est pas spectaculaire ! A ce rythme, il faudra 3 mois pour supprimer le médicament.

                                                                                Commentaire


                                                                                  #41
                                                                                  Re : Stilnox et sevrage

                                                                                  Envoyé par Rocktambule
                                                                                  Bonjour,
                                                                                  Je suis un jeune homme de 21 ans et c'est assez difficile pour moi de parler de ces problèmes.

                                                                                  Je prends du Stilnox tous les soirs pour m'endormir, depuis environ 4 ans. J'ai commencé suite à une période d'angoisse et de stress liée à une classe préparatoire.
                                                                                  Au départ, 1/2 cp. couplé avec 1 cp. de Noctamide. J'ai rapidement augmenté le Stilnox, très pratique pour s'endormir rapidement et très efficace. Je prenais aussi de l'Athymil.

                                                                                  Il y a un an, j'ai décidé de me sevrer de tous ces médicaments.

                                                                                  Le sevrage de l'Athymil s'est passé sans problème particulier, à part quelques effets rebonds, mais en 2 semaines, c'était réglé.

                                                                                  Cet hiver, j'ai progressivement diminué le Noctamide. Mes nuits étaient de plus en plus courtes, je ne dormais parfois que 4h. J'ai besoin de beaucoup de sommeil. Au bout d'un mois à peu près, tout est rentré dans l'ordre, mes nuits ont commencé à devenir de plus en plus longues, jusqu'à une huitaine d'heures ces jours-ci.

                                                                                  Le plus dur maintenant est de se débarasser du dernier : le Stilnox et c'est pour cela que je vous demande conseil.
                                                                                  Lorsque je dors avec mon copain, après avoir pris mon comprimé, il m'arrive d'entrer des délires complètement incontrôlables. Je n'arrive pas à m'arrêter, et je n'en garde aucun souvenir. Il faut qu'il me les raconte le lendemain pour arriver à me souvenir de quelques bribes qui me remplissent de honte. Il en a marre et je le comprends. En plus, il me semble que je perds de plus en plus facilement la mémoire. Je ne peux plus lire après avoir pris mon comprimé car je ne me souviens de rien... Le sevrage devient assez urgent.

                                                                                  J'ai donc essayé de diminuer les doses progressivement, mais je n'arrive pas à descendre en dessous d'1/2 cp. Je deviens fou dans mon lit à attendre jusqu'à 5h30, pour enfin, reprendre ma "dose".
                                                                                  Je suis étudiant dans une autre ville que celle où se trouve mon médecin traitant. J'ai essayé d'aller voir un médecin ici, qui m'a presque mis dehors lorsque je lui ai parlé de mes problèmes, je me suis vu traité de "jeune fou", "pas normal pour un jeune de cet âge de prendre tout ça, adressez-vous à celui qui vous le prescrit, vous êtes un drogué". Face à cette mauvaise expérience, je ne sais pas trop quoi faire. C'est pourquoi je vous demande conseil, de façon plus ou moins anonyme.

                                                                                  Merci pour vos futures réponses.
                                                                                  bonjour
                                                                                  Il faut que tu fasse un sevrage lent.
                                                                                  Pour cela tu as des plans de sevrage pour le stilnox ici :

                                                                                  http://nonauxbenzodiazepines.spaces....m/default.aspx

                                                                                  Commentaire


                                                                                    #42
                                                                                    Re : Stilnox et sevrage

                                                                                    comment fonctionne ce lien j'ai rien compris...
                                                                                    Je n'suis qu'un militant
                                                                                    Du parti des oiseaux
                                                                                    Des baleines, des enfants
                                                                                    De la terre et de l'eau

                                                                                    Commentaire


                                                                                      #43
                                                                                      Re : Stilnox et sevrage

                                                                                      Envoyé par Morgane16
                                                                                      comment fonctionne ce lien j'ai rien compris...
                                                                                      Comment cela...cmment il fonctionne ?
                                                                                      C'est comme un autre lien...

                                                                                      http://nonauxbenzodiazepines.spaces.live.com

                                                                                      ou vois

                                                                                      http://cid-1a9bf45e79c64b0c.spaces.live.com/

                                                                                      en effet le stilnox n'est pas une benzodiazepine, mais agit comme une benzo et doit etre sevré comme une benzo.
                                                                                      Dernière modification par minou8, 22/06/2008, 23h16.

                                                                                      Commentaire


                                                                                        #44
                                                                                        Re : Stilnox et sevrage

                                                                                        Bonjour à tous,

                                                                                        Envoyé par minou8
                                                                                        Pour cela tu as des plans de sevrage pour le stilnox ici :
                                                                                        Que ce soit pour la mise en place d'un traitement ou pour le sevrage de celui-ci, même réponse qu'ici : « Mieux vaut s'en référer à son médecin traitant que de suivre les conseils donnés en dehors du cabinet (internet, ami, connaissances...) ».

                                                                                        Salutations,
                                                                                        Aloès
                                                                                        ex-modératrice de Santé Psy

                                                                                        Commentaire


                                                                                          #45
                                                                                          Re : Stilnox et sevrage

                                                                                          Envoyé par Morgane16
                                                                                          comment fonctionne ce lien j'ai rien compris...
                                                                                          Si les liens ne fonctionnent pas, c'est qu'ils sont censurés par atoute et dans ce cas il te suffit de faire une recherche google a : non aux benzodiazepines. Puis de chercher le plan de sevrage du stilnox.

                                                                                          Je ne peux pas ecrire : "surtout evite les medecins pour ton sevrage car ce sont des nuls en la matiere " donc je ne le ferais pas, surtout sur un site de medecins
                                                                                          Dernière modification par minou8, 23/06/2008, 08h31.

                                                                                          Commentaire


                                                                                            #46
                                                                                            Re : Stilnox et sevrage

                                                                                            Envoyé par minou8
                                                                                            Si les liens ne fonctionnent pas, c'est qu'ils sont censurés par atoute et dans ce cas il te suffit de faire une recherche google a : non aux benzodiazepines. Puis de chercher le plan de sevrage du stilnox.

                                                                                            Je ne peux pas ecrire : "surtout evite les medecins pour ton sevrage car ce sont des nuls en la matiere " donc je ne le ferais pas, surtout sur un site de medecins
                                                                                            Bonjour,

                                                                                            Le lien fonctionne et n'est pas "censuré par Atoute" . Je suppose que Morgane16 ne comprend pas le contenu et demande que tu lui expliques, (si toutefois tu as la possibilité d'aller plus loin que deux lignes de texte agressif dans tes messages).
                                                                                            Pandore

                                                                                            « Les mots sont des planches jetées sur des abîmes, avec lesquelles nous traversons l’espace d’une pensée...»
                                                                                            Paul Valéry



                                                                                            Commentaire


                                                                                              #47
                                                                                              Re : Stilnox et sevrage

                                                                                              Il est imperatif de lire le manuel d'Ashton et il est fortement plus que conseillé de passer par une substitution par une benzo a demi-vie longue. Mais tout est expliqué en claire sur les adresses.
                                                                                              Un e participation a un forum de soutient de victimes des drogues ou auciennes victimes drogués aux benzos ou drogues z est un tres grand atout.
                                                                                              Dernière modification par minou8, 23/06/2008, 23h27.

                                                                                              Commentaire


                                                                                                #48
                                                                                                Re : Stilnox et sevrage

                                                                                                Je retournerai voir ce soir, hier je ne devais pas avoir la tête à çà, merci.

                                                                                                De toutes façons pour mon sevrage, je demanderai évidemment à ma psy.
                                                                                                Je n'suis qu'un militant
                                                                                                Du parti des oiseaux
                                                                                                Des baleines, des enfants
                                                                                                De la terre et de l'eau

                                                                                                Commentaire


                                                                                                  #49
                                                                                                  Re : Stilnox et sevrage

                                                                                                  Envoyé par Morgane16
                                                                                                  Je retournerai voir ce soir, hier je ne devais pas avoir la tête à çà, merci.

                                                                                                  De toutes façons pour mon sevrage, je demanderai évidemment à ma psy.
                                                                                                  Juste une petite citation :

                                                                                                  "Allez voir un psychiatre est la chose la plus dangereuse qu’une personne puisse faire"
                                                                                                  "Going to a psychaitrist has become on of the most dangerous thinks a person can do" professeur peter Breggin (professeur de psychiatrie)

                                                                                                  http://www.harborside.com/~equinox/

                                                                                                  http://translate.google.com/translate?u=http%3A%2F%2Fwww.harborside.com%2F~equ inox%2F&langpair=en|fr&hl=fr&ie=UTF-8&oe=UTF-8&prev=%2Flanguage_tools


                                                                                                  le site du professeur Breggin
                                                                                                  http://translate.google.com/translat...J_frFR218FR219
                                                                                                  Dernière modification par minou8, 24/06/2008, 12h00.

                                                                                                  Commentaire


                                                                                                    #50
                                                                                                    Re : Stilnox et sevrage

                                                                                                    bonjour à toute & à tous


                                                                                                    minou minou !!! prend donc un lexomil pour de détendre

                                                                                                    Commentaire


                                                                                                      #51
                                                                                                      Re : Stilnox et sevrage

                                                                                                      Ce ne serais pas plutot un retour de la depression qui ,elle,perturbe en premier le sommeil en troubles multiples?
                                                                                                      Essai en voyant ton docteur la reprise de l'athymil...
                                                                                                      courage.

                                                                                                      Commentaire


                                                                                                        #52
                                                                                                        Re : Stilnox et sevrage

                                                                                                        Bonjour, moi c'était sous Noctamide que je faisais des trucs aberrants que mon copain me racontait le lendemain. Parfois le matin je me réveillais avec des tonnes d'emballages de bouffe sur mon lit, sans aucun souvenir. Une fois aussi j'ai fait sans m'en rendre compte, après avoir pris mon cachet, un très gros achat sur un site d'enchères , pas les moyens de payer, j'ai eu de gros problèmes.

                                                                                                        Pour me sevrer des somnifères j'ai dû aller en clinique, qui m'ont donné des gouttes de manière très progressive en diminuant (je n'y allais pas que pour ça, évidemment!).

                                                                                                        Il faut que tu te trouves un médecin qui ne te prendra pas pour un drogué, c'est quoi ces façons de juger les gens?????

                                                                                                        Mais tu vois un psychiatre, ou un généraliste?

                                                                                                        En effet tes insomnies sont peut-être le reflet d'une dépression comme dit Vivo, donc il faudrait prendre le problème à l'envers.
                                                                                                        Vivre....et laisser vivre

                                                                                                        Commentaire


                                                                                                          #53
                                                                                                          Re : Stilnox et sevrage

                                                                                                          tout cela va s'arranger, il suffit de trouver l'interlocuteur qui va bien... ce n'est pas toujours le plus simple... mais bon quand il faut...
                                                                                                          entoure toi surtout, parce que je crois que même avec des autres médocs pour t'aider un "sevrage" n'a jamais été simple... et trouve un spécialiste!

                                                                                                          internet n'est pas suffisant. il te faut un interlocuteur fiable pour tes problèmes de santé. n'oublie pas que sur la toile on peut lire tout et son contraire. pour tes problèmes, ce pourrait être catastrophique un mauvais avis...

                                                                                                          va voir un pro. si tu as du mal a trouver un médecin qui te prenne au sérieux, peut etre devrait tu trouver une consultation pour les addictions ou les drogues, comme cela ils cerneront bien ton problème et t'orienteront vers un médecin compétent?

                                                                                                          courage! ici le soutient "moral" t'aidera, mais les problèmes physiques ne se résoudrons pas ici.

                                                                                                          Et je ne suis pas d'accord avec l'idée de te donner un plan de sevrage. c'est trop compliqué et dangereux. c'est à un médecin de décider. Fais attention à toi
                                                                                                          Chaque homme est seul
                                                                                                          et tous se fichent de tous
                                                                                                          et nos douleurs sont une ile déserte
                                                                                                          Albert Cohen

                                                                                                          Commentaire


                                                                                                            #54
                                                                                                            Re : Stilnox et sevrage

                                                                                                            Envoyé par Désemparée
                                                                                                            tout cela va s'arranger, il suffit de trouver l'interlocuteur qui va bien... ce n'est pas toujours le plus simple... mais bon quand il faut...
                                                                                                            entoure toi surtout, parce que je crois que même avec des autres médocs pour t'aider un "sevrage" n'a jamais été simple... et trouve un spécialiste!

                                                                                                            internet n'est pas suffisant. il te faut un interlocuteur fiable pour tes problèmes de santé. n'oublie pas que sur la toile on peut lire tout et son contraire. pour tes problèmes, ce pourrait être catastrophique un mauvais avis...

                                                                                                            va voir un pro. si tu as du mal a trouver un médecin qui te prenne au sérieux, peut etre devrait tu trouver une consultation pour les addictions ou les drogues, comme cela ils cerneront bien ton problème et t'orienteront vers un médecin compétent?

                                                                                                            courage! ici le soutient "moral" t'aidera, mais les problèmes physiques ne se résoudrons pas ici.

                                                                                                            Et je ne suis pas d'accord avec l'idée de te donner un plan de sevrage. c'est trop compliqué et dangereux. c'est à un médecin de décider. Fais attention à toi
                                                                                                            bonjour

                                                                                                            Oui... un medecin qualifié en matiere de benzos se serait vraiment l'ideal. Le seul hic... c'est qu'il n'y en a aucun en France !
                                                                                                            0, nada... on a une concentration absolument incroyable des plus grands branquignol de la terre en la matiere !

                                                                                                            On est champion du monde !... Pour une fois...

                                                                                                            Commentaire


                                                                                                              #55
                                                                                                              Re : Stilnox et sevrage

                                                                                                              Bonjour Rocktambule,

                                                                                                              Où en es-tu dans ton sevrage ? Je suis exactement comme toi, j'essaie d'arrêter le Stilnox, mais à la différence que je n'en prends pas tous les jours, ça varie entre 6 et 18 par mois. Tout dépend de mes angoisses.
                                                                                                              Mais la dépendance psychologique est la même. Dès que j'ai un stress , j'en prends 1/2 ou 1. Je suivis également par une psy. J'espère pouvoir arrêter progressivement. Mais c'est dur maintenant que l'on a pris cette habitude ! :-(

                                                                                                              Commentaire


                                                                                                                #56
                                                                                                                Re : Stilnox et sevrage

                                                                                                                vous me faîtes flipper, moi j'le prends depuis 2005
                                                                                                                Je n'suis qu'un militant
                                                                                                                Du parti des oiseaux
                                                                                                                Des baleines, des enfants
                                                                                                                De la terre et de l'eau

                                                                                                                Commentaire


                                                                                                                  #57
                                                                                                                  Re : Stilnox et sevrage

                                                                                                                  Envoyé par minou8
                                                                                                                  bonjour

                                                                                                                  Oui... un medecin qualifié en matiere de benzos se serait vraiment l'ideal. Le seul hic... c'est qu'il n'y en a aucun en France !
                                                                                                                  0, nada... on a une concentration absolument incroyable des plus grands branquignol de la terre en la matiere !

                                                                                                                  On est champion du monde !... Pour une fois...


                                                                                                                  quesque tu peut etre lourd minou!!!!!

                                                                                                                  Commentaire


                                                                                                                    #58
                                                                                                                    Re : Stilnox et sevrage

                                                                                                                    salut à toutes et à tous

                                                                                                                    ça fait 3 mois et 5 jours que j'ai arreté le lexomil, et 6 mois et 12 jours que j'ai arreté le stilnox.



                                                                                                                    et j'en ai bouffé quelque boite en en 25 ou 30 ans.

                                                                                                                    pauvre minou, c'est pas les médocs qui t'on abimé, t'est né (e ) comme ça c'est tout.

                                                                                                                    Commentaire


                                                                                                                      #59
                                                                                                                      Re : Stilnox et sevrage

                                                                                                                      ça fait du bien de savoir que l'on peut arrêter ces conneries de médocs. j'en veux vraiment au médecin de m'avoir prescrit ça.
                                                                                                                      Comment ça s'est passé pour toi ? Peux-tu nous parler de ton expérience de sevrage ?

                                                                                                                      Moi j'ai tjs eu un pb de sommeil dps ma dépression qui est fini dps 2003.
                                                                                                                      Mais l'angoisse et la peur de ne pas s'endormir est restée et monte dès que je dois travailler ou dès que je sais que je dois me lever tôt ou être en forme. Je me mets trop de pression. Je n'arrive pas à gérer. J'ai commencé une psychanalyse dps 3 semaines. J'espère que cela va m'aider.
                                                                                                                      Il n'y a que moi qui ait la clé de tout ça...
                                                                                                                      Mais vraiment ça fait du bien de savoir que l'on peut y arriver...


                                                                                                                      Envoyé par météore
                                                                                                                      salut à toutes et à tous

                                                                                                                      ça fait 3 mois et 5 jours que j'ai arreté le lexomil, et 6 mois et 12 jours que j'ai arreté le stilnox.



                                                                                                                      et j'en ai bouffé quelque boite en en 25 ou 30 ans.

                                                                                                                      pauvre minou, c'est pas les médocs qui t'on abimé, t'est né (e ) comme ça c'est tout.

                                                                                                                      Commentaire


                                                                                                                        #60
                                                                                                                        Re : Stilnox et sevrage

                                                                                                                        Envoyé par Hepar9
                                                                                                                        ça fait du bien de savoir que l'on peut arrêter ces conneries de médocs. j'en veux vraiment au médecin de m'avoir prescrit ça.
                                                                                                                        Comment ça s'est passé pour toi ? Peux-tu nous parler de ton expérience de sevrage ?

                                                                                                                        Moi j'ai tjs eu un pb de sommeil dps ma dépression qui est fini dps 2003.
                                                                                                                        Mais l'angoisse et la peur de ne pas s'endormir est restée et monte dès que je dois travailler ou dès que je sais que je dois me lever tôt ou être en forme. Je me mets trop de pression. Je n'arrive pas à gérer. J'ai commencé une psychanalyse dps 3 semaines. J'espère que cela va m'aider.
                                                                                                                        Il n'y a que moi qui ait la clé de tout ça...
                                                                                                                        Mais vraiment ça fait du bien de savoir que l'on peut y arriver...


                                                                                                                        salut tout le monde les gens

                                                                                                                        le sevrage s'est pas trop mal passé, ça à été dur 3 semaine environ, apres l'axiété et les angoisses sont devenue épisodiquent, et moin fort jusqu' à diparaitre progrésivement .

                                                                                                                        j'ai remplacé le lexomil par de l'euphytose (plante ) et du spasmine ( plante )et le soir depuis 4 jours maintenant je prend de l'escholtzia ( plante ) le soir et je doit dire que ce dernier m'aide beaucoup à m'endormir.


                                                                                                                        voila, il ne faut pas diabolisé tous ces médocs (anxiolitique anti dépresseur et autre ) si il arrive que dans une periode de la vie on en à besouin, il ne faut pas hésité à les prendre sous surveillance des médecins (générasilte et psychiatre ).

                                                                                                                        par contre il est vrai que comme ces médocs facilite la vie, on à tendance à vouloir les gardé, ces là , qu'il faut ce dire que comme on va mieu il faut penssé à les stopé toujours avec l'accord de ces doubib


                                                                                                                        j'ai 48 ans, et comme je l'est dit , j'en ai bouffé de ces médocs depuis lage de 18 ans, pas continuellement , mais assé régulièrement, plusieur années de suite, il ne faut pas exageré non plus c'est pas de la coq ou de l'héro.


                                                                                                                        pauvre minou 8


                                                                                                                        amicalement météore

                                                                                                                        Commentaire


                                                                                                                          #61
                                                                                                                          Re : Stilnox et sevrage

                                                                                                                          Bonjour !
                                                                                                                          Suite à une coupure d'Internet, je peux revenir communiquer avec vous. Merci pour vos messages encourageants.

                                                                                                                          Mon sevrage a connu une légère pause la semaine dernière suite à ma découverte que mon copain m'avait trompé... Le soir-même, je n'ai pas cherché à lutter, j'ai repris mon comprimé pour dormir et oublier.
                                                                                                                          Cela fait une dizaine de jours maintenant, et je me sens tellement mal psychiquement que, finalement, réfléchir et pleurer, ça me fatigue beaucoup, et je réussis à dormir avec seulement 1/2cp.
                                                                                                                          Comme quoi... à chaque chose malheur est bon !

                                                                                                                          Mon objectif unique maintenant est de trouver un médecin compétent et compréhensif. J'ai réuni les ordonnances, que j'ai toutes gardées. Il ne me reste qu'à prendre un annuaire et commencer la liste des médecins dans cette ville où je ne connais personne.

                                                                                                                          @bientôt !

                                                                                                                          Commentaire


                                                                                                                            #62
                                                                                                                            Re : Stilnox et sevrage

                                                                                                                            Comme quoi... à chaque chose malheur est bon !
                                                                                                                            fais attention c'est en général trompeur... aucun malheur ne "fait du bien" même au caractère...
                                                                                                                            parle en à quelqu'un, libère toi...

                                                                                                                            courage!
                                                                                                                            Chaque homme est seul
                                                                                                                            et tous se fichent de tous
                                                                                                                            et nos douleurs sont une ile déserte
                                                                                                                            Albert Cohen

                                                                                                                            Commentaire


                                                                                                                              #63
                                                                                                                              Re : Stilnox et sevrage

                                                                                                                              Envoyé par Morgane16
                                                                                                                              vous me faîtes flipper, moi j'le prends depuis 2005
                                                                                                                              Bonjour Morgane

                                                                                                                              Sans indiscrétion, Stilnox fait toujours effet, tu n'as pas besoin d'augmenter les doses? Si c'est le cas, il est probable que ton sevrage ne sera pas difficile ; en effet, nous ne sommes pas égaux devant la dépendance, certains ayant un profil toxicophile que d'autres n'ont pas...

                                                                                                                              Bon courage!

                                                                                                                              Bboy
                                                                                                                              "selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de justice vous rendront blanc ou noir."

                                                                                                                              Commentaire


                                                                                                                                #64
                                                                                                                                Re : Stilnox et sevrage

                                                                                                                                Oui, je dirais pareil: au bout d'une semiane le stilnox ne faisait plus effet sur moi du tout, donc j'ai arrêté, et aucun effet de sevrage
                                                                                                                                Vivre....et laisser vivre

                                                                                                                                Commentaire


                                                                                                                                  #65
                                                                                                                                  Re : Stilnox et sevrage

                                                                                                                                  Message envoyé en double par erreur ! Désolé !

                                                                                                                                  Commentaire


                                                                                                                                    #66
                                                                                                                                    Re : Stilnox et sevrage

                                                                                                                                    Bonjour,
                                                                                                                                    Effectivement, depuis quelques jours, il me semble que je prends le Stilnox plus par habitude ou réflexe que par réel besoin.
                                                                                                                                    Je me couche, je lis, je prends le temps de m'endormir, et 1/2 cp. suffit largement à me faire comater au bout de 30 minutes.
                                                                                                                                    C'est une bonne nouvelle, je crois tenir le bon bout, même s'il me semble évident que le plus dur doit être d'abandonner le dernier quart...
                                                                                                                                    @bientôt !

                                                                                                                                    Commentaire


                                                                                                                                      #67
                                                                                                                                      Re : Stilnox et sevrage

                                                                                                                                      Envoyé par Rocktambule
                                                                                                                                      Bonjour,
                                                                                                                                      Effectivement, depuis quelques jours, il me semble que je prends le Stilnox plus par habitude ou réflexe que par réel besoin.
                                                                                                                                      Je me couche, je lis, je prends le temps de m'endormir, et 1/2 cp. suffit largement à me faire comater au bout de 30 minutes.
                                                                                                                                      C'est une bonne nouvelle, je crois tenir le bon bout, même s'il me semble évident que le plus dur doit être d'abandonner le dernier quart...
                                                                                                                                      @bientôt !

                                                                                                                                      salut


                                                                                                                                      quand on veut on peut!!!!

                                                                                                                                      Commentaire


                                                                                                                                        #68
                                                                                                                                        Re : Stilnox et sevrage

                                                                                                                                        Envoyé par bungalowboy
                                                                                                                                        Bonjour Morgane

                                                                                                                                        Sans indiscrétion, Stilnox fait toujours effet, tu n'as pas besoin d'augmenter les doses? Si c'est le cas, il est probable que ton sevrage ne sera pas difficile ; en effet, nous ne sommes pas égaux devant la dépendance, certains ayant un profil toxicophile que d'autres n'ont pas...

                                                                                                                                        Bon courage!

                                                                                                                                        Bboy

                                                                                                                                        Ce n'est pas indiscret car on est là pour en parler hein

                                                                                                                                        J'avoue que depuis 2 ou 3 mois on a rajouté 1 comprimé de xanax.
                                                                                                                                        Je n'suis qu'un militant
                                                                                                                                        Du parti des oiseaux
                                                                                                                                        Des baleines, des enfants
                                                                                                                                        De la terre et de l'eau

                                                                                                                                        Commentaire


                                                                                                                                          #69
                                                                                                                                          Re : Stilnox et sevrage

                                                                                                                                          Deux endormissements de suite avec 1/4 de comprimé.
                                                                                                                                          La victoire est proche !
                                                                                                                                          Je fais beaucoup de sport dans la soirée pour me fatiguer. Je prends bien le temps de m'endormir. Je lis énormément, et même si le sommeil est long à venir (environ 1h), je sens que je dors mieux et la nuit dure jusqu'au réveil, sans interruption.
                                                                                                                                          @bientôt !

                                                                                                                                          Commentaire


                                                                                                                                            #70
                                                                                                                                            Sevrage du stilnox

                                                                                                                                            Bonjour,

                                                                                                                                            Je prends 1 cachet de stilnox au coucher depuis 3 ans.

                                                                                                                                            Hier, je me rends compte qu'il ne me reste plus qu'un seul cachet. Je ne m'inquiète pas car j'ai ma dernière ordonnance à renouveler 2 fois.

                                                                                                                                            Je vais donc à la pharmacie mais à priori il est interdit au pharmacien, malgré mon ordonnance à renouveler, de redonner le stilnox.

                                                                                                                                            Ma psy et mon généraliste sont en vacances. Dans ma ville, les généralistes refusent de prendre de nouveaux clients car ils sont surbookés.

                                                                                                                                            Je vais voir si au CMP un autre psy veut bien me délivrer l'ordonnance...

                                                                                                                                            Depuis hier je flippe un peu, çà m'a angoissée, je vois bien que j'ai une dépendance vis-à-vis de ce médicament...

                                                                                                                                            Si je n'arrive pas à avoir une nouvelle ordonnance aujourd'hui, ce soir pas de stilnox pour dormir... Qu'est-ce que je risque comme symptômes? Est-ce que c'est dangereux de l'arrêter net? Bref, puis-je en profiter pour tenter un sevrage, sachant que je dois reprendre le travail lundi prochain???

                                                                                                                                            Merci de vos témoignages, merci de me donner un avis médical si un Doc passe par là.




                                                                                                                                            PS: je viens d'avoir le CMP au tel, je peux aller chercher une ordonnance. Mais çà ne vous empêche pas de me répondre hein!
                                                                                                                                            Dernière modification par Morgane16, 22/08/2008, 11h02.
                                                                                                                                            Je n'suis qu'un militant
                                                                                                                                            Du parti des oiseaux
                                                                                                                                            Des baleines, des enfants
                                                                                                                                            De la terre et de l'eau

                                                                                                                                            Commentaire


                                                                                                                                              #71
                                                                                                                                              Re : Sevrage du stilnox

                                                                                                                                              Bonjour Morgane,

                                                                                                                                              J'ai essayé cet été aussi de me sevrer de stilnox mais c'est pas facile, en fait j'ai pas réussi. J'ai l'impression que pour y parvenir il faut avoir bien un mois de tranquillité devant soi et ne pas avoir d'obligations, d'horaires.

                                                                                                                                              Donc si tu reprends le travail lundi... Mais sait-on jamais, au moins tu verras où tu en es question dépendance...

                                                                                                                                              Commentaire


                                                                                                                                                #72
                                                                                                                                                Re : Sevrage du stilnox

                                                                                                                                                Merci pour ta réponse.

                                                                                                                                                Je crains effectivement pour la reprise lundi.

                                                                                                                                                Comme tu vois, un autre médecin du CMP m'a fait une ordonnance que je vais chercher cet aprem... Je sais que je suis accroc...

                                                                                                                                                Je vais plutôt attendre la consultation psy de fin septembre, pour qu'elle me conseille pour l'arrêt du stilnox.

                                                                                                                                                Toutefois, si il a d'autre expérience d'arrêt du stilnox je suis preneuse.
                                                                                                                                                Je n'suis qu'un militant
                                                                                                                                                Du parti des oiseaux
                                                                                                                                                Des baleines, des enfants
                                                                                                                                                De la terre et de l'eau

                                                                                                                                                Commentaire


                                                                                                                                                  #73
                                                                                                                                                  Re : Sevrage du Stilnox

                                                                                                                                                  Hello tout le monde!
                                                                                                                                                  J'ai trente ans cette année, et je dois bien avouer que je suis totalement accros à cette saloperie...
                                                                                                                                                  Je prend 1 comprimé de Stilnox depuis septembre 1998. Sauf certaines rares périodes.
                                                                                                                                                  J'ai arrêté de fumer pour mon 29eme anniversaire et je compte bien en faire de même avec le Stilnox cette année.
                                                                                                                                                  Seulement, depuis tout petit je suis engouassé au moment du coucher, pendant mon adolescence je fumais des joins pour dormir ou alors je picolais un peu, puis quand j'ai arrêté ça je suis passé au Stilnox...
                                                                                                                                                  Donc si il y en a dans le même cas que moi faites signe!!!
                                                                                                                                                  A plus tout le monde!

                                                                                                                                                  Commentaire


                                                                                                                                                    #74
                                                                                                                                                    Re : Sevrage du Stilnox

                                                                                                                                                    Envoyé par elwood
                                                                                                                                                    Hello tout le monde!
                                                                                                                                                    J'ai trente ans cette année, et je dois bien avouer que je suis totalement accros à cette saloperie...
                                                                                                                                                    Je prend 1 comprimé de Stilnox depuis septembre 1998. Sauf certaines rares périodes.
                                                                                                                                                    J'ai arrêté de fumer pour mon 29eme anniversaire et je compte bien en faire de même avec le Stilnox cette année.
                                                                                                                                                    Seulement, depuis tout petit je suis engouassé au moment du coucher, pendant mon adolescence je fumais des joins pour dormir ou alors je picolais un peu, puis quand j'ai arrêté ça je suis passé au Stilnox...
                                                                                                                                                    Donc si il y en a dans le même cas que moi faites signe!!!
                                                                                                                                                    A plus tout le monde!
                                                                                                                                                    Bienvenu au club

                                                                                                                                                    Commentaire


                                                                                                                                                      #75
                                                                                                                                                      Re : Sevrage du Stilnox

                                                                                                                                                      J'ai pu arrêter le stilnox sans pb en augmentant en parallèle le laroxyl (AD) qui me faisait "bcp dormir". Et j'ai même mieux dormi qu'avec le stilnox qui me provoquait une très désagréable asthénie diurne plus qu'autre chose.
                                                                                                                                                      D'autant que, sous stilnox, je ne dormais pas plus la nuit !
                                                                                                                                                      Du coup, j'ai bien récupéré !

                                                                                                                                                      Commentaire


                                                                                                                                                        #76
                                                                                                                                                        Re : Sevrage du Stilnox

                                                                                                                                                        Envoyé par Brindillle
                                                                                                                                                        J'ai pu arrêter le stilnox sans pb en augmentant en parallèle le laroxyl (AD) qui me faisait "bcp dormir". Et j'ai même mieux dormi qu'avec le stilnox qui me provoquait une très désagréable asthénie diurne plus qu'autre chose.
                                                                                                                                                        D'autant que, sous stilnox, je ne dormais pas plus la nuit !
                                                                                                                                                        Du coup, j'ai bien récupéré !
                                                                                                                                                        Le laroxyl ne t'a pas fait grossir ? la psy que je vois m'en avait prescrit. Au bout de 15 jours, j'ai pris 1 kilo et demi et je dormais pas mieux pour autant. Du coup, elle me l'a arrêté et j'ai reperdu mes kilos

                                                                                                                                                        Commentaire


                                                                                                                                                          #77
                                                                                                                                                          Re : Sevrage du Stilnox

                                                                                                                                                          Bonjour Choup
                                                                                                                                                          et tt le monde

                                                                                                                                                          Si, si j'ai pris plus de 10 kg, reperdus à l'arrêt, ouf.
                                                                                                                                                          Dernière modification par Brindillle, 27/10/2009, 00h06.

                                                                                                                                                          Commentaire

                                                                                                                                                          Chargement...
                                                                                                                                                          X