Annonce

Réduire
Aucune annonce.

AA n00b isolé

Réduire
Cette discussion est fermée.
X
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • renais-sance
    a répondu
    Envoyé par rur@lcoolique Voir le message
    'lut !

    Je dors beaucoup moins mal, je ne fais plus d'insomnie et me réveille peu (une à deux fois, pas plus) mais qu'est-ce que je suis crevé !!!

    C'est la saison, certes, mais pas seulement. Je mange toujours bien, sainement et assez.

    Pas bien grave mais surprenant, même si je l'avais déjà lu...

    *@+

    fred
    Une cure d'1 mois de vitamines B, et éventuellement de magnésium, est recommandée. Tu as déjà fait ? Ça peut aider, sans faire de miracle, faut pas rigoler quand même.

    Sinon patience, le corps a du boulot pour se reconstruire, ça fatigue !

    Laisser un commentaire:


  • rur@lcoolique
    a répondu
    Nop, pas lyrique, mais c'est quand même mon outil de travail, que j'utilise aussi beaucoup en falseto.

    Ouaip, je prendrai un moment avec mes gamins, quand j'aurai un peu stabilisé mon chantier intérieur... mais "[...] tout le temps perdu / Ne se rattrappe plus."

    @+

    fred

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    bonjour Fred
    j'aurais adoré que mon père, violent verbalement, même quand il n'avait pas bu, s'assoie sur le bord du trottoir, et dépose les armes, me dise qu'il souffrait, et se sentait impuissant à contrôler sa rage, qu'il ne savait pas nous aimer. ç'aurait été un pont entre lui et nous, un début de quelque chose de possible
    je garde de mon enfance une terreur qui se ravive quand je pense à lui.

    de mon côté, j'ai fait mon mea culpa avec mes enfants, mon abstinence bien installée, et j'ai pu constater en ouvrant le dialogue, que les dégâts étaient seulement supposés.
    tu es chanteur lyrique?
    hélas, pas de conseil à ce sujet, je travaille ma voix seule, et sans méthode, en m'accompagnant de la guitare... bling blong, comme disait Bobby

    Laisser un commentaire:


  • rur@lcoolique
    a répondu
    'lut !

    Je dors beaucoup moins mal, je ne fais plus d'insomnie et me réveille peu (une à deux fois, pas plus) mais qu'est-ce que je suis crevé !!!

    C'est la saison, certes, mais pas seulement. Je mange toujours bien, sainement et assez.

    Pas bien grave mais surprenant, mêmecsi je l'avais déjà lu...

    *@+

    fred

    Laisser un commentaire:


  • rur@lcoolique
    a répondu
    Bien résumé, merci.

    C'est flippant, les multivers version alcoolisation extrême...

    'nenuit @ll

    fred

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    Oui curieux mais pas rare.
    Souvent on m'a raconté de longues soirées ou nuits dont rien n'a jamais été inscrit dans ma mémoire et durant lesquelles j'avais bougé en marchant droit, roulé en voiture, relationné en parlant clair et pas vraiment déconné.

    Parfois je rencontrais quelqu'un dans un club de tennis que je ne connaissais pas et qui me saluait comme un bon copain en me racontant notre virée d'après tournoi ... dont je n'avais pas le moindre souvenir.

    Me suis déjà réveillé à côté d'une fille inconnue dans un quartier inconnu où je devais chercher longtemps où j'avais garé ma voiture

    Souvent je ne me souvenais plus de mon retour. Une fois ma voiture était dans mon garage l'avant défoncé et une roue tordue. Elle roulait mais il fallait maintenir le volant dans une curieuse position. Je n'ai jamais su ce qui s'était passé malgré mon enquête chez les dernières personnes chez qui je me souvenais avoir été et ma prospection dans leur voisinage.

    Très souvent j'étais inquiet quand je voyais une voiture de police tourner dans ma rue... parfois avec raison.

    Le black out est un curieux phénomène, j'ai même passé et réussi un examen oral dont je n'ai jamais eu le moindre souvenir.

    C'est comme si on avait habité un autre corps-cerveau ou qu'on avait traversé une autre dimension de l'espace/temps.



    Laisser un commentaire:


  • rur@lcoolique
    a répondu
    Re.

    Dans ce post de La Mouette ( https://forum.atoute.org/forum/confé...33#post7615833 ) j'ai relevé :
    Envoyé par La Mouette
    [...] à se demander comment avait fini la soirée de la veille...
    Ça ne m'est pas arrivé au pieu, d'où mon rebond ici, "chez moi" mais je me demande justement ce qu'il en est du fonctionnement de ce que j'appelle "black out" : il m'est arrivé, une demi-douzaine de fois sur c'est 9 dernières années (précision liée au lieu d'habitation, facile) de devoir vérifier le lendemain que j'avais bel et bien tout remonté dans les règles de l'art et de constater que j'avais donc passé 4 ou 5 heures de ma vie dont je ne conservais AUCUN souvenir. Pourtant, à faire de la mécanique lourde, dehors, ça ne manque pas de sensations, surtout l'hiver... Il m'est aussi arrivé de me lever avec l'insomnie de "3du" pour constater toujours parfaitement incrédule que le boulot était fait et les outils rangés. Mais par qui et comment, bon sang ???

    *@+

    fred

    Laisser un commentaire:


  • rur@lcoolique
    a répondu
    'lut !

    Rien de bien marquant dans ma prise de sang. Tout est à peu près dans le milieu des valeurs repères, sauf glycémie et cholestérol qui sont à la valeur maxi de la fourchette ou un centième au-dessus. Bref, faute de connaissances précises en la matière, je ne peux pas en déduire grand-chose sur "l'équilibre" de la machine... À voir avec la toubib, mais je sais déjà que moins de pain et de fromage me seront vivement recommandés Pour la charcut', je ne suis guère concerné même si j'adore ça.

    Sinon, une pensée pour Ronald car depuis lundi je collectionne les tuiles. Bon, ce n'est que matériel, hein, pas de quoi descendre à la cave même si tout ça me contrarie quelque peu. Allez, une tasse de délicieuse "ail-citron-gigembre-miel" pour mes maux de gorges me coupera bien l'envie de boire

    @+

    fred

    Laisser un commentaire:


  • rur@lcoolique
    a répondu
    Il y a plein d'autre possibilités... et je ne me posais guère la question quand je picolais, même si j'ai toujours essayé de garder un minimum de respect.

    Mais d'un naturel sanguin, gueulard, volontiers soupe-au-lait et par ailleurs pédagogue (donc moins patient à la maison qu'au boulot) je ne suis pas certain d'avoir toujours bien maîtrisé le message que je leur délivrais en essayant de les éduquer. Quant à savoir ce qu'ils en ont ressenti...

    Bon dimanche @ll

    fred

    Laisser un commentaire:


  • louvaji
    a répondu
    Coucou Ru@, si tu étais un PN, tu ne te remettrais pas en cause,surtout tu ne te poserais pas la question, bonne journée

    Laisser un commentaire:


  • hrdr
    a répondu
    bonjour
    juste un petit coucou, pour la voie je ne peux pas t'aider.

    je te souhaite une bonne continuation.


    bonne journée et a bientot

    Laisser un commentaire:


  • rur@lcoolique
    a répondu
    'lut !

    Il a été question de père sur differnets fils, ces derniers jours, et je garde ça dans un coin depuis. ' pas que je cherche à régler quoi que ce soit avec le mien, je me:demande plutôt quel père auront vu nos deux garçons (19 et 14, actuellement).

    J'ai commencé à picoler peu après que le grand nous ait démarré un œdipe particulièrement brutal et sans pitié pour moi, qui lui avais pourtant consacré le plus clair de mon temps de sa naissance à ses trois ans. Je ne l'accuse en rien, même si j'ai eu très mal, c'est juste une coîncidence de dates : l'ambiance du boulot était l'unique facteur d'alcoolisation, surtout avec mon accession à des responsabilités (DP + CHSCT puis aussi DS par la suite).

    À cette époque, je me suis documenté sur la manipulation (dont nous étions victimes, avec quelques collègues) et je ne me reconnais pas dans le profil du pervers narcissique. Mais suis-je objectif ?

    Je n'ai pas oublié non plus mon prof de psycho-pédago, qui rappelait souvent que ce qui compte pour se construire n'est pas ce qu'on vit mais la manière dont on le ressent.

    Le grand a persisté dans l'œdipe quand j'attendais la phase de latence, j'ai levé le pied un peu lorsqu'ils avaient 11 et 6 mais repris de plus belle la boutanche deux ans plus tard. Je ne sais donc pas vraiment quelle image du père ils ont intégré, même si j'étais toujours "digne" lorsque j'étais imbibé. On n'a pas toute sa tête, alors, c'est même précisément pour ça qu'on picole, il me semble...

    Bref, un jour prochain je leur parlerai sans doute du goulot, mais je ne sais pas bien quelles séquelles ils en portent et comment ils s'en sortiront. J'avoue que ça me travaille.

    Quant à mes séquelles à moi, de fils puis de père, j'en découvrirai certainements une partie en travaillant sur les mécanismes de mes addictions, mais ça c'est encore autre chose...

    Sujet ouvert à vos commentaires, si vous en avez l'envie. Bonne nuit @ll

    fred

    Laisser un commentaire:


  • rur@lcoolique
    a répondu
    Chanteur, certes, mais "serein" suffira...

    Casse croûte roues dans la neige et j'ai encore le temps d'une petite sieste sous le soleil. Belles 24h.

    fred

    Laisser un commentaire:


  • rur@lcoolique
    a répondu
    'lut !

    Je pose ça là pour m'en libérer l'esprit, faites excuse SVP.

    Les tenants du dogme me font prodigieusement chier ! Surtout quand ils se drapent dans une probité d'opérette afin de ne pas risquer chatouiller si peu que ce soit leur petit confort bondieusard, voient partout des "attaques" et croient y répondre mais sans jamais oser la confrontation des points de vue.

    Merci d'avoir supporté la libération d'une grosse colère. Je m'en vais serin vers les 24h qui viennent.

    Portez vous bien et essayez autant que possible d'éviter la compagnie des cons

    fred

    Laisser un commentaire:


  • rur@lcoolique
    a répondu
    Re.

    Ce qui est "pire" par contre, ce sont les effets sur l'identité vocale. J'ai une voix qui pourrait faire un tenor (un vrai, pas un baryton léger) et je n'ai jamais eu beaucoup de graves. Mais là ça devient franchement gênant pour bosser : non seulement je n'accroche plus le La grave, qui a toujours été mon plancher, mais j'ai une grosse perte de puissance dès le Ré (donc toute la quarte inferieure de mon ambitus).

    En prime, la justesse pâtit de la perte/modification des sensations et je dois redoubler de vigilance. Ça encore je pense pouvoir m'en sortir assez rapidement, mais pour rééduquer le grave... #aïe

    Y a-t-il un chanteur ou une chanteuse dans l'assistance ? Car IRL je n'ai localement que deux profs que je connaisse, mais elles sont plutôt "old school toutenforsse". En prime, j'imagine bien le signe de croix si je balançais après la bise : "Tiens, depuis que je ne picole plus j'ai perdu mes graves. Tu saurais me faire bosser ça, STP ?"
    Et pas de phoniatre dans le département :/

    Si quelqu'un avait une piste, ici ou sur une autre conférence, je lui en saurai gré.

    @+

    fred

    Laisser un commentaire:

Unconfigured Ad Widget

Réduire
Chargement...
X