Annonce

Réduire
Aucune annonce.

un peu égaré du droit chemin

Réduire
Cette discussion est fermée.
X
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    Re : un peu égaré du droit chemin

    Bonjour jolie damoiselle,


    Le matin tu te fais un grand sourire.
    Tu te donne pleins de gros calins.

    Et respire à grand coups tu arrives là ou bcq ont déjà remis
    leur travail en question et rentre dans le doute du pourquoi.
    Cela fait déjà plusieurs jours que tu as entamée ton combat
    combat où ne l'oublie jamais tu es seule. Tu es tel le gladiateur
    face à son adversaire et nous nous sommes là tel des spectateurs.
    A chaque pose dans le combat nous sommes là pour te donner
    courage et force de continuer le combat pour ta liberté.

    Prend bien soin de toi car tu es importante.

    Philippe

    Commentaire


      Re : un peu égaré du droit chemin

      bonjour à tous,
      je suis en train de boire mon café tout en vous lisant .
      J'ai fais un enorme dodo tranquille et paisible , oh que ça fait du bien!
      Et là s'est vrai je suis contente de moi pour ne pas avoir craqué hier et cela en quelque sorte grave à vous.

      Comme dit waterloo: "vous n'êtes que les spectateurs devant mon combat" et s'est bien vrai!
      Et là Je constate que j'ai un grand publique .

      Ce matin je vais bien,
      Je commence 6 jours "sans"

      à tous

      Commentaire


        Re : un peu égaré du droit chemin

        Envoyé par tortue
        bonjour à tous,
        je suis en train de boire mon café tout en vous lisant .
        J'ai fais un enorme dodo tranquille et paisible , oh que ça fait du bien!
        Et là s'est vrai je suis contente de moi pour ne pas avoir craqué hier et cela en quelque sorte grave à vous.

        Comme dit waterloo: "vous n'êtes que les spectateurs devant mon combat" et s'est bien vrai!
        Et là Je constate que j'ai un grand publique .

        Ce matin je vais bien,
        Je commence 6 jours "sans"

        à tous
        Salut toi, bien je suis content pour toi, on n'est pas de simples spectateurs ta victoire en stimulera d'autres bonne journée à toi

        Commentaire


          Re : un peu égaré du droit chemin

          coucou spider,

          En ecrivant mon histoire ici , j'ai voulu la faire partager et j'éspère qu' elle en stimulera d'autres.
          Je suis pas encore à la victoire , mais suis sur le bon chemin maintenant.

          Quand je dis.... heu.... quand waterloo dit: "......simples spectateurs..."
          Je comprend cela comme : je suis seule à me battre devant mon adversaire mais vous êtes là à m'encourager dans mes moments de faiblesses. (ça aussi "le fou" a dit avec d'autres mots ).

          Et ça s'est le plus important, vos encouragements m'encourage.

          Commentaire


            Re : un peu égaré du droit chemin

            Envoyé par Waterloo
            Bonjour jolie damoiselle,



            ne l'oublie jamais tu es seule.
            Philippe

            C'est pas vrai du tout, et c'est même l'inverse, on ne s'en sort pas seule;

            Heureusement, petite TORTUE que tu ais le MAB tout à l'heure, + le forum, + le psy

            Ta journée a bien démarré, ça se sent et cet après midi, tu vas écouter, parler, croiser des regards compréhensifs , tu vas te sentir soutenue, épaulée et tu en ressortiras plus convaincu encore.

            Tu as déjà pleins de petites victoires à ton actf. ; Tu me raconteras ta réunion: je ni suis jamais allée.

            J'en suis encore au café/cigarettes gros bisou

            Claude-Anne

            Commentaire


              Re : un peu égaré du droit chemin

              Salut Tortue.

              Ben ça fait plaisir de te retrouver comme ça.... Je suis pas passé despuis quelques jours, mais tu verras, dans quelques temps le nombre de trucs qu'on fait à jeun...

              Tu as l'air d'avoir pris les choses largement en main, traitement MAB, forum, apparemment bonne humeur globale malgré les flashes que nous connaîssons tous...
              Bob bah, y a plus qu'a continuer sur cette lancée....

              Comme tu dis, c'est toi qui est sur le ring, mais tu as plein de supporters

              Allez tiens bon... Bientôt t'as passé le manque physique...

              A plus

              Commentaire


                Re : un peu égaré du droit chemin

                [quote=Jack]Salut Tortue.

                mais tu verras, dans quelques temps le nombre de trucs qu'on fait à jeun...
                Vi Vi déjà rien que quand j'ouvre mon frigo et fais ma vaisselle,
                j'ai l'impression que je suis chez quelqu'un d'autre .
                Plus vin au frigo, plus verre de vin dans l'évier et s'est à ce moment là que j'ai le sourire .

                Tu as l'air d'avoir pris les choses largement en main, traitement MAB, forum, apparemment bonne humeur globale malgré les flashes que nous connaîssons tous...
                Bob bah, y a plus qu'a continuer sur cette lancée....
                oui oui je vais continuer , suis motivée

                Comme tu dis, c'est toi qui est sur le ring, mais tu as plein de supporters
                merci à vous d'être là

                Allez tiens bon... Bientôt t'as passé le manque physique...
                Le manque physique? ben je ne le ressens plus, enfin sais pas!
                Je n'ai plus de tremblement, ni sueur.....
                S'est plus psychologique je pense. NON?

                Commentaire


                  Re : un peu égaré du droit chemin

                  coucou matata,

                  je sais que je suis entourée, par vous, par MAB, par psy
                  Mais je suis seule le soir chez moi pour gerer mes pulsions.
                  Et là je dois être forte,même si je suis sur le forum , pas pareil que quelqu'un à la maison en même temps s'est bien car personne ne m'influence du mauvais côté.
                  Ok je te raconterai ma réunion de ce soir, pas de soucis .


                  petite tortue

                  Commentaire


                    Re : un peu égaré du droit chemin

                    Envoyé par tortue
                    coucou matata,

                    je sais que je suis entourée, par vous, par MAB, par psy
                    Mais je suis seule le soir chez moi pour gerer mes pulsions.
                    Et là je dois être forte,même si je suis sur le forum , pas pareil que quelqu'un à la maison en même temps s'est bien car personne ne m'influence du mauvais côté.
                    Ok je te raconterai ma réunion de ce soir, pas de soucis .


                    petite tortue

                    Coucou belle TORTUE

                    Il y a un petit truc qui me chifonne, c'est ton "nightshop", il me semble très facile d'accés de chez toi même aux heures indues, aux heures ou le diable s'imisce dans notre tête et nous déclanche une pulsion ( tu n'as pas le temps de dire ouf que tu te retrouves entrain de payer "the demon's bottle" et là, evidemment les dés sont jetés)

                    Pour éviter ce piège, je vais te raconter ce que j'ai fais pour parer à ce genre de pulsion "dangereuse":
                    Au bout de ma rue, il y a un unique café, dont les patrons sont les amis de tous; Pour ne pas être comme les poch'trons, ceux, qu'on me citait, qui y étaient, je prenais ma dose chez moi et lorsque j'étais fin prête à me montrer( pas du tout ivre, juste socialement correcte et avenante) j'y allais boire mon "lait-orgeat", et selon l'ambiance, j'en restais là. Parfois( au moins 2 fois par semaine) pour une raison X , l'ambiance tournait à la fète, et là , j'étais de la partie, et lorsque la fermeture du café arrivait, Brigitte( la patronne) me ramenait( 300 mètres). Il m'est arrivé de manquer de pétrole chez moi, alors , je pretextais une réunion familiale , et leurs demandais de me dépanner en apéro( style une bouteille de ricard par exemple).Jamais ils ne m'ont laissé supposer que j'étais alcoolique, jamais ils ne m'ont laissé supposer qu'ils savaient.

                    Lorsque je suis rentrée de cure, (1 mois d'absence, sans explications) .
                    -Il faut savoir que quoique je fasse, je passe devant chez eux.
                    Donc dès le 1er jour , en conduisant ma fille à l'école, je les croise ( les patrons) et leur dis "à tout à l'heure", j'étais dans ma période euphorique; Dans l'après midi, le café étant vide, je suis passée les voir, j'ai commandé mon" lait orgeat", et je me suis racontée, tranquillement, comme ci c'était une évidence, les mots me venaient simplement, natrurellement.

                    Brigitte ( donc la patronne) m'a tout de suite dit que j'avais une mine extraordinaire, elle n'avait pas du tout l'air étonné, elle m'a soutenue dans mon choix, m'a félicitée.
                    C'est drôle comme ce jour là, je me suis rapprochée d'elle( elle ne bois pas, J.Marc, son mari , lui bois beaucoup).
                    Bien entendu , elle m'a dit que je pouvais continuer à venir, qu'elle ne me servirait pas d'alcool, et je lisais dans ses yeux "chapeau ma fille", j'ai senti que j'étais montée dans l'echelle de sa considération.Donc, je passais, nettement moins souvent, et plus aux mêmes heures .
                    En lachant mon soi disant secret, je ne pouvais plus , lors de l'apparition de mes démons( le soir, quand il n'y a plus de bruit nul part) aller chez eux sans avoir eu le temps de dire ouf, pour calmer le diable.
                    J'avais bien trop de fièrté( j'étais sevrée donc lucide) et j'avais bien trop peur de lire sa déception, et même de m'entendre dire :
                    "non, Claude-Anne", et d'avoir une leçon de moral.
                    Mine de rien , en lui parlant, je m'étais mise un garde fou.Mes pulsions , je les calmais à coup de Valium 0,5 mg.
                    Maintenant (le 1er MAI: 1 an), je leurs dis bonjour tous les jours, je ne vais plus dans le café, je n'y vois plus d'intérêt, .........................

                    Ma belle Tortue, ne pourrais tu pas aller de jour dans ce "nightshop" et lacher le morceau à la caissière, au patron, à je ne sait qui, mais faire en sorte qu'ils soient au courant, c'est trés important pour le début de l'abstinence, car, en leur parlant, tu ne pourras plus aller leur acheter de l'alcool( ne serait ce que par fièrté) et ton diable à force de n'avoir que de l'eau en réponse de sa cour, viendra de moins en moins souvent te faire" wake up my love and drink that for me, wake up and make love with me.........

                    GROS GROS my beautiful tortle

                    Claude-Anne

                    Commentaire


                      Re : un peu égaré du droit chemin

                      bonjour à tous,

                      Hier j'étais un peu fatiguée de ma journée :
                      D'abord Ma psy : depuis que je lui ai parlé il a deux semaines de mon soucis, je me sens mieux,comme un secret avoué.
                      S'est seulement maintenant que je sens qu'elle m'est utile.
                      Je me sens aussi plus libre en sortant de là alors qu'avant je me demandais pourquoi j'allais.

                      Ensuite MAB, j'ai été avec plaisir , le sourire aux lèvres,en quelque sorte j'ai retrouvé "mes amis" . Qui apporte enormement dans leur temoignagne qui soit dépendant ou codépendant.
                      Et suis sortie de là avec réponses à mes questions et mon sourire était encore plus grand.
                      Merci Philippe et Pierre

                      Mon sourire je ne l'ai pas gardé longtemps!
                      Car en voulant récuperer ma voiture je m'apperçois qu'il y a une "Renault laguna" qui m'empeche de sortir .
                      Je me renseigne à qui appartient cette voiture,
                      je trouve enfin le propriètaire qui me dit : "je regarde le foot et après je la déplacerai !"
                      Quelle mauvaise foi!!!!!
                      OK on stress pas! (car avec du perrier on sait pas stresser ).
                      Et là j'ai vu une fois de plus que même au reunion il y a une enorme solidarité car quasi tout le monde est resté avec moi pour attendre la police .

                      Après une demi heure la police est arrivé ( pas rapide, mais bon!)
                      Monsieur "Renault laguna" à été obligé de déplacer son auto

                      ET j'ai su enfin rentrer chez moi.
                      DOnc un peu "out" en rentrant , manger, cachet, dodo .

                      Ce matin je vais bien come tout les matins d'aileurs .


                      à vous

                      Commentaire


                        Re : un peu égaré du droit chemin

                        Salut Tortue...

                        Bah oui, le manque physique, c'est fini ou à peu près.... Il est réduit grâce au traîtement.... Maintenant c'est la chimie du cerveau qui doit se modifier et se faire sans cet additif qu'est l'acool. Certains ici sont trés calés en chimie du cerveau.
                        Voilà
                        à toi

                        Commentaire


                          Re : un peu égaré du droit chemin

                          coucou matata,

                          Je ne veux pas que tout le monde soit au courant de mes demarches.
                          S'est vrai il y a l'épicerie en bas de ma rue, le night shop en haut de ma rue mais ma fierté est que j'y vais pas!
                          ET quand j'ai mes pulsions ben je prend mon valium et dodo.
                          A l'épicerie oui j'y retourne pour les legumes .
                          Je ne vais jamais au café, s'est déjà une chose de regler.
                          Je sais qu'en parlant de "notre maladie" on est soulagé.
                          Sur ça je te comprend et tu as bien fais .
                          POur ma part j'en parle assez ici, au reunion, à la psy et ça me suffit, en tout cas pour le moment!

                          .

                          Commentaire


                            Re : un peu égaré du droit chemin

                            Envoyé par tortue
                            Je ne veux pas que tout le monde soit au courant de mes demarches.
                            Coucou, la jolie Tortue,

                            Je t'ai lue... de a à z ....
                            Et je suis si fière de toi !
                            Je peux comprendre que POUR LE MOMENT, tu ne veuilles pas que tout le monde soit au courant de ton souci mais il faut que tu saches que tu n'as pas à te cacher, au contraire ! Il faut vachement du courage pour entamer toutes ces démarches, alors pourquoi en avoir honte ?
                            Aurais-tu honte si tu avais une autre maladie ?
                            Mais bon... c'est facile à dire quand on n'est pas dans le cas, n'est-ce pas ? De l'extérieur, je peux te dire que ce qui est grave, ce n'est pas d'être malade mais de refuser de guérir ! Toi, tu vas guérir, j'en suis sûre !
                            Alors, je t'envoie ce petit mot pour te dire que tu n'es pas seule et qu'il y a, avec toi, d'autres personnes qui, si elles ne sont pas malades de la même maladie que toi, sont aussi présentes pour t'épauler, t'aider et te soutenir !
                            Bravo à toi, la tortue ! Ta carapace est déjà moins lourde à porter, maintenant et elle s'allègera encore ! Moi, j'ai confiance en toi et je SAIS que tu PEUX ! A bientôt !
                            Gros bisous

                            Commentaire


                              Re : un peu égaré du droit chemin

                              Envoyé par tortue
                              coucou matata,

                              Je ne veux pas que tout le monde soit au courant de mes demarches.
                              S'est vrai il y a l'épicerie en bas de ma rue, le night shop en haut de ma rue mais ma fierté est que j'y vais pas!
                              ET quand j'ai mes pulsions ben je prend mon valium et dodo.
                              A l'épicerie oui j'y retourne pour les legumes .
                              Je ne vais jamais au café, s'est déjà une chose de regler.
                              Je sais qu'en parlant de "notre maladie" on est soulagé.
                              Sur ça je te comprend et tu as bien fais .
                              POur ma part j'en parle assez ici, au reunion, à la psy et ça me suffit, en tout cas pour le moment!

                              .

                              Je ne voulais pas dire: parler soulage mais plutôt ( dans le cas du nightshop) parler protège.

                              Ensuite, tout à fait d'accord avec toi, il n'est pas question d'en parler à tout le monde;
                              C'est vrai, il y a suffisemment de lieux et de personnes compétentes à qui on peut parler pour se soulager ou se faire aider/soutenir.
                              C'est marrant : j'l'aime pas ton nightshop

                              ET TOI JE
                              claude-anne

                              Commentaire


                                Re : un peu égaré du droit chemin

                                Bonjour tous,

                                Beau récit que le tien, Matata.

                                Par ta confidence à la patronne du bistrot,
                                tu as agi un peu comme les joueurs compulsifs
                                qui se font volontairement "interdire de casino".

                                C'est un "garde-fou" qui n'est pas absolu, mais révèle une certaine efficacité.

                                (Par contre juste un détail : es-tu sûre que c'est 0,5 mg de Valium et non pas 5 ?
                                Parce que 0,5 c'est vraiment extrêmement peu).

                                A tortue : content que tu vives en grandeur réelle la convivialité d'un M.A.B. avec FredW.

                                L'incident que tu as vécu est mineur objectivement, mais il
                                peut avoir un impact grave sur quelqu'un qui rame énormément
                                pour se sevrer.
                                J'ai connu. Et on peut être mis en danger pour une stupide contrariété.

                                Les copains du M.A.B. ne t'ont pas laissée te démerder seule
                                avec ton problème, ça c'est important.

                                Et c'est le type de solidarité que nous pratiquons aussi dans
                                le M.A.B. auquel je participe tous les vendredis ou presque.

                                Ceci très naturellement, il n'y a pas à se forcer, ça tombe sous le sens.

                                Bonne journée à vous deux,

                                Pierre

                                Commentaire

                                Chargement...
                                X