Annonce

Réduire
Aucune annonce.

SIDA: risques, tests, symptômes

Réduire
Cette discussion est fermée.
X
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    SIDA: risques, tests, symptômes

    Important: cette discussion a pour principal objet de donner des informations objectives. Ne venez donc pas exposer vos mésaventures si celles-ci n'apportent rien de nouveau. Si vous avez besoin d'être rassurés, merci de poser vos questions dans cette discussion.

    Sida : risques, tests, symptômes



    Cette synthèse a été initialement postée dans l'ancien forum

    Je ne suis pas médecin et ne fais que reformuler ce qui a été dit dans différentes discussions par les médecins du forum. Pour les sources éventuelles ou des explications plus détaillées, reportez-vous aux discussions citées ci-dessous. La médecine n'est pas une science exacte et de nombreuses informations contradictoires circulent sur internet.

    Comme toujours, ne fondez pas de décisions médicales sur vos seules lectures y compris celle-ci et prenez toujours l'avis de votre médecin avant tout chose.


    Quels sont les risques ?

    Principales discussions à ce sujet :
    http://www.atoute.org/dcforum/DCForumID5/541.html
    http://www.atoute.org/dcforum/DCForumID5/2631.html
    http://www.atoute.org/dcforum/DCForumID5/533.html
    http://www.atoute.org/dcforum/DCForumID5/2277.html
    http://www.atoute.org/dcforum/DCForumID5/3585.html
    http://www.atoute.org/dcforum/DCForumID5/9431.html
    http://www.atoute.org/dcforum/DCForumID5/2904.html
    http://www.atoute.org/dcforum/DCForumID5/805.html

    relations sexuelles, préliminaires

    Tout d’abord, il faut préciser que le risque d’être contaminé par le VIH est beaucoup plus faible que celui d’attraper d’autres MST : syphilis, hépatite B, condylomes, gonocoques etc. sont contagieux à plus de 10% par acte ! L'herpès sans doute moins.
    Ces autres MST justifient à elles seules l’usage du préservatif dans tous les cas, y compris bien sûr lors de la fellation.

    Le baiser (« french kiss ») ne donne pas le Sida


    En ce qui concerne les chiffres (ordres de grandeur) pour la transmission du VIH :

    En cas de rapport avec un partenaire séropositif pour le sida :

    1 - rapport sexuel anal réceptif (se faire sodomiser), probabilité par acte : 50 à 300 "chances" sur 10000 d'être contaminé.
    2 - rapport vaginal réceptif, (femme pénétrée vaginalement) probabilité par acte : 3 à 7 "chances" sur 10000 d'être contaminée.
    3 - rapport vaginal insertif, (homme pénétrant vaginalement une femme) probabilité par acte : 2 à 5 "chances" sur 10000 d'être contaminé. L’incidence des règles est peu documentée : moins d’un pourcent de chance»
    4 - rapport anal insertif, (celui qui sodomise un homme ou une femme) probabilité par acte : 1 à 18 "chances" sur 10000 d'être contaminé.
    5 - rapport oral réceptif avec éjaculation, partenaire masculin ou féminin (celui ou celle qui fait une fellation et qui reçoit le sperme dans sa bouche), probabilité inconnue, très inférieure aux probabilités ci-dessus si elle existe. Y compris avec des petites lésions dans la bouche (risque à peine augmenté)
    6 - rapport oral réceptif sans éjaculation (celui ou celle qui fait une fellation sans éjaculation ou un cunnilingus), probabilité inconnue, probablement proche de zéro.
    7 - rapport oral insertif (celui ou celle qui bénéficie d'une fellation sans éjaculation ou un cunnilingus), probabilité inconnue, probablement proche de zéro.

    Ces probabilités sont encore plus faibles si le séropositif est traité.

    Ces risques sont donc infimes comparés à d’autres maladies sexuellement transmissibles.

    Le risque de transmission homme vers femme est plus grand que celui de femme vers homme. Même dans ce cas (homme vers femme), la contagiosité du HIV est faible : par exemple, quand les hommes hémophiles ont découvert leur séropositivité (ancienne), seules 8% de leurs femmes étaient contaminées.

    Avec un partenaire de statut HIV inconnu, il faut multiplier ce risque par la probabilité que cet inconnu(e) soit HIV positif, soit 1/1000 dans la population générale, mais beaucoup plus par exemple pour un(e) toxicomane intraveineux, ou un homme homo ou bisexuel.
    Par exemple, le risque global estimé de contamination HIV pour un rapport vaginal réceptif avec un inconnu présumé non homosexuel non toxicomane est de une "chance" sur un million.



    Piqûres d’aiguilles, coupures avec des lames:

    Les blessures dues aux piqûres d’aiguilles (seringues abandonnées) utilisées par les personnes qui s’injectent de la drogue engendrent souvent de grandes inquiétudes quant à une éventuelle infection par le VIH, surtout lorsque cela arrive aux enfants. A ce jour, aucun cas d’une infection par le VIH de cette manière n’a été rapporté dans le monde. C’est pourquoi il n’est pas conseillé dans ces cas-là d’effectuer une prophylaxie postexposition. Cependant, en cas de piqûre avec une aiguille, il est conseillé de consulter un médecin rapidement, car le risque d’être infecté par le virus de l’hépatite B ou de l’hépatite C existe bel et bien.

    ces remarques sont valables en cas de contact avec du sang d'une autre personne (lames de rasoir, contact de plaie à plaie...)

    Les personnels de santé se piquant avec des aiguilles courent un risque à peine plus grand : 0.3% de contamination par ce biais, car il s'agit de sang frais lors de la manipulation d'aiguille ayant servi à faire une piqûre chez un seropositif.

    Le danger existe (et devient très important) lorsque du sang de séropositif est injecté directement dans la veine en quantité significative).
    La quantité de sang injecté est une donnée à prendre en compte.

    Contamination indirecte :

    Par exemple : toucher du sang avec ses doigts puis les porter à la bouche : très improbable et bien sûr absence de statistique à ce sujet.
    Sécrétions vaginales, ou salive sur plaie : risque infinitésimal. Ce risque est théorique. Il n’y a aucun cas certain recensé à ce jour. En revanche l’herpès et l’hépatite B peuvent se transmettre par ces voies-là.
    Il faut rappeler que l'on laisse les enfants séropositifs jouer dans les cours de récréation avec leurs petits camarades, malgré des jeux souvent brutaux, car il n'y a aucun cas de transmission du HIV connu en milieu scolaire. Si le HIV pouvait se transmettre par contact indirect, les séropositifs seraient contraints à l'isolement social.

    Rappel : la durée de vie du virus à l’air libre est très brève (quelques minutes à quelques heures selon la température, l’humidité ambiantes)

    Contacts quotidiens et étroits

    Aucun risque. Aucune contamination ne s’est jamais produite entre enfants séropositifs et enfants séronégatifs jouant ensemble (voir ci-dessus), ni dans les familles où un des membres était séropositif.


    Quel délai attendre pour faire un test ?

    Les discussions:
    http://www.atoute.org/dcforum/DCForumID5/2783.html
    http://www.atoute.org/dcforum/DCForumID5/541.html
    http://www.atoute.org/dcforum/DCForumID5/2949.html


    Pour un résultat sûr à 99,9% : 6 semaines
    Pour un résultat sûr à 100% : 3 mois
    Attention au test ELISA qui donne parfois des faux positifs et qui doit être confirmé dans ce cas. En revanche, il ne donne quasiment jamais de faux négatifs
    www.med.univ-tours.fr/enseign/santepub/doc-ped/epidemiologie/evaluat-depist/mesure-perf-test-diag.htm


    En cas de contact sexuel vaginal avec un individu de statut inconnu et de test négatif à 6 semaines, la probabilité d'être néanmoins séropositif est de l'ordre de 1/1000 (transmission vaginale) X 1/1000 (probabilité moyenne de séropositivité d'un individu) X 1/1000 (taux de faux négatifs à 6 semaines du test Elisa)
    Soit une "chance" sur un milliard d'avoir tout de même été contaminé, et ceci quels que soient les symptômes "bizarres" ressentis (angine, ganglions, fatigue, candidose buccales et autres troubles d'une grande banalité).

    Dans la grande majorité des cas, une "vraie" contamination HIV ne se manifeste par aucun symptôme.

    vous n'arrivez pas à relativiser le risque pris

    Vous avez pris un risque et avez plusieurs symptômes que vous attribuez à une contamination (diarrhée, ganglions, angine...) - sachez que le stress, l'angoisse ou l'anxiété peuvent être à l'origine de nombreux symptômes: http://www.vulgaris-medical.com/front/?p=index_fiche&id_article=5575
    - éteignez votre ordinateur pour ne pas aggraver votre internetose
    - parlez-en à votre médecin
    - allez faire un test dans un des centres de dépistages anonymes et gratuits

    Informations complémentaires:

    - Ministère de la Santé
    - Organisation Mondiale de la Santé (en anglais)
    - Vulgaris-Médical

    Merci de ne pas citer intégralement ce message si vous cliquez sur "Répondre en citant ce message"
    Dernière modification par Nausica, 02/04/2006, 14h13.
    Nausica, administratrice du forum

    #2
    Re : SIDA: risques, tests, symptômes

    Bonjour a tous!

    Tout d’abord je tiens a souligner et féliciter le sérieux de ce site qui est d’un très grand soutient dans le flot d’informations qu’internet déverse.

    Ma question est relative a une prise de risque avec une prostitues il y a 9 semaines. Au cours de préliminaire mon gland a été écorche par ses doigts avec lesquels elle venait de se laver le vagin. Cela ma laisse une trace rouge qui s'est resorbee en trois jours.
    10 jours après j’ai eu une diarrhée qui a durée pendant trois semaines ainsi que des douleurs musculaires.
    3 semaines après, la prise de risque, je faisais une crise d’urticaire géant qui m’envoyât à l’hôpital.
    Suite a cet événement j’ai perdu 6 kilos et avait une langue très charges.
    J’ai eu une trachéite avec des ganglions dans la région du cou et de l’aine ainsi qu’un rhume qui ne passe toujours pas.
    Finalement pour clore le tout j’ai la peau très sèche et à chaque fois que je me gratte j’ai une traîne de boutons qui apparaît.

    J’ai effectue 3 test dont le dernier était a 9 semaines de la prise de risque qui sont tous négatifs ainsi que les test pour les principales MST et champignons.

    Ma situation est intenable, j’ai des symptômes physiques qui apparaissent et qui pourraient correspondre au VIH mais qui restent inexpliqués car les tests sont toujours negatifs. Je me demande si je n’ai pas attraper une variante du virus auquel les tests ne seraient pas sensible ou bien que ma reponse immunitaire tarde a venir. N'y aurait-i; pas un autre moyen pour deceler la presence du virus dans l'organisme. Une mesure de la charge virale serait-elle utile?
    Merci de me donner votre avis sur la question.
    Dernière modification par Luigi, 27/06/2005, 12h35.

    Commentaire


      #3
      Re : SIDA: risques, tests, symptômes

      Bonjour

      Vous êtes atteint d'internetose typique.

      Il n'y a pas de faux négatifs pour la sérologie HIV.

      Consultez un psychiatre (il n'y a pas de honte) qui pourra vous aider. Sinon, vous allez mourir... de trouille.
      Bon courage, je ne me moque pas de vous, j'essaye de vous aider. Des gens dans votre situation sont assez nombreux sur ce forum pour créer un club.

      Commentaire


        #4
        Re : SIDA: risques, tests, symptômes

        Dr. Dupargne,

        Merci pour votre reponse rapide qui confirme les differents avis que j'ai eu.

        Je pense, et j'espere, que vous avez raison en me disant que je sommatise suite a cet evenement. Neanmoins l'apparition de tous ces troubles me rendent perplexe c'est pourquoi je consulte un psy.

        Je voudrai juste etre sur de ne pas constituter un danger pour ma partenaire reguliere. Es-ce possible que je sois contaminer par une variete du virus que les tests ne peuvent detecte? Que mon systeme immunitaire soit affaiblie et ne produise pas d'anticorps?
        J'ai lu qu'il y aurait certaines personnes au stade stade SIDA persentant des serologies negatives aux test en vigeur.

        Commentaire


          #5
          Re : SIDA: risques, tests, symptômes

          Envoyé par Luigi
          Es-ce possible que je sois contaminer par une variete du virus que les tests ne peuvent detecte? Que mon systeme immunitaire soit affaiblie et ne produise pas d'anticorps?
          Il n'y a pas de variété de virus non détectés par les tests. Si votre système immunitaire était affaibli à ce point, vous ne posteriez pas de message sur ce forum. Vous seriez, mourant, dans un lit d'hôpital.
          J'ai lu qu'il y aurait certaines personnes au stade stade SIDA persentant des serologies negatives aux test en vigeur.
          Comment sait-on alors qu'ils ont le SIDA ?
          Philippe, médecin à la campagne

          Commentaire


            #6
            Re : SIDA: risques, tests, symptômes

            Chers Docteurs,

            Merci pour vos precisions, je vais attendre la date fatidique des 3 mois pour pouvoir eloigner le spectre de cette maladie. Neanmoins une mesure de la charge virale me semble approprie pour pouvoir exclure toutes cause organiques de mon mal et peut-etre me concentrer un peu plus sur l'apesct psychologique. Je reste neanmoins siderer par tant de coincidence dans un lapse de temps aussi court.

            Commentaire


              #7
              Re : SIDA: risques, tests, symptômes

              Envoyé par Luigi
              Je reste neanmoins siderer par tant de coincidence dans un lapse de temps aussi court.
              Bonsoir,
              Ce ne sont pas des coincidences. La majorité des symptomes que vous avez eu seraient passés complètement inaperçus de vous en temps normal. Votre angoisse les a mis en évidence et magnifiés.
              La diarrhée ou un eczéma sont des symptomes bien connus de l'angoisse, ainsi que les sueurs, les frissons et les douleurs musculaires. Les tracheites sont des affections banales.

              Rien d'exceptionnel. La routine de l'angoisse.
              Philippe, médecin à la campagne

              Commentaire


                #8
                Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                Bonjour, et bravo pour ce site, que j'ai du "malheureusement" (?) consulter il y a peu de temps...


                Après avoir je crois tout lu, y compris sur l'ancien forum, une question me reste encore en tête.
                Corrigez moi si je me trompe, mais il me semble qu'il est fortement déconseillé de faire une fellation ou un cunnilingus tout de suite après s'être brossé les dents (du fait des mini seignements).
                Ma question est celle-ci : combien de temps faut-il attendre APRES pour pouvoir à nouveau se brosser les dents?

                Merci

                Commentaire


                  #9
                  Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                  Bonjour,

                  Sur l’ancien forum, j’avais parlé de mon amie qui était séropositive depuis ses 18 ans, mariée à un homme séronégatif, mère de 2 enfants sains …
                  J’en avait parlé pour démontrer à quel point le fait de vivre avec une personne séropositive n’est pas risqué à partir du moment où l’on prend un minimum de précautions … préservatif de mise et faire attention en cas de coupure (ce qui arrivait fréquement quand on faisait la cuisine, je vous laisse imaginer le nombre d’oignons émincés et de viande découpée qui sont partis à la poub suite à un coupage de doigt )

                  Elle était sous traitement et tout ce passait très bien si ce n’est quelques moments de grosse fatigue qui l’amenaient à l’hôpital pour quelques jours, histoire de se refaire une petite beauté

                  Puis il y a quelques mois, en début d’année en fait, elle a commencé à faire de la température, mais ce n’était rien, bien trop habitué pour s’inquiéter … puis elle a commencé à perdre du poids … presque rien, il faudrait manger un peu plus …
                  Puis un matin elle s’est réveillée et quelque chose avait changé … sur le coup, impossible de dire quoi exactement … en fait elle était jaune.
                  C’était en mars dernier, elle a été hospitalisée et les résultats on donné un taux de cd4 à 1 … alors elle est remise sous traitement, avec en plus une nouvelle molécule en sous cutanée, et on attend … l’ictère est toujours inexpliqué, la température est due finalement à un avium complexe, c une mycobactérie elle se soigne bien pas d’inquiétude …

                  Puis les jours passent et la température de baisse pas, la mycobactérie est retrouvée dans tous les prélèvements, et fin avril elle est transféré en unité de soins palliatif …
                  Aucun médecin ne lui a dit qu’il n’y avait plus d’espoir, on y croyait dur comme fer, et même en soins palliatif on avait encore envie d’y croire, alors qu’on savais tous les deux pourquoi elle était dans ce service, mais c très dur d’affronter la mort à 37 ans, elle a beau s’être préparé à cette éventualité depuis 18 ans, quand on s’approche de l’échéance … on ne veut pas.

                  La dégradation a été rapide, je ne m’y attendais pas, plus que la dégradation physique, c celle intellectuelle qui m’a surpris, je venais la voir tous les jours parce que j’en avais besoin et qu’elle me l’avait demandé, elle aussi en avait besoin, j’ai tout supporté, ses crises de parano, sa violence verbale et physique, ses pleurs, ses silences, je me suis tellement investi que maintenant je me sens vide.

                  Elle est morte le 24 mai dernier, l’après midi je lui avais demander de partir si c’était trop dur, qu’on s’occupait de tout, qu’elle n’avait pas à s’inquiéter, ses sourcils se sont relevés mais c tout, ça faisait plusieurs jours déjà qu’elle ne parlait plus, elle est morte le soir même, j’étais encore à ses côtés.

                  Tout ça pour dire que le Sida tue toujours et qu’il serait bien d’éviter les prises de risques inutiles, que le psychotage ne sert de rien une fois le risque pris.
                  Il existe des moyens simples pour se protéger, préservatifs et seringues stériles en sont les principaux …
                  C’est une maladie vicieuse qu’on ne sait pas guérir ! tout au plus la rendre chronique … et encore, au bout de 18 ans on aurait pu parler de chronicité pour mon amie, pourtant elle a été emporté en quelques mois …

                  Ce que je pense du traitement d’urgence : aucun moyen de savoir s’il y a une quelconque efficacité, donc autant éviter la contamination à la source.

                  Les tests de dépistage : tout a été dit la dessus, ils sont fiables, ils sont gratuits et anonyme et NE PROTEGE PAS DU SIDA , c pas parce que vous êtes négatif que vous pouvez abandonner l’usage du préservatif ! combien de personne j’ai entendu parler comme ça … « j’ai fais le test, pas besoin de préservatif … » et l’autre ? il l’a fait le test ? tsss

                  Voilà, j’aimerai juste remercier le personnel soignant de l’unité de soins palliatif de Guilers qui a été incroyable de gentillesse, de patience et de compréhension, du début jusqu’à la fin …

                  ha oui, merci aussi à ceux qui se reconnaitrons sans peine pour leur patience avec moi et leur façon de voir les choses qui m'a beaucoup aidé
                  «libsz xeyzk »

                  Commentaire


                    #10
                    Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                    Bonjour a tous,

                    J'ai quelques questions suites a ce qui a été dit précédemment:

                    1. Faut-il un contact entre les muqueuses pour une quelconque contamination ou des secrétions génitales qui serait présente sur une main suffirait-elle pour transmettre le virus?

                    2. Y a-t-il d'autres tests que les dépistages en vigueur, comme la mesure de la charge virale qui permette de déceler le virus de manière certaine a 100% ?



                    Merci de vos responses

                    Commentaire


                      #11
                      Re : SIDA: risques, tests, symptômes



                      1. Faut-il un contact entre les muqueuses pour une quelconque contamination ou des secrétions génitales qui serait présente sur une main suffirait-elle pour transmettre le virus?


                      Comme répété des dizaines de fois, il faut au minimum un contact entre muqueuse, sinon on ne laisserait pas jouer dans la cour avec les autres les enfants séropositifs.

                      2. Y a-t-il d'autres tests que les dépistages en vigueur, comme la mesure de la charge virale qui permette de déceler le virus de manière certaine a 100% ?
                      Non.

                      Commentaire


                        #12
                        Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                        Bonjour,

                        J'ai créé une nouvelle discussion spéciale pour ceux qui sont conscients de psychoter sur la contamination HIV. Merci d'y poster vos messages :
                        http://www.atoute.org/n/forum/showthread.php?t=7296

                        Cette discussion-ci restera consacrée aux réponses techniques sur la contamination et les tests.

                        Commentaire


                          #13
                          Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                          Bonjour et Bravo pour ce superbe forum.

                          Question contamination, je me posais une question: comment, lors d'un rapport insertif H/F, la contamination peut elle avoir lieu pour l'homme? Serait-ce par l'uretre?
                          Vous dites qu'il faut un contact entre muqueuse pour avoir un risque de contamination, ce qui du fait relativise le facteur contaminant des secretions vaginales. Donc, un contact entre secretions vaginales et le gland ne serait pas contaminant (pour le VIH, je sais que de nombreuses autres IST bien plus contaminantes peuvent etre attrapées).
                          J'aimerais savoir comment participer a la lutte contre le SIDA par le volontariat a travers des associations? Quelles sont les plus recommandées?
                          Merci et bonne journée,
                          Chalou

                          Commentaire


                            #14
                            Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                            Question contamination, je me posais une question: comment, lors d'un rapport insertif H/F, la contamination peut elle avoir lieu pour l'homme? Serait-ce par l'uretre?
                            Probablement, sans certitude.

                            Vous dites qu'il faut un contact entre muqueuse pour avoir un risque de contamination, ce qui du fait relativise le facteur contaminant des secretions vaginales. Donc, un contact entre secretions vaginales et le gland ne serait pas contaminant (pour le VIH, je sais que de nombreuses autres IST bien plus contaminantes peuvent etre attrapées).
                            C'est une déduction logique en effet, mais sans preuve.

                            J'aimerais savoir comment participer a la lutte contre le SIDA par le volontariat a travers des associations? Quelles sont les plus recommandées?
                            Je ne sais pas. Sida info service me paraît un bon début.

                            Commentaire


                              #15
                              Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                              Merci Dr Dupagne. Une question encore. Si, lors de preliminaires, une femme se masturbe et qu'apres, avec la meme main, elle masturbe son partenaire, le risque est donc present, si il y a contact entre les doigts et le gland? Le gland est il une muqueuse (désolé si la question est stupide, mais mes cours de SVT de 3ieme sont loins! )


                              Une chose m'interpelle. J'ai vecu assez longtemps aux USA et au Canada. Les chiffres de contamination et de risques apres un rapport non protege sont les memes que ceux que vous donnez. LA question est dopnc, pourquoi ne le fait on pas en France? Pourquoi ne pas donner ces chiffres au plus grand nombre? Par peur d'un relachement des precautions en voyant que le sida n'est pas si contaminant que cela (on se comprend)? Pourtant, donner des chiffres tels premettrait de dediaboliser cette maladie et de permettre au gens de ne pas avoir "peur" des seropositifs; trop de personnes croient envore que lors d'une poignée de mains avec une personne seropositive, on peut attraper le sida!

                              Bon Week end,
                              Chalou

                              Commentaire


                                #16
                                Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                Bonjour,

                                Après avoir consulté plusieurs sites, y compris votre ancien forum, je ne parviens pas à savoir s'il existe un risque de contracter l'hépatite C lors d'un cunnilingus en dehors des règles de la femme. Par ailleurs, peut-on attraper la syphilis par le baiser ?

                                Merci

                                Eric

                                Commentaire


                                  #17
                                  Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                  Envoyé par POUCHATPOU
                                  Bonjour,

                                  Après avoir consulté plusieurs sites, y compris votre ancien forum, je ne parviens pas à savoir s'il existe un risque de contracter l'hépatite C lors d'un cunnilingus en dehors des règles de la femme. Par ailleurs, peut-on attraper la syphilis par le baiser ?

                                  Merci

                                  Eric
                                  Bonsoir,
                                  L'hépatite C ne s'attrape que très rarement par voie sexuelle.
                                  La syphilis s'attrape par le baiser si le partenaire a un chancre syphilitique dans la bouche.
                                  Philippe, médecin à la campagne

                                  Commentaire


                                    #18
                                    Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                    Bonsoir,

                                    je suis marié et cette semaine, seul sur Paris, j'ai eu une envie de réaliser un vieux fantasme : aller voir un travesti.
                                    Grande excitation sur le moment mais depuis je suis inquiet et je regrette.
                                    En effet, lors de notre "relation" (caresses et fellation reciproques) protégée, il a frotté son sexe sur mes fesses et essayé de me sodomiser. J'ai eu mal (donc il a dû rentrer un peu), je l'ai repoussé et j'ai vu que son preservatif était déchiré. Je suis parti refroidi.
                                    Est-ce que j'ai un risque ou cela a été trop rapide ? pas assez profond ?

                                    Le second probleme c'est que ma femme est revenu le lendemain et que nous avons fait l'amour... est-ce que je serai déjà contagieux au bout de 24 h?

                                    Depuis (cela fait maintenant 3 jours) je n'ose plus la toucher et trouve des pretextes pour ne pas faire l'amour...

                                    Que puisse-je faire ? est-ce trop tard pour un traitement d'urgence ?
                                    Merci d'avance de votre réponse et de vos conseils avisés.

                                    Franck
                                    Dernière modification par Franck_35ans, 06/07/2005, 10h40.

                                    Commentaire


                                      #19
                                      Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                      Bonjour a tous,



                                      Ca fait quelque semaines que je freqente ce forum dont je tiens a saluer le professionalisme et le serieux.
                                      Suite à une situation a risque avec une prostituée, je suis venu parler de ma situation sur ce forum. Toutes les manifestations physique que je ressentais et ressent étaient imputes au stress, d'après mon médecin traitant.
                                      Sur un site que je vous recommande en terme de question sur le VIH-SIDA (http://www.positifs.org/f/T/faqt10.htm), j'ai trouve décris mon cas de figure et voici ce qui est dit:


                                      Q: Y a-t-il un risque de contamination main-penis?
                                      R: Votre question porte sur le risque que pourrait encourir un homme qui a été masturbé par une femme (dont on ne sait pas, a priori, si elle est porteuse ou non du HIV ou d'une autre infection sexuellement transmissible) et dont la main portait des traces de sécrétions vaginales.

                                      On peut répondre qu'il peut y avoir un risque de transmission du HIV si des sécrétions vaginales infectées était mises en contact avec une lésion du pénis qui saignerait ou qui présenterait une érosion minime (pas de sang visible à l'oeil nu, dans ce cas). Mais il s'agit d'un risque rare.


                                      Auriez-vous des informations quand à ce "risque rare". Je suis vraiment mal suite à ce que je viens de lire. Répondez-moi s'il vous plait.
                                      Merci pour votre soutien et patience.

                                      Commentaire


                                        #20
                                        Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                        Envoyé par Luigi
                                        Mais il s'agit d'un risque rare.
                                        Bonsoir,
                                        Il est tellement rare qu'il n'a jamais été vu ! Théoriquement tout est possible. Pratiquement, ça n'existe pas.
                                        Philippe, médecin à la campagne

                                        Commentaire


                                          #21
                                          Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                          Envoyé par Franck_35ans
                                          Bonsoir,

                                          je suis marié et cette semaine, seul sur Paris, j'ai eu une envie de réaliser un vieux fantasme : aller voir un travesti.
                                          Grande excitation sur le moment mais depuis je suis inquiet et je regrette.
                                          En effet, lors de notre "relation" (caresses et fellation reciproques) protégée, il a frotté son sexe sur mes fesses et essayé de me sodomiser. J'ai eu mal (donc il a dû rentrer un peu), je l'ai repoussé et j'ai vu que son preservatif était déchiré. Je suis parti refroidi.
                                          Est-ce que j'ai un risque ou cela a été trop rapide ? pas assez profond ?

                                          Le second probleme c'est que ma femme est revenu le lendemain et que nous avons fait l'amour... est-ce que je serai déjà contagieux au bout de 24 h?

                                          Depuis (cela fait maintenant 3 jours) je n'ose plus la toucher et trouve des pretextes pour ne pas faire l'amour...

                                          Que puisse-je faire ? est-ce trop tard pour un traitement d'urgence ?
                                          Merci d'avance de votre réponse et de vos conseils avisés.

                                          Franck
                                          bonsoir,
                                          Il me paraît honnête, sans vouloir être moralisatrice, de faire part de ce risque à votre épouse, car si vous deviez prendre un traitement d'urgence, le fait d'avoir eu avec elle un rapport non protégé fait que, si vous avez été mis en contact avec le virus, vous avez pu la mettre en contact avec le virus elle aussi.Tout ceci n'est pas évident je vous le concède, mais vous n'allez pas chercher des prétextes ad vitam eternam pour ne plus avoir de relations conjugales.Encore une fois je ne vous juge pas, c'est votre histoire, mais si le préservatif du travesti en question s'est déchiré, même si la sodomie a été incomplète puisque vous avez eu mal, vous avez donc pris un risque.Mais la personne en question n'est peut-être pas porteuse d'IST après tout.
                                          Vous devriez consulter votre médecin généraliste pour qu'il vous donne un avis sur cette histoire, et- dans tous les cas faire un test VIH dans les délais recommandés (Ag 24 et elisa à 2 et à 3 mois).
                                          Si j'ai pu vous aider un peu...
                                          Deviens ce que tu es

                                          Commentaire


                                            #22
                                            Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                            Envoyé par Cafe_Sante
                                            Bonsoir,
                                            Il est tellement rare qu'il n'a jamais été vu ! Théoriquement tout est possible. Pratiquement, ça n'existe pas.
                                            Bonsoir,

                                            Merci pour ces précisions mais si un site aussi sérieux que celui d'ou viennent ces sources évoque un risque cela veut dire que certains cas de contamination se sont déroules ainsi.

                                            Vous semblez dire que ce ne sont que des extrapolations théorique quand a la contamination mais que dans la réalité cela n'existe pas. De toutes les manières la seule certitude est le test. Vendredi sera la 12 semaines suivant ma prise de risque et je vais donc effectuer un test.

                                            J'aurai voulu savoir quelle est la proportion de séroconversion au-delà des 12 semaines préconises.

                                            Encore merci de prendre le temps de me répondre et d'animer aussi sérieusement ce forum qui nous aide dans des moments douloureux.

                                            Commentaire


                                              #23
                                              Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                              [
                                              Piqûres d’aiguilles, coupures avec des lames:

                                              Les blessures dues aux piqûres d’aiguilles (seringues abandonnées) utilisées par les personnes qui s’injectent de la drogue engendrent souvent de grandes inquiétudes quant à une éventuelle infection par le VIH, surtout lorsque cela arrive aux enfants. A ce jour, aucun cas
                                              d’une infection par le VIH de cette manière n’a été rapporté dans le monde. C’est pourquoi il n’est pas conseillé dans ces cas-là d’effectuer une prophylaxie postexposition. Cependant, en cas de piqûre avec une aiguille, il est conseillé de consulter un médecin rapidement, car le risque d’être infecté par le virus de l’hépatite B ou de l’hépatite C existe bel et bien.

                                              ces remarques sont valables en cas de contact avec du sang d'une autre personne (lames de rasoir, contact de plaie à plaie...)

                                              Les personnels de santé se piquant avec des aiguilles courent un risque à peine plus grand : 0.3% de contamination par ce biais, car il s'agit
                                              de sang frais lors de la manipulation d'aiguille ayant servi à faire une piqûre chez un seropositif.

                                              Le danger existe (et devient très important) lorsque du sang de séropositif est injecté directement dans la veine en quantité significative).
                                              La quantité de sang injecté est une donnée à prendre en compte.


                                              [/QUOTE]

                                              Bonsoir a tous.
                                              Ma question s'adresse au Docteur Dupagne ou a toute personne appartenant au corps médical.
                                              Il y a 3 semaines je me suis baigné dans une rivière avec des amis. L'un d'entre eux s'est coupé (avec saignements) sur un rocher (immergé). Avec la chance qui me caractérise je me suis coupé (aussi avec saignements donc assez profond)sur ce même rocher quelques instants après. Sur le coup, pas de stress.
                                              Mais depuis 3 jours j'ai eu consécutivement de l'herpes(que je n'avais jamais eu auparavant), un début de fièvre (37,9C avec thermometre rectal) et un début de ganglion.
                                              Ma question est donc simple et je pense que la réponse intéressera certains internautes.
                                              Est il possible que le HIV se transmette de la sorte, c'est à dire après coupure et saignement de deux personnes a interval restreint sur un même rocher aquatique?
                                              Merci pour votre précieuse réponse.

                                              Commentaire


                                                #24
                                                Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                Envoyé par taboux
                                                Ma question s'adresse au Docteur Dupagne ou a toute personne appartenant au corps médical.
                                                Est il possible que le HIV se transmette de la sorte, c'est à dire après coupure et saignement de deux personnes a interval restreint sur un même rocher aquatique?
                                                Merci pour votre précieuse réponse.
                                                Le docteur Dupagne a déjà répondu à cette question: http://www.atoute.org/n/forum/showpo...1&postcount=17
                                                Nausica, administratrice du forum

                                                Commentaire


                                                  #25
                                                  Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                  Bonsoir a tous,

                                                  J'ai pu lire sur divers sources que les tests de dépistages du VIH, ELISA..., n'ont pas une fiabilité de 100% bien qu'etant communement admis comme la norme permettant de declarer une personne malade ou non. Il existe certain cas ou les tests ne détecteraient pas le virus.
                                                  Ma question était de savoir si cela est due au anticorps ou bien a la nature du virus qui aurait pue mutée d'un ôte a un autre et donc n’engendrerait pas la meme réponse immunitaire de l’organisme.

                                                  Par ailleurs j'au entendu parle de la mesure de la charge virale. Ce test est-il plus fiable? Faut-il combiner les deux tests pour plus de fiabilité?

                                                  Merci de vos réponses éclairées.

                                                  Commentaire


                                                    #26
                                                    Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                    Bonjour a tous,

                                                    Pourriez vous me donner un lien ou sont mentionnés par le docteur Dupagne les symptomes de primo infection
                                                    Merci d avance

                                                    Commentaire


                                                      #27
                                                      Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                      Bonjour, et bravo pour votre forum.

                                                      Je suis nouvelle inscrite, et pour ne rien vous cacher, j'ai une trouille sans précédent. Voilà, le 05/05/05, j'ai eu un rapport non protégé avec mec avec qui je sortais, je le pensais hônnete, et le 22/05/05, je l'ai touvé au lit avec une autre.
                                                      Si j'ai cette trouille, c'est parce qu'il m'a refilé plein de M...........,.

                                                      Je suis allée faire un tes Antigénémie P24 le 23/05/05, NEGATIF.

                                                      Je suis retournée faire un test HIV le 02/06/05

                                                      Hiv 1/2 g0 - Axsym Abbot --> NEGATIF
                                                      Hiv Ag/Ac Combo - Axsym Abbot --> NEGATIF

                                                      Je suis allée consultée un gynéco, comme j'avais des brulûres et comme ça me démangeait au vagin, il m'a osculté, son verdict pas de mycoses. Mais comme ça persistait, je suis donc allée faire une recherche de mycoplasmes dans les urines dans un laboratoire (à mes frais), résultat :

                                                      - Présence d'UREAPLASMA UREALYTICUM --> 10 puis. 9 UCC/ml
                                                      - Présence de MYCOPLASMA HOMINIS --> 10 puis. 6 UCC/ml

                                                      Je suis retournée voir mon gynéco, qui m'a dit que j'avait attrapé 2 MST, donc là, je peux vous dire que je flippe, car de plus j'ai une gêne dans la gorge depuis 2 mois, on m'a fait tout un tas d'examen, fibroscopie, examen de la thyroide, on m'a soignée pour angine, laryngite, avec de l'Amoxicilline et du solupred, mais toujours pas d'évolution, en fait c'est plutôt la sensation d'avoir un parasite dans la gorge, je n'ai pas mal quand j'avale.

                                                      J'ai donc demandé au gynéco de me prescrire un bilan sanquin complet incluant :

                                                      - HIV
                                                      - Syphillis
                                                      - Hépatite B
                                                      - Hépatite C
                                                      - MNI
                                                      - Hémogramme

                                                      Résultat négatif pour tout, sauf pour la MNI , j'ai des anticorps, la biologiste m'a dit que j'avais pu effectivement la contracter il y a environ 2 mois, et que je ne l'ai plus actuellement.

                                                      Quand à mon hémogramme du 29/06/05 (le précédent remonte au 18/04/05, j'en avais fait un à cette date car j'avais déjà ces symptômes, mais j'étais ok partout, aucun problèmes), mais dans celui du 29/06/05, je suis passée à 9 750 leucocytes contre 8 800 le 18/04, mon taux d'hémogloine est passée en dessous des normes, mon taux d'hématocrite aussi, mon taux éosinophiles à grimpé en flêche, je suis largement au dessus, mes plaquettes ont baissées, mais dans les normes. Bref, pour le reste il y a des baisses ou des augmentations mais je suis dans les normes.

                                                      J'ai des ganglions qui persistent au niveau de la gorge, et j'ai fait une grosse éruption cutanée sur le ventre et dans le dos.


                                                      Je precise :, Je suis actuellement sous Cotrimoxazol et sous Doxcycycline, et j'ai été sous Amoxicilline.



                                                      Mes questions sont les suivantes : (désolée, elle sont nombreuses)

                                                      - Est ce que la prise de Cotrimoxazole (utilisé dans le traitement de la
                                                      contamination au VIH) et Doxcycycline peuvent fausser les résultat des tes HIV ?

                                                      - Est ce que mon dernier test hiv (29/06/05), vous semble fiable, test fait 8
                                                      semaines - 1 jour, soit à 55 jour après mon risque.

                                                      - Il y a t'il des cas de seroconversion à 7 ou 8 semaines, et à partir de quand en
                                                      général et en moyenne les anticorps apparaissent-t-ils ?

                                                      - Quels genres de parasites suite à ce rapport (également Oro-génital), pourraient
                                                      être à l'origine de ma gêne dans la gorge, je précise que le traitement que je
                                                      prends actuellement et qui est préconisé dans les infections bactériennes et
                                                      autres MST ne change rien.

                                                      et pour finir,

                                                      - Combien de temps le corps met-il environ pour évacuer un antibiotique, tel que
                                                      l'Amoxcicilline ?

                                                      - Ma mni, est négative, j'ai les anticorps. Donc si ma MNI s'avère remonter à 2 mois
                                                      est-il possible que mon corps réagissent à cette prise d'Amoxicilline ou pas ?

                                                      Désolée pour toutes mes questions, et merci d'avance pour votre patience et pour votre travail.

                                                      Je tenais à préciser que cette gêne dans la gorge (que d'un côté), n'est pas dûe au stress. Car lors de mes examen de la thyroide à l'échographie, le radiologue à mis en évidence une adénopathie angulo-maxillaire de 1,4 cm X 1,00 cm, mais les traitements n'y changent rien, et rien d'anormal à la fibroscopie.

                                                      Vitelia
                                                      Dernière modification par vitelia, 08/07/2005, 15h15.

                                                      Commentaire


                                                        #28
                                                        Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                        Envoyé par natalina
                                                        Vous devriez consulter votre médecin généraliste pour qu'il vous donne un avis sur cette histoire, et- dans tous les cas faire un test VIH dans les délais recommandés (Ag 24 et elisa à 2 et à 3 mois).
                                                        Merci pour votre message Natalina.

                                                        Je suis aller voir mon médecin hier et il me conseille de protéger tout mes rapports dés maintenant et depasser le test à 1 mois et 3mois.
                                                        Ma question est toujours d'actualité, quel est mon niveau de risque.... je n'ai pas peur de faire les tests (et même prêt à en faire tous les jours s'il le faut) mais attendre 1 mois avec cette angoisse c'est long...

                                                        Un autre médecin pourrait-il me donner son avis SVP. Ou alors m'orienter vers un autre forum si celui-ci n'est pas le bon ?

                                                        Merci d'avance.
                                                        Eric

                                                        Commentaire


                                                          #29
                                                          Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                          Envoyé par Luigi
                                                          [color=black]J'ai pu lire sur divers sources que les tests de dépistages du VIH, ELISA..., n'ont pas une fiabilité de 100%
                                                          Bonsoir,
                                                          Aucun test n'est fiable à 100% (pour quelque maladie que ce soit), c'est pour cela que l'on répète les tests. Et nous n'en connaissons pas la raison.
                                                          Par ailleurs j'au entendu parle de la mesure de la charge virale. Ce test est-il plus fiable? Faut-il combiner les deux tests pour plus de fiabilité?
                                                          La charge virale sert à suivre la maladie, pas à dépister une maladie que vous n'avez pas.
                                                          Philippe, médecin à la campagne

                                                          Commentaire


                                                            #30
                                                            Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                            Envoyé par taboux
                                                            Bonjour a tous,

                                                            Pourriez vous me donner un lien ou sont mentionnés par le docteur Dupagne les symptomes de primo infection
                                                            Merci d avance
                                                            Bonsoir,
                                                            Tout le problème est là. Il n'y a pas de signe spécifique de la primo-infection. Ce peut être n'importe quoi ou presque.
                                                            Philippe, médecin à la campagne

                                                            Commentaire


                                                              #31
                                                              Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                              Envoyé par vitelia
                                                              - Est ce que la prise de Cotrimoxazole (utilisé dans le traitement de la
                                                              contamination au VIH) et Doxcycycline peuvent fausser les résultat des tes HIV ?
                                                              Non. C'est un antibiotique qui n'a aucune action sur les virus.

                                                              - Est ce que mon dernier test hiv (29/06/05), vous semble fiable, test fait 8
                                                              semaines - 1 jour, soit à 55 jour après mon risque.
                                                              Oui.


                                                              - Combien de temps le corps met-il environ pour évacuer un antibiotique, tel que
                                                              l'Amoxcicilline ?
                                                              24 heures maximum.
                                                              - Ma mni, est négative, j'ai les anticorps. Donc si ma MNI s'avère remonter à 2 mois
                                                              est-il possible que mon corps réagissent à cette prise d'Amoxicilline ou pas ?
                                                              Non.
                                                              Philippe, médecin à la campagne

                                                              Commentaire


                                                                #32
                                                                Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                Merci Docteur, pour vos réponses. Je vous tiendrais informé de la suite de mes résultat.

                                                                En tout cas, plus jamais je ferai confiance, lui qui me disait qu'il était clean ,qu'est que ça aurait été si il ne l'avait pas été....................


                                                                Je n'arrive pas à m'hôter de la tête ce fichu délai de 3 mois, existe-t-il des personnes dont les anticorpe ne se manifeste qu'à partir de la 8 ème semaine, séroconversion tardive ?

                                                                Merci

                                                                Vitelia

                                                                Commentaire


                                                                  #33
                                                                  Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                  Envoyé par vitelia
                                                                  Je n'arrive pas à m'hôter de la tête ce fichu délai de 3 mois,
                                                                  Vous n'êtes pas la seule a priori

                                                                  existe-t-il des personnes dont les anticorpe ne se manifeste qu'à partir de la 8 ème semaine, séroconversion tardive ?
                                                                  Je n'en ai jamais rencontré.
                                                                  Philippe, médecin à la campagne

                                                                  Commentaire


                                                                    #34
                                                                    Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                    Bonsoir a tous,

                                                                    Merci pour votre reponse a mes nombreuses interrogations.

                                                                    Vous dites qu'aucun test n'est fiable a 100% et c'est pour cela que l'on doit les repeter.
                                                                    Dans l'enventualite d'une infection au VIH, combien de fois faut-il le repeter pour etre certain de ne faire courrir aucun risque a sa partenaire? Il faut depasser le delais de 6 mois pour pouvoir affirmer avec certitude que le sujet est sain ou bien cette certitude n'existe pas avec le VIH?

                                                                    Encore merci de mettre votre science a notre service aussi gentillement.

                                                                    Commentaire


                                                                      #35
                                                                      Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                      Docteur

                                                                      Je flippe de plus en plus, je sais que je ne devrais pas aller sur internet, mais j'ai du mal à suivre, il y a tellement de sons cloche différent.

                                                                      Sur un site, ils disent ceci :

                                                                      "Plusieurs patients au stade de la primo infection ont été détectés uniquement par VIDAS HIV DUO....

                                                                      ... Sept cas de primo infection à VIH ont été détectés grâce à un test VIDAS HIV DUO positif, un test Antigène p24 positif, et des signes cliniques évocateurs. Quatre échantillons étaient négatifs avec AXSYM et cinq avec COBAS CORE...

                                                                      -->http://www.biomerieux.com/servlet/sr...N_PRD_G_PRD_13

                                                                      Ca fait peur.

                                                                      "Les anticorps sont synthétisés entre 8 à 12 semaines après la date de contamination." --> http://look4.free.fr/infectieux/sida

                                                                      Et sur un autre ceci :


                                                                      "Par contre je confirme que un test à 1 mois est un petit peu juste même pour un petit risque, et 6 semaines est déjà une très bonne indication, puisque l'un des médecins espagnol que je connais est responsable en infectiologie vih, et pratique les tests vih, et lorsque des personnes viennent le voir après un risque, il leurs demande de venir après 6 semaines pour faire un test.

                                                                      Et le résultat est :

                                                                      "Tous ceux qui ont été infectés ont eu un test POSITIF à 6 semaines."

                                                                      --> http://forum.doctissimo.fr/doctissim...t-147797-1.htm

                                                                      Et sur un autre :

                                                                      "L'apparition des anticorps demande un certain temps.....

                                                                      Un certain temps s'écoule entre la contamination par le virus et l'apparition des anticorps. Pendant cette période, le sujet contaminé est infectieux, mais la sérologie est négative.
                                                                      Cette période est appelée la "fenêtre sérologique" : plus les techniques de détection s'améliorent, plus la fenêtre sérologique diminue, actuellement, la fenêtre sérologique est de 22 jours en moyenne (avec des écarts de 6 à 38 jours)."

                                                                      --> http://anne.decoster.free.fr/d1viro/vretrov0.html

                                                                      Donc si j'ai bien compris la fenêtre sérologique peut s'étendre à :

                                                                      22 jours + 38 jours soit à 60 jours, donc 2 mois.

                                                                      Vitelia
                                                                      Dernière modification par vitelia, 10/07/2005, 09h02.

                                                                      Commentaire


                                                                        #36
                                                                        Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                        Envoyé par peurbleue
                                                                        Bref, ai-je un espoir que ce cauchemard prenne fin? Un mois avant la prochaine analyse me semble une eternite.
                                                                        Bonjour,
                                                                        Vous n'avez pas le SIDA. Croyez les médecins qui vous soignent.
                                                                        Philippe, médecin à la campagne

                                                                        Commentaire


                                                                          #37
                                                                          Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                          Envoyé par vitelia

                                                                          22 jours + 38 jours soit à 60 jours, donc 2 mois.

                                                                          Vitelia
                                                                          Vous devriez éteindre votre ordinateur et aller faire un tour à la piscine au lieu de ramasser n'importe qu'elle information non vérifiée sur Internet.
                                                                          Philippe, médecin à la campagne

                                                                          Commentaire


                                                                            #38
                                                                            Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                            Bonsoir

                                                                            j'en reviens au fait de prendre des médicaments en même temps qu'un test de dépistage.

                                                                            Vous m'avez dis que le fait de prendre du cotrimoxazol et du doxycycline ne faussait pas les résultats.

                                                                            Maintenant ma question se pose sur un autre traitement.

                                                                            Avant je vous rappelle les dates de mes tests pour un rapport à risque en date du 05/05

                                                                            Le 23/05 (J+19)

                                                                            - Antigénémie P24 ----> Négatif

                                                                            Le 02/06 (J+29, soit 4 semaines + 1 jour)

                                                                            - HIV 1/2 g0 - Asxym Abbot ----> Négatif
                                                                            - HIV Ag/Ac Combo - Asxym Abbot ----> Négatif

                                                                            Le 29/06 (J+56, soit 8 semaines)

                                                                            - HIV 1/2 g0 - Asxym Abbot ----> Négatif
                                                                            - HIV Ag/Ac Combo - Asxym Abbott ----> Négatif

                                                                            Ma question est la suivante, est ce que le solupred peut fausser les résultats d'un test HIV ?

                                                                            Et combien de temps le corps met il pour évacuer le solupred ?

                                                                            Sachant que j'ai pris un traitement intensif de Solupred 20 mg

                                                                            - 3 comprimés le 13/06
                                                                            - 3 comprimés le 14/06
                                                                            - 3 comprimés le 15/06
                                                                            - 2 comprimés le 16/06
                                                                            - 2 comprimés le 17/06
                                                                            - 2 comprimés le 18/06
                                                                            - 2 comprimés le 19/06

                                                                            Et que mon test HIV a été fait le 29/06.

                                                                            Merci

                                                                            Vitelia

                                                                            Commentaire


                                                                              #39
                                                                              Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                              Envoyé par vitelia
                                                                              Bonsoir

                                                                              Ma question est la suivante, est ce que le solupred peut fausser les résultats d'un test HIV ?
                                                                              Bonjour,

                                                                              Non, même à forte dose, il ne fausse pas le test. C'est bon, à 8 semaines, vous pouvez dormir tranquille. Si vous avez d'autres questions à partir de maintenant, posez-les ici : http://www.atoute.org/n/forum/showthread.php?t=7296

                                                                              Commentaire


                                                                                #40
                                                                                Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                Merci Docteur.

                                                                                Vitelia

                                                                                Commentaire


                                                                                  #41
                                                                                  Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                  Bonsoir a tous,

                                                                                  Au terme de 3 mois d'angoisse que je ne saurai decrire a personne, j'ai effectue mon test de depistage au VIH. Le resultat est negatif a ma plus grande surprise et joi .
                                                                                  MA question s'addresse au Dr. Dupargne ou tout autre coordinater du forum. J'ai toujours entendu parler de test ELISA pour depister le VIH ors les tests qui m'ont ete effectues pour determiner ma serologie etaient:
                                                                                  Technique Advia centaur VIH. 1/0/2
                                                                                  Technique Genscreen. HIV 1. et 2.
                                                                                  J'aurai aimer savoir quelle difference y a-t'il entre ces tests et le test ELISA.
                                                                                  Merci pour vos reponses.

                                                                                  Commentaire


                                                                                    #42
                                                                                    Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                    Envoyé par Luigi
                                                                                    Bonsoir a tous,

                                                                                    Au terme de 3 mois d'angoisse que je ne saurai decrire a personne, j'ai effectue mon test de depistage au VIH. Le resultat est negatif a ma plus grande surprise et joi .
                                                                                    MA question s'addresse au Dr. Dupargne ou tout autre coordinater du forum. J'ai toujours entendu parler de test ELISA pour depister le VIH ors les tests qui m'ont ete effectues pour determiner ma serologie etaient:
                                                                                    Technique Advia centaur VIH. 1/0/2
                                                                                    Technique Genscreen. HIV 1. et 2.
                                                                                    J'aurai aimer savoir quelle difference y a-t'il entre ces tests et le test ELISA.
                                                                                    Merci pour vos reponses.
                                                                                    Bonsoir,
                                                                                    Ce sont des test ELISA. Advia et Genscreen sont des marques de test.
                                                                                    Philippe, médecin à la campagne

                                                                                    Commentaire


                                                                                      #43
                                                                                      Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                      Merci beaucoup pour cette reponse qui clore mes interrogations sur la question. Je vous remercie pour votre serieux, et celui de ce forum, ainsi que votre patience face a nos problemes.

                                                                                      A bientot.

                                                                                      Commentaire


                                                                                        #44
                                                                                        Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                        bonjour a tous,

                                                                                        permettez moi d'etre perplexe quant aux chiffres annoncés pour un cas précis :


                                                                                        En ce qui concerne les chiffres (ordres de grandeur) pour la transmission du VIH :

                                                                                        En cas de rapport avec un partenaire séropositif pour le sida :

                                                                                        2 - rapport vaginal réceptif, (femme pénétrée vaginalement) probabilité par acte : 3 à 7 "chances" sur 10000 d'être contaminée.

                                                                                        Avec un partenaire de statut HIV inconnu, il faut multiplier ce risque par la probabilité que cet inconnu(e) soit HIV positif, soit 1/1000 dans la population générale, mais beaucoup plus par exemple pour un(e) toxicomane intraveineux, ou un homme homo ou bisexuel.
                                                                                        Par exemple, le risque global estimé de contamination HIV pour un
                                                                                        rapport vaginal réceptif avec un inconnu présumé non homosexuel non
                                                                                        toxicomane est de une "chance" sur un million.

                                                                                        -> la petite histoire : il y a environ 6 mois de cela sur Strasbourg, un homme séropositif était jugé pour avoir couché délibérement avec 2 femmes, sans protection, en connaissant sa maladie.
                                                                                        D'apres ces stats, ces 2 femmes auraient une probabilité de 3 a 7 chances sur 10000 d'etre contaminées, l'homme étant seropositif.
                                                                                        La triste nouvelle était que toutes les 2 femmes avaient contracté par la suite le VIH......

                                                                                        -> il y a tout de meme quelque chose d'incohérent?
                                                                                        Imaginez la probabilité que ca ait pu arriver si on lit ces statistiques??
                                                                                        Tout cela n'est-il pas tiré par les cheveux???

                                                                                        Merci de me donner vos avis et opinions a ce sujet.

                                                                                        ;-)

                                                                                        Commentaire


                                                                                          #45
                                                                                          Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                          Envoyé par al138
                                                                                          -> il y a tout de meme quelque chose d'incohérent?
                                                                                          Imaginez la probabilité que ca ait pu arriver si on lit ces statistiques??
                                                                                          Tout cela n'est-il pas tiré par les cheveux???
                                                                                          Bonjour

                                                                                          les statistiques, ce sont des statistiques: elles étudient un grand nombre de cas. S'il fallait se fier à votre histoire, la probabilité serait de 100%. Seulement ce n'est pas représentatif. (et encore vous ne dites pas combien de rapports sexuels il y a eu! Ni s'il y a eu d'autres femmes...)

                                                                                          Les chiffres que nous citons sont issus du ministère de la Santé: page 6 de ce rapport qui donne comme grandeur de risque pour un rapport vaginal réceptif avec une personne séropositive: 0.3 à 0.7 pour mille, càd 3 à 7 "chances" pour 10.000.

                                                                                          Mais comme on dit aussi: "un seul rapport peut suffire"
                                                                                          Dernière modification par Nausica, 20/07/2005, 11h26.
                                                                                          Nausica, administratrice du forum

                                                                                          Commentaire


                                                                                            #46
                                                                                            Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                            Bonjour aux administrateurs et à tout les intervenenants sur ce topic,
                                                                                            Tout d'abord je tenais à féliciter l'équipe qui à mis en place ce forum, car la recherche d'informations pour évaluer un risque pris via internet est plutôt effrayante, j'en fait d'ailleurs les frais actuellement et je ne sais plutôt trop quoi penser même si votre forum m'as beaucoup rassuré. Pour vous aidezà comprendre mon anxiété, je recadre sur ma prise de risque, lors d'une soirée en boite j'ai fait la connaissance d'une transexuelle, et par lassitude dans mon couple j'ai voulu avoir une nouvelle expérience. Il y a eu une fellation réciproque non protégée sans éjaculation, et sans plaies apparentes dans ma bouche, j'ai reçu une pénétration anale de courte durée (1min/3gd max) avec emploi de préservatif plus du gel. Je n'ai pas vu cette personne mettre le preservatif cependant j'ai vérifié si il était bien en place juste avant la pénétration, il était bien présent cependant je doute car je n'ai pas fait attention quand celui ci l'a enlevé et c'est la source principale de mes angoisses.
                                                                                            Mes questions sont les suivantes, peut on dire qu'il y a des catégories de personnes plus à risques que d'autres, notamment les homosexuels qui sont majoritaire mais pour qui le rythme de contamination est moins croissant que les hétérosexuels.
                                                                                            Au moment d'une fellation j'ai lu que le virus par le biais d'une porte d'entrée et le sperme /liquide séminal pouvait rentré dans le corps, mais la porte d'entrée peut elle microscopique (Doctissimo) ou apparente grosse quantité de sans (Sida info Service).
                                                                                            Et enfin, je n'arrive plus à qualifier mon risque pourriez vous me donner votre avis.

                                                                                            P.S: j'en suis presque à six semaines apres le risque, je veux faire le dépisatge est il possible d'effectuer celui-ci dans un laboratoire privé sans avoir d'ordonnace.


                                                                                            Merci d'avance pour vos réponses, j'èspere en avoir de manière à échanger des avis avec vous, et de me rassurer un peu.

                                                                                            Obee1

                                                                                            Commentaire


                                                                                              #47
                                                                                              Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                              Envoyé par obee1
                                                                                              P.S: j'en suis presque à six semaines apres le risque, je veux faire le dépisatge est il possible d'effectuer celui-ci dans un laboratoire privé sans avoir d'ordonnace.
                                                                                              Bonsoir,

                                                                                              Vous pouvez, comme cela vous serez rassuré.
                                                                                              Philippe, médecin à la campagne

                                                                                              Commentaire


                                                                                                #48
                                                                                                Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                Bonjour et un grand merci pour le travail que vous fournissez. Cela fait pas mal de temps que je consulte votre site mais ne m'était encore jamais inscrit... J'ai eu une prise de risques très très très faible mais qui m'a fait quand même très très très peur, l'année passée, d'où les nombreuses consultations de ce forum...

                                                                                                Je vous écris aujourd'hui car j'ai été voir 2 fois la même prostituée à 1 mois d'écart. J'étais protégé lors de la pénétration ainsi que la fellation mais lui ai fait la première fois, un cunnilingus ainsi qu'un anulingus, et la deuxième juste un cunni. J'ai déjà lu quels étaient les risques lors de la pratique du cunni mais n'ai pas ou que peu trouvé d'informations quant à l'anulingus. Donc ma première question, quelles sont les risques de cette pratique, au niveau du sida et des MST ? Ma deuxième question est par rapport au cunnilingus. Etant donné que j'étais quelque peu ivre lors de ma rencontre avec cette prostituée, je me dis que je ne me suis peut-être pas rendu compte si elle avait ses règles lors de ce rapport. Donc, y'a-t-il un goût spécifique s'il y a du sang ou le voit-on ? pourriez-vous m'éclairer là dessus ?

                                                                                                En plus depuis quelque jours, je ressens une gène derrière la langue, qui me fait un peu mal quand j'avale. J'ai aussi des douleurs musculaires, mais pas d'autres symptômes. Ma dernière question, pensez-vous qu'il sera utilie de faire un test HIV où la prise de risque était trop faible ?

                                                                                                Merci d'avance de votre réponse et encore merci pour le travail que vous fournissez.

                                                                                                Commentaire


                                                                                                  #49
                                                                                                  Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                  Envoyé par HypoconParanoiak
                                                                                                  J'ai déjà lu quels étaient les risques lors de la pratique du cunni mais n'ai pas ou que peu trouvé d'informations quant à l'anulingus. Donc ma première question, quelles sont les risques de cette pratique, au niveau du sida et des MST ?
                                                                                                  Bonsoir,
                                                                                                  Les risques sont les mêmes que pour un cunnilingus. Vous avez plus de chance d'avoir d'autres MST que le SIDA.

                                                                                                  Allez consulter pour être examiné et certainement rassuré.
                                                                                                  Philippe, médecin à la campagne

                                                                                                  Commentaire


                                                                                                    #50
                                                                                                    Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                    Bonjour

                                                                                                    1. Est ce que vous pourriez me redonner le lien qui mene vers les stats ennonce dans le premier message, je ne le retrouve plus.

                                                                                                    2. rapport vaginal :2 à 5 "chances" sur 10000 d'être contaminé pour un homme.
                                                                                                    J avais rapidement lu dans le doc cite en 1. que le risque augmentait si les personnes etaient originais d afrque, d asie du sud est et des caraibes.

                                                                                                    Voila mon probleme. Je travaille actuellement en asie du sud est et dimanche dernier j ai eu une relation avec une fille d ici (c est pas une prositute mais elle a certainement eu plusieurs parternaires). et le preservatif a craque, je me suis retire des que je l ai vu.
                                                                                                    Bien sur, la fille a refuse de faire est un test et est maintenant injoignable.
                                                                                                    Donc apres avoir lu les message du forum, je suis assez serein mais j aimerais avoir votre opinion sur la question car un mois c est long....

                                                                                                    J ai ete sur le site de sida info service ou il y avait une question afin de savoir si on avait deja rencontre des accidents de preservatifs: resultats (si je me souviens bien) 40% des personns ont deja eu un accident !!!!!!!!

                                                                                                    Ils font quoi Durex, hansaplast etc.... ??
                                                                                                    Franchement c est pas drole.
                                                                                                    Est ce que vous auriez une marque ou un type de preservatif a conseille qui soit plus solide. (je viens bien sacrifer du plaisir pour pas avoir a me tourmenter pendant un mois)

                                                                                                    encore une fois, votre site est tres bien fait

                                                                                                    merci

                                                                                                    Commentaire


                                                                                                      #51
                                                                                                      Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                      Envoyé par logiquefloue
                                                                                                      Bonjour

                                                                                                      1. Est ce que vous pourriez me redonner le lien qui mene vers les stats ennonce dans le premier message, je ne le retrouve plus.
                                                                                                      vous avez de la chance que je sois de bonne humeur: c'est juste un tout petit peu plus haut

                                                                                                      Pour les préservatifs et éviter qu'ils craquent, il faut pincer le réservoir:

                                                                                                      "Prends le préservatif par ce réservoir, que tu serres entre le pouce et l'index pour chasser l'air qui pourrait s'y engouffrer et provoquer une déchirure. Déroule un petit peu le préservatif en le faisant tourner lentement entre ton pouce et l’index, de manière à vérifier dans quel sens il doit être posé. Alors avec l'autre main, tu déroules tout le préservatif sur ton sexe en érection." (source)
                                                                                                      Nausica, administratrice du forum

                                                                                                      Commentaire


                                                                                                        #52
                                                                                                        Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                        Bonjour

                                                                                                        Nausica, merci pour le lien.

                                                                                                        Ben franchement, je vais me rentrainer a mettre mes capotes. Le pire c est que j essaie de faire gaffe a chaque fois.. je fais pas ca a la va vite....

                                                                                                        Sinon qu est ce que vous en penser?
                                                                                                        Est ce que vous avez deja entendu parler de personne etant contamine apres accident de preservatif.
                                                                                                        Car dans ce cas, ca bat de record de proba: 1/1000 (proba que la personne soit seropositive)* 5/10 000 (proba d etre contamine)* 1/100 (proba qu une capote casse. mon estimation perso)=quasi 0.

                                                                                                        J essaie de me rassurer comme ca. peut etre est ce ridicule?

                                                                                                        merci

                                                                                                        Commentaire


                                                                                                          #53
                                                                                                          Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                          Envoyé par logiquefloue

                                                                                                          Ils font quoi Durex, hansaplast etc.... ??
                                                                                                          Franchement c est pas drole.
                                                                                                          Est ce que vous auriez une marque ou un type de preservatif a conseille qui soit plus solide. (je viens bien sacrifer du plaisir pour pas avoir a me tourmenter pendant un mois)
                                                                                                          merci
                                                                                                          Bonjour,

                                                                                                          Ces grandes marques et d'autres proposent des gels lubrifiants (à base d'eau, ne pas utiliser de vaseline par exemple pour ne pas déteriorer la capote), ça limite les accidents de ce type.
                                                                                                          zeuyaisse needz zeuno to win againz zeuno

                                                                                                          Commentaire


                                                                                                            #54
                                                                                                            Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                            Bonjour Loic

                                                                                                            Les capotes ne sont pas deja lubrifie a la base??
                                                                                                            il me semble que si. mis a par celle faites pour la fellation.

                                                                                                            Je me demande bien ce qui les empeche de faire des capotes un peu plus epaisse.
                                                                                                            Car meme si le risque d attraper qq chose est faible (10% pour les MST en general), il reste que c est assez traumatisant d avoir une capote qui casse.
                                                                                                            A mon avis les prochaines fois je vais flipper. Je ne vais pas etre totalement decontracte pendant l action...

                                                                                                            en tout cas merci du conseil.

                                                                                                            Commentaire


                                                                                                              #55
                                                                                                              Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                              Envoyé par logiquefloue
                                                                                                              Bonjour Loic

                                                                                                              Les capotes ne sont pas deja lubrifie a la base??
                                                                                                              il me semble que si. mis a par celle faites pour la fellation.

                                                                                                              en tout cas merci du conseil.
                                                                                                              de rien!

                                                                                                              Oui elles le sont (lubrifiées), mais parfois pas assez bien sûr, tout dépend du type de rapport et de ta/ton partenaire aussi.

                                                                                                              Le problèmes des capotes plus épaisses, c'est qu'elles diminuent les sensations. On m'a parlé des Manix 0.03, je les ai d'ailleurs aperçues en supermarché, il paraît qu'elles sont très fines et plus agréables (mais très chères ). Je pense que cette grande marque (ou toute autre) ne prendrait pas le risque de mettre ce produit sur le marché s'il n'est pas "résistant".

                                                                                                              Mais les gels lubrifiants, à base d'eau, et que tu trouves en supermarché, sont à mon avis la mailleure solution pour ce type de problème. Fais l'essai
                                                                                                              zeuyaisse needz zeuno to win againz zeuno

                                                                                                              Commentaire


                                                                                                                #56
                                                                                                                Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                                Envoyé par d_dupagne
                                                                                                                Bonjour

                                                                                                                Vous êtes atteint d'internetose typique.

                                                                                                                Il n'y a pas de faux négatifs pour la sérologie HIV.

                                                                                                                Consultez un psychiatre (il n'y a pas de honte) qui pourra vous aider. Sinon, vous allez mourir... de trouille.
                                                                                                                Bon courage, je ne me moque pas de vous, j'essaye de vous aider. Des gens dans votre situation sont assez nombreux sur ce forum pour créer un club.
                                                                                                                Bonjour Docteur,

                                                                                                                c'est avec grand plaisir que je découvre votre site qui constitue un lieu d'échanges et d'informations précieux.Il m'arrive aussi de souffrir d'internétose aigue en certaines circonstances, signe d'une hypocondrie latente.... J'ai néanmoins une question qui demeure et je ne sais si je la pose au bon endroit ou si mon mail est condamné à la corbeille.!!Dans quelle mesure un rapport vaginal non protégé pendant quelques dizaines de secondes est il moins "dangeureux" quand il n'y a pas éjaculation, particulièrement pour l'homme. J'ai pris connaissance des statistiques étonnantes de contamintation ... faut il déresponsabiliser les gens en leur cachant à ce point la vérité??? je reste dubitatif.
                                                                                                                je salue votre humour
                                                                                                                cordialement

                                                                                                                Commentaire


                                                                                                                  #57
                                                                                                                  Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                                  Envoyé par d_dupagne
                                                                                                                  Bonjour

                                                                                                                  Vous êtes atteint d'internetose typique.

                                                                                                                  Il n'y a pas de faux négatifs pour la sérologie HIV.

                                                                                                                  Consultez un psychiatre (il n'y a pas de honte) qui pourra vous aider. Sinon, vous allez mourir... de trouille.
                                                                                                                  Bon courage, je ne me moque pas de vous, j'essaye de vous aider. Des gens dans votre situation sont assez nombreux sur ce forum pour créer un club.
                                                                                                                  j'ai bien lu votre forum et j'avais encore quelques doutes sur le test Elisa. Est ce qu'il y a des contres indications pour passer le test (A par les 3 mois). Est ce que la prise de medicament calment, antobiotique, tranquilizant... avant la prise de sang peuvent en certain cas changer les resultats et donner des faux negatifs.
                                                                                                                  Est ce qu'il faut etre a jeun pour faire le test et est ce que la prise d'aliment avant le test peut le modifier? En regle general un test a 3 mois et 100% positif et aucun medicament ou autre pourraient le modifier?
                                                                                                                  Pourquoi en regle general il est demander d'etre a jeun pour une prise de sang et pour le cas du test Elisa non?

                                                                                                                  Merci de votre reponse

                                                                                                                  Commentaire


                                                                                                                    #58
                                                                                                                    Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                                    Envoyé par buenos dias
                                                                                                                    Pourquoi en regle general il est demander d'etre a jeun pour une prise de sang et pour le cas du test Elisa non?

                                                                                                                    Merci de votre reponse
                                                                                                                    Bonjour,
                                                                                                                    Je ne sais pas a quel point la notion d'anti-corps / antigene vous est familiere, je peux simplifier au besoin.
                                                                                                                    Je compte sur les modos pour rectifier le tir au besoin, mais:

                                                                                                                    Pour la prise de sang, on cherche a savoir les composes chimiques que contiennent votre sang (glucose, proteine, Cholesterol, Ions etc..) Ceux ci vont varier selon votre alimentation du moment, pour regulariser les resultats on elimine donc la variable "nourriture" de l'equation.

                                                                                                                    Le test Elisa est une recherche d'anticorps. Les anticorps sont soit abscent (si vous n'avez jamais ete en contact avec le corps etranger) ou soit present (si votre corps a deja eu une reaction immunitaire a un corps etranger presentant cet anti gene) dans le sang, ils ne peuvent pas etre "present mais cache".

                                                                                                                    Rien a voir donc avec la nourriture, les medicament, le sommeil etc.
                                                                                                                    Kat - Scientifique à la recherche


                                                                                                                    Commentaire


                                                                                                                      #59
                                                                                                                      Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                                      En effet, j'ai bien compris qu'il s'agissait bien souvent d'avantage d'un vecteur d'angoisse que d'une réalité. Dans mon cas, j'avais quand même été frappé par 2 choses :
                                                                                                                      Bronchite en juillet : pkoi pas, avec la clim...
                                                                                                                      Antibiotiques sans effet => radiographie préconisée par le médecin => rien => changement d'antibios => je me suis trimbalé ça au total 3 semaines avec dans la dernière semaine une sinusite comme je n'avais jamais eu, impossible de courrir, tellement ça me faisait mal à la tête...

                                                                                                                      Voilà, désolé si effectivement le cas est complètement décorellé de toute manifestation symptomatique du vih, mais c'était tellement gros et comme, ironie du sort peut-être, ça tombait 6 semaines après, vous voyez le genre de déduction... Bon, pas de corrélation alors...merci ça m'aidera.

                                                                                                                      J'ai passé un peu de temps avant de m'inscrire et poster, à lire les témoignages, angoisses ...et les réponses. Vous aviez raison quand vous écriviez que les organismes de prévention ne pouvaient de permettre de dédramatiser. Mais au milieu de tout ça, je suis frappé par une chose :
                                                                                                                      1/infection VIH = 10.000 nouveaux cas par an, en moyenne, en france, pas certain du chiffre mais je crois que c'est l'ordre de grandeur.
                                                                                                                      2/Les probabilité de transmission semblent bien faibles.

                                                                                                                      J'avais lu un article il y a 1 an sur les théories du Dr Duesberg et autres courants considérés comme déviants au sujet du lien VIH-SIDA remis en cause, mais aussi sur l'existence du VIH lui-même. Ca m'a amener à me poser des questions sur la réalité des choses. Si on se livre à une petit calcul de proba très grossier à partir des probabilité de contamination et du nombre de nouveaux cas, on n'est pas du tout dans les mêmes ordres de grandeur...
                                                                                                                      Maintenant, ce où je veux en venir, c'est : n'y a t il pas une autre explication que la contamination sanguine (aujourd'hui rare heureusement) et la contamination sexuelle (semblant bien peu probable) qui pourrait expliquer cette accroissement des personnes contaminées? Je n'ose même pas parler de la propagation en Afrique. Je n'ai pas de position, juste des interrogations...comme tant d'autres.

                                                                                                                      Commentaire


                                                                                                                        #60
                                                                                                                        Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                                        Envoyé par ptibonome
                                                                                                                        En effet, j'ai bien compris qu'il s'agissait bien souvent d'avantage d'un vecteur d'angoisse que d'une réalité. Dans mon cas, j'avais quand même été frappé par 2 choses :
                                                                                                                        Bronchite en juillet : pkoi pas, avec la clim...
                                                                                                                        Antibiotiques sans effet => radiographie préconisée par le médecin => rien => changement d'antibios => je me suis trimbalé ça au total 3 semaines avec dans la dernière semaine une sinusite comme je n'avais jamais eu, impossible de courrir, tellement ça me faisait mal à la tête...

                                                                                                                        Voilà, désolé si effectivement le cas est complètement décorellé de toute manifestation symptomatique du vih, mais c'était tellement gros et comme, ironie du sort peut-être, ça tombait 6 semaines après, vous voyez le genre de déduction... Bon, pas de corrélation alors...merci ça m'aidera.

                                                                                                                        J'ai passé un peu de temps avant de m'inscrire et poster, à lire les témoignages, angoisses ...et les réponses. Vous aviez raison quand vous écriviez que les organismes de prévention ne pouvaient de permettre de dédramatiser. Mais au milieu de tout ça, je suis frappé par une chose :
                                                                                                                        1/infection VIH = 10.000 nouveaux cas par an, en moyenne, en france, pas certain du chiffre mais je crois que c'est l'ordre de grandeur.
                                                                                                                        2/Les probabilité de transmission semblent bien faibles.
                                                                                                                        Bonsoir

                                                                                                                        vous n'avez pas posté dans la bonne discussion; merci de lire et de poser vos questions dans cette discussion

                                                                                                                        J'avais lu un article il y a 1 an sur les théories du Dr Duesberg et autres courants considérés comme déviants au sujet du lien VIH-SIDA remis en cause, mais aussi sur l'existence du VIH lui-même. Ca m'a amener à me poser des questions sur la réalité des choses. Si on se livre à une petit calcul de proba très grossier à partir des probabilité de contamination et du nombre de nouveaux cas, on n'est pas du tout dans les mêmes ordres de grandeur...
                                                                                                                        Maintenant, ce où je veux en venir, c'est : n'y a t il pas une autre explication que la contamination sanguine (aujourd'hui rare heureusement) et la contamination sexuelle (semblant bien peu probable) qui pourrait expliquer cette accroissement des personnes contaminées? Je n'ose même pas parler de la propagation en Afrique. Je n'ai pas de position, juste des interrogations...comme tant d'autres.
                                                                                                                        Nous en avons déjà parlé ici: http://www.atoute.org/dcforum/DCForumID5/8760.html et ça m'étonnerait que les médecins du forum aient envie d'exposer à nouveau leurs arguments!
                                                                                                                        Nausica, administratrice du forum

                                                                                                                        Commentaire


                                                                                                                          #61
                                                                                                                          Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                                          Bonjour à tous, et merci à ceux qui passent bénévolement du temps à nous lire.
                                                                                                                          Voilà mon souci, il y a quelques jours mon ami est allé chez le dermatologue. celui-ci lui a retiré des molluscum contagiosum. Nous ne savions pas de quoi celà pouvait provenir. En faisant des recherches sur internet, je me suis rendu compte que ce virus était fréquent chez les enfants, mais plus rare chez les adultes et associé au vih. Je vais aller rapidement faire un test. Mais je souhaiterai savoir, s'il existe quand même objectivement des cas ou les molluscum contagiosum apparaissent sans rapport avec le vih. Je suis dans une grande angoisse et ne peux m'enpêcher de dramatiser.
                                                                                                                          Merci à toutes et à tous pour vos réponses.

                                                                                                                          Commentaire


                                                                                                                            #62
                                                                                                                            Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                                            Envoyé par Jeunefemme
                                                                                                                            les molluscum contagiosum apparaissent sans rapport avec le vih.
                                                                                                                            Bonjour,

                                                                                                                            Dans 99,99% des cas

                                                                                                                            Rassurez-vous !
                                                                                                                            Philippe, médecin à la campagne

                                                                                                                            Commentaire


                                                                                                                              #63
                                                                                                                              Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                                              Je vous remercie beaucoup, surtout pour la rapidité avec laquelle vous m'avez répondu.
                                                                                                                              Bonne journée

                                                                                                                              Commentaire


                                                                                                                                #64
                                                                                                                                Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                                                Bonjour,

                                                                                                                                J'écume depuis peu les sites et les forums à la recherche d'informations sur les tests de type Elisa. J'entends parler de cas douteux, de faiblement positifs, de pourcentage de fiabilité, etc. etc.
                                                                                                                                Cas concret: une amie déclarée comme cas douteux faiblement positif (on parle de 0.26 sur 1). Je ne sais meme pas à quoi correspondent ces chiffres. Un peu troublée par ces résultats et en attente du test Western Blot, elle n'a pas pensé à demander plus de précisions sur ce chiffrement. Petite précision, elle prend des antibiotiques pour un problème dentaire (ce qui à priori peut influer aussi sur le résultat du test Elisa). Bref je souhaiterais une réponse un peu plus claire ou tout du moins un endroit ou trouver une réponse à ces questions:

                                                                                                                                - Existe-t-il une échelle de chiffrement d'un résultat de test de type Elisa?
                                                                                                                                - Si oui à partir de quelle valeur peut-on parler de cas douteux? de faiblement positif? ou de fortement positif?
                                                                                                                                - Existe-t-il une liste de traitements médicaux (j'ai trouvé quelques listes mais elles datent un peu en terme de publication) qui peuvent fausser le résultat du test Elisa?
                                                                                                                                - Existe-t-il des statistiques ou des études démontrant le nombre de cas douteux par rapport à une population donnée testée et le nombre de cas confirmés positifs par le test Western Blot?
                                                                                                                                - Est-il exact que les tests de type Elisa devenant de plus en plus précis entraînent de plus en plus de cas douteux à tort au final?

                                                                                                                                Merci pour les éventuelles réponses et félicitations pour ce forum.

                                                                                                                                Commentaire


                                                                                                                                  #65
                                                                                                                                  Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                                                  Bonjour,

                                                                                                                                  Je me pose la question de l'utilité du test de dépistage chez deux jeunes adultes dont c la première fois et qui n'ont pas de passé "à risque",

                                                                                                                                  http://www.atoute.org/n/forum/showthread.php?t=21679

                                                                                                                                  devra t'on bientôt étendre le dépistage à tout le monde ayant atteint la puberté ? comme on fait un examen dentaire à l'adolescence ? ça me laisse penseuse ... Sacré principe de précaution !
                                                                                                                                  «libsz xeyzk »

                                                                                                                                  Commentaire


                                                                                                                                    #66
                                                                                                                                    Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                                                    Personnellement, je trouve que tout ce qui tourne autour de cette maladie vire très rapidement à la parano...

                                                                                                                                    A moins d'avoir un des parents séro+, on ne peut pas naître avec le HIV. Ensuite, si les gens sont vierges et qu'il n'y pas de passé côté drogue et/ou ancienne transfusion sanguine, le risque est nul, zéro absolu.

                                                                                                                                    C'est vrai que de passer le test peut être un signe de maturité, mais s'il n'y rien à tester, est-ce vraiment bien utile ?? Question de confiance l'un à l'autre finalement.

                                                                                                                                    Mais d'un autre côté, je préfère les gens qui se posent des questions avant d'entrer dans leur vie sexuelle, plutôt que ceux qui s'en posent mille fois plus en pensant avoir été contaminé après coup (si je puis dire...hum...). De plus, si ça peut les rassurer, tant mieux !

                                                                                                                                    Joyeux Noël !!

                                                                                                                                    Commentaire


                                                                                                                                      #67
                                                                                                                                      Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                                                      Envoyé par tintin-29
                                                                                                                                      C'est vrai que de passer le test peut être un signe de maturité, mais s'il n'y rien à tester, est-ce vraiment bien utile ?? Question de confiance l'un à l'autre finalement.
                                                                                                                                      Bonjour,
                                                                                                                                      Cette discussion aurait plus sa place dans le forum : La médecine, les soignants et les soignés.

                                                                                                                                      Merci.
                                                                                                                                      Philippe, médecin à la campagne

                                                                                                                                      Commentaire


                                                                                                                                        #68
                                                                                                                                        Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                                                        Bonjour,

                                                                                                                                        Je n'ai pas tout lu, désolée, ça me stress (comme lorque j'étudiais mes cours de patho digestive, je suis diététicienne) et pourtant, au fond de moi, je sais qu'il est très improbable que je sois infectée par le virus.


                                                                                                                                        J'aimerai juste savoir s'il existe des test à faire soi-même, en vente en pharmacie, dans le genre de ceux pour la glycémie.

                                                                                                                                        Commentaire


                                                                                                                                          #69
                                                                                                                                          Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                                                          Envoyé par VirginieD
                                                                                                                                          Bonjour,

                                                                                                                                          Je n'ai pas tout lu, désolée, ça me stress (comme lorque j'étudiais mes cours de patho digestive, je suis diététicienne) et pourtant, au fond de moi, je sais qu'il est très improbable que je sois infectée par le virus.


                                                                                                                                          J'aimerai juste savoir s'il existe des test à faire soi-même, en vente en pharmacie, dans le genre de ceux pour la glycémie.
                                                                                                                                          non
                                                                                                                                          Kat - Scientifique à la recherche


                                                                                                                                          Commentaire


                                                                                                                                            #70
                                                                                                                                            Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                                                            Merci pour la réponse

                                                                                                                                            je trouve que ça serait bien pratique un tel test ... je vais m'engager dans la recherche ...

                                                                                                                                            Commentaire


                                                                                                                                              #71
                                                                                                                                              Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                                                              Envoyé par VirginieD
                                                                                                                                              Merci pour la réponse

                                                                                                                                              je trouve que ça serait bien pratique un tel test ... je vais m'engager dans la recherche ...
                                                                                                                                              Bonjour,
                                                                                                                                              C'est peut etre une bonne idee
                                                                                                                                              Mais c'est tout un defi que de mettre au point un dispositif extremement simple (pour eliminer les erreurs d'utilisation) au resultat extremement clair (y'a qu'a voir le nombre de femme ayant des question sur l'interpretation de leur test de grossesse sur ce forum) et avec une fiabilite exemplaire vu le nombre de personne qui se serviront de ce test pour justifier une prise de risque

                                                                                                                                              Bonne chance!
                                                                                                                                              Kat - Scientifique à la recherche


                                                                                                                                              Commentaire


                                                                                                                                                #72
                                                                                                                                                Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                                                                Bonjour a tous
                                                                                                                                                permettez moi de poser cette question:
                                                                                                                                                Je n'arrive pas a comprendre pourquoi les delais de fiabilite des tests differts d'un pays a un autre
                                                                                                                                                1) Est ce que les test pratiques dans les differents pays sont de sensibilites differentes c'est pour ca que par exemple la france ( 3mois) utilise des test plus sensibles que ceux du Canada (6mois) et moins sensibles que ceux de l'espagne (2 mois) ?
                                                                                                                                                2) Est ce que quand le corps produit suffisament d'anticorps n'importe quelle type de test ELISA detecte la presence ?
                                                                                                                                                3)

                                                                                                                                                Bonjour

                                                                                                                                                Commentaire


                                                                                                                                                  #73
                                                                                                                                                  Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                                                                  Envoyé par qazxc
                                                                                                                                                  Bonjour a tous
                                                                                                                                                  permettez moi de poser cette question:
                                                                                                                                                  Je n'arrive pas a comprendre pourquoi les delais de fiabilite des tests differts d'un pays a un autre
                                                                                                                                                  1) Est ce que les test pratiques dans les differents pays sont de sensibilites differentes c'est pour ca que par exemple la france ( 3mois) utilise des test plus sensibles que ceux du Canada (6mois) et moins sensibles que ceux de l'espagne (2 mois) ?
                                                                                                                                                  Bonsoir,
                                                                                                                                                  Les tests sont les mêmes dans tous les pays. C'est le degré de principe de précaution qui est différent. En fonction des habitudes légalistes des pays. Les autorités espagnoles tolèrent 0,01% de faux négatifs, le Canada seulement 0,001%.
                                                                                                                                                  Philippe, médecin à la campagne

                                                                                                                                                  Commentaire


                                                                                                                                                    #74
                                                                                                                                                    Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                                                                    Envoyé par Cafe_Sante
                                                                                                                                                    Bonsoir,
                                                                                                                                                    Les tests sont les mêmes dans tous les pays. C'est le degré de principe de précaution qui est différent. En fonction des habitudes légalistes des pays. Les autorités espagnoles tolèrent 0,01% de faux négatifs, le Canada seulement 0,001%.
                                                                                                                                                    Bonsoir,
                                                                                                                                                    J'ai cru lire dans un document donné par Hélène, éudiante en médecine, qu'en pratique les faux négatifs n'existaient pas?Ou j'ai mal compris?...
                                                                                                                                                    Deviens ce que tu es

                                                                                                                                                    Commentaire


                                                                                                                                                      #75
                                                                                                                                                      Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                                                                      Envoyé par natalina
                                                                                                                                                      Bonsoir,
                                                                                                                                                      J'ai cru lire dans un document donné par Hélène, éudiante en médecine, qu'en pratique les faux négatifs n'existaient pas?Ou j'ai mal compris?...
                                                                                                                                                      Vous avez bien compris. Quand vous arrivez à un pour dix mille, pour un humain c'est zéro. Ce n'est qu'au niveau d'une population que cela se voit. Il me faudrait un millier d'années d'exercice pour voir un faux négatif et comme en plus il est vérifié…
                                                                                                                                                      Philippe, médecin à la campagne

                                                                                                                                                      Commentaire


                                                                                                                                                        #76
                                                                                                                                                        Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                                                                        Envoyé par Cafe_Sante
                                                                                                                                                        Vous avez bien compris. Quand vous arrivez à un pour dix mille, pour un humain c'est zéro. Ce n'est qu'au niveau d'une population que cela se voit. Il me faudrait un millier d'années d'exercice pour voir un faux négatif et comme en plus il est vérifié…
                                                                                                                                                        Merci Docteur!
                                                                                                                                                        Deviens ce que tu es

                                                                                                                                                        Commentaire


                                                                                                                                                          #77
                                                                                                                                                          Question sérieuse sur les test

                                                                                                                                                          Bonjour,

                                                                                                                                                          Une question serieuse sur les tests :

                                                                                                                                                          on lit partout :
                                                                                                                                                          fiable 99,8% 4 semaines
                                                                                                                                                          quasi-100% 6 semaines
                                                                                                                                                          quasi-quasi 100% 2 mois
                                                                                                                                                          du béton à 3 mois
                                                                                                                                                          ...etc...

                                                                                                                                                          Cela repose t'il sur des données chiffrées ?
                                                                                                                                                          A t'on une idée des raisons pour lesquelles quelques rares personnes ont des séro-conversions tardives (pré-dispositions, autre maladies ou médicaments...) ?
                                                                                                                                                          Merci.
                                                                                                                                                          Dernière modification par lolodu92, 15/02/2006, 11h53.

                                                                                                                                                          Commentaire


                                                                                                                                                            #78
                                                                                                                                                            Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                                                                            En cas de rapport avec un partenaire séropositif pour le sida :

                                                                                                                                                            1 - rapport sexuel anal réceptif (se faire sodomiser), probabilité par acte : 50 à 300 "chances" sur 10000 d'être contaminé.
                                                                                                                                                            2 - rapport vaginal réceptif, (femme pénétrée vaginalement) probabilité par acte : 3 à 7 "chances" sur 10000 d'être contaminée.
                                                                                                                                                            3 - rapport vaginal insertif, (homme pénétrant vaginalement une femme) probabilité par acte : 2 à 5 "chances" sur 10000 d'être contaminé. L’incidence des règles est peu documentée : moins d’un pourcent de chance»
                                                                                                                                                            4 - rapport anal insertif, (celui qui sodomise un homme ou une femme) probabilité par acte : 1 à 18 "chances" sur 10000 d'être contaminé.
                                                                                                                                                            5 - rapport oral réceptif avec éjaculation, partenaire masculin ou féminin (celui ou celle qui fait une fellation et qui reçoit le sperme dans sa bouche), probabilité inconnue, très inférieure aux probabilités ci-dessus si elle existe. Y compris avec des petites lésions dans la bouche (risque à peine augmenté)
                                                                                                                                                            6 - rapport oral réceptif sans éjaculation (celui ou celle qui fait une fellation sans éjaculation ou un cunnilingus), probabilité inconnue, probablement proche de zéro.
                                                                                                                                                            7 - rapport oral insertif (celui ou celle qui bénéficie d'une fellation sans éjaculation ou un cunnilingus), probabilité inconnue, probablement proche de zéro.

                                                                                                                                                            -------------------------------------------

                                                                                                                                                            Vous écrivez qu'avec un:
                                                                                                                                                            rapport sexuel anal réceptif, probabilité par acte : 50 à 300 "chances" sur 10000 d'être contaminé
                                                                                                                                                            rapport vaginal réceptif, probabilité par acte : 3 à 7 "chances" sur 10000 d'être contaminée
                                                                                                                                                            rapport vaginal insertif, probabilité par acte : 2 à 5 "chances" sur 10000 d'être contaminé.
                                                                                                                                                            rapport anal insertif, probabilité par acte : 1 à 18 "chances" sur 10000 d'être contaminé

                                                                                                                                                            Mais ces probabilités sont:
                                                                                                                                                            1) avec ou sans éjaculation ?
                                                                                                                                                            2) avec des personnes séropositives sous trithérapie ou non ?

                                                                                                                                                            Merci de votre réponse

                                                                                                                                                            Commentaire


                                                                                                                                                              #79
                                                                                                                                                              Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                                                                              Envoyé par ter32001
                                                                                                                                                              En cas de rapport avec un partenaire séropositif pour le sida :

                                                                                                                                                              1 - rapport sexuel anal réceptif (se faire sodomiser), probabilité par acte : 50 à 300 "chances" sur 10000 d'être contaminé.
                                                                                                                                                              2 - rapport vaginal réceptif, (femme pénétrée vaginalement) probabilité par acte : 3 à 7 "chances" sur 10000 d'être contaminée.
                                                                                                                                                              3 - rapport vaginal insertif, (homme pénétrant vaginalement une femme) probabilité par acte : 2 à 5 "chances" sur 10000 d'être contaminé. L’incidence des règles est peu documentée : moins d’un pourcent de chance»
                                                                                                                                                              4 - rapport anal insertif, (celui qui sodomise un homme ou une femme) probabilité par acte : 1 à 18 "chances" sur 10000 d'être contaminé.
                                                                                                                                                              5 - rapport oral réceptif avec éjaculation, partenaire masculin ou féminin (celui ou celle qui fait une fellation et qui reçoit le sperme dans sa bouche), probabilité inconnue, très inférieure aux probabilités ci-dessus si elle existe. Y compris avec des petites lésions dans la bouche (risque à peine augmenté)
                                                                                                                                                              6 - rapport oral réceptif sans éjaculation (celui ou celle qui fait une fellation sans éjaculation ou un cunnilingus), probabilité inconnue, probablement proche de zéro.
                                                                                                                                                              7 - rapport oral insertif (celui ou celle qui bénéficie d'une fellation sans éjaculation ou un cunnilingus), probabilité inconnue, probablement proche de zéro.

                                                                                                                                                              -------------------------------------------

                                                                                                                                                              Vous écrivez qu'avec un:
                                                                                                                                                              rapport sexuel anal réceptif, probabilité par acte : 50 à 300 "chances" sur 10000 d'être contaminé
                                                                                                                                                              rapport vaginal réceptif, probabilité par acte : 3 à 7 "chances" sur 10000 d'être contaminée
                                                                                                                                                              rapport vaginal insertif, probabilité par acte : 2 à 5 "chances" sur 10000 d'être contaminé.
                                                                                                                                                              rapport anal insertif, probabilité par acte : 1 à 18 "chances" sur 10000 d'être contaminé

                                                                                                                                                              Mais ces probabilités sont:
                                                                                                                                                              1) avec ou sans éjaculation ?
                                                                                                                                                              2) avec des personnes séropositives sous trithérapie ou non ?

                                                                                                                                                              Merci de votre réponse
                                                                                                                                                              1) Les stats ne précisent pas mais je pense que c'est avec (rapport réceptif).
                                                                                                                                                              2) Séropositives non traitées sinon c'est moins que cela. A l'inverse cela peut-être plus si la personne est en phase de primo-infection donc nettement plus contagieuse.
                                                                                                                                                              Mais tout ça c'est des stats... le jour où cela te tombe dessus c'est du 100%... alors mieux vaut éviter de prendre des risques

                                                                                                                                                              Commentaire


                                                                                                                                                                #80
                                                                                                                                                                Re : Question sérieuse sur les test

                                                                                                                                                                Envoyé par lolodu92
                                                                                                                                                                Bonjour,

                                                                                                                                                                Une question serieuse sur les tests :

                                                                                                                                                                on lit partout :
                                                                                                                                                                fiable 99,8% 4 semaines
                                                                                                                                                                quasi-100% 6 semaines
                                                                                                                                                                quasi-quasi 100% 2 mois
                                                                                                                                                                du béton à 3 mois
                                                                                                                                                                ...etc...

                                                                                                                                                                Cela repose t'il sur des données chiffrées ?
                                                                                                                                                                A t'on une idée des raisons pour lesquelles quelques rares personnes ont des séro-conversions tardives (pré-dispositions, autre maladies ou médicaments...) ?
                                                                                                                                                                Merci.
                                                                                                                                                                Bonjour

                                                                                                                                                                Cela me semble assez chiffré ...

                                                                                                                                                                Il est probable que les personnes ayant eu des séroconversions tardives sont plutôt des gens qui se sont reexposés et qui n'ont pas voulu le dire". Le problème de ces études est qu'elles reposent sur les déclarations et non sur des éléments objectifs.

                                                                                                                                                                Pour des données certaines, il faudrait enfermer le gens après contact potentiellement contaminant.

                                                                                                                                                                Commentaire


                                                                                                                                                                  #81
                                                                                                                                                                  Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                                                                                  Envoyé par ter32001

                                                                                                                                                                  Vous écrivez qu'avec un:
                                                                                                                                                                  rapport sexuel anal réceptif, probabilité par acte : 50 à 300 "chances" sur 10000 d'être contaminé
                                                                                                                                                                  rapport vaginal réceptif, probabilité par acte : 3 à 7 "chances" sur 10000 d'être contaminée
                                                                                                                                                                  rapport vaginal insertif, probabilité par acte : 2 à 5 "chances" sur 10000 d'être contaminé.
                                                                                                                                                                  rapport anal insertif, probabilité par acte : 1 à 18 "chances" sur 10000 d'être contaminé

                                                                                                                                                                  Mais ces probabilités sont:
                                                                                                                                                                  1) avec ou sans éjaculation ?
                                                                                                                                                                  2) avec des personnes séropositives sous trithérapie ou non ?

                                                                                                                                                                  Merci de votre réponse
                                                                                                                                                                  Ces probabilités sont avec éjaculation et avec personnes séropositives non traitées (donc plus contagieuses que celles traitées).

                                                                                                                                                                  Commentaire


                                                                                                                                                                    #82
                                                                                                                                                                    Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                                                                                    Bonjour docteur,

                                                                                                                                                                    Je lisais votre forum et je suis tombe sur : Il me faudrait un millier d'années d'exercice pour voir un faux négatif et comme en plus il est vérifié…

                                                                                                                                                                    Alors la question que je me suis posee etait : Font-ils toujours deux tests, le deuxieme pour confirmer le premier ? Donc, si je comprend bien, il est impossible d-avoir un faux negatif, vu qu il est toujours re-controle avec le deuxieme du meme echantillon de sang (evidemment apres les 12 semaines) ?

                                                                                                                                                                    Merci d-avance et bonne journee.

                                                                                                                                                                    Commentaire


                                                                                                                                                                      #83
                                                                                                                                                                      Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                                                                                      Envoyé par parano
                                                                                                                                                                      Bonjour docteur,

                                                                                                                                                                      Je lisais votre forum et je suis tombe sur : Il me faudrait un millier d'années d'exercice pour voir un faux négatif et comme en plus il est vérifié…

                                                                                                                                                                      Alors la question que je me suis posee etait : Font-ils toujours deux tests, le deuxieme pour confirmer le premier ? Donc, si je comprend bien, il est impossible d-avoir un faux negatif, vu qu il est toujours re-controle avec le deuxieme du meme echantillon de sang (evidemment apres les 12 semaines) ?

                                                                                                                                                                      Merci d-avance et bonne journee.
                                                                                                                                                                      Bonjour, homme-au-pseudo-bien-choisi

                                                                                                                                                                      Impossible n'existe pas en médecine. Disons que c'est aussi probable que de gagner au loto.

                                                                                                                                                                      Commentaire


                                                                                                                                                                        #84
                                                                                                                                                                        Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                                                                                        Bonjours Doc

                                                                                                                                                                        2 questions:

                                                                                                                                                                        1-Combien de temps dur une lymphadénopathie en moyenne lors de la phase de contraction du virus du VIH.Peut-elle durée des années ou bien quelques semaines?

                                                                                                                                                                        2-Le test (Formule sanguine complete)lors de la pris de sang peut-il détecter le virus du VIH ou bien il faut absolument vérifier la présence d'anticorps avec le test propre a celui-ci

                                                                                                                                                                        Merci d'avance

                                                                                                                                                                        Commentaire


                                                                                                                                                                          #85
                                                                                                                                                                          Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                                                                                          Bonjour

                                                                                                                                                                          Je réponds en vrac, mais les réponses ont déjà été faites précédemment.

                                                                                                                                                                          - Pour les coupures, gerçures, ongles rongés, les risque est inconnu en cas de contact avec des sécrétions sexuelles et sans doute nul si la plaie n'est pas sanglante. (dans les deux sens)

                                                                                                                                                                          - Les prises de sang autres qu'un test sérologique n'ont aucune valeur prédictive et leur interprétation est sans intérêt.

                                                                                                                                                                          - Les ganglions de la primo infection peuvent partir vite ou rester plusieurs années.

                                                                                                                                                                          Commentaire


                                                                                                                                                                            #86
                                                                                                                                                                            Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                                                                                            Bonjour,
                                                                                                                                                                            Existe-t-il des cas documentés de séroconversion tardive supérieures à trois mois?
                                                                                                                                                                            Merci de votre réponse, et bonne journée.
                                                                                                                                                                            Deviens ce que tu es

                                                                                                                                                                            Commentaire


                                                                                                                                                                              #87
                                                                                                                                                                              Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                                                                                              Envoyé par Cafe_Sante
                                                                                                                                                                              Bonsoir,
                                                                                                                                                                              Les tests sont les mêmes dans tous les pays. C'est le degré de principe de précaution qui est différent. En fonction des habitudes légalistes des pays. Les autorités espagnoles tolèrent 0,01% de faux négatifs, le Canada seulement 0,001%.
                                                                                                                                                                              Donc ci un test négatif au 3e mois au Canada, il est aussi fiable qu`en France vu que c`est le même test... Ou je me gourre complètement? C`est strictement juridique que ça joue. Je ne dois quand même pas passer un autre test à 6 mois d`une prise à risque? Merci encore...

                                                                                                                                                                              Commentaire


                                                                                                                                                                                #88
                                                                                                                                                                                Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                                                                                                Je trouve ta question vraiment bonne Natalina. Moi j`ai fait mon test à 5 mois d`une prise à risque mais existe-t-il des cas où ça s`est positivé plus tard? J`en doute mais bon... Merci de me répondre

                                                                                                                                                                                Commentaire


                                                                                                                                                                                  #89
                                                                                                                                                                                  Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                                                                                                  Bonjour Dr Dupagne,

                                                                                                                                                                                  Merci pour votre reponse qui me rassure.

                                                                                                                                                                                  Bonne journee


                                                                                                                                                                                  Envoyé par d_dupagne
                                                                                                                                                                                  Bonjour, homme-au-pseudo-bien-choisi

                                                                                                                                                                                  Impossible n'existe pas en médecine. Disons que c'est aussi probable que de gagner au loto.

                                                                                                                                                                                  Commentaire


                                                                                                                                                                                    #90
                                                                                                                                                                                    Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                                                                                                    Bonjour à tous

                                                                                                                                                                                    Ayant trouvé beaucoup de réconfort et de soutien sur ce site , notamment au milieu d'autres recherches internet qui
                                                                                                                                                                                    me plongeaient dans une angoisse térrible apres des tests ( négatifs) à 30 J puis 2 mois , je voulais apporter si possible ma "petite pierre à l'édifice" en vous traduisant l'équivalent américain de votre site dont les réponses sont 500% en ligne avec ce que disent les docteurs Dupagne et Philippes

                                                                                                                                                                                    Ceux qui doutent de la traduction ou de la source peuvent vérifier à l'adresse :
                                                                                                                                                                                    adresse http://www.medhelp.org/forums/STD/messages/708.html

                                                                                                                                                                                    L'animateur est le docteur Hunter H. Handsfield, professeur au centre Batelle de recherche publique sur la Santé, et professeur au centre de SIDA et de maladies sexuellement transmissibles de l'université de Washington
                                                                                                                                                                                    Aux USA ce gars est considéré comme une "pointure" , ceux qui en doutent peuvent regarder sa bibliographie

                                                                                                                                                                                    ce texte est une sorte de préambule posté sur son site , pour éviter que les mêmes questions ne soient posées 10 fois. ( certains connaissent..)

                                                                                                                                                                                    Ayant la chance d'etre presque bilingue , je traduis en dessous de son texte original (les rajouts entre parenthèses sont pour
                                                                                                                                                                                    la compréhension)

                                                                                                                                                                                    "I am going to be more strict about deleting new posts that duplicate previous ones. Here are some topics
                                                                                                                                                                                    that are at high risk of being deleted without response:"
                                                                                                                                                                                    = je vais etre plus strict et détruire les nouveaux messages qui sont des copies des anciens thèmes ;
                                                                                                                                                                                    Voila quelques sujets qui sont exposés à un haut risque de destruction sans réponse


                                                                                                                                                                                    " STD/HIV from oral exposure to female genitals (cunnlingus):
                                                                                                                                                                                    extremely low, almost never worth anxiety or worry, unless exposed to a particular infection"
                                                                                                                                                                                    = risques de MST (maladies sexuellement transmissibles) ou de sida apres un relation orale avec
                                                                                                                                                                                    les organes sexuelles d'une femme (Cunnilingus) ; Risques extremement faibles, ne méritent pas
                                                                                                                                                                                    d'anxiétés ou d'inquiétudes, sauf si ( ces organes) soufraient d'une infection particulière


                                                                                                                                                                                    - STD/HIV risk after a single condom-protected exposure, especially when
                                                                                                                                                                                    the partner isn't known to have any STD problem
                                                                                                                                                                                    = (...le docteur ne répondra pas aux questions sur les..) MST ou risque de HIV dans le cas d'une relation unique protégée
                                                                                                                                                                                    par préservatif ,spécialement lorsque le (la) partenaire
                                                                                                                                                                                    n'est pas supposée avoir de maladies sexuellement transmissibles


                                                                                                                                                                                    "
                                                                                                                                                                                    "- STD/HIV risk from manual (hand to genital) contact (zero)"
                                                                                                                                                                                    = Risque de MST ou de HIV pour des contacts de la main vers aux organes génitaux : Risque = zero

                                                                                                                                                                                    "- Time to positive HIV test: sometimes positive as soon as 10 days, usually positive by 3 weeks, and virtually always positive by 6 weeks, despite official advice that it is best to wait 3 months to be sure. If your HIV test is negative 6 weeks after exposure (and especially after 12 weeks), you don't have HIV, period."
                                                                                                                                                                                    =temps de réponse au test HIV : Parfois (sero)positivité au bout de 10 jours , normalement séroconversion au bout de 3 semaines , et quasiment ( "virtually" = en dehors des cas théoriques) toujours positifs à 6 semaines, malgre la consigne officielle qui dit qu'il est mieux d'attendre 3 mois pour etre sur.
                                                                                                                                                                                    Si votre test HIV est négatif 6 semaines apres une prise de risque (et a fortiori à 12 semaines apres la prise de risque) , vous n'etes pas séropositifs

                                                                                                                                                                                    en espérant que cela vous rassure aussi comme cela m'a rassuré
                                                                                                                                                                                    bon courage à tous les anxieux comme moi

                                                                                                                                                                                    Commentaire


                                                                                                                                                                                      #91
                                                                                                                                                                                      Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                                                                                                      voici un lien assez interessant sur les delai entre un contact a risque et le moment recomendé pour allé passer les test de dépistage pour le vih mais aussi pour les mts....
                                                                                                                                                                                      http://www.fmoq.org/Documents/Medeci...Steben0206.pdf

                                                                                                                                                                                      Commentaire


                                                                                                                                                                                        #92
                                                                                                                                                                                        Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                                                                                                        Lors d'un test de dépistage 'a 7 semaines, la technique employée a été "chimioluminescence". Quelqu'un connait-il cette technique? Est-elle aussi fiable que l'elisa ?

                                                                                                                                                                                        Commentaire


                                                                                                                                                                                          #93
                                                                                                                                                                                          Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                                                                                                          Envoyé par Katleen
                                                                                                                                                                                          Bonjour,
                                                                                                                                                                                          Je ne sais pas a quel point la notion d'anti-corps / antigene vous est familiere, je peux simplifier au besoin.
                                                                                                                                                                                          Je compte sur les modos pour rectifier le tir au besoin, mais:

                                                                                                                                                                                          Pour la prise de sang, on cherche a savoir les composes chimiques que contiennent votre sang (glucose, proteine, Cholesterol, Ions etc..) Ceux ci vont varier selon votre alimentation du moment, pour regulariser les resultats on elimine donc la variable "nourriture" de l'equation.

                                                                                                                                                                                          Le test Elisa est une recherche d'anticorps. Les anticorps sont soit abscent (si vous n'avez jamais ete en contact avec le corps etranger) ou soit present (si votre corps a deja eu une reaction immunitaire a un corps etranger presentant cet anti gene) dans le sang, ils ne peuvent pas etre "present mais cache".

                                                                                                                                                                                          Rien a voir donc avec la nourriture, les medicament, le sommeil etc.
                                                                                                                                                                                          pour passer une prise de sang pour le vih(sida tu nas pas besoin detre ajeun pour le teste élisa.

                                                                                                                                                                                          Commentaire


                                                                                                                                                                                            #94
                                                                                                                                                                                            Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                                                                                                            Bonjour à toute l'équipe médicale de ce forum, et merci pour le temps que vous nous consacrez.

                                                                                                                                                                                            J'ai pris un risque le 06/09, il y a eu pénétration sans éjaculation (3 rapports).

                                                                                                                                                                                            J'ai fait un antigène p24 le 14/09 soit 9 jours après ma prise de risque(négatif), le technicien de laboratoire m'a dit qu'on pouvait le faire entre le 7ème et le 15ème jour. Il m'a dit que si c'était négatif je pouvait être rassurée à 99 %.

                                                                                                                                                                                            Or chez pasteur il me dise que c'est un peu trop tôt. Je ne sais plus quoi penser

                                                                                                                                                                                            Pensez-vous qu'à 9 jours ils peuvent quand même détecter quelque chose ou non ?

                                                                                                                                                                                            Merci

                                                                                                                                                                                            Tahnee

                                                                                                                                                                                            Commentaire


                                                                                                                                                                                              #95
                                                                                                                                                                                              Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                                                                                                              Envoyé par tahnee
                                                                                                                                                                                              Bonjour à toute l'équipe médicale de ce forum, et merci pour le temps que vous nous consacrez.

                                                                                                                                                                                              J'ai pris un risque le 06/09, il y a eu pénétration sans éjaculation (3 rapports).

                                                                                                                                                                                              J'ai fait un antigène p24 le 14/09 soit 9 jours après ma prise de risque(négatif), le technicien de laboratoire m'a dit qu'on pouvait le faire entre le 7ème et le 15ème jour. Il m'a dit que si c'était négatif je pouvait être rassurée à 99 %.

                                                                                                                                                                                              Or chez pasteur il me dise que c'est un peu trop tôt. Je ne sais plus quoi penser

                                                                                                                                                                                              Pensez-vous qu'à 9 jours ils peuvent quand même détecter quelque chose ou non ?
                                                                                                                                                                                              Bonjour,

                                                                                                                                                                                              L'antigène apparaît plutôt vers le 15ème jour, pour disparaître vers le 25ème jour après la contamination. Avant 15 jours, la probabililté de le détecter est faible.

                                                                                                                                                                                              Ce P24 trouble les esprits plus qu'autre chose. Le test classique à 6 semaines reste la référence.

                                                                                                                                                                                              Commentaire


                                                                                                                                                                                                #96
                                                                                                                                                                                                Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                                                                                                                Bonjour,
                                                                                                                                                                                                je rappelle que cette discussion est consacrée aux faits concernant le SIDA.
                                                                                                                                                                                                Il existe sur le forum une autre discussion destinée aux angoisses pathologiques, risques de contaminations extrapolées au maximum et surtout les répétitions de questions milles fois répondue, Trop peur d'avoir le SIDA

                                                                                                                                                                                                Cordialement,
                                                                                                                                                                                                Kat - Scientifique à la recherche


                                                                                                                                                                                                Commentaire


                                                                                                                                                                                                  #97
                                                                                                                                                                                                  Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                                                                                                                  Une petite question

                                                                                                                                                                                                  Le test antigène P24 - P25 EIA Murex est un test de 2ème, 3ème ou 4ème génération ?

                                                                                                                                                                                                  Merci

                                                                                                                                                                                                  Tahnee

                                                                                                                                                                                                  Commentaire


                                                                                                                                                                                                    #98
                                                                                                                                                                                                    Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                                                                                                                    Bonjour tout le monde,

                                                                                                                                                                                                    Ca fait quelque temps que je vous lis, sans jamais poster ni même m'enregistrer. Maintenant, c'est fait.
                                                                                                                                                                                                    J'ai lu les histoires des uns, les peurs des autres...

                                                                                                                                                                                                    Pour entrer dans le vif du sujet, les chiffres que l'on trouve en 1ere page sont eloquants! Je ne cesse de les relire pour voir si je n'ai pas fait une erreur... J'ai etudié, l'année passée a mon cours de psycho, le SIDA. Je crois en connaitre vraiment pas mal sur le sujet, sans et pretentieux. Mais quand je vois les risques de contracté le virus lors d'une relation sexuelle... MOINS DE 1%???? Peut-on vraiment faire confiance a ces chiffres?
                                                                                                                                                                                                    J'ai posé la question a mes professeurs de Biologie et de Psycho qui ont été vachement supris

                                                                                                                                                                                                    Si ces chiffres sont reels ( je ne vois pas d'ailleurs comment je pourrais avoir confirmation ) pourquoi y a-t-il autant de séropositifs? Car avec 1% de chance...

                                                                                                                                                                                                    Bonne journée a tous!

                                                                                                                                                                                                    ... et protegez-vous!

                                                                                                                                                                                                    Commentaire


                                                                                                                                                                                                      #99
                                                                                                                                                                                                      Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                                                                                                                      Envoyé par only-me
                                                                                                                                                                                                      Si ces chiffres sont reels ( je ne vois pas d'ailleurs comment je pourrais avoir confirmation ) pourquoi y a-t-il autant de séropositifs? Car avec 1% de chance...
                                                                                                                                                                                                      Bonsoir,
                                                                                                                                                                                                      Il n'y a pas tant que ça de séropositifs. Essayez de mettre en face le nombre de rapports non protégés qu'il peut y avoir en France chaque jour.
                                                                                                                                                                                                      Philippe, médecin à la campagne

                                                                                                                                                                                                      Commentaire


                                                                                                                                                                                                        Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                                                                                                                        Bonjour,
                                                                                                                                                                                                        Merci d’avance de me répondre si vous êtes professionnels

                                                                                                                                                                                                        Voilà, je suis homo et il y a environ 4 mois j’ai eu une relation sexuelle sans pénétration avec un garçon rencontré dans la rue et que je ne connaissais pas. Ca s’est passé dans un parc, la nuit . J’avais remarqué que le mec avait le teint pâle (et j’ai remarqué plus tard qu’il avait des tâches rouges sur la poitrine). Comme il me plaisait je voulais faire qqchose de sexuel mais sans pénétration car je ne voulais pas prendre de risques. Je me suis alors contenté de lui caresser le sexe. Malheureusement, la poisse a voulu que les gouttes de son éjaculation aillent se loger pile poil dans mon œil gauche !!! (Y a qu'à moi qu'un truc pareil peut arriver!!) Dans les secondes qui ont suivi je me suis essuyé l’œil (pas rincé car je n’avais pas d’eau—c’était à l’extérieur) et très vite il m’a dit que j’avais l’œil qui était devenu tout rouge. La rougeur a disparu au bout de 1 heure. J’ai demandé au gars s’il était en santé, il m’a répondu que oui, mais j'ai des raisons de penser qu’il n'a jamais fait le test et je ne le crois pas sur parole.

                                                                                                                                                                                                        Le lendemain j’avais presque oublié l’histoire lorsque j’ai senti une toute petite hémorragie au niveau de la gencive. Bien qu'elle n'ait duré que quelques secondes, ça a commencé à me faire peur.

                                                                                                                                                                                                        Environ 10 jours plus tard, j’ai eu une petite hémorragie dans une narine (saignement qui a duré peu de temps, mais qui ne m'était pas arrivé depuis très longtemps). Mais surtout, j’ai commencé, alors, à ressentir une sensation très bizarre, pas très douloureuse, mais bizarre qui se manifestait dans tous les recoins de mon corps. C’est difficile de décrire cette sensation. Je vais essayer de le faire : c’était un peu comme quand on a une plaie ouverte qui menace de s’infecter, et alors on a l’impression de ressentir dans la plaie les palpitations de son cœur (son pouls) comme si le sang à l’’intérieur de cette plaie battait plus fort. Ce n’est pas douloureux mais bizarre. Eh bien je ressentais cette tentation dans tous le corps en quasi permanence, mais toujours à un seul endroit à la fois. Un moment c’était au bout des doigts, puis la sensation allait dans le front, puis dans le genou, puis dans le bras avant de revenir à un doigt, puis vers l'oeil... Ca a duré comme ça environ 2-3 semaines. Puis plus rien. Depuis je n’ai plus rien remarqué d’anormal. Je ne sais pas qu’en penser et j’ai trop peur (terrorisé en fait) de faire un test, de peur d’apprendre que je suis séropo.

                                                                                                                                                                                                        Merci de me dire :
                                                                                                                                                                                                        1) Est-ce que cette sensation que j’ai eue peut être un symptôme de primo-contamination ?
                                                                                                                                                                                                        2) La probabilité d’attraper le sida par le biais de l’œil (sperme dans l’œil) est-elle forte ?

                                                                                                                                                                                                        Merci 1000 fois pour votre réponse.
                                                                                                                                                                                                        Dernière modification par djoss, 15/10/2006, 16h29.

                                                                                                                                                                                                        Commentaire


                                                                                                                                                                                                          Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                                                                                                                          Envoyé par djoss
                                                                                                                                                                                                          La probabilité d’attraper le sida par le biais de l’œil (sperme dans l’œil) est-elle forte ?
                                                                                                                                                                                                          Bonsoir,
                                                                                                                                                                                                          Le risque existe, mais n'est pas quantifiable.
                                                                                                                                                                                                          Philippe, médecin à la campagne

                                                                                                                                                                                                          Commentaire


                                                                                                                                                                                                            Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                                                                                                                            Bonjour,

                                                                                                                                                                                                            Je cherche à comprendre exactement ce qu'on appelle muqueuse sexuelle ou génitale notamment chez l'homme.

                                                                                                                                                                                                            En effet, on entend souvent parler de la transmission du VIH par l'intérmédiaire des muqueuses de l'homme et de la femme.
                                                                                                                                                                                                            Mais où se trouve-t-elle chez l'homme ? Est-ce le gland ? Le méat ? L'urêtre ? Ou toute autre partie anatomique du pénis que je n'ai pas mentionné ?


                                                                                                                                                                                                            Ma grande question se résume ainsi : lors d'un rapport hétérosexuel, qu'est le facteur transmissible du virus ? Juste le liquide séminal ou simplement le frottement des deux muqueuses sexuelles ?

                                                                                                                                                                                                            En gros, s'il n'y a pas de liquide séminal et juste frottement, qu'est ce qui permet la transmission dans ce cas ?

                                                                                                                                                                                                            Désolé d'être aussi pointilleux mais je pense que ça peut aider à la compréhension du mécanisme.

                                                                                                                                                                                                            Commentaire


                                                                                                                                                                                                              Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                                                                                                                              Envoyé par romain_20
                                                                                                                                                                                                              En effet, on entend souvent parler de la transmission du VIH par l'intérmédiaire des muqueuses de l'homme et de la femme.
                                                                                                                                                                                                              Mais où se trouve-t-elle chez l'homme ? Est-ce le gland ? Le méat ? L'urêtre ? Ou toute autre partie anatomique du pénis que je n'ai pas mentionné ?
                                                                                                                                                                                                              Chez l'homme c'est essentiellement le gland.

                                                                                                                                                                                                              Ma grande question se résume ainsi : lors d'un rapport hétérosexuel, qu'est le facteur transmissible du virus ? Juste le liquide séminal ou simplement le frottement des deux muqueuses sexuelles ?
                                                                                                                                                                                                              Le sperme, le liquide séminal, le sang et les sécrétions féminines.
                                                                                                                                                                                                              Philippe, médecin à la campagne

                                                                                                                                                                                                              Commentaire


                                                                                                                                                                                                                Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                                                                                                                                Envoyé par Cafe_Sante
                                                                                                                                                                                                                Le sperme, le liquide séminal, le sang et les sécrétions féminines.
                                                                                                                                                                                                                -Donc théoriquement, sans sperme, ni liquide séminal, ni sang ni sécrétions féminines, il n'y a pas de risque si il y a contact des deux muqueuses (je dis bien théoriquement car la théorie n'est pas la pratique...)

                                                                                                                                                                                                                -Si les sécrétions féminines sont un facteur de transmission pourquoi est-il considéré qu'un cunilingus est moins dangereux que d'avaler du sperme ?

                                                                                                                                                                                                                Merci encore.

                                                                                                                                                                                                                Commentaire


                                                                                                                                                                                                                  Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                                                                                                                                  Envoyé par romain_20
                                                                                                                                                                                                                  -Donc théoriquement, sans sperme, ni liquide séminal, ni sang ni sécrétions féminines, il n'y a pas de risque si il y a contact des deux muqueuses (je dis bien théoriquement car la théorie n'est pas la pratique...)
                                                                                                                                                                                                                  Théoriquement oui, mais en pratique il est extrèmement peu probable que les deux muqueuses en contact n'aies aucune secretion.


                                                                                                                                                                                                                  -Si les sécrétions féminines sont un facteur de transmission pourquoi est-il considéré qu'un cunilingus est moins dangereux que d'avaler du sperme ?

                                                                                                                                                                                                                  Merci encore.
                                                                                                                                                                                                                  Certainement une question de quantitée de secretions / quantité de sperme. les virus étant présent en qté / millilitre, plus le volume est important plus le risque doit etre important (tout en restant très faible comme dit a la premiere page de ce thread)


                                                                                                                                                                                                                  Matthieu

                                                                                                                                                                                                                  Commentaire


                                                                                                                                                                                                                    Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                                                                                                                                    Bonjour à tous,
                                                                                                                                                                                                                    Je suis chercheur en psychologie et j'éffectue actuellement un travail sur les réactions psychologiques face au traitement prophyllactique après une potentielle exposition au vih.
                                                                                                                                                                                                                    La recherche consiste en la passation de plusieurs questionnaires sur l'angoisse,la dépression,et les stratégies de coping.
                                                                                                                                                                                                                    Je recherche donc des sujets en phases de traitement,et des sujets en phase d'attente de résultats de sérologie après potentielle exposition,(par pénétration anale insertive et receptive,pénétration vaginale insertive et réceptive,et enfin pénétration orale réceptive avec éjaculation).
                                                                                                                                                                                                                    Cette étude n'a jamais été menée ,et est destinée à rendre compte à la communauté scientifique de la difficultée de cette épreuve.
                                                                                                                                                                                                                    Je reste à votre entière disposition pour de plus ample information.Merci d'avance pour votre aide.

                                                                                                                                                                                                                    Commentaire


                                                                                                                                                                                                                      Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                                                                                                                                      Revue de presse Mediscoop

                                                                                                                                                                                                                      « Effet secondaire fatal pour un spermicide antisida »

                                                                                                                                                                                                                      Libération, Le Figaro, Le Nouvel Observateur numéro 2204

                                                                                                                                                                                                                      Eric Favereau fait savoir dans Libération que « les tests cliniques d'un gel microbicide, le Carraguard, [effectués en Afrique du Sud, au Bénin, en Ouganda et en Inde] ont dû être stoppés [par l’OMS] après qu'il eut été démontré que les femmes qui l'utilisaient étaient davantage susceptibles d'être infectées par le VIH ».

                                                                                                                                                                                                                      Le journaliste note que « mettre au point un système de protection contre le virus du sida pour la femme était un grand espoir de recherche et surtout une nécessité ».

                                                                                                                                                                                                                      Eric Favereau ajoute que « la déception est d'autant plus forte que l'on était arrivé avec ce spermicide au stade ultime de la recherche, celui des essais de phase III ».

                                                                                                                                                                                                                      « On avait ainsi prescrit ce gel à des femmes qui se trouvaient fréquemment en situation à risques vis-à-vis du VIH afin de comparer ensuite leur situation à celle de femmes qui ne le prenaient pas », poursuit le journaliste.

                                                                                                                                                                                                                      Eric Favereau explique que « les tests de phase III ont fait apparaître un «nombre plus élevé d'infections par le VIH dans le groupe qui utilisait le principe actif que dans le groupe qui utilisait un placebo» ».

                                                                                                                                                                                                                      Le journaliste cite Tim Farley, coordinateur pour la prévention des maladies
                                                                                                                                                                                                                      sexuellement transmissibles de l'OMS, qui précise qu’« une trentaine de femmes sur 1300 participantes à l'étude ont été contaminées ».

                                                                                                                                                                                                                      Eric Favereau relève qu’« en laboratoire, le gel tue bel et bien le virus du sida mais, in vivo, sa toxicité provoque des lésions qui entraînent un risque plus élevé de contaminations ».

                                                                                                                                                                                                                      Le journaliste remarque que « conçu à base d'extraits d'algues marines, le
                                                                                                                                                                                                                      Carraguard [mis au point par le laboratoire canadien Polydex Pharmaceuticals] était considéré comme le plus prometteur des microbicides contre le sida. Sa mise sur le marché était même prévue pour 2009 ».

                                                                                                                                                                                                                      Revue de presse rédigée par Laurent Frichet

                                                                                                                                                                                                                      mediscoop est un service de www.sante.net, édité par Santor (www.santor.net)

                                                                                                                                                                                                                      Commentaire


                                                                                                                                                                                                                        Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                                                                                                                                        Envoyé par sulpiride
                                                                                                                                                                                                                        Revue de presse Mediscoop

                                                                                                                                                                                                                        Eric Favereau explique que « les tests de phase III ont fait apparaître un «nombre plus élevé d'infections par le VIH dans le groupe qui utilisait le principe actif que dans le groupe qui utilisait un placebo» ».
                                                                                                                                                                                                                        Bonjour,

                                                                                                                                                                                                                        Je suis vraiment choquée par ce genre d’études. Outre le fait qu’on se demande comment le fait que le produit induise des lésions n’a pas été constaté lors des études précliniques, je trouve scandaleux qu’on fasse ce genre d’études contre un placebo !!! En Afrique bien sûr…

                                                                                                                                                                                                                        Claire

                                                                                                                                                                                                                        Commentaire


                                                                                                                                                                                                                          Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                                                                                                                                          Bonjour à tous,

                                                                                                                                                                                                                          après un rapport non protégé j'ai effectué un test dans un CDAG qui s'est avéré négatif.
                                                                                                                                                                                                                          Ma question est en rapport avec le mode opératoire du test:
                                                                                                                                                                                                                          on m'a donc effectué deux prélévements consécutifs. Je voulais savoir si les deux échantillons sont "testés". D'après ce que je sais, le sang est placé dans un cryotube afin d'être conservé avant test?
                                                                                                                                                                                                                          . Est-ce que chacun des échantillons est placé dans un cryotube différent? En effet, n'est-il pas possible que si l'on utilise qu'un seul cryotube il y est un risque de "faux négatifs" (volume de sang insuffisant, défectuosité du cryotube...)?
                                                                                                                                                                                                                          Comme vous le voyez ma crainte est "technique" (mauvaise manipulation de l'infirmière, défectuosité du cryotube, echantillon resté trop longtemps à l'air libre avant d'être congelé...)

                                                                                                                                                                                                                          Cordialement,

                                                                                                                                                                                                                          PS: excusez les fautes d'orthographes s'il y en a mais le clavier n'est pas mon fort.

                                                                                                                                                                                                                          Commentaire


                                                                                                                                                                                                                            Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                                                                                                                                            Envoyé par toto48
                                                                                                                                                                                                                            Comme vous le voyez ma crainte est "technique" (mauvaise manipulation de l'infirmière, défectuosité du cryotube, echantillon resté trop longtemps à l'air libre avant d'être congelé...)
                                                                                                                                                                                                                            Ils font ça toute la journée et ont des contrôles qualité rigoureux. Vous pouvez leur faire confiance.
                                                                                                                                                                                                                            Philippe, médecin à la campagne

                                                                                                                                                                                                                            Commentaire


                                                                                                                                                                                                                              Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                                                                                                                                              Bonjour Docteur,

                                                                                                                                                                                                                              Un ami qui est séropositif depuis 20 ans m'a dit que le chercheur qui étudie son cas, l'a informé du fait qu'il y a, à Montréal (Canada), un phénomène de "mutation" du virus qui rends la détection très difficile par les tests habituellement effectués (Élisa).

                                                                                                                                                                                                                              Le test Élisa ne reconnaît pas les nouveaux anticorps développés à cause des nouvelles souches de virus .

                                                                                                                                                                                                                              Qu'en pensez-vous ?

                                                                                                                                                                                                                              Merci !
                                                                                                                                                                                                                              Mélodie 25 ans

                                                                                                                                                                                                                              Commentaire


                                                                                                                                                                                                                                Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                                                                                                                                                Dans vos statistiques, vous parlez de risques de contamination de l'ordre de 3% max.

                                                                                                                                                                                                                                Hors dans le site suivant (http://www.positifs.org/f/T/faqt10.htm), l'expert parle de risque allant de 10% à 65%. La différence étant énorme, pouvez-vous me donner une explication à ces statistiques paradoxales ?

                                                                                                                                                                                                                                Merci d'avance de votre réponse.

                                                                                                                                                                                                                                Pour info, voici l'article :

                                                                                                                                                                                                                                Q. Je voudrai si cela est possible avoir une réponse à une interrogation (réponse que je n'arrive pas a avoir).
                                                                                                                                                                                                                                Il y a trois jour de cela, j'ai eu deux rapport consécutifs avec une jeune femme séropositive (je ne l'ai su qu'après), rapports sans préservatif.
                                                                                                                                                                                                                                Conscient des risques, il est clair que dès le 15°jours je vais faire un dépistage. Mais je me pose une question dans l'attente de l'examen : existe-t -il des statistiques, des probabilités ou autre sur le pourcentage de risques d'avoir été contaminé.
                                                                                                                                                                                                                                Autrement dit si on ne "gagne pas à tous les coups " quelles en sont les "chances" ?

                                                                                                                                                                                                                                Je ne sais pas si je suis au bon endroit mais dans le cas contraire pourriez vous s.v.p. faire suivre, merci.
                                                                                                                                                                                                                                R. À la différence de la transmission du virus VIH par le sang, la transmission du VIH par voie sexuelle n'est pas de 100%.
                                                                                                                                                                                                                                La probabilité de transmettre le virus VIH à l'occasion d'un rapport sexuel non protégé a été estimée entre 10 et 60%.

                                                                                                                                                                                                                                Il n'existe aucune étude permettant d'affiner cette probabilité, dans la mesure où il est éthiquement impossible de faire une étude rigoureuse (étude de 2 groupes chez lesquels on proposerait un rapport sexuel avec un partenaire dont le statut sérologique ne serait connu que des expérimentateurs de l'étude !). Donc, on a recours aux données d'analyses rétrospectives portant, par exemple, sur l'étude du statut sérologique de conjoints de personnes séropositives.
                                                                                                                                                                                                                                Par contre, ce dont on est sûr, c'est que le risque de transmission du VIH est variable suivant les situations. Il y a des souches de virus qui sont plus ou moins contaminantes. Il y a aussi de nombreux facteurs propres à chacun qui interviennent, comme le système HLA (composante génétique), les cellules NK (immunité), diverses hormones (par exemple, la progestérone). Ces facteurs sont encore loin d'avoir été identifiés et évalués de façon précise pour pouvoir les utiliser pour établir rigoureusement des probabilités (nous les avons abordés dans plusieurs rubriques de notre serveur Internet notamment en C.22. : XIème Conférence Internationale sur le Sida, Vancouver (7-12 juillet 1996). A ceci, il faut ajouter que le risque de transmission est variable selon le type de rapport sexuel.
                                                                                                                                                                                                                                Pour plus de précisions, nous vous conseillons de consulter sur notre serveur Internet les rubriques suivantes : C3. : Informations sur le Sida et prévention ; F. Aspects médicaux du Sida ; et les FAQ (notamment Transmission sexuelle du Sida). (0799)

                                                                                                                                                                                                                                Commentaire


                                                                                                                                                                                                                                  avis éclair sur une technique de dépistage

                                                                                                                                                                                                                                  bonjour,

                                                                                                                                                                                                                                  merci d'exister pour nous autres angoissés, bref le sujet a été longuement débattu mais il me semble que les test dont vous parlez sont de "4ème génération".
                                                                                                                                                                                                                                  Or moi, j'ai fait un test negatif 6 semaines après ma prise de risque(rupture de preservatif avec une personne dont les "rumeurs" courent sur sa séropisitivité).

                                                                                                                                                                                                                                  Ma question est, est ce que le pourcentage de fiabilité des toujours le meme (99.99% à 6 semaines comme vous l'affirmez) avec la technique utilsée par le labo? (Test Biomérieux vidas duo hiv 6ème generation)

                                                                                                                                                                                                                                  En un mot, confirmez vous comme l'affirme le labo, qu'il est inutile d'en refaire un autre si l'évènement à risque est antérieur à 4semaines.

                                                                                                                                                                                                                                  merci de répondre car malgré toutes ces réponses rassurantes, je me dis "et si malgré tout...." car j'ai depuis plus d'un mois selles molles, fievre intermitente, des boutons rose au fond de la langue...
                                                                                                                                                                                                                                  Dernière modification par elmar, 16/04/2007, 14h55. Motif: pas le bon site de discussion, désolé!!

                                                                                                                                                                                                                                  Commentaire


                                                                                                                                                                                                                                    Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                                                                                                                                                    Bonjour,

                                                                                                                                                                                                                                    La question de Mélodie rejoint un peu la mienne posée sur l'autre sujet (détection des souches rares du HIV notamment du groupe O lors des tests Elisa classiques).
                                                                                                                                                                                                                                    Quelqu'un peut-il nous éclairer ?
                                                                                                                                                                                                                                    Merci

                                                                                                                                                                                                                                    Envoyé par Mélodie25
                                                                                                                                                                                                                                    Bonjour Docteur,

                                                                                                                                                                                                                                    Un ami qui est séropositif depuis 20 ans m'a dit que le chercheur qui étudie son cas, l'a informé du fait qu'il y a, à Montréal (Canada), un phénomène de "mutation" du virus qui rends la détection très difficile par les tests habituellement effectués (Élisa).

                                                                                                                                                                                                                                    Le test Élisa ne reconnaît pas les nouveaux anticorps développés à cause des nouvelles souches de virus .

                                                                                                                                                                                                                                    Qu'en pensez-vous ?

                                                                                                                                                                                                                                    Merci !
                                                                                                                                                                                                                                    Mélodie 25 ans

                                                                                                                                                                                                                                    Commentaire


                                                                                                                                                                                                                                      Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                                                                                                                                                      Envoyé par montpinfo
                                                                                                                                                                                                                                      Bonjour,

                                                                                                                                                                                                                                      La question de Mélodie rejoint un peu la mienne posée sur l'autre sujet (détection des souches rares du HIV notamment du groupe O lors des tests Elisa classiques).
                                                                                                                                                                                                                                      Quelqu'un peut-il nous éclairer ?
                                                                                                                                                                                                                                      Merci
                                                                                                                                                                                                                                      Bonjour,
                                                                                                                                                                                                                                      la souche HIV-1 groupe 0 est loin d'être récente. Elle a été isolée pour la première fois en 1987 et le problème de sa détection a été recherché dès 1990.

                                                                                                                                                                                                                                      Tous les nouveaux test HIV depuis 1997 contient des séquences de détection propre au HIV-1 groupe 0 afin d'assurer un résultat fiable. Demandez confirmation au labo ayant fait vos test VIH à l'effet que leur kit de détection sont approuvés pour la détection du groupe 0 - si ce n'est pas le cas, vu votre historique, demandez de refaire le test avec un kit approuvé.
                                                                                                                                                                                                                                      Kat - Scientifique à la recherche


                                                                                                                                                                                                                                      Commentaire


                                                                                                                                                                                                                                        Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                                                                                                                                                        Bonjour et merci d'avoir pris le temps de me répondre,

                                                                                                                                                                                                                                        Les tests utilisés par mon labo sont BIOMERIEUX Vidas HIV DUO et Determine HIV 1/2 (abbott).

                                                                                                                                                                                                                                        Sont-ils fiables pour la détection du groupe O ? ou de souches + récentes ?

                                                                                                                                                                                                                                        Merci

                                                                                                                                                                                                                                        Envoyé par Katleen
                                                                                                                                                                                                                                        Bonjour,
                                                                                                                                                                                                                                        la souche HIV-1 groupe 0 est loin d'être récente. Elle a été isolée pour la première fois en 1987 et le problème de sa détection a été recherché dès 1990.

                                                                                                                                                                                                                                        Tous les nouveaux test HIV depuis 1997 contient des séquences de détection propre au HIV-1 groupe 0 afin d'assurer un résultat fiable. Demandez confirmation au labo ayant fait vos test VIH à l'effet que leur kit de détection sont approuvés pour la détection du groupe 0 - si ce n'est pas le cas, vu votre historique, demandez de refaire le test avec un kit approuvé.

                                                                                                                                                                                                                                        Commentaire


                                                                                                                                                                                                                                          Re : SIDA: risques, tests, symptômes

                                                                                                                                                                                                                                          Bonsoir,
                                                                                                                                                                                                                                          J'ai deux questions a poser:
                                                                                                                                                                                                                                          J'habite aux Etats-Unis et j'ai fait un test VIH comparable a celui de la grossesse et qui donne le resultat en 20 mn: 1 trait si le resultat est negatif et 2 traits si le resultat est positif.
                                                                                                                                                                                                                                          Est-ce que ce test est fiable a 100% apres 6 semaines?

                                                                                                                                                                                                                                          Autre chose aussi: un ami qui fait de la recherche scientifique m'a affirme que le preservatif n'est pas un moyen sur a 100% et qu'il y a des micropores qui permettent l'infiltration de fluides. Selon lui, on peut etre infecte en ayant une relation protegee. Est-ce que ceci est vrai?

                                                                                                                                                                                                                                          Merci!

                                                                                                                                                                                                                                          Commentaire