Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Rapport Gagneux et messageries médicales...

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    Rapport Gagneux et messageries médicales...

    Envoyé par Jean-Jacques Fraslin
    Le rapport de la “Mission de relance du projet de Dossier Médical Personnel” pilotée par Michel GAGNEUX, inspecteur général des affaires sociales, vient d’être remis le 11 avril 2008, à Roselyne BACHELOT-NARQUIN, ministre de la Santé, de la Jeunesse et des Sports.
    Rapport en téléchargement sur :
    http://www.i-med.fr/spip.php?article192

    A propos des messageries médicales, ce rapport confirme la nécessité d'évolution vers des systèmes d'échanges CPS-S/mime compatibles, ce qui n'est pas une nouveauté ni une surprise, mais dans des délais finalement plus courts que ceux que prévoit le décret confidentialité de du 15 mai 2007 (qui subordonne le point de départ du délai à la publication d'arrêtés non publiés).

    Les solutions de messageries sécurisées et le système DMP sont complémentaires.
    A condition de ne pas servir d'alibi à leurs utilisateurs pour ne pas évoluer vers la pratique du partage de l'information médicale, les messageries sont de nature à favoriser une forme d'acculturation des utilisateurs et à assurer une fonction nécessaire d'échange entre professionnels de santé, en même temps que d'alimentation du DMP (lorsque celui-ci sera disponible).
    Le décret « confidentialité » du 15 mai 2007 (précité) impose, lors des échanges de données médicales personnelles, l'authentification des professionnels à l'aide de la CPS.
    Les messageries utilisées dans l'espace partagé devront respecter les principes de sécurité imposés et des principes d'interopérabilité, afin d'éviter l'apparition d'îlots d'utilisateurs ne pouvant échanger qu'au sein de leur établissement, de leur groupe ou de leur communauté.
    Pour cela, il apparaît nécessaire de s'appuyer sur le standard international S/MIME (Secure/ Multipurpose Internet Mail Extensions) qui garantit l'interopérabilité des messageries sécurisées. Une période de transition (de l'ordre de un à deux ans) devra toutefois être prévue afin de permettre aux éditeurs aux industriels et aux utilisateurs de se mettre à niveau avant déploiement complet de solutions compatibles S/MIME. Pour les utilisateurs de messageries en « client léger » (« Web mail »), les échanges seront sécurisés en utilisant le protocole « https ».
    La prise en compte des solutions du GIP CPS dans les outils de messagerie les plus courants (Outlook, Express, Exchange, Gmail ...) ne présente pas de difficulté particulière pour les industriels.
Chargement...
X