Annonce

Réduire
Aucune annonce.

18 années de bêtises et de souffrances

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    18 années de bêtises et de souffrances

    Bonjour ,
    Je me présente La Taupe , j'ai bu mon premier verre il y environ 18 ans.
    Anxieux à souhait j 'y trouva de suite le remède ultime à mon mal être , aujourd'hui également reconnu comme bipolaire , le traitement maléfique va et vient , non sans casse.
    Mon rythme dernier régulier de consommation est de une bouteille de rhum par jour.
    J'ai beau tout essayer je replonge.
    J'étais membre il y a des années , mais mon ex était tombé sur ce qu on en disait et n'avait pas apprécié, aussi j'avais stoppé.
    Aujourd`hui je reviens étant pleinement libre.
    Je cherche aujourd'hui un parrin ou une marraine


    #2
    Je crois que je viens de faire une errreur,
    J'ai observé tardivement et il semblerait que le site ne soit plus aussi vivant qu'avant

    Commentaire


      #3
      Rebienvenue La Tauppe

      Avant de demander parrain ou marraine, mieux vaut savoir que c'est une affaire de soi à soi.

      Alors, questions, seulement de toi à toi : veux-tu vivre sans alcool ? ne plus en être dépendant ? Es-tu prêt à souffrir - et oui encore !!! - mais, cette fois-ci, utilement, pour, peu à peu, avec le temps, connaître une nouvelle façon d'exister et un nouvel état d'être ?

      Si ta réponse est oui, essaie de commencer une journée sans alcool en te faisant aider, par médecin p.ex.

      Bonne tentative.


      Je dois filer, je reviendrai dans qqs jours.
      "What a Wonderful World" Louis Armstrong

      Commentaire


        #4
        Merci pour ta réponse Ronald ,

        Je cumule les tentative au points qu'on ma dit que tout mes sevrages me ferais plus de mal au système nerveux que de continuer ...

        Commentaire


          #5
          Bonsoir La Tauppe.

          Qui est donc ce "on" qui t'a dit une telle co... ???

          Par contre, il faut que tu prennes les bonnes mesures : contact avec un CSAPA pour aborder le problème dans son ensemble et accompagnement médical du sevrage, par le toubib qui s'occupe de ton traitement (ce ne serait sans doute pas un luxe) !

          Ensuite, un soutien IRL ne serait sans doute pas superflus, mais ce n'est pas l'objet du forum. Par contre il est ouvert 7/24 et il y a souvent du monde, même si pas forcément toujours disponible à l'instant T.

          Courage, c'est possible, d'autres l'ont fait, et pas des "super héros"
          fred, pas d'avoine

          Commentaire


            #6
            salut la taupe ! ben si il est vivant ce site la preuve !! bon ok un peu moins qu'avant , avant quoi ? j'y suis depuis 2013 et j'y ai trouvé de bon support .
            Les gens sont bienveillant et les méchants sont partis ils ne trainent plus de ce coté du forum .
            Comme toi je suis bipo et anciennement décapsuleur de bouteilles de bieres belges .
            Je pense au vu de ta conso que t'as dû toucher le fond du fond plus d'une fois ou alors t'es sacrément résistant .
            Moi perso fallait que j'arrête pour moi et surtout pour ma famille . Et là ce qui était masqué par l'alcool est apparu comme un gros point noir .
            Rien n'est terminé . C'est jamais terminé . Toujours à paufiner ce qui ne va pas . Mais je vois ce qui va mieux et ça c'est énorme .
            J'ai essayé les AA, les amis de la santé , les reunions de groupe à la clinique . Ca a dû faire son ptit chemin . Avoir un référant , un psychiatre qui prends en compte cette donnée qu'est l'alcool c'est énorme .
            Mais quand tu le sens pas , viens ici t"épancher , y a pas de honte , y a pas de jugement . Que de la bienveillance.

            Et pis le on , ben il dit que des conneries .
            ma signature, c'est la meilleure et picétout !

            Commentaire


              #7
              Bonsoir La Taupe,
              Envoyé par La Tauppe Voir le message
              Mon rythme dernier régulier de consommation est de une bouteille de rhum par jour.
              J'étais à ça quand j'ai commencé d'arrêter, parfois whisky, éventuellement, pas sectaire, une bouteille aussi.
              Clairement, je ne sais pas où j'habitais, mais plus sur terre.
              Et si je n'avais pas stoppé, pour ménager mon système nerveux ou autre, ben... j'habiterais toujours pas sur terre, et même encore moins je pense, plutôt dessous.

              Tu as fait le premier pas, c'est celui qui compte. Le reste doit suivre. Consultation, soins, cure - ça semblerait justifié une cure... Ton médecin te dira (pas "on", hein, un médecin, addicto de préférence...)

              Bon courage et, rassure-toi, on est tous passés par là, parfois partis de très bas. Et donc pourquoi pas toi ? Pareil.
              Un truc que j'ai compris : ça. Un autre, plus intéressant :
              "Those who don't believe in magic will never find it." Lewis Carroll

              Commentaire


                #8
                Coucou la Tauppe comment vas-tu? Bonne journée
                arrêt avec soins pour moi, le 18 février 2014

                Commentaire


                  #9
                  bisou la taupe, pour stopper la picole il me semble qu'il est préférable de quitter son environnent immédiat au moins plusieurs mois le temps de consolider notre psychisme et de faire perdre ce vieux réflexe : vertige picole

                  tu vois j'en suis la aussi

                  Commentaire

                  Unconfigured Ad Widget

                  Réduire
                  Chargement...
                  X