Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Ma principale difficulté après l'arrêt

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    Ma principale difficulté après l'arrêt

    Bonjour à toutes et à tous,

    Je me permets de vous faire part de mon expérience et de ma principale difficulté suite à l'arrêt total de l'alcool après plus de 20 années de consommation quotidienne (entre 10 et 24 bières / jour), je suis un homme de 45 ans.
    J'ai arrêté du jour au lendemain sans réelle difficulté avec un peu de volonté et un complément alimentaire bio, inconnu en France mais très utilisé sur d’autres continents (je ne m'attarderai pas sur ce point car ce n’est pas l’objet de ce post)…
    Mon problème aujourd'hui est l’entourage, les amis, la famille et surtout ma femme.
    C’est l’été et les apéros sont fréquents, les amis s’alcoolisent, ma femme aussi et cela ne me dérange pas du tout (chacun est libre de gérer sa vie comme il le souhaite).
    Le problème vient des moqueries de ces personnes car je bois de l’eau, de la limonade ou ce fameux complément alimentaire (dégueulasse à leur goût)…
    Ou encore j’ai l’impression de passer pour un extra-terrestre quand je demande un verre d’eau à la fête du village alors que tout le monde boit de la bière pas bonne.
    Ma femme et les amis sont très fiers de faire des concours d’alcoolémie en passant le 1g / L d’air expiré (nous avons un éthylomètre électronique) alors que moi je reste à 0…
    De plus, si jamais je me plaint de la moindre douleur (ex. mal de crâne…) ou si je suis un peu stressé (car pas mal de responsabilités en tant que chef d’entreprise) je me fait remballer par ma femme qui me dit « c’est à cause de ta merde » (le complément) mais bien sûr elle ne se considère pas alcoolique bien qu’elle boive au minimum 3 bières par jour en semaine et bien plus les week-end.
    Voilà-voilà, c’est juste pour vous faire part des difficultés qu’un ancien alcoolique peut rencontrer dans la vie quotidienne…

    Bon courage à toutes et à tous et au plaisir de vous lire !

    #2
    Bonjour et bienvenue.

    Bravo pour ton abstinence (ça semble marcher aussi sans le "complément", d'après ce que tu écris) et bon courage. Il semble hélas que ton chemin -la prise de conscience de ton problème et de la remédiation par 0% alcool- se heurte à une culture de la défonce qui n'est même pas teinté de déni, même de loin. Il va leur falloir un bon moment, je crains, avant de tolérer qu'une autre voie que la leur soit possible, car forcément ton arrêt ne manque pas de soulever quelques questions chez chacun d'entre-eux, épouse comprise...

    D'autres plus affûtés que moi viendront sans doute te parler de leurs expériences en la matière. Moi, pour l'instant ça va, à part mes parents qui sont "traumatisés", mais ça...

    Au plaisir de te lire.
    fred, pas d'avoine

    Commentaire


      #3
      Coucou , déjà sois fiére et sûr de ton choix, tu pourrrais peut-être en parler à ta femme et tes amis, sois direct dis leur ce que tu ressens, que peut-être il pourrait accepter tes choix de vie, je crois aussi que tu les renvois à eux-mêmes , en tout cas bravo
      arrêt avec soins pour moi, le 18 février 2014

      Commentaire


        #4
        Et ils n'arrivent pas à comprendre que tu as décidé de ne plus ruiner ta santé et/ou que tu n'as pas le choix (dépendance sévère) ? C'est certain que ça les renvoie à leurs propres abus sinon dépendance, comme dit Rur. Je m'en rends compte de mon côté même avec des petits buveurs qui n'osent pas prendre leur dose en ma compagnie. Venant de ta femme, c'est assez chiant je dois dire. Tout ça prouve qu'il faut une grande force de caractère pour arrêter, contre soi-même et contre les autres. Dis-toi que ta personne compte plus que les autres.

        Commentaire


          #5
          Je vous remercie pour vos messages, je suis fier de mon choix bien que je me retrouve vraiment seul dans cette situation.
          L'alcool est vraiment partout, toutes les occasions sont bonnes et rares sont les personnes de mon entourage qui ne consomment pas.
          En tous cas je vais bien mieux physiquement (plus de douleur, plus de fatigue le matin, l'esprit clair etc...) et tout ça est très motivant
          Je vous souhaite une très bonne fin de soirée à vous tous

          Commentaire


            #6
            Hello Balibalo,
            Hello les habitué(e)s et les invité(e)s

            Les p'tits signaux de fumée de l'Indien, comme à l'accoutumée.

            On lit, on n'lit pas, c'est à chacun de décider.

            Bises aurores boréales et aube australe.
            Dernière modification par Indianamou, 08/07/2019, 07h18.

            Commentaire


              #7
              Envoyé par Balibalo Voir le message
              Bonjour à toutes et à tous,

              Je me permets de vous faire part de mon expérience et de ma principale difficulté suite à l'arrêt total de l'alcool après plus de 20 années de consommation quotidienne (entre 10 et 24 bières / jour), je suis un homme de 45 ans.
              J'ai arrêté du jour au lendemain sans réelle difficulté avec un peu de volonté et un complément alimentaire bio, inconnu en France mais très utilisé sur d’autres continents (je ne m'attarderai pas sur ce point car ce n’est pas l’objet de ce post)…
              Mon problème aujourd'hui est l’entourage, les amis, la famille et surtout ma femme.
              C’est l’été et les apéros sont fréquents, les amis s’alcoolisent, ma femme aussi et cela ne me dérange pas du tout (chacun est libre de gérer sa vie comme il le souhaite).
              Le problème vient des moqueries de ces personnes car je bois de l’eau, de la limonade ou ce fameux complément alimentaire (dégueulasse à leur goût)…
              Ou encore j’ai l’impression de passer pour un extra-terrestre quand je demande un verre d’eau à la fête du village alors que tout le monde boit de la bière pas bonne.
              Ma femme et les amis sont très fiers de faire des concours d’alcoolémie en passant le 1g / L d’air expiré (nous avons un éthylomètre électronique) alors que moi je reste à 0…
              De plus, si jamais je me plaint de la moindre douleur (ex. mal de crâne…) ou si je suis un peu stressé (car pas mal de responsabilités en tant que chef d’entreprise) je me fait remballer par ma femme qui me dit « c’est à cause de ta merde » (le complément) mais bien sûr elle ne se considère pas alcoolique bien qu’elle boive au minimum 3 bières par jour en semaine et bien plus les week-end.
              Voilà-voilà, c’est juste pour vous faire part des difficultés qu’un ancien alcoolique peut rencontrer dans la vie quotidienne…

              Bon courage à toutes et à tous et au plaisir de vous lire !
              Bonjour et bienvenu.à toi

              Ce que tu décrit est très normal au début
              (Tu ne dit pas pas depuis combien de temps tu es abstinent)
              le fait de ne plus boire avec ton entourage ,change le climat et l'ambiance
              Surtout si ta femme boit aussi avec eux .
              Ils se moquent un peu de toi car ils sont majoritaire à toi..Et voudraient bien que tu reste comme avant avec eux dans leur délire..
              Avec un peu de temps ,les chemins des amis vont se redessiner ,et tu verras qu'une sélection naturelle se fera ..

              Le choix ne tiendra qu'à toi seul …
              Savoir faire la différence avec ton bien être actuel de liberté ,ou revivre ton passé et pratiquer avec eux
              C'est sûr que si l'entourage ne te soutient pas ,c'est un peu plus difficile , mais ta détermination fera le reste
              Mais tu peux le faire;courage à toi
              J'ai retrouvé ma liberté , et depuis je n'ai plus besoin de boire: Juillet 2008

              Commentaire


                #8
                Ah oui je n'ai pas précisé que je suis abstinent depuis seulement un mois, ce n'est pas beaucoup mais pour moi c'est déjà énorme car je ne pouvais pas faire une journée sans prendre ma dose, tous les jours j'alternais les magasins pour acheter mon pack de 24 (de la bière blonde de marque en début de mois puis souvent de la bière 1er prix à partir du milieu de mois en fonction des finances).
                C'est aussi un sacrés budget quand on fait le calcul, je n'y prêtais pas attention avant (au bas mot c'est mini 300€/mois )

                Merci pour ton aide

                Commentaire


                  #9
                  Un mois, c'est déjà énorme, comme départ !

                  Continue, un jour à la fois et ton entourage sera bien obligé de s'y faire

                  *@+
                  fred, pas d'avoine

                  Commentaire


                    #10
                    Envoyé par Balibalo Voir le message
                    Ah oui je n'ai pas précisé que je suis abstinent depuis seulement un mois, ce n'est pas beaucoup mais pour moi c'est déjà énorme car je ne pouvais pas faire une journée sans prendre ma dose, tous les jours j'alternais les magasins pour acheter mon pack de 24 (de la bière blonde de marque en début de mois puis souvent de la bière 1er prix à partir du milieu de mois en fonction des finances).
                    C'est aussi un sacrés budget quand on fait le calcul, je n'y prêtais pas attention avant (au bas mot c'est mini 300€/mois )

                    Merci pour ton aide
                    Ben voilà, c'est très récent.
                    Il faut passer par cette étape d'acceptation , de toi même ,mais aussi de ton proche entourage..
                    Je te trouve très courageux vis à vis de moi;
                    j'avais mis 3 ans à refuser de l'alcool quand j 'allais en dehors de chez moi .ET CHAQUE FOIS c'était à nouveau la re consommation après les soirées.

                    Je n'osais pas m'affirmer et dire ''non merci pas d'alcool' peur du ridicule ,d'être inférieur aux autres..

                    J'ai retrouvé ma liberté , et depuis je n'ai plus besoin de boire: Juillet 2008

                    Commentaire


                      #11
                      Bonjour,

                      Comme on me le repete souvent sur ce phorum il te faut etre patient. Avec le temps ce que pense les autres te sera superflu et tu seras meme fier de ne plus boire, des ailes vont te pousser et comme dit nouveau depart une selection naturelle se fera. ce que je trouve plus embetant c est que ta femme ne soit pas de ton cote. a mon avis c est important.
                      bonne continuation

                      Commentaire

                      Unconfigured Ad Widget

                      Réduire
                      Chargement...
                      X