Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Génériques en (mauvaise) pratique

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    #16
    Re : Génériques en (mauvaise) pratique

    Bonsoir,
    Envoyé par Ohla
    C'est pour éviter les doutes que les génériques sont soumis à une reglementation spéciale...
    Avez-vous lu l'exposé clair et sobre du CHMP sur les génériques,proposé par le Dr Dupagne?
    Envoyé par d_dupagne
    Un point sur ce sujet a été réalisé dans cet excellent article. Il montre le marécage que représentent les génériques, et des tests démontrent qu'ils sont souvent différents des médicaments originaux (fin du document).
    Les méthodes pour prouver une équivalence thérapeutique:

    *étude de biodisponibilité comparative(bioéquivalence) = dosage chez l'homme du principe actif ou d'un ou plusieurs de ses métabolites dans plasma,sang ou urine.
    *études pharmacodynamiques comparatives chez l'homme.
    *essais cliniques comparatifs.
    *épreuves de dissolution in vitro.

    Elles sont soumises à des critères de sélection d'exonération ou d'obligation très différents selon les réglementations nationales;l'AFSSAPS les traite au cas par cas,et vous imaginez que les pays émergents ne les demandent que très occasionnellement.

    Ces études majoreraient considérablement le prix du générique,et seraient difficiles à mettre en oeuvre dans le marché des appels d'offre.

    Ca donne une idée de ce qui peut se passer avec les antibiotiques et les antiparasitaires,et des problèmes de résistance qui peuvent être favorisés par une concentration insuffisante.

    Les tests de dissolution in vitro,beaucoup moins coûteux,sont limités pour l'évaluation de certains produits,et les milieux de dissolution ne sont pas standardisés,ce qui influe directement sur le pouvoir discriminant du test.

    Il n'y a pas de réglementation harmonisée des études de bioéquivalence,ni des produits qui les nécessiteraient,ou de ceux qui se suffiraient des tests de dissolution in vitro.

    Quand je lis que "les appels d'offre internationaux entretiennent une pression vers la baisse des prix et la déreglementation du marché des matières premières,souvent de source inconstante pour la qualité,ce qui fait que les fabricants hésitent à faire réaliser des études de bioéquivalence",j'ai du mal à partager votre optimisme...


    Les patients consomment plus ? Les médecins prescrivent plus ? Oui

    La population vieillit, certaines maladies coûtent chère; ex :l'hépatite C et recemment B, coûtent chacune 20000 € par an pendant deux ans au minimun. (le pire c'est qu'on a un vaccin valable...)
    Je ne sais pas ce que ça pèse à côté du diabète,dyslipidémie et des problèmes cardiovasculaires qui vont avec,mais même en rajoutant les antirétroviraux on reste en dessous des dépenses de santé dûes à notre mode de vie...
    La solution c'est la remise en cause d'un systeme daté des années 60...
    Est-ce le principe "l'assuré paye selon ses moyens et consomme selon ses besoins" qu'il faut remettre en cause?
    cath

    debout les crabes.. la mer monte !

    Commentaire


      #17
      Re : Génériques en (mauvaise) pratique

      bonjour ,
      mon pseudo est manicole ,je suis tres reticente aux géneriques ,dejas trop de non pour un seul medicaments ,le medecin prescrit et le patient au pharmacien reprend bien qu'il en ai dejas dans sa boite a pharmacie ,mais sous un autres non,et donc ne le sais pas ,la je n'appel pas ca faire des economies , de plus sur les boites de génerique pour nombreuses raisons ,je pense qu'il devrais etre inscrit le non du medicaments qu'ils remplace et aussi comme dr dupagne ,je ne pense pas qu'ils ai exactement les mémes effets bien que l'on nous disent que ce sont les mémes molecules ,ou alors c'est une question de dosage ?? ,je ne sais
      bises manicole
      j'en ai fini avec : passé , laissé moi passer ! maintenant ce seras , bonjour l'avenir ...............

      Commentaire


        #18
        Re : Génériques en (mauvaise) pratique

        Envoyé par moicat
        Bonsoir,

        Avez-vous lu l'exposé clair et sobre du CHMP sur les génériques,proposé par le Dr Dupagne?

        Est-ce le principe "l'assuré paye selon ses moyens et consomme selon ses besoins" qu'il faut remettre en cause?
        Bonjour,

        Un avis ou étude comme tant d'autres....

        Sans aller dans la finesse ou profondeur des analyses, à mon modeste niveau, çà fait des années que mes prescriptions sont substituées par les pharma du coin, je ne retiens que les noms commerciaux et comme il y a qui se "dévouent" alors...

        Aucun problème à part les questions des patients qui voient la substitution quelques personnes âgées qui veulent absoluments ses pilules jaunes ou vertes...

        Mais les économies, Oui je les ai vu...

        Biensur

        Envoyé par Dupagne
        "D'autre part, les médecins délaissent ces médicaments pour d'autres très chers, plus récents (et non génériqués), plus modernes ou tout simplement plus promus par les laboratoires pharmaceutiques. Le surcoût que personne ne sait quantifier en France est probablement très supérieur à l'économie réalisée sur les génériques.
        A quoi bon génériquer le Clamoxyl (amoxicilline) à 4 euros le traitement, si le médecin se met à prescrire du Ketek à 34 euros ?
        C'est malheureusement ce qui arrive en France dans de nombreux domaines thérapeutiques : le médecin arrête de prescrire le médicament dès qu'il est génériqué pour passer à une nouveauté plus chère.
        ........
        En Allemagne, où le médecin est intéressé financièrement à prescrire moins cher, c'est le contraire : le médecin allemand prescrit énormément de génériques et délaisse les nouveautés coûteuses.
        Ce n'est pas le principe des génériques qui est en cause, j'ajoute que les prix des médicaments en France sont les plus bas de l'europe en particulier par rapport à Allemagne où, en plus les médecins sont intéressés directement par les économies réalisées ( quelle scandale si c'est la France )

        Le système de santé pensé dans les années 60 a viellit presque hors d'age:
        La population viellit, les nouvelles maladies, nouveaux traitements ( il y a 5 ans un hépatite B non compliqué coute quelques dizaines d'euros ( on les laisse tranquille... pas de trairement spécifique ), actuellemment, si on suit la recommandation, çà peut monter jusqu'à 20000 € par an )

        Le mode de vie, l'exigence de la liberté de la " comsommation médicale "...
        çà a un coût !! Est ce que la communauté peut le supporter.

        Faut donc tout revoir, faut savoir ce qu'on veut et surtout si nous avons des moyens...
        Dernière modification par Ohla, 01/07/2007, 11h56.

        Commentaire


          #19
          Re : Génériques en (mauvaise) pratique

          Envoyé par Ohla
          Bonjour,

          Un avis ou étude comme tant d'autres....
          Bonjour

          Je suis très preneur d'autres études. Auxquelles faites vous allusion ?


          Ce n'est pas le principe des génériques qui est en cause
          Et pourtant si. L'agressivité marketing est née des génériques. Quand on prive un commerçant de son fond de commerce, il cherche à survivre. C'est ce qui se passe actuellement. Le chiffre d'affaire de l'industrie n'a pas baissé. Mais on traite maintenant l'Alzheimer avec des médicaments qui rendent le gens malades, ou on fait des chimios à 1000 euros par jour à des mourants qui ont 15 jours à vivre.

          La courbe d'évolution des coûts se passe de toute façon de tout commentaire.

          Il aurait mieux valu s'y prendre autrement, en négociant des baisses de prix avec les laboratoires en échange du maitien des brevets et de la poursuite de la recherche sur ces molécules. La recherche n'avance pas qu'avec les nouveautés, mais aussi avec les nouvelles indications des vieux médicaments.

          Commentaire


            #20
            Re : Génériques en (mauvaise) pratique

            Bonjour,
            Envoyé par Ohla

            Mais les économies, Oui je les ai vu...

            Biensur
            La consommation des médicaments semble pourtant être en augmentation constante..
            La quantité d'unités standard vendues par les officines et par habitant est de 1535 par français,contre 989 en moyenne(France,R.U.,Italie,Allemagne,
            Espagne).



            Ce n'est pas le principe des génériques qui est en cause, j'ajoute que les prix des médicaments en France sont les plus bas de l'europe en particulier par rapport à Allemagne où, en plus les médecins sont intéressés directement par les économies réalisées ( quelle scandale si c'est la France )
            Globalement,les prix des médicaments sont les plus bas d'Europe;mais les statines,première classe remboursée en 2005 et détrônée en 2006 par les IPP,coûtent en unité standard 0,83/habitant contre une moyenne européennede 0,77/habitant.
            Elles comportent pourtant un générique au moins...


            Le système de santé pensé dans les années 60 a viellit presque hors d'age:
            La population viellit, les nouvelles maladies, nouveaux traitements ( il y a 5 ans un hépatite B non compliqué coute quelques dizaines d'euros ( on les laisse tranquille... pas de trairement spécifique ), actuellemment, si on suit la recommandation, çà peut monter jusqu'à 20000 € par an )
            En part de marché,c'est toujours la classe thérapeutique relative à l'appareil cardiovasculaire qui domine,suivie de celles relatives au SNC,à l'appareil digestif,puis celle des anti-néoplasiques et immunomodulateurs et enfin celle des anti-infectieux;même si les interférons débordent un peu de la classe des anti-infectieux,ils contribuent beaucoup moins à la consommation totale que les molécules liées au syndrome métabolique et au vieillissement.

            Le mode de vie, l'exigence de la liberté de la " comsommation médicale "...
            çà a un coût !! Est ce que la communauté peut le supporter.
            Et le patient...
            Souvent,en remplissant un pillulier avec 7 ou 8 cp et gélules le matin,2 le midi et 5 ou 6 le soir,je me dis : quelle santé pour encaisser tout ça!
            cath

            debout les crabes.. la mer monte !

            Commentaire


              #21
              Re : Génériques en (mauvaise) pratique

              Bonsoir,

              désolé perso je n'ai aucune étude à citer mais je crois que les organismes de contrôle sanitaire ont de quoi pour autoriser le repertoire des génériques , la documentation n'est pas mon fort....

              En tant que médecin de base la recommandation et la tutelle de l'Afssaps ou autres HAS m'assurent complètement sur la qualité et l'équivalence des génériques...

              Envoyé par moicat
              Bonjour,

              La consommation des médicaments semble pourtant être en augmentation constante..
              La quantité d'unités standard vendues par les officines et par habitant est de 1535 par français,contre 989 en moyenne(France,R.U.,Italie,Allemagne,
              Espagne).
              ................

              En part de marché,c'est toujours la classe thérapeutique relative à l'appareil cardiovasculaire qui domine,suivie de celles relatives au SNC,à l'appareil digestif,puis celle des anti-néoplasiques et immunomodulateurs et enfin celle des anti-infectieux;même si les interférons débordent un peu de la classe des anti-infectieux,ils contribuent beaucoup moins à la consommation totale que les molécules liées au syndrome métabolique et au vieillissement.
              .......
              Raison de plus pour faire des économies là où c'est possible en payant moins chers les medoc...entre autres

              Médecins ou patients nous sommes dans une même barque, il est temps d'une révolution culturelle

              A propos des labo, aucun souci, ils ont ( pour les grands ) des filiales pour fabriquer des génériques....

              Commentaire


                #22
                Re : Génériques en (mauvaise) pratique

                Envoyé par Ohla
                Bonsoir,

                désolé perso je n'ai aucune étude à citer mais je crois que les organismes de contrôle sanitaire ont de quoi pour autoriser le repertoire des génériques , la documentation n'est pas mon fort....

                En tant que médecin de base la recommandation et la tutelle de l'Afssaps ou autres HAS m'assurent complètement sur la qualité et l'équivalence des génériques...
                C'est beau la confiance. Personnellement j'aimerais bien voir sur ces sites les compte-rendus des études en question. Cela me paraît la moindre de choses.

                Raison de plus pour faire des économies là où c'est possible en payant moins chers les medoc...entre autres

                Médecins ou patients nous sommes dans une même barque, il est temps d'une révolution culturelle
                Bon, je ne me suis pas fait comprendre : ces économies n'existent pas. Si vous achetez des pneus pas cher sur une Ferrari, elle vous coûtera plus cher qu'une Renault avec des pneus de marque et si c'est pour aller au supermarché, cela n'a aucun intérêt.

                A propos des labo, aucun souci, ils ont ( pour les grands ) des filiales pour fabriquer des génériques...
                Je ne me fais pas de soucis pour les labos, mais pour la santé publique et les comptes de la nation. Je persiste à dire que les génériques réprésentent un désastre sanitaire et économique.

                Commentaire


                  #23
                  Re : Génériques en (mauvaise) pratique

                  Envoyé par d_dupagne
                  C'est beau la confiance. Personnellement j'aimerais bien voir sur ces sites les compte-rendus des études en question. Cela me paraît la moindre de choses.


                  Bon, je ne me suis pas fait comprendre : ces économies n'existent pas. Si vous achetez des pneus pas cher sur une Ferrari, elle vous coûtera plus cher qu'une Renault avec des pneus de marque et si c'est pour aller au supermarché, cela n'a aucun intérêt.


                  Je ne me fais pas de soucis pour les labos, mais pour la santé publique et les comptes de la nation. Je persiste à dire que les génériques réprésentent un désastre sanitaire et économique.
                  Chacun ses opinions...

                  Aucun médicament n'est parfait...aucun organisme n'est parfait ... c'est le propore de l'homme.

                  Un médicament autorisé a nécessairement des éléments en sa faveur pour un moment donné, pour un usage donné... cela peut evoluer en bon ou en mauvais ...

                  Payer un médicament moins cher c'est toujours de l'économie... Maintenant si les médecins ont un mauvais comportement ( refus du générique ou prescription des produits non génériqués sans effet bénéfique supplémentaire....) ce n'est pas la faute aux génériques....

                  Commentaire


                    #24
                    Re : Génériques en (mauvaise) pratique

                    Bonsoir,
                    Envoyé par Ohla
                    [...]
                    Les économies, 1 milliard c'est négligeable par rapport au déficit mais économie quand même.

                    Les patients consomment plus ? Les médecins prescrivent plus ? Oui

                    [...]
                    Quand même...
                    Nous crééons au final plus de confusions dans toutes ces études avec la part du générique. Le générique étant la solution aux problèmes des dépenses, c'est encore mieux de noyer le problème.
                    On pourrait s'affranchir de telles études. (2)

                    Vous citiez l'Allemagne. Je vous cite la prescription en Scandinavie.
                    Les officines proposent l'essentiel au patient. Que la boîte d'amoxicilline soit bleue ou verte.
                    Ensuite, bien sûr, le médecin adapte son traitement en fonction du patient. Mais ce dernier, évitera tout débat inutile avec le pharmacien de savoir si la bleue est aussi efficace que la verte pour 30cts de différence.
                    A quoi ça sert ? A rien.

                    Il est aussi évident que la Recherche est nécessaire, même dans l'adaptation de certaines molécules existantes, en fonction du patient.


                    Envoyé par moicat
                    [...]il est donc intéressant de le génériquer..
                    Non. Je ne trouve pas cela normal. Une marque par officine peut suffire (autre que le mode d'administration).
                    D'ailleurs, il s'agit souvent de production locale... donc à quoi sert le générique ?! Avouons le : à rien.

                    Terence

                    PS : Sans vouloir noyer le débat avec trop d'informations, voici tout de même quelques dossiers intérressants :
                    [1] Etude du magazine "Le Point"
                    [2] Dossier sur les génériques du magazine "La Tribune"
                    Sans le savoir, Einstein était TDAH (ADHD), il trouvait l'école ennuyeuse. La société a peu changé, elle docilise médicalement.

                    Commentaire


                      #25
                      Re : Génériques en (mauvaise) pratique

                      Envoyé par Terence
                      Bonsoir,
                      ......
                      Vous citiez l'Allemagne. Je vous cite la prescription en Scandinavie.
                      Les officines proposent l'essentiel au patient. Que la boîte d'amoxicilline soit bleue ou verte.
                      Ensuite, bien sûr, le médecin adapte son traitement en fonction du patient. Mais ce dernier, évitera tout débat inutile avec le pharmacien de savoir si la bleue est aussi efficace que la verte pour 30cts de différence.
                      A quoi ça sert ? A rien.
                      ...............
                      Non. Je ne trouve pas cela normal. Une marque par officine peut suffire (autre que le mode d'administration).
                      D'ailleurs, il s'agit souvent de production locale... donc à quoi sert le générique ?! Avouons le : à rien.

                      Terence
                      ..................
                      Bonjour,

                      Ou c'set plutot
                      " Ensuite, bien sûr, le médecin adapte son traitement en fonction du patient.
                      Les officines proposent l'essentiel au patient. Que la boîte d'amoxicilline soit bleue ou verte. "

                      Le problème c'est que la France n'est pas un pays scandinave

                      En Attendant un jour meilleur...avec un systeme de santé au top, efficient et le moins couteux du monde... dans un mois , un an ou dix ans... ????

                      Faut faire avec l'état actuel...tout à l'heure avec mon premier patient....

                      Ceci dit, en réalité, la part des médicaments dans les dépenses de la santé est assez faible en France...mais comme disait certain il n'a pas de petite économie.

                      Commentaire


                        #26
                        Re : Génériques en (mauvaise) pratique

                        Bonjour,
                        [quote=Terence]

                        Quand même...
                        Nous crééons au final plus de confusions dans toutes ces études avec la part du générique. Le générique étant la solution aux problèmes des dépenses, c'est encore mieux de noyer le problème.
                        On pourrait s'affranchir de telles études. (2)
                        L'évolution de la politique de santé,et l'évolution sociale en général,se modèle de plus en plus selon une optique de droit commercial,et non pas de santé et bien-être des populations.
                        La notion de brevet évolue très vite actuellement...

                        Il est aussi évident que la Recherche est nécessaire, même dans l'adaptation de certaines molécules existantes, en fonction du patient.
                        Mais si on souhaite que sa motivation ne soit pas essentiellement commerciale,peut-être faudrait-il qu'une autorité sanitaire indépendante et compétente l'encadre un peu?
                        Le coût réel de la recherche proprement dite est probablement inférieur,et peut-être de beaucoup,aux frais de promotion de ses produits.


                        Non. Je ne trouve pas cela normal. Une marque par officine peut suffire (autre que le mode d'administration).
                        D'ailleurs, il s'agit souvent de production locale... donc à quoi sert le générique ?! Avouons le : à rien.
                        Mais Terence,nous vivons en économie (de plus en plus)libérale,avec la nécessité de produire,vendre,consommer...
                        Regardez le cas de Merck,qui s'est pris une sacrée gamelle avec le Vioxx(perdu des points en bourse,et continue à payer bcp de frais de justice et de dommages et intérêts,sans compter les nombreuses études et frais de promotion..),s'est vu refuser la commercialisation d'Arcoxia (le coxib successeur du Vioxx)par la FDA et voit peut-être(j'espère..)le créneau très prometteur du Gardasil se rétrécir.

                        C'est vrai qu'on peut se demander si 5 ans d'exploitation de la propriété intellectuelle d'une molécule peuvent suffire à amortir les très importants frais de promotion et de recherche nécessaires à sa mise sur le marché;mais quand on voit des produits phares comme le Plavix déjà copiés alors qu'ils sont encore sous brevet,on comprend que les autorités nationales n'ont plus le même pouvoir qu'il y a quelques décades...
                        Et c'est certain que le labo qui lance un produit nouveau,avec tous les risques que ça comporte,va tenter par tous les moyens possibles d'en tirer le maximum pendant cette courte période.
                        Il faut voir tout de même qu'à l'expiration de la protection du brevet,il peut lancer lui-même un générique de son princeps à très peu de frais(chaîne de production déjà en place,et dossier administratif de mise sur le marché très simplifié)

                        Quant aux génériqueurs,ce ne sont pas des petits labos misérables;ils représentent une branche nouvelle de l'industrie pharmaceutique,dont la politique commerciale est la copie de produits commercialement porteurs : les médicaments.

                        Envoyé par Ohla
                        En tant que médecin de base la recommandation et la tutelle de l'Afssaps ou autres HAS m'assurent complètement sur la qualité et l'équivalence des génériques...
                        Disons que les recommandations de l'Afssaps dégagent votre responsabilité professionnelle et morale.
                        J'admire votre confiance..

                        Envoyé par Ohla
                        Médecins ou patients nous sommes dans une même barque, il est temps d'une révolution culturelle
                        Ouais!!!
                        Il est plus que temps!!!
                        Quand est-ce qu'on commence,et par où?

                        cath

                        debout les crabes.. la mer monte !

                        Commentaire


                          #27
                          Re : Génériques en (mauvaise) pratique

                          Envoyé par Terence
                          Il est aussi évident que la Recherche est nécessaire, même dans l'adaptation de certaines molécules existantes, en fonction du patient.
                          Bonjour

                          Depuis l'apparition des génériques, et donc l'absence de retour sur investissement pour l'industriel concernant la recherche portant sur ses molécules commercialisées depuis plus de 5 ans, il n'y quasiment plus aucune travail sur ces molécules.
                          La recherche pharmacologique en France est financée exclusivement par l'industrie pharmaceutique qui se consacre donc désormais à la recherche sur les nouvelles molécules potentiellement porteuses de chiffre d'affaire.
                          Les labos qui avaient une autres attitude ont été mangés par les ténors actuels.

                          Commentaire


                            #28
                            Re : Génériques en (mauvaise) pratique

                            Envoyé par moicat
                            Bonjour,
                            ......
                            Disons que les recommandations de l'Afssaps dégagent votre responsabilité professionnelle et morale.
                            J'admire votre confiance..

                            Tiens, je n'ai même pas pensé à çà, si si c'est vrai, une pensée émue pour mes confrères américains...

                            C'est beaucoup plus simple..

                            Je ne suis qu'un médecin de base dont le job c'est de soigner les malades, vaste programme surtout pour un généraliste...

                            Pour mon job et à ma disposition
                            j'ai des spécialistes à qui j'ai fait confiance sinon je ne les envoie pas mes malades, de même pour les labo biologiques, les radiologues et les autres soignants....

                            Les médicaments ce sont des produits hyper contrôlés avec un tas d'organislmes ( HAS, Afsaaps, Pharmacovigilance ...) crées par l'état avec des gens spécialisés avec une documentation hors de ma portée.
                            N'ayant pas de moyens ni de temps ou encore de compétence...à priori je leur fais confiance... Si vous avez les moyens et pouvoir mieux faire, tant mieux pour vous.

                            Biensur, j'ai gardé mon esprit critique en fonctions des informations ou simplement en fonction de l'etat de mon malade.

                            Commentaire


                              #29
                              Re : Génériques en (mauvaise) pratique

                              Bonsoir,
                              Envoyé par moicat
                              Bonjour,
                              [...]
                              Mais Terence,nous vivons en économie (de plus en plus)libérale,avec la nécessité de produire,vendre,consommer...
                              [...]
                              Je m'en moque au plus haut niveau d'inclure ces stratégies commerciales lorsqu'il sagit de la santé !
                              Pour peu, on parlerait de naïveté aujourd'hui, lorsque l'on ne parle pas de commerce de la santé. Mais c'est cela qu'il faut justement éviter. Pas simplement accepter sa réalité sans ne rien faire ou pire encore y contribuer : le générique.

                              Si l'on considère singulièrement le cycle de vie d'un produit dans le commerce, il arrive à maturation et ensuite "meurt". L'innovation est une part importante dans cette offre et de la demande.
                              Et la santé dans tout ça ?!
                              La molécule qui a fait son effet il y a 10 ans pour un traitement, l'est certainement encore valable aujourd'hui !
                              Alors, oui, il y a des terrains sur lesquels il faut avancer. Mais le générique du paracétamol ?! A quoi ça sert ??

                              S'agissant de spécificités, d'un côté les agences parlent de plan d'actions en y incluant les médicaments orphelins, et d'un autre côté on ne fait rien.

                              Terence
                              Sans le savoir, Einstein était TDAH (ADHD), il trouvait l'école ennuyeuse. La société a peu changé, elle docilise médicalement.

                              Commentaire


                                #30
                                Re : Génériques en (mauvaise) pratique

                                Bonsoir,
                                Envoyé par Ohla
                                Bonjour,
                                [...]Le problème c'est que la France n'est pas un pays scandinave

                                En Attendant un jour meilleur...avec un systeme de santé au top, efficient et le moins couteux du monde... dans un mois , un an ou dix ans... ????

                                Faut faire avec l'état actuel...tout à l'heure avec mon premier patient....

                                Ceci dit, en réalité, la part des médicaments dans les dépenses de la santé est assez faible en France...mais comme disait certain il n'a pas de petite économie.
                                J'ai conscience que la France n'est pas un pays scandinave. D'ailleurs la France procure de meilleurs soins aux patients.

                                Ce n'est pas "en attendant un jour meilleur". On créé de toute pièce, un système économique parallèle du médicament (le générique), pour ensuite éviter de se poser la question de son utilité.
                                La France n'est pas un pays scandinave. Non. Mais il existe d'autres solutions pour palier au déficit de ces copies inutiles dans le Market. On ne parle pas de tablette de chocolat et de goût.

                                On est capable de créer des systèmes très complexes pour faire du suivi de patients, et de surveillance informatisées des prescriptions et de leurs actions sur des générations (le DMP).
                                Et l'on serait donc incapable de faire un système équivalent au niveau des officines et des molécules existantes sur le marché ? En y rassemblant tous les acteurs du secteur ?
                                Parce qu'on pense d'abord aux intérêts économiques de quelques lobbys ?

                                Vous citiez le cas des neuroleptiques en molécules A,B, etc...
                                Si la molécule A n'a pas l'efficacité escompté pour le patient Lambda, ou trop gênante, ce n'est pas en proposant A1 que l'on sera plus efficace, mais en s'orientant vers B ou C.
                                Alors le générique A1 ou A2, c'est du méli-mélo chez le pharmacien.
                                Sachant que A a plus besoin d'avancées de la recherche, que d'un générique dans ce cas.

                                Si l'on devait restreindre ce type de molécules par officine, par concertation et en excluant les majors, je pense que déjà se serait une avancée. Le générique n'est pas la solution.

                                Terence
                                Sans le savoir, Einstein était TDAH (ADHD), il trouvait l'école ennuyeuse. La société a peu changé, elle docilise médicalement.

                                Commentaire

                                Chargement...
                                X