Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Efficacité des antidépresseurs

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    Efficacité des antidépresseurs

    Bonjour,

    Grand tintamarre médiatique depuis hier à la suite d'un étude américaine qui remettrait en cause l'efficacité des antidépresseurs.

    J'ai éprouvé le besoin de faire une mise au point ici http://www.atoute.org/n/article90.html

    N'hésitez à pas à poser des questions à ce sujet.

    #2
    Re : Efficacité des antidépresseurs

    Envoyé par d_dupagne
    Bonjour,

    Grand tintamarre médiatique depuis hier à la suite d'un étude américaine qui remettrait en cause l'efficacité des antidépresseurs.

    J'ai éprouvé le besoin de faire une mise au point ici http://www.atoute.org/n/article90.html

    N'hésitez à pas à poser des questions à ce sujet.
    Je ne suis pas trop niais j'avais compris la même chose (parce que parfois je doute)

    Commentaire


      #3
      Re : Efficacité des antidépresseurs

      Envoyé par letotor
      Je ne suis pas trop niais j'avais compris la même chose (parce que parfois je doute)
      Oui, mais toi t'es docteur

      Sinon, l'AFSSAPS c'est fendue d'une mise au point ce matin



      A la suite de la publication d’une méta-analyse sur l’efficacité des antidépresseurs, l’Afssaps rappelle les règles de bon usage des antidépresseurs chez l’adulte. Comme cela a été précisé dans les recommandations émises en 2005 et 2006, ces médicaments sont indiqués chez l’adulte dans le traitement de l’épisode dépressif caractérisé d’intensité modérée à sévère. De plus, le traitement par antidépresseurs ne doit pas être arrêté brutalement.



      Une revue scientifique vient de publier une méta-analyse portant sur l’efficacité de 4 médicaments antidépresseurs (fluoxétine, valenfaxine, nefazodone, paroxetine). Cette analyse compile les données de différentes études réalisées entre 1985 et 1992. La publication conclut que les antidépresseurs ne sont pas plus efficaces que le placebo dans le traitement des dépressions légères à modérées mais qu’ils le sont davantage chez les patients souffrant d’une dépression sévère.
      L’Afssaps a pris connaissance de cette méta-analyse qui n’apporte pas d’informations fondamentalement nouvelles sur l’efficacité des antidépresseurs, et ne remet pas en cause leur balance bénéfice/risque. En effet, il est bien connu depuis de nombreuses années que l’effet placebo peut avoir une certaine efficacité dans le traitement de la dépression d’intensité légère. En revanche, l’efficacité des antidépresseurs dans la prise en charge de la dépression d’intensité modérée à sévère est réelle, bien que modérée en moyenne sur l’ensemble des patients traités. L’étude montre d’ailleurs elle-même que les antidépresseurs sont d’autant plus efficaces, relativement au placebo, que l’intensité de la dépression est plus forte.
      En avril 2005, l’Afssaps a émis des recommandations sur « Le bon usage des antidépresseurs au cours des troubles dépressifs chez l’adulte (pdf, 177ko) ». Elles ont été complétées en octobre 2006 par des recommandations sur « Le bon usage des médicaments antidépresseurs dans le traitement des troubles dépressifs et des troubles anxieux de l’adulte (pdf, 101ko) » .Ces recommandations indiquent que les antidépresseurs sont réservés au traitement des formes sévères de dépression et que le traitement ne doit pas être arrêté brutalement.
      Avant de débuter un traitement par antidépresseur, il est important de s’assurer qu’il ne s’agit pas d’une dépression d’intensité légère ou de symptômes transitoires. En effet pour les patients concernés, le premier mode de prise en charge doit être un suivi médical régulier avec écoute et soutien psychologique.
      Les recommandations portant sur « Le bon usage des antidépresseurs au cours des troubles dépressifs chez l’adulte » (avril 2005) et « Le bon usage des médicaments antidépresseurs dans le traitement des troubles dépressifs et des troubles anxieux de l’adulte » (octobre 2006) sont disponibles sur le site de l’Afssaps. L’Afssaps a également récemment publié des recommandations sur « Le bon usage des antidépresseurs au cours de la dépression chez l'enfant et l'adolescent (pdf, 973 ko) » (janvier 2008)

      Commentaire


        #4
        Re : Efficacité des antidépresseurs

        Bonjour,
        une petite recherche sur le net et wikipedia a propos des substances nommées dans l'étude me fait penser que tous les nouveaux antidépresseurs ont, pour peu d'effets secondaires, peu d'effets tout court.
        il est question de :
        fluoxétine (prozac) ISRS
        valenfaxine (effexor) ISRN
        nefazodone (SERZONE) n'est pas un tricyclique ni un IMAO ou ISRS.
        paroxetine ISRS
        j'ai testé deux médocs à la paroxétine, cela m'a dégoûté des AD pour 2 ans. en désespoir de cause j'en ai demandé un autre à un autre psy, qui m'a mis direct sous ANAFRANIL (tricyclique).ben ça déménage !

        qu'en pensez-vous ?

        Commentaire


          #5
          Re : Efficacité des antidépresseurs

          Je parcours le pdf qui dit :

          "En ambulatoire
          : il n’y a pas de différence d’efficacité clinique démontrée entre les différents types d’antidépresseurs, dans le traitement d’un épisode dépressif majeur (EDM), dit « caractérisé », d’intensité modérée et sévère."




          Commentaire


            #6
            Re : Efficacité des antidépresseurs

            Envoyé par Méta-Baron
            Je parcours le pdf qui dit :

            "En ambulatoire
            : il n’y a pas de différence d’efficacité clinique démontrée entre les différents types d’antidépresseurs, dans le traitement d’un épisode dépressif majeur (EDM), dit « caractérisé », d’intensité modérée et sévère."
            Bonjour

            Je réponds à vos deux messages en même temps.

            Il n'y a pas de différence démontrée en effet entre les différents antidépresseurs, ce qui ne veut pas dire que cette différence n'existe pas, mais qu'elle n'a pas été mise en évidence dans études mises en oeuvre.

            Cela n'empêche pas beaucoup de médecins de penser que les "vieux" antidépresseurs tricycliques (ANAFRANIL TOFRANIL) sont plus efficaces dans les dépressions fortes et anciennes.

            En fait, chacun réagit différemment et il est très difficile de généraliser l'effet d'un de ces médicaments.

            Commentaire


              #7
              avis d'expert

              ne suivant pas de psychothérapie mais avec un suivi médocs solian 200 (ce qui est le comble!!)je voudrais savoir si l'annonce qui dit que les anti dépresseurs sont inefficaces en particulier le prozac, est vrai!
              je trouve que la psychiatrie a encore des progrés a faire et dernièrement la lecture que j'ai faite et qui disait que les malades devaient apprendre a vivre avec leur maladie et vraiment du fouttage de gueule!!!
              quand on sait qu'il faut etre positif pour pouvoir aller mieux et toujours croire a une guérison!
              c'est a se demander si la démarche commerciale de la médecine n'est pas plus importante que le bien etre des patients.

              Commentaire


                #8
                Re : Efficacité des antidépresseurs

                ...
                Dernière modification par pim pam poum, 18/09/2010, 09h40.

                Commentaire


                  #9
                  Re : Efficacité des antidépresseurs

                  Envoyé par d_dupagne
                  Sinon, l'AFSSAPS c'est fendue d'une mise au point ce matin ... "l’Afssaps a émis des recommandations sur « Le bon usage des antidépresseurs au cours des troubles dépressifs chez l’adulte (pdf, 177ko) ». ... Avant de débuter un traitement par antidépresseur, il est important de s’assurer qu’il ne s’agit pas d’une dépression d’intensité légère ou de symptômes transitoires. En effet pour les patients concernés, le premier mode de prise en charge doit être un suivi médical régulier avec écoute et soutien psychologique"
                  Pourtant ce n'est pas ce qui arrive - quand mon mari a consulté son MT pour de l'anxiété etc (il a une maladie chronique, donc souffre physiquement, d'où des retentissements sur son état psychique) il a reçu une boîte de Zoloft. Point.

                  Comme c'est moi qui ai insisté pour qu'il consulte, je me sens d'autant plus concernée par ce manque d'écoute, qui n'est pas rare d'après ce que j'entends autour de moi. Je voyais bien qu'il avait besoin d'en parler, plutôt que de prendre un médicament, mais le médecin ne voyait pas les choses de cette manière... Résultat - aucun. Il a pris le Zoloft, qui n'a eu aucun effet positif, puis il n'a pas fait renouveller. Encore heureux qu'il n'ait pas eu de problème à l'arrêt! Mais il a - nous avons! - toujours autant de mal à vivre avec sa maladie.

                  Commentaire


                    #10
                    Re : Efficacité des antidépresseurs

                    Envoyé par d_dupagne
                    Bonjour,

                    Grand tintamarre médiatique depuis hier à la suite d'un étude américaine qui remettrait en cause l'efficacité des antidépresseurs.

                    J'ai éprouvé le besoin de faire une mise au point ici http://www.atoute.org/n/article90.html

                    N'hésitez à pas à poser des questions à ce sujet.
                    Les propos tenus par la presse relèvent du ridicule, on pourrait les résumer par

                    "Scandale, les antidépresseurs ne soignent et n'ont d'effet que sur les dépressifs !"

                    Non mais franchement, qu'est ce qu'il faut pas entendre imaginons une autre situation

                    "Scandale, les sirops contre la toux ne soignent pas les gens qui n'ont pas la toux !" PFFFF

                    Le point positif c'est qu'on reconnait enfin que parler (considéré comme placebo ) marche !
                    Dernière modification par yalalla, 29/02/2008, 10h48.

                    Commentaire


                      #11
                      Re : Efficacité des antidépresseurs

                      Envoyé par yalalla
                      Les propos tenus par la presse relèvent du ridicule, on pourrait les résumer par
                      "Scandale, les antidépresseurs ne soignent et n'ont d'effet que sur les dépressifs !
                      Euh, non. Ce n'est pas ce que j'ai compris, personnellement. Un des points importants - et qui suscite peu d'echos dans la presse française - c'est le biais introduit par le fait que le plus souvent les études "négatives" sont soit laissées de côté et jamais publiées*, soit "ré-écrits" de façon à paraître comme ayant donné des résultats positifs. Par exemple par la ré-définition après-coup du but de l'étude. C'est seulement lorsqu'on tient compte de la totalité des études que l'on voit apparaître une efficacité des médicaments bien moindre aux "informations" données par les visiteurs médicaux aux médecins.

                      Evidemment, ce phénomène ne doit pas se limiter aux seuls anti-dépresseurs. C'est le système qui fonctionne ainsi, et lorsqu'on tient compte aussi de dérives telle la publicité pour le Gardasil, il y a de quoi s'inquiéter. C'est pourquoi je trouve que ce débat ne devrait pas se limiter au forum sur la santé mentale, où je ne viens pas d'habitude!

                      * Les chercheurs de l'université de Hull ont dû obliger les labos concernés de fournir ces études, en invoquant la loi sur la liberté d'information et l'accès aux données.
                      Pour des médecins qui croient pouvoir pratiquer l'EBM, il y a de quoi se poser des questions, non?
                      Envoyé par yalalla
                      Le point positif c'est qu'on reconnait enfin que parler (considéré comme placebo ) marche !
                      Là, on est d'accord - mais les labos ne font pas d'argent sur ces méthodes-là - d'où leur réticence, et même hostilité aux traitements non-médicamenteux. Le problème, ama, c'est que ce sont eux qui ont le contrôle de la formation permanente des médecins.

                      Commentaire


                        #12
                        Re : Efficacité des antidépresseurs

                        Envoyé par petal_jam
                        Euh, non. Ce n'est pas ce que j'ai compris, personnellement. Un des points importants - et qui suscite peu d'echos dans la presse française - c'est le biais introduit par le fait que le plus souvent les études "négatives" sont soit laissées de côté et jamais publiées*, soit "ré-écrits" de façon à paraître comme ayant donné des résultats positifs. Par exemple par la ré-définition après-coup du but de l'étude. C'est seulement lorsqu'on tient compte de la totalité des études que l'on voit apparaître une efficacité des médicaments bien moindre aux "informations" données par les visiteurs médicaux aux médecins.

                        Evidemment, ce phénomène ne doit pas se limiter aux seuls anti-dépresseurs. C'est le système qui fonctionne ainsi, et lorsqu'on tient compte aussi de dérives telle la publicité pour le Gardasil, il y a de quoi s'inquiéter. C'est pourquoi je trouve que ce débat ne devrait pas se limiter au forum sur la santé mentale, où je ne viens pas d'habitude!

                        * Les chercheurs de l'université de Hull ont dû obliger les labos concernés de fournir ces études, en invoquant la loi sur la liberté d'information et l'accès aux données.
                        Pour des médecins qui croient pouvoir pratiquer l'EBM, il y a de quoi se poser des questions, non?
                        Là, on est d'accord - mais les labos ne font pas d'argent sur ces méthodes-là - d'où leur réticence, et même hostilité aux traitements non-médicamenteux. Le problème, ama, c'est que ce sont eux qui ont le contrôle de la formation permanente des médecins.

                        Tu viens de découvrir que les labos pharmaceutiques fonctionnent comme Mac Do !
                        A savoir : le Mac Flury il est beaucoup plus beau en photo que quand toi tu l'achètes et ben c'est presque pareil pour les anti-dépresseurs c'est beaucoup mieux dans la pub

                        Tu comprends que je fais de l'humour depuis tout à l'heure non ?

                        Commentaire


                          #13
                          Re : Efficacité des antidépresseurs

                          Envoyé par yalalla
                          Tu viens de découvrir que les labos pharmaceutiques fonctionnent comme Mac Do !
                          Non - j'ai déjà tenu des propos similaires sur ce site - d'ailleurs j'ai eu droit à des réponses vexées de la part de certains jeunes médecins ici, m'expliquant à quel point je me trompais, et que tout le monde il est beau dans la médecine française. A part ces fichus patients, bien sûr!
                          Envoyé par yalalla
                          Tu comprends que je fais de l'humour depuis tout à l'heure non ?
                          Oui, bien sûr, mais cet aspect plus large de la question m'intrigue, c'était une façon d'en parler. Je passe beaucoup de temps sur les sites anglophones, et - encore une fois - je constate de grandes différences dans la façon de reporter ce genre de chose en France.

                          Ce n'est pas toujours mieux, la presse anglaise - loin de là! - mais il y a une réaction automatique en France, qui est de ne pas faire peur au public. Quitte à lui "cacher" des aspects importants parfois.

                          Le traitement hormonal de la ménopause en est un autre exemple, mais je ne veux pas trop dévier des thèmes de ce site - je trouve que cela mériterait d'être discuté en dehors de la seule santé mentale. Mais je ne sais pas trop quels titre/paramètres conviendraient - si quelqu'un a des idées (Dr Dupagne?? ) je serais intéressée par une discussion.

                          Commentaire


                            #14
                            Re : Efficacité des antidépresseurs

                            Bonjour,

                            Pour ma part, dans tout ce tapage, j'ai entendu une chose qui m'a semblée réellement intéressante, mais je ne sais plus d'où cela provient : "ce sont les psy qui devraient prescrire les AD, et non les médecins".

                            Je suis entièrement d'accord, car je pense qu'il est très réducteur de considérer que tout problème psy se résoud avec des AD. Or, c'est la réponse standard des médecins généralistes, en tous cas celle qui m'a été proposée par les 2 que j'ai consultés. J'ai beau leur dire que Solian semble mieux répondre à ma situation que les AD, ils s'entêtent à me répondre que c'est "parce que je n'ai pas encore trouvé le bon AD". J'ai été dépressive, certes, mais j'estime ne plus l'être, il y a des signes qui ne trompent pas. A croire que les médecins savent mieux que moi comment je me sens, et ça m'agace prodigieusement ...
                            Quand on décide de ne plus voir ce que l'on craint de ne jamais revoir, tout devient paisible avant d'être monotone

                            Commentaire


                              #15
                              Re : Efficacité des antidépresseurs

                              Envoyé par Yanette
                              Bonjour,

                              Pour ma part, dans tout ce tapage, j'ai entendu une chose qui m'a semblée réellement intéressante, mais je ne sais plus d'où cela provient : "ce sont les psy qui devraient prescrire les AD, et non les médecins".

                              Je suis entièrement d'accord, car je pense qu'il est très réducteur de considérer que tout problème psy se résoud avec des AD. Or, c'est la réponse standard des médecins généralistes, en tous cas celle qui m'a été proposée par les 2 que j'ai consultés. J'ai beau leur dire que Solian semble mieux répondre à ma situation que les AD, ils s'entêtent à me répondre que c'est "parce que je n'ai pas encore trouvé le bon AD". J'ai été dépressive, certes, mais j'estime ne plus l'être, il y a des signes qui ne trompent pas. A croire que les médecins savent mieux que moi comment je me sens, et ça m'agace prodigieusement ...
                              Bonjour,

                              Donc maintenant tu t'es tournée vers un psychiatre pour ton traitement ?
                              Pandore

                              « Les mots sont des planches jetées sur des abîmes, avec lesquelles nous traversons l’espace d’une pensée...»
                              Paul Valéry



                              Commentaire

                              Chargement...
                              X