Annonce

Réduire
Aucune annonce.

AA n00b isolé

Réduire
Cette discussion est fermée.
X
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    #31
    Bonsoir.

    Marrant (?) depuis que j'ai lu et relu l'article d'H. Sztulman (qui semble me concerner un peu, au moins sur les bords) il m'est plus facile de repousser le verre.

    Je ne sais pas par contre ce qui remontera, un jour certainement, de mes "grandes profondeurs" mais je ne suis pas vraiment pressé, là, tout de suite. RdV à l'ANPAA locale demain. À suivre...

    fred
    fred, pas d'avoine

    Commentaire


      #32
      'lut !
      Hé m..., RdV reporté par l'ANPAA, à l'instant (tel). Je l'attendais pourtant avec impatience, là que j'en suis à mettre des mots et ouvrir des portes que j'ignorais (consciemment ou pas). Sans parler de celles dont je ne soupçonnais même pas l'existence.

      Je sens bien que tout seul c'est non seulement casse gueule mais franchement impossible dans certains domaines ; mes cours de psycho-pédago d'il y a plus 25 ans sont par trop "légers".

      Allez, " mauvaise fortune, bon cœur" toussa. Une semaine c'est vite passé, même seulement 24h à la fois.

      @+
      fred, pas d'avoine

      Commentaire


        #33
        Oui, seul c'est pour beaucoup (dont moi) impossible. Prend ton mal en patience, 24h à la fois comme tu l'as si bien dit. En te disant que le pire est toujours du côté de l'alcool. C'est ce que je me répétais aux pires cravings. A+

        Commentaire


          #34
          'lut !

          Au truc emm..., la sobriété a des effets sur l'identité vocale, gênants pour la justesse comme pour l'interprétation. Il faut aussi que je fasse gaffe à mes intonations et à la manière de timbrer pour ne pas "perdre" mes familiers ; ma chérie m'a déjà cru en rogne alors que je lui répondais tout simplement, calmement.

          En fait, j'avais en picolant des sensations assez proches de celles de mes années de tabagisme et un timbre approchant. C'est un truc secondaire mais qu'il faudra que j'examine au calme.

          Y en a-t-il parmi vous qui se soient entendu.e.s changer de voix après l'arrêt du goulot ?

          @+

          fred
          fred, pas d'avoine

          Commentaire


            #35
            Autant que je me souvienne non. Si ma voix a changé, c'est par l'augmentation du tabac.

            Commentaire


              #36
              'lut !

              Petit retour sur mon "déclic" (rien à voir avec Manara...) : il y a longtemps déjà que j'essaie de m'assumer sans trop nuire alentour, avec les zones d'ombres de ma personnalité dont je sais qu'elles sont nombreuses et guère accessibles. Mais grosso modo, à part la picole (pour laquelle j'avais au début une "excuse valable"), tout allait bien... vous connaissez sans doute ça.

              Puis l'article de H. Sztulman a pointé un certain nombre de "coïncidences" (au-delà de 2, ce ne sont plus des coïncidences, justement), montrant que mon chantier personnel est beaucoup plus vaste que ce que j'imaginais mais en prime qu'il posséderait des ramifications que je ne soupçonnais absolument pas... D'autant que je ne suis pas assez naïf pour croire qu'un article puisse faire toute la lumière ; je suis forcément plus tordu que ça, je me connais

              Résumons-nous : privé de son "carburant", mon corps me joue des tours, de préférence quand je ne m'y attends pas. Je ne peux donc compter que sur ma cervelle pour "tenir", "résister", "lutter"... "Habahouïmé" celle-ci n'est absolument pas celle que je croyais et me cache des trucs importants depuis 'achement longtemps. M'étonnerait fort qu'elle ne me joue pas aussi des tours à sa manière, à l'insu de mon plein gré.

              Conclusion ? Il y a un choix simple :
              - continuer la picole jusqu'à ce que mort s'ensuive, ce qui peut être long encore,
              - continuer à être sobre et essayer de "lutter" à l'aveugle contre... quoi, en fait ?,
              - laisser pisser les manifestations et s'occuper petit à petit du chantier sous le scalp...

              Je ne lutte donc plus contre les manifestations du manque, puisque c'est trop gourmand en énergie et que ça retarde l'autre chantier en détournant mon attention : si le temps forcit je prends un ris, ou deux, si ça tabasse plus je mets à la cape et j'attends que ça passe. Des fois ça file des suées, voire la gerbe, mais au final, sur 24 heures, les coups de tabacs ne durent pas si longtemps que ça et se "tassent" même un poil plus vite quand je n'y prête pas attention. Ah oui, ça nécessite de garder présent à l'esprit qu'il importe d'abord de ne pas abreuver le troll et que comme je ne maîtrise à peu près rien lors des crises il me faut faire preuve de la plus grande passivité possible. Pas d'initiative, donc, pas de coup de gueule, pas de débat passionné, juste boire (eau) et me donner une contenance si je suis en public.

              Pour ce dernier point c'est assez facile, en fait, j'ai l'entraînement de la période où je vivais bourré sans le montrer

              @+

              fred
              fred, pas d'avoine

              Commentaire


                #37
                Il faut mener les points 2 et 3 conjointement à mon avis, ce qui n'est pas simple et pompe pas mal d'énergie. D'où l'intérêt de se ménager émotionnellement et de se faire aider. Concernant l'article, tant mieux s'il a ouvert des brèches chez toi. Une introspection à mener avec un tiers. Car cela reste très spéculatif et, comme dans tout ce qui touche à la psyché, il manque la force de la preuve (scientifique).
                Dernière modification par J365, 13/01/2019, 10h50.

                Commentaire


                  #38
                  Nan, le point 2 ne sert à rien, le combat est perdu d'avance : là, tout de suite, j'ai envie de boire. À quoi bon essayer de l'ignorer ou de le refuser ? J'ai envie, point, c'est un état de fait à l'instant t.

                  Je sais que je n'ai pas besoin de picoler pour que l'envie passe (par contre j'ai soif et ça je peux le régler), donc inutile de perdre du temps à me focaliser dessus, ou à analyser les symptômes... Je suis "modérément mal" et comme le hoquet il faut que j'attende pour que ça passe, donc ça va être gérable même en restant sobre. Bourré, il m'arrivait d'être bien plus mal que ça et j'ai pourtant survécu jusque là...

                  Sous le scalp, oui, il faut de l'aide. En prenant les 12 étapes AA (mais sans la dimension "bondieuseries") j'ai un cadre global pour commencer à dégrossir le travail d'introspection. Je laisserai la partie technique à quelqu'un dont c'est le boulot, et ça ne se fera pas en quelques heures, donc pas besoin non plus de trop me mettre la pression : chi va piano va sano !

                  Hardi moussaillon !
                  fred, pas d'avoine

                  Commentaire


                    #39
                    'lut !

                    Ça m'agace, je n'arrive pas à retrouver le souvenir du "verre fondateur" (2004). J'ai une idée précise de l'époque et des "raisons", c'est pour ses vertues anxyolitiques que j'ai eu ce réflexe (?) débile mais je n'avais pas soupçonné qu'une consommation "normale" (régulière, les WE, à table, "plaisir" et sans jamais me mettre minable) d'une vingtaine d'années avait faussé le jeu. Du coup, c'est en ayant besoin d'augmenter la dose que le piège s'est refermé. Comme en prime au goulot (méthode rapide et discrète pour boire à la sauvette) on ne mesure pas...

                    Il y a eu deux années plus calmes (2010-) où j'ai repris une consommation essentiellement "normale" mais devenue presque quotidienne, puis d'autres raisons (?) de chercher "le calme" face à des stress sévères, et comme j'étais déjà bien ferré...

                    Bref, j'ai posé ça là juste comme pense-bête. Pas bien original, tout ça, mais ça peut aider pour la suite. J'espère que mon RdV de demain ne sera pas annulé, cette fois ci...

                    @+
                    fred, pas d'avoine

                    Commentaire


                      #40
                      Excuse moi, je n'ai pas tout suivi. Est-ce que tu as déjà posé le verre et tu attends ton rendez-vous de demain pour continuer dans la voie de l'abstinence, ou alors est-ce que tu attends ton rendez-vous de demain pour commencer l'aventure? Bon courage en tout cas, et je croise les doigts pour que ton rendez-vous ne soit pas annulé

                      Commentaire


                        #41
                        Nan, j'ai posé le verre, déjà, j'essaie maintenant de "réparer les dégâts"... un peu, quoi, pour réorganiser ma vie avec la sobriété
                        fred, pas d'avoine

                        Commentaire


                          #42
                          'lut !

                          Bon choix que d'aller voir des pro. : ils sont blindés et la parole est facile, du coup, sans chipotage. Pas de "morale" non plus. Elle m'a trouvé bien avancé sur l'analyse de mon addiction et la gestion de la sobriété. Demandé (deux fois, l'air de rien) si je voulais un soutien psy. mais à mon avis il me faudrait du "lourd" donc de longue durée. J'ai décliné l'offre, pour le moment, ce "pour le moment" étant clair entre nous (je lui ai donné la raison ci-avant). Je suis moins fragile que lorsque j'avais pris rendez-vous, aussi, et lucide sur l'épée de Damoclès que je me suis choisie (?) il y a déjà longtemps. Je sais que ce sera facile de demander, si je change d'avis.

                          Elle m'a "promis" que lors de nos prochains rendez-vous elle essaierait de faire remonter des choses, puisque c'est là qu'il y a à faire. 'va m' cuisiner à petit feu, la gamine, j'ai l'impression Bon, suite du travail d'introspection et de recensement de mes pratiques, pour moi, dans les jours qui viennent. Ça tombe bien, c'était prévu...

                          Coup de bol, ma nouvelle généraliste bosse souvent avec eux ( eux = ANPAA de mon coin) et plutôt activement ; ça fait partie des freins que je me mettais, car poser sa dépendance alcoolique sur le bureau d'un toubib qu'on ne connaît pas bien n'est pas forcément simple. Pour soi, pas pour le toubib, en fait. Quoi que bonne catholique, elle n'est pas dans une posture de jugement, en prime, c'est toujours bon à prendre, surtout par ici où les mécréants de mon genre sont moins d'un pour cent et la chrétienté nettement étouffante. Bref, je vais prendre rendez-vous pour un bilan de santé, en posant la raison sans tourner autour du pot, du coup. Pour mesurer les dégâts et voir ce qu'on peut essayer de "réparer"... si c'est possible, œuf corse. Ça me permettra peut-être de devenir "officiellement" malade, ce qui simplifierait les relations familiales.

                          Inconvénient de l'extrême ruralité, par contre, elle m'a confirmé l'absence totale d'asso. à proximité (AA ou autres) et le seul groupe d'entraide entre pairs, organisé par l'ANPAA, se réunit les vendredi après-m', donc quand je bosse à une heure de route de là. Elle a reconnu que dans notre coin, l'aide sur la houaïdehouèbeu restait le seul palliatif facilement accessible. Je n'ai donc pas fini de vous faire ch...

                          Allez, j'ai du boulot, donc je quitte le clavier. Belles 24h

                          fred

                          fred, pas d'avoine

                          Commentaire


                            #43
                            hello Fred,

                            comme je suis contente pour toi ! non seulement tu as réussi à poser le verre, mais en plus tu as fait la démarche et tu as trouvé des interlocuteurs qui semblent te convenir. Maintenant c'est pas à pas, pas de pression pour le travail psy, je pense que ça se dégagera en temps et en heure, mais c'est toujours intéressant à mener car l'alcool est souvent le symptôme d'autres choses, mais ça c'est un travail de longue haleine mais qui en vaut clairement la peine.
                            Pour le restant, la sobriété, de manière générale, peut, à mon avis, devenir un mode de vie ou même un modèle, je crois que c'est intéressant, et aidant surtout, de le voir sous cet angle, en référence à l'aspect "social".
                            Si ta doc est dans une démarche d'approche globale de la santé de la personne, y compris les aspects addicto & psy, ce sera un plus pour la prise en charge de toute la suite.
                            Bravo, et bonne continuation !

                            Commentaire


                              #44
                              Bravo Fred,

                              C'est pas toujours simple de faire cette démarche, de demander de l'aide extérieure.
                              Tu sembles entre de bonnes mains, je ne te souhaite que du bonheur.

                              Puisque tu vas pas arrêter de nous faire ch... , on va pouvoir te suivre de près !

                              Bonne journée.

                              Sencha.

                              Commentaire


                                #45
                                Re.

                                J'aurais pu le faire bien plus tôt, mais je me suis connement enfermé dans la bouteille, ce qui semble fréquent. "Je vais bien réussir à m'en sortir" + le poids social de l'alcoolisme qui conduit à se murer dans le silence + les horreurs qu'on devient capable de faire pour picoler... Un cercle que nulle prise de conscience ne sait briser tant qu'on ne peut pas en parler. Il n'y a qu'auprès d'autres alcooliques qu'on peut oser libérer sa parole pour commencer. Ensuite, c'est plus facile...

                                Je serais curieux de connaître le nombre des "alcooliques muets", qui ont compris leur état mais restent dans la pratique faute de pouvoir crever l'abcès. Il m'est arrivé de croiser le regard de certain.e.s et de nous comprendre.

                                Bref, rendez-vous pris pour lundi matin (j'ai un trou ce lundi).

                                @+

                                fred
                                fred, pas d'avoine

                                Commentaire

                                Unconfigured Ad Widget

                                Réduire
                                Chargement...
                                X