Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Projet de me libérer du poison (2)

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    Projet de me libérer du poison (2)

    Bonjour à tous

    Mon premier fils ayant eteyfermé, je n’ai pas trop su comment intituler le prochain donc pour l’instant je garde ce titre là étant donné la situation.

    Toujours dans l’intermittence entre une abstinence à temps partiel et une dépendance qui mène sa danse entre deux … Rien de conséquent pour l’instant ça reste ponctuel entre deux et Max trois fois par semaine à des doses raisonnables

    Evidemment les cellules ont repris leur activité (Ne serait-ce qu’à l’arrivée du week-end dans ma tête apéro !...) bref...
    Voilà j’étais vraiment passé vous donner des nouvelles je vous lis régulièrement évidemment
    Je continue les séances psy (j’ai des contentieux actuels à régler ...)
    Je vous souhaite un très bon dimanche
    Je pense bien fort à vous

    sincèrement

    Sabba

    #2
    Coucou.

    Je l'ai vu en menant mon sevrage sans être totalement abstinent puis en continuant 100℅ à l'eau, il y a besoin de couper le lien avec le produit, assez longtemps, pour que certains processus puissent s'enclencher. Le rétablissement du fonctionnement hormonal régissant l'humeur, en particulier, ne peut se faire convenablement s'il reste des alcoolisatons des alcoolisations régulières, même "légères"...

    Bon courage.

    fred, pas d'avoine

    Commentaire


      #3
      Envoyé par rur@lcoolique Voir le message
      Coucou.

      Je l'ai vu en menant mon sevrage sans être totalement abstinent puis en continuant 100℅ à l'eau, il y a besoin de couper le lien avec le produit, assez longtemps, pour que certains processus puissent s'enclencher. Le rétablissement du fonctionnement hormonal régissant l'humeur, en particulier, ne peut se faire convenablement s'il reste des alcoolisatons des alcoolisations régulières, même "légères"...

      Bon courage.

      Bonjour Fred


      Merci pour ton message
      C’est très clair et très intéressant ce que tu écris
      En effet je l’atteste puisque moi j’ai fait l’inverse soit 100% à l’eau pendant quasi 5 mois et avec cette reprise je constate que « la facilité de ne plus y penser’´ que j’avais obtenue au bout de x semaines s’est dissipée :/
      Mes 24:00 (certes à temps partiel) sont moins « glissantes » qu’auparavant

      Pas étonnant ceci étant si non je ne me reconnaîtrais pas dependante...

      La reprise de l’abtinence n’est pas écartée de mon chemin de vie
      C’est la volonté qui m’a beaucoup aidé il y a maintenant 6 mois car j’avais atteint un rythme trop soutenu
      Aujourd’hui je suis encore faible pour remettre en place la reprise d’abstinence mais la maladie sera toujours là donc j’ai véritablement conscience de la situation ...
      Le fait de pouvoir échanger ici peut m’aider à ne pas m'écarter complètement du chemin et probablement m’y faire revenir....

      Tres belle semaine
      bise
      Sabba

      Commentaire


        #4
        Bonjour à tous

        Je ne suis pas loin, je vous lis toujours
        De mon côté, je me surveille comme le lait sur le feu si je puis dire
        je suis en moyenne sur 2 prises par semaine à raison de 2 à 3 verres de vin souvent à l’exterieur (occasion)
        La psy note mes consos et on en parle
        Elle trouve que je vais mieux malgré la reprise
        Je suis et reste néanmoins malade à vie par rapport à l’alcool, je ne me leurre pas et ne viens pas encore une fois prôner le retour à la modération après l’alcoolisme, non.
        Les craving sont moins fréquents en mode abstinence totale alors qu’en abstinence partielle ils se manifestent plus souvent du fait du contact avec le produit
        La semaine dernière j’ai consommé lundi (anniversaire) et vendredi (resto)
        Objectif cette semaine rien et peut-être 2 verres si je sors pour la fête de la musique on verra
        -Toujours des apéros zero alcool à la maison pour bien se rappeler mon problème et ne pas vivre dans le déni
        -Toujours rester en contact avec vous sur ce forum que j’apprécie beaucoup de part la qualité de ses adhérents
        -Toujours séances psy (budget prioritaire je m’achete moins de robes lol)
        -Toujours séances acup et un peu de sport pour mon corps
        - Enfin toujours garder à l’esprit ma dépendance et ne pas la laisser me repourrir la vie, je gère malgré tout un peu mieux mes émotions (ex si prise de tête avec un client je n’ai pas forcément le réflexe de me dire ce soir je prendrai un verre de vin pour décompresser)

        Je sais que je prends le risque de remonter dans mes consos et si jamais cela arrive j’arrêterai de nouveau (abstinence)

        Je vous souhaite une belle semaine et vous avez sincèrement toute mon administration

        Bise
        Sabba
        Dernière modification par Sabba, 17/06/2019, 06h28.

        Commentaire


          #5
          Coucou.

          Merci de ces nouvelles. Prends soin de toi.

          fred, pas d'avoine

          Commentaire


            #6
            Envoyé par rur@lcoolique Voir le message
            Coucou.

            Merci de ces nouvelles. Prends soin de toi.

            Merci Fred

            Si je puis me permettre Bravo pour ton parcours, comme on dit tu tiens le bon bout :-)
            bise

            Commentaire


              #7
              Coucou Sabba ne te culpabilises pas, tu avances à ton rythme un jour tu en auras marre sinon tu ne serais pas là, à chaque malade alcoolique sa méthode, ses outils surtout, tu es suivie c'est déjà un très bon début, autrefois on voyait un alcoologue il te disais, il faut arrêter maintenant, c'est finit c'est méthode, il n'y a pas si longtemps il y en a qui était contre le medocs, aujourd'hui toute méthode et "bonne" à prendre, je dirais que l'important c'est quand même le résultat, arriver un jour à être bien sans alcool.

              Je me trompe peut être mais ca a l'air de te peser de boire, il ne faut surtout jamais imaginer sa vie sans alcool, il faut juste commencer par imaginer la journee sans alcool, c'est pour ça que je répétais souvent cette phrase le matin, je me regardais dans le miroir, oui je me trouve pas mal, je disais à haute voix aujourd'hui je ne bois pas, plus le temps je reviendrais après les cours
              arrêt avec soins pour moi, le 18 février 2014

              Commentaire


                #8
                Un petit coucou à vous tous en passant

                Merci Louvaji pour ton message tu as raison

                J’espère que vous allez bien
                ma psy est moins impliquée depuis ma reprise
                elle me dit de ne pas dépasser 2 verres par semaine
                quand j’en suis à 4 c’est le procès bref...
                De toutes façons je ne suis plus à l’aise avec elle...
                je reste néanmoins très pré occupée par mon problème vous vous en doutez
                je vous souhaite malgré un bel été
                je vous lis

                Sabba

                Commentaire


                  #9
                  Coucou Sabba, content de voir que tu te maintiens dans cet état inter médiaire.
                  Mais qu'est-ce que tout deviendrait plus simple - pour toi - en te rendant simplement clean, propre, telle que tu es, sans adjuvant ni transformation.
                  "What a Wonderful World" Louis Armstrong

                  Commentaire


                    #10
                    Coucou, tu devrais trouver d'autre d'outils sincèrement, j'ai vu un psy alcoologue 4 ans, c'est difficile d'avancer seule avec un psy, j'ai connu cette période aussi, avec des frustrations, du contrôle attention danger si trop de verre, homme ou femme on se met en danger quand on sort et qu'on ne comprend plus rien, contente d'avoir de tes nouvelles , passe une bonne journée
                    arrêt avec soins pour moi, le 18 février 2014

                    Commentaire

                    Unconfigured Ad Widget

                    Réduire
                    Chargement...
                    X