Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Cirrhose du foie???

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    Cirrhose du foie???

    bonjour

    j ai besoin de votre aide! je sais que vous avez tous vos prb... et que le mien va vous semblez bien... anodin!

    mais depuis une semaine, je suis morte d inquiétude, car mon père est rentré à l'hôpital, suite à un ictère et de fortes diarrhées.

    pour pimenter tout cela, il faut savoir que mon père est... quelque peu irresponsable. j essaie de ne pas juger, j ai essayé de me détacher de tout cela pour vivre ma vie ( cela fait un an seulement que j avais arrété les crises d angoisse la nuit à cause de cela), mais je vis très mal le fait qu il refuse de se soigner. il est malade de partout et ne fait rien!!! dents pourries ( vraiment! il ne peut même plus mâcher. ses dents son des chicots...), les jambes pleines de varices, ne fait AUCUN entretien physique, même pas de la marche... il a fait un cancer du poumon il y a 4 ans. il s en est sorti grâce à une opération... et bien j ai appris cette semaine qu il ne va même pas faire sa visite de contrôle annuelle!!!! il a l'air tout le temps épuisé.... je l ai TOUJOURS connu ainsi, ce qui m a valu d incroyables prob pour vivre mon adolescence et même ma vie de femme ( je ne veux pas me marier avec mon ami, en partie car je ne supporterais pas de présenter un père comme celui ci à ma belle famille, faire des enfants me terrifie, car je ne pourrais pas les présenter à mes parents, cra en plus de tout cela, ils sont un peuermite et terribement bordélique, donc aucune envie de passer mes samedis avec mon ami et mes enfants chez eux.... j ai refusé de m alimenter pendant une ériode quand j etais gamine, à cause du stress que me causait la lente descente de me sparents, cela n a inquiété personne... ils n ont d ailleurs pas non plus soigné mes prb dentaires, j ai du le faire seule, etc... etc.....).

    depuis quelques années, j espace mes visites chez eux, car je suis TRES stressée... toujours peur d ouvrir la porte et de les retrouver sans vie... peut être que j abuse, à votre gout, mais comme je vis là dedans depuis tout le temps, je psychotte, j en suis consciente...

    bref... le terrain n'est pas idéal pour vivre longtemps et en bonne santé.

    je viens d apprendre par ma mère que la maladie de mon père est...une cirrhose.

    le choc.
    il semblerait que ce soit une cirrhose alcoolique. je suis choquée, car je connais plein de défauts à mon père, mais pas l alcoolisme! ou alors de l alcoolisme mondain ( verre d apéro le soir, vin aux repas).
    Je ne l a jamais vu bourré ni éméché...

    je ne vis plus chez eux depuis 6 ans, mais ma mère s en serait rendue compte??!!!

    bref....
    c'est là que viennent les questions!

    comment se sortir d une cirrhose? apparemment, il va sortir de l hosto samedi, avec un traitement. est ce bn signe? ou est ce le signe que l on ne peut plus rien faire pour enrayer la maladie? ma mère me dit que le médecin le laisse sortir car soignable et qu il veut le revoir dans un mois... mais je ne sais pas si ma mère se voile la face et essaye de ce convaincre ( elle n accepte aucune maladie, aucune difficulté) ou si c est la vérité...

    en quoi consite le traitement?
    comment s assurer que mon père ne boira plus jamais d alcool, s il boit vraiment?
    pparemment, le médecin ont donné des medocs qui vont lui passer l envie de boire. cela existe???

    je sais que mes questions n ont ni queue ni tête mais je suis perdue!

    depuis des années, je rêve de claquer la porte et de couper le sponts, mais e ne st pas mon genre!
    pour tout arranger, je suis fille unique... donc personne pour m aider...

    j aimerais que mon père soigne ses dents, ca je crains la septicémie à tout bout de champ... j ai essayé de le convaincre par les explications médicales, les cajoleries, l accompagnement, le chantage, les menaces.. rien n y fait. ca part en vrille à chaque fois avec mon pere. ma mere aquiece mais ne fait jamais rien... j ai très envie de leur laisser deux semaines, puis leur poser un ultimatum... mais si moi, je ne suis pas là pour les guider un peu , qui va le faire???

    pour revenir à la cirrhose, qqn est il atteint ici? comment cela se passe t il?

    je suis désolée de vous embêter mais j ai besoin de votre aide!!!

    merci et à bientot j espere

    #2
    Re : Cirrhose du foie???

    Salut "nouille26",

    au vu de ton écrit et de tes questions,
    tu portes très mal ton pseudo.

    Bon, une cirrhose, c'est irréversible à ma connaissance.

    Sauf que très souvent, le foie n'est pas entièrement atteint.
    Les parties cirrhosées restent en l'état, mais les parties saines du foie
    se développent, pour que l'organe puisse satisfaire le besoin du corps.

    Traitement ? Non, aucun.
    Rien d'autre que l'abstinence. Zéro alcool à vie.

    J'espère t'avoir (un peu) éclairée,

    Cordialement,

    Pierre

    Commentaire


      #3
      Re : Cirrhose du foie???

      Envoyé par nouille26
      le choc.
      il semblerait que ce soit une cirrhose alcoolique. je suis choquée, car je connais plein de défauts à mon père, mais pas l alcoolisme! ou alors de l alcoolisme mondain ( verre d apéro le soir, vin aux repas).
      Je ne l a jamais vu bourré ni éméché...
      Défaut ou maladie..
      L'alcoolisme est difficile à comprendre vu de l'extérieur.

      Sur la cirrhose, j'ai trouvé ceci:

      Cirrhoses du foie
      [?] Qu'est-ce que c'est ?
      C'est une maladie diffuse, chronique et irréversible du foie dont la définition est anatomique, avec l'association de trois types de lésions :
      • Une atteinte des cellules du foie (cellules hépatiques) ;
      • Une fibrose ;
      • Des nodules de régénération où des cellules hépatiques essayent de fonctionner mais y arrivent mal car la disposition architecturale des nouvelles cellules n'est pas conforme à leurs fonctions.

      Selon la taille des nodules, on distingue les cirrhoses micronodulaires et macronodulaires.
      [?] Causes et facteurs de risque
      Les causes de cirrhoses sont nombreuses : l'alcool et l'hépatite virale sont néanmoins responsables de 90 % des cirrhoses.
      En France, l'alcoolisme est responsable d'environ 50 % des cirrhoses.

      La quantité d'alcool et la durée d'intoxication nécessaires pour provoquer une cirrhose semblent assez variables selon les individus.
      La cirrhose alcoolique est habituellement précédée d'une période de latence qui ne se traduit que par un foie augmenté de volume, à cause d'une surcharge en graisses (stéatose hépatique). Cette surcharge peut régresser totalement si l'intoxication est interrompue. Il s'agit en général d'une cirrhose micronodulaire.
      • Les hépatites virales, surtout B et C chroniques, peuvent se compliquer de cirrhoses, ainsi que les hépatites médicamenteuses ou toxiques ;
      • Une obstruction biliaire prolongée ;
      • L'hémochromatose primitive est une affection génétique liée à un défaut de régulation de l'absorption intestinale du fer qui se fait de façon excessive. Le fer s'accumule dans les tissus et notamment dans le foie où, à la longue, il provoque une fibrose puis une cirrhose. Cette atteinte du foie est assez longtemps bien tolérée et le contraste entre le gros foie et le peu de signes biologiques est évocateur.
        La maladie est 10 fois plus fréquente chez l'homme que chez la femme (du fait de la déperdition de fer lors des menstruations) et est reconnue vers 40-60 ans.
        Les autres signes cliniques de la maladie sont les témoins des dépôts de fer dans les différents organes : la peau (pigmentation cutanée), le pancréas (diabète), le coeur (insuffisance cardiaque), les gonades (déficit gonadique).
        L'examen de sang confirme le diagnostic (augmentation du taux de fer sérique ou hypersidérémie, saturation de la transferrine).
        Le traitement consiste essentiellement en des saignées répétées qui entraînent la diminution des dépôts de fer dans les tissus.

      Il existe des hémochromatoses secondaires liées à des transfusions répétées (apport important de fer), des anémies hémolytiques chroniques, une cirrhose alcoolique, une anastomose porto-cave.
      • La maladie de Wilson est une maladie génétique liée à l'accumulation de cuivre dans différents organes : foie, cornée, système nerveux central. Le mécanisme enzymatique en cause est mal connu (défaut de synthèse de la céruloplasmine).
        La maladie est reconnue en général chez l'enfant ou l'adolescent.
        L'atteinte hépatique est caractérisée par une fibrose puis une cirrhose.
        L'atteinte de la cornée se manifeste par un anneau brun-vert situé à la périphérie de la cornée (anneau de Kayser-Fleischer).
        L'atteinte du système nerveux central se manifeste par un syndrome extrapyramidal.
        Le traitement consiste en l'administration d'un médicament chelateur du cuivre (pénicillamine).
      • La cirrhose biliaire primitive est une affection frappant principalement la femme entre 40 et 50 ans. Elle semble liée à une obstruction des voies biliaires intrahépatiques dont la cause précise est inconnue, mais probablement auto-immune.
        La maladie débute par un prurit qui précède de plusieurs mois l'apparition d'un ictère. Le foie et la rate sont augmentés de volume et les signes de cholestase apparaissent.
        Le diagnostic repose sur la mise en évidence d'anticorps antimitochondries dans le sérum. Le pronostic est variable.

      D'autres causes de cirrhose sont parfois retrouvées : cirrhose cardiaque, schistosomiase, galactosémie etc...
      [?] Les signes de la maladie
      Il n'y a pas de symptôme pendant longtemps.
      Cependant il existe parfois une fatigue, une perte d'appétit, un amaigrissement…
      A la palpation, le foie est souvent augmenté de volume, mais surtout il présente une consistance ferme ou dure avec un bord inférieur "tranchant". Il est en général indolore.
      D'autres symptômes peuvent déjà être notés :
      • Des signes traduisant la défaillance du foie : léger ictère des conjonctives, angiomes stellaires, érythrose palmaire (rougeur au niveau de la paume de la main), flapping tremor (tremblement des mains), etc.
      • Des signes traduisant une hypertension de la veine porte : splénomégalie, circulation collatérale abdominale.

      [?] Examens et analyses complémentaires
      En cas de cirrhose du foie, les examens de laboratoire ne sont pas très explicites. On peut voir des signes d'insuffisance hépatocellulaire (hypoalbuminémie, baisse de la capacité à coaguler), des signes inflammatoires, des signes discrets de destruction des cellules du foie (augmentation des transaminases. Les phosphatases alcalines sont en général normales.
      Anémie, diminution du nombre de globules blancs et des plaquettes sont fréquentes.
      La gastroscopie, l'échographie, cherchent des complications (varices oesophagiennes et ulcère gastroduodénal).
      La ponction-biopsie du foie a un important intérêt diagnostique et permet de préciser l'histologie de la cirrhose.

      [?] Evolution de la maladie
      L'ascite est la complication la plus fréquente.
      Elle peut s'installer rapidement ou progressivement. C'est un épanchement liquidien dans la cavité péritonéale qui se traduit lorsqu'il est important par la distension mate de l'abdomen.
      Le liquide est clair, de couleur jaune pâle.
      L'ascite s'accompagne d'une diminution de la diurèse et d'oedèmes des membres inférieurs.
      A un stade avancé, des anomalies hydroélectrolytiques apparaissent : baisses du sodium, du potassium et de l'azote dans le sang.
      Les ictères, sont également une complication fréquente. Il y a augmentation de la bilirubine libre et conjuguée dans le sang. C'est un ictère mixte.
      Les infections sont très fréquentes et s'expliquent par la diminution des systèmes de défense anti-bactérienne.
      Il existe souvent une fièvre modérée dans les cirrhoses dont l'origine est mal connue.
      Les hémorragies digestives (hématémèses, méléna) sont des complications fréquentes et graves. Elles relèvent de trois grandes causes : rupture de varice oesophagienne, ulcère gastroduodénal, gastrite hémorragique. Le diagnostic de la lésion qui saigne doit être fait en urgence grâce à la fibroscopie. Les troubles de la coagulation favorisent ces hémorragies.
      Le cancer primitif du foie (hépatome) est une complication grave de la cirrhose. Différents symptômes permettent de suspecter l'apparition du cancer : fièvre, douleurs de l'hypochondre droit (flanc droit), ictère très foncé, hémorragie digestive, augmentation des phosphatases alcalines, augmentation des alpha-2-globulines et de l'alpha-foetoprotéine. Le diagnostic est affirmé par l'échographie, la tomodensitométrie et l'artériographie sélective.
      L'encéphalopathie hépatique peut être spontanée ou provoquée par une cause précise (infection, hémorragie digestive, sédatifs, diurétiques, etc.). Le degré de l'encéphalopathie est variable, de même que son évolution. Elle associe un "flapping tremor", une odeur particulière de l'haleine (foetor hepaticus), des signes pyramidaux (Babinski bilatéral) et des signes extra-pyramidaux (hypertonie et roue dentée).

      [?] Ne pas confondre avec...
      Il se fait avec les autres causes de gros foie :
      • Foie cardiaque d'insuffisance cardiaque ;
      • Tumeurs hépatiques ;
      • Gros foie de cholestase ;
      • Amylose ;
      • Stéatose ;
      • Parasitose ;
      • Collagénoses, hémopathies, sarcoïdose…

      [?] Traitement
      Il n'existe aucun traitement curatif de la cirrhose. Le traitement se limite :
      • Sevrage absolu en boissons alcoolisées ;
      • Diurétiques (spironolactone) ;
      • Traitement symptomatique des complications.

      La greffe de foie
      La transplantation hépatique est un traitement réservé dans certains centres spécialisés aux maladies chroniques du foie arrivées à un stade évolué.
      Les principales indications de cette chirurgie lourde sont :
      • Chez l'enfant les atrésies des voies biliaires ;
      • Chez l'adulte : la cirrhose biliaire primitive, la cholangite sclérosante primitive, certains cas d'hépatite chronique B ou C, les cirrhoses avec insuffisance hépatocellulaire sévère, certaines tumeurs primitives du foie et des maladies métaboliques rares (maladie de Wilson, déficit en alpha-1-antitrypsine, maladies de surcharge).

      Après la transplantation, un traitement immunosuppresseur (corticoïdes, ciclosporine, azathioprine) est nécessaire.

      Commentaire


        #4
        Re : Cirrhose du foie???

        merci de ta réponse rapide Pierre!

        Je ne sais pas si je suis "nouille" ou non, mais je me rends compte, à la relecture, que le stress et l précipitation m ont fait écrire n importe comment! oublis de lettres et d espaces! )

        effectivement, il me semble que la partie du foie atteinte ne se regénère pas.

        en revanche, ce que j ignore, c est si la partie atteinte se développe et colonise la partie saine? ou si la stabilisation signifie que la partie malade stagne et n est plus active?

        l intoxication permanente qu il subit à cause de ses dents peut elle être néfaste? pour la cirrhose bien sûr, car independamment, il est bien évitant que son manque de soins évident le tuera d une septicémie... mais est ce un facteur aggravant de la cirrhose?

        merci encore!

        Commentaire


          #5
          Re : Cirrhose du foie???

          merci Gwenla.
          nos messages se sont croisés.
          j ai lu cet article.
          j ai d ailleurs du lire tous les articles qui traitent du sujet depuis une semaine.... cela dit, c est trop général.

          j aurais aimé connaitre l expérience de personne atteinte, pour savoir si le fait qu il sorte de l hopital est une bonne chose ou plutôt un abandon de la part des médecins.

          si d aventure les médécins avaient été fatalistes face à ma mère... cette dernière aurait occulté...

          j ai oublié de précisé que mon père a aussi des prb aux jambes ( oedemes, chevilles violacées...) qu il refuse également de soigner, vous l aurez deviner... il me semble que cela est un symptôme d une cirrhose avancée, si j ai bien lu tout ce que j ai pu trouvé.

          puis je trouver une solution pour les forcer à se soigner? ( ma mère suit le même chemin)

          je me suis renseignée pour les mettre sous tutelle, prendre les décisions médicales à leur place... mais très franchement, il faut déclarer ceci à la mairie, et ma mère y travaillant... je ne veux pas la décrédibiliser .. De plus, je dois avouer que, pour me préserver, j ai du un peu... m'éloigner, pas accepter, mais... continuer mon chemin en essayant de me convaincre qu ils sont conscients de cela et que c est leur décision... Alors, cela m a menée à réfléchir et à réaliser que... je ne suis pas sûre de vouloir cette charge... ils sont tellement ingérables! c ets très égoise de ma part, j en ai conscience et le vis mal. mais c est humains...

          Commentaire


            #6
            Re : Cirrhose du foie???

            Bonsoir "nouille" comme dit Pierre, tu es très loin de porter ton pseudo.
            Tes questions révèlent ton angoisse. Rassure-toi, allons ! la c... (je mets des pointillés, pas la peine d'en rajouter), n'est pas mortelle si elle est prise à temps et en tout cas alcool = zéro, régime très strict et beaucoup d'amour aussi ! Peux-tu nous parler de toi et de ton âge par exemple et de la relation que tu as avec ton papa et ta famille. Ne panique surtout pas ! Ton père a besoin de sérénité. Je te félicite de ton amour pour lui et de ton esprit de famille. A te lire et beaucoup de courage !

            Commentaire


              #7
              Re : Cirrhose du foie???

              Bonjour Nouille ,

              Ton texte me fais froid dans le dos, ma mère est décédée il ya bientôt deux ans d'une cirrhose alcoolique.
              Juste une question : pourquoi ne pas demander un entretien à son medecin qui saura te donner des réponses concrètes et précises ?
              Des Mots.......... pour des Maux

              Commentaire


                #8
                Re : Cirrhose du foie???

                bonsoir!

                merci de vos réponses!

                alors, pour me présenter j ai 28 ans.
                je vis avec mon ami depuis 6ans
                je suis à 1h39 en voiiture de chez mzs parents donc pas évident d y aller si souvent, d autant que j ai un travail assez prenant...( par ex, aujourd'hui, j ai quitté mon domicile à 6h30 pour rentrer à 22h. Pas évident dans ces conditions de passer chez eux ensuite...)

                mes relations avec mes parents sont.... tendues.
                on s entend bien, mais pas d affinités, donc quand je vais chez eux, au bout d une demie heure, on a fait le tour côté conversation.

                je ne le vis pas mal. mais parents ainsi, je suis comme je suis, cela ne nous empêche pas de nous aimer.
                cependant, je suis rès sèche avec eux, du fait que je ne supoporte pas leur faon de vivre ( bordéliques, irresponsables, incapables de penser à leur fille unique et se soigner pour lui éviter de se stresser...)

                mon père rentre demain.
                je vais donc chercher ma mère en voiture demain, pour l emmener à l hosto et resterait avec eux jusqu'à ce que mon père soit autorisé à quitter l hopital, vers 13h, et soit raccompagné en VSL ( allez savoir pourquoi, ma mere a commandé un vsl...)

                je vais essayé de rencontrer le médecin, déjà pour avoir plus d explications et rassurer ma mère, car cette derniere me dit qu elle est etonnée que mon pere sorte car il ne va pas mieux et ne sem ble pas avoir été traité pour la cirrhose à l hôpital
                il ressort avec des vitamines et des cachets ( ma mère ne sait pas me dire quoi) et le médecin aurait dit à ma mère qu en suivant le traitement, son foie ira mieux lors du prochain rdv, dans un mois?????????????????????????????????????? cela me semble un peu étrange pour une cirrhose, non?

                et cette derniere, qui a rencontré le médecin aujourd'hui, n a pas osé lui faire part de ses craintes et me pose les questions, à moi.... j'adore...

                bref!
                nous verrons cela demain. en tout cas, je suis très étonnée de l histoire du traitement salvateur d un mois!

                apparemment, personne à l hopital ne lui a parlé de ses dents... j ai beau insisté pour qu il se soigne en sortant, aille chez un stomato ou un dentiste... rien ne semble y faire... je suis à deux doigts de poser un ultimatum et ne plus les voir tant qu ils n ont pas gérer cela... mais derriere, saurias je me regarder encore dans la glace?? ( mes parents ont laisser courrir la situations avec leurs mères respectives et ne les ont pas vus pendant des années avant leurs morts. nous ne savons d ailleurs même pas de quoi est décédée l une d elle. j aimerais bien ne pas répéter l histoire)

                je vous tiendrais au courant bien entendu.

                colombe d orient... navrée pour ta mere... te raconter mon histoire doit te rappeler de biens mauvais souvenirs... j en suis désolée

                Commentaire


                  #9
                  Re : Cirrhose du foie???

                  Envoyé par nouille26
                  colombe d orient... navrée pour ta mere... te raconter mon histoire doit te rappeler de biens mauvais souvenirs... j en suis désolée
                  Ne t'en fais pas...........tu sais, chaque jour qui passe me rapelle à elle. Dans deux jours cela fera deux ans.
                  Mon deuil est loin d'être terminé, d'autant que j'étais en deuil de mon père quand ma mère est parti.
                  Je te souhaite d'avoir des réponses claires, de pouvoir mettre des mots et d'en finir avec cette incertitude, il n'y a rien de pire, je l'ai vécu aussi.
                  Tiens le coup, et même si c'est difficile, sois présente, car les regrets finissent toujours par nous ronger.
                  A bientôt, et bon courage pour ton entrevue avec le doc.
                  Je t'embrasse,

                  Colombe,
                  Des Mots.......... pour des Maux

                  Commentaire


                    #10
                    Re : Cirrhose du foie???

                    Je reviens de l hopital
                    il ne sortira pas aujourd'hui finalement

                    je suis effondrée de l avoir trouvé très affaibli + difficulté d élocution + déconnecté de la realité par moment.

                    il n y avait pas de medecin, j ai du parler à l infirmiere qui n est pas trop au courant.
                    je dois téléphoner lundi pour avoir plus d infos

                    tout cela me parait bien sombre.... je ne sais pas quoi penser...

                    Commentaire


                      #11
                      Re : Cirrhose du foie???

                      Envoyé par nouille26
                      bonjour

                      j ai besoin de votre aide! je sais que vous avez tous vos prb... et que le mien va vous semblez bien... anodin!

                      mais depuis une semaine, je suis morte d inquiétude, car mon père est rentré à l'hôpital, suite à un ictère et de fortes diarrhées.

                      pour pimenter tout cela, il faut savoir que mon père est... quelque peu irresponsable. j essaie de ne pas juger, j ai essayé de me détacher de tout cela pour vivre ma vie ( cela fait un an seulement que j avais arrété les crises d angoisse la nuit à cause de cela), mais je vis très mal le fait qu il refuse de se soigner. il est malade de partout et ne fait rien!!! dents pourries ( vraiment! il ne peut même plus mâcher. ses dents son des chicots...), les jambes pleines de varices, ne fait AUCUN entretien physique, même pas de la marche... il a fait un cancer du poumon il y a 4 ans. il s en est sorti grâce à une opération... et bien j ai appris cette semaine qu il ne va même pas faire sa visite de contrôle annuelle!!!! il a l'air tout le temps épuisé.... je l ai TOUJOURS connu ainsi, ce qui m a valu d incroyables prob pour vivre mon adolescence et même ma vie de femme ( je ne veux pas me marier avec mon ami, en partie car je ne supporterais pas de présenter un père comme celui ci à ma belle famille, faire des enfants me terrifie, car je ne pourrais pas les présenter à mes parents, cra en plus de tout cela, ils sont un peuermite et terribement bordélique, donc aucune envie de passer mes samedis avec mon ami et mes enfants chez eux.... j ai refusé de m alimenter pendant une ériode quand j etais gamine, à cause du stress que me causait la lente descente de me sparents, cela n a inquiété personne... ils n ont d ailleurs pas non plus soigné mes prb dentaires, j ai du le faire seule, etc... etc.....).

                      depuis quelques années, j espace mes visites chez eux, car je suis TRES stressée... toujours peur d ouvrir la porte et de les retrouver sans vie... peut être que j abuse, à votre gout, mais comme je vis là dedans depuis tout le temps, je psychotte, j en suis consciente...

                      bref... le terrain n'est pas idéal pour vivre longtemps et en bonne santé.

                      je viens d apprendre par ma mère que la maladie de mon père est...une cirrhose.

                      le choc.
                      il semblerait que ce soit une cirrhose alcoolique. je suis choquée, car je connais plein de défauts à mon père, mais pas l alcoolisme! ou alors de l alcoolisme mondain ( verre d apéro le soir, vin aux repas).
                      Je ne l a jamais vu bourré ni éméché...

                      je ne vis plus chez eux depuis 6 ans, mais ma mère s en serait rendue compte??!!!

                      bref....
                      c'est là que viennent les questions!

                      comment se sortir d une cirrhose? apparemment, il va sortir de l hosto samedi, avec un traitement. est ce bn signe? ou est ce le signe que l on ne peut plus rien faire pour enrayer la maladie? ma mère me dit que le médecin le laisse sortir car soignable et qu il veut le revoir dans un mois... mais je ne sais pas si ma mère se voile la face et essaye de ce convaincre ( elle n accepte aucune maladie, aucune difficulté) ou si c est la vérité...

                      en quoi consite le traitement?
                      comment s assurer que mon père ne boira plus jamais d alcool, s il boit vraiment?
                      pparemment, le médecin ont donné des medocs qui vont lui passer l envie de boire. cela existe???

                      je sais que mes questions n ont ni queue ni tête mais je suis perdue!

                      depuis des années, je rêve de claquer la porte et de couper le sponts, mais e ne st pas mon genre!
                      pour tout arranger, je suis fille unique... donc personne pour m aider...

                      j aimerais que mon père soigne ses dents, ca je crains la septicémie à tout bout de champ... j ai essayé de le convaincre par les explications médicales, les cajoleries, l accompagnement, le chantage, les menaces.. rien n y fait. ca part en vrille à chaque fois avec mon pere. ma mere aquiece mais ne fait jamais rien... j ai très envie de leur laisser deux semaines, puis leur poser un ultimatum... mais si moi, je ne suis pas là pour les guider un peu , qui va le faire???

                      pour revenir à la cirrhose, qqn est il atteint ici? comment cela se passe t il?

                      je suis désolée de vous embêter mais j ai besoin de votre aide!!!

                      merci et à bientot j espere
                      bonoir
                      je ne voudrais surout pas te decourager mais comme j'ai vecus la meme chose chez mon pere et si il est attiend a se point il cours vers une grave maldie car la cirrohose est quelque chose de tres grave je lui souhaite de 'sn sortir et de ne pas finir comme mon pere dans des atroces soufrances
                      as tu rencontrer le medecin qui le suit pour savoir ou il en est
                      bon courage
                      tiens bon
                      christian

                      Commentaire


                        #12
                        Re : Cirrhose du foie???

                        Envoyé par nouille26
                        Je reviens de l hopital
                        il ne sortira pas aujourd'hui finalement

                        je suis effondrée de l avoir trouvé très affaibli + difficulté d élocution + déconnecté de la realité par moment.

                        il n y avait pas de medecin, j ai du parler à l infirmiere qui n est pas trop au courant.
                        je dois téléphoner lundi pour avoir plus d infos

                        tout cela me parait bien sombre.... je ne sais pas quoi penser...
                        bonsoir
                        c'est bien de ta part de t'occuper de ton pere mais temps quil resteras conscient tu auras de l'espoir de l'espoir.
                        mais il ne faurais pas quil face un comas
                        continues a bien t'occuper de ton pere et ne perds pas courage
                        amities
                        christian

                        Commentaire


                          #13
                          Re : Cirrhose du foie???

                          Envoyé par nouille26
                          ... il n y avait pas de medecin, j ai du parler à l infirmiere qui n est pas trop au courant.
                          Salut Nouille,

                          c'est vrai que le samedi n'est pas jour idéal pour rencontrer un médecin référent.

                          Les toubibs ont aussi besoin de décompresser un peu le W.E.,
                          quand ils ne sont pas de garde ou aux urgences.

                          Effectivement, lundi, tente de poser les bonnes questions.

                          Bon courage à toi,

                          Pierre

                          Commentaire


                            #14
                            Re : Cirrhose du foie???

                            Envoyé par nouille26
                            bonjour

                            j ai besoin de votre aide! je sais que vous avez tous vos prb... et que le mien va vous semblez bien... anodin!

                            mais depuis une semaine, je suis morte d inquiétude, car mon père est rentré à l'hôpital, suite à un ictère et de fortes diarrhées.

                            pour pimenter tout cela, il faut savoir que mon père est... quelque peu irresponsable. j essaie de ne pas juger, j ai essayé de me détacher de tout cela pour vivre ma vie ( cela fait un an seulement que j avais arrété les crises d angoisse la nuit à cause de cela), mais je vis très mal le fait qu il refuse de se soigner. il est malade de partout et ne fait rien!!! dents pourries ( vraiment! il ne peut même plus mâcher. ses dents son des chicots...), les jambes pleines de varices, ne fait AUCUN entretien physique, même pas de la marche... il a fait un cancer du poumon il y a 4 ans. il s en est sorti grâce à une opération... et bien j ai appris cette semaine qu il ne va même pas faire sa visite de contrôle annuelle!!!! il a l'air tout le temps épuisé.... je l ai TOUJOURS connu ainsi, ce qui m a valu d incroyables prob pour vivre mon adolescence et même ma vie de femme ( je ne veux pas me marier avec mon ami, en partie car je ne supporterais pas de présenter un père comme celui ci à ma belle famille, faire des enfants me terrifie, car je ne pourrais pas les présenter à mes parents, cra en plus de tout cela, ils sont un peuermite et terribement bordélique, donc aucune envie de passer mes samedis avec mon ami et mes enfants chez eux.... j ai refusé de m alimenter pendant une ériode quand j etais gamine, à cause du stress que me causait la lente descente de me sparents, cela n a inquiété personne... ils n ont d ailleurs pas non plus soigné mes prb dentaires, j ai du le faire seule, etc... etc.....).

                            depuis quelques années, j espace mes visites chez eux, car je suis TRES stressée... toujours peur d ouvrir la porte et de les retrouver sans vie... peut être que j abuse, à votre gout, mais comme je vis là dedans depuis tout le temps, je psychotte, j en suis consciente...

                            bref... le terrain n'est pas idéal pour vivre longtemps et en bonne santé.

                            je viens d apprendre par ma mère que la maladie de mon père est...une cirrhose.

                            le choc.
                            il semblerait que ce soit une cirrhose alcoolique. je suis choquée, car je connais plein de défauts à mon père, mais pas l alcoolisme! ou alors de l alcoolisme mondain ( verre d apéro le soir, vin aux repas).
                            Je ne l a jamais vu bourré ni éméché...

                            je ne vis plus chez eux depuis 6 ans, mais ma mère s en serait rendue compte??!!!

                            bref....
                            c'est là que viennent les questions!

                            comment se sortir d une cirrhose? apparemment, il va sortir de l hosto samedi, avec un traitement. est ce bn signe? ou est ce le signe que l on ne peut plus rien faire pour enrayer la maladie? ma mère me dit que le médecin le laisse sortir car soignable et qu il veut le revoir dans un mois... mais je ne sais pas si ma mère se voile la face et essaye de ce convaincre ( elle n accepte aucune maladie, aucune difficulté) ou si c est la vérité...

                            en quoi consite le traitement?
                            comment s assurer que mon père ne boira plus jamais d alcool, s il boit vraiment?
                            pparemment, le médecin ont donné des medocs qui vont lui passer l envie de boire. cela existe???

                            je sais que mes questions n ont ni queue ni tête mais je suis perdue!

                            depuis des années, je rêve de claquer la porte et de couper le sponts, mais e ne st pas mon genre!
                            pour tout arranger, je suis fille unique... donc personne pour m aider...

                            j aimerais que mon père soigne ses dents, ca je crains la septicémie à tout bout de champ... j ai essayé de le convaincre par les explications médicales, les cajoleries, l accompagnement, le chantage, les menaces.. rien n y fait. ca part en vrille à chaque fois avec mon pere. ma mere aquiece mais ne fait jamais rien... j ai très envie de leur laisser deux semaines, puis leur poser un ultimatum... mais si moi, je ne suis pas là pour les guider un peu , qui va le faire???

                            pour revenir à la cirrhose, qqn est il atteint ici? comment cela se passe t il?

                            je suis désolée de vous embêter mais j ai besoin de votre aide!!!

                            merci et à bientot j espere

                            Tout d abord je m presente je m appelle melissa j ai 22 ans.
                            Ma tante a eu se probleme elle n a pa voulu s en sortir et elle est décédée le mois dernier.
                            Sache qu une cirrhose ne se guerit pas elle s emplifie ou peut se resorber.
                            Les medicaments pour empecher de boire ca n existe pas mais un sevrage a t il peut etre se qui m etonnerait vu qu il a une cirrhose.
                            Tu sais ses dents pour l instant se n est pas le soucis il faut régler se problème d alcool d abord c est se qui importe le plus.
                            Les varices c est normal c est l alcool qui vaut ca.
                            Il ne faut pas gacher ta vie a cause de tes parents rien ni personne ne t oblige a les presenter a ta belle famille et tes futurs enfants tu les emmera a tes parents quand ton pere ira mieux.
                            Le seul conseil que je puisse te donner maintenant c est de faire soigner ton père avant que se ne soit plus grave.
                            Je te souhait bon courage

                            Commentaire


                              #15
                              Re : Cirrhose du foie???

                              Bonjour Nouille
                              Je peux te donner mon avis en tant qu'infirmière ayant déjà vu pas mal de cas : beaucoup arrivent à vivre, s'ils acceptent effectivement les traitements et l'abstinence. Maintenant, si ton père est dépendant de l'alcool, ça ne va pas être le plus facile.
                              Certains arrivent à s'arrêter net, parce qu'ils ont peur de mourrir, et puis parce que ça fait mal au bid. Mais d'après ce que tu dis, ton papa n'est pas du style à s'inquiéter de sa santé, il risque de réagir en disant "tous des nuls ces toubibs" et continuer sa vie comme avant. Triste

                              Maintenant, je voudrais te parler de toi : tu ne peux pas les forcer à se soigner, quelque soit la peine que ça te fait. Ne les abandonnes pas, bien sur, mais surtout : n'ai pas honte d'eux, tu n'es pas responsable de leur état, ni de les aimer comme ils sont, c'est même tout à ton honneur.
                              Mais essaie de les prendre comme ils sont : ils ne veulent pas se soigner, tu peux être triste et t'inquiéter pour eux, mais tu ne peux pas les forcer.
                              Je ne te demande pas de les regarder descendre aux enfers, mais de ne pas culpabiliser, tu n'es pas superwoman, et quelque part, ils sont libres de leur vie.
                              Je suis peut être dure, je m'en rend compte, mais j'ai vu tellement de familles culpabiliser quand quelqu'un est malade, que je pense qu'il faut te protéger.
                              Courage et à bientôt
                              Doumen

                              Commentaire

                              Unconfigured Ad Widget

                              Réduire
                              Chargement...
                              X