Annonce

Réduire
Aucune annonce.

minable

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    minable

    je suis beurrée comme un petit lu, en double face, parce que le passé n'est jamais flingué, serais une abrutie ?????????? y aurait il d'autres espoirs de fuite; si tu as la réponse alors tu seras le dieux du forum

    #2
    Mayday, mayday.

    Ni dieu ni maître, même nageur.

    Des fois les boulons de la vie sont terriblement lourds à porter, mais, une fois assemblés, c'est pour faire bien tenir ensemble les pièces disparates qui la composent.

    Alors on visse et parfois on dévisse.
    Et quand il faut, on met de l'huile pour que ça passe malgré tout, même quand ça grince fort.

    Mais l'huile n'est pas missible dans l'alcool, alors elle lubrifie moins bien les p'tits pistons des p'tits riens quotidiens qui font qu'tout c' cinéma est supportable.
    Alors faut sécher un bon coup ces torrents de mélancolie sur un Sopalin tout propre, respirer un bon coup, prendre une bonne douche bien chaude, se faire un grand thé puis dormir un brin pour remonter sur le canasson demain matin pour un nouveau tour de rodéo à la con.

    "Là-haut, on t'mène en bateau, tu pourras jamais tout quitter, t'en aller!"

    Bises bille de clown et langue de belle-mère.
    Dernière modification par Indianamou, 09/07/2019, 22h01. Motif: C'y la viriti !

    Commentaire


      #3
      Coucou.

      J'arrive un peu tard (de 14 juillet) puisque je dormais un brin. Café fumant, j'imagine assez bien ton état, ma dernière n'est pas si lointaine pour que j'aie déjà oublié...

      Pour répondre au titre, tu n'es pas minable (par nature), tu t'es mise minable (par nécessité). Parce qu'à notre âge (plus de cinq ans) ça ne se fait pas de se mettre à pleurer en serrant son doudou et que nulle "maman" ne va apparaître par enchantement pour nous prendre dans les bras, nous serrer et nous faire des bisous qui guérissent les chagrins. ' y a pas de modèle à notre taille, c'est ballot. Pourtant j'en ai vu plein, hier, à La Timone, bâtiment pédiatrie, des beaux modèles qui fonctionnaient à la perfection (j'en ai vu en action), mais définitivement ' y avait pas notre taille.

      Allez, miss kote, aujourd'hui ça ira moins mal, les suites de la soirée suffiront certainement à te garder à distance de ce "remède" qui n'en est pas un, de ce doudou qui cache un esclavagiste sadique. Café, douche, un peu de rangement, effacer les traces de l'incident...

      Dis, miss kote, tu vas te prendre un rendez-vous, aussi ? Nous, on est là mais pour de faux, seulement. Les bisous qui soignent sont réels mais ne passent pas par les paquets d'octets, hélas, sont savants les gus qui ont permis l'internet mais pas assez pour avoir pensé à l'essentiel. ' y a pas de honte à avouer que sa vie est un peu trop grande pour soi, qu'elle ne tombe pas parfaitement, qu'elle est rapiécée par endroits et qu'elle gardera toujours quelques plis et même des taches propres qui auront résisté à tous les lavages.

      Dans les CSAPA ils connaissent bien les professionnels de santé, toubibs, psy. etc. qui connaissent bien nos misères. Ni dieu ni maître, pas même l’alcool, c'est un chouette combat, mais seule, c'est pas possib' il me semble. Sans médocs, si, mais pas sans voir d'autres humains vivants, des zhumains qu'on pourrait presque toucher, à qui on pourrait presque demander un gros câlin comme quand on était à la bonne taille pour le doudou et les bisous qui guérissent les chagrins. Presque mais ça ne se fait pas, c'est une bête histoire de taille...





      PS : j'avais vu ta contribution au " JAR en chanson" et il me semble que c'est le plus souvent un indice que ça ne va pas fort. Mais derrière mon téléphone, ballotté entre les différents lieux d'attente et les contraintes horaires, il ne m'était pas facile de te tendre une perche que tu n'aurais pas prise, fière comme t'es ! N'hésite pas à ouvrir un petit fil, une autre fois, avant de te ruer au magasin. Le forum est "calme", en ce moment, mais il passe toujours quelqu'un. Et puis on est entre nous, ici, il n'y a pas de "convenances", pas de honte à avoir à s'avouer en difficulté. C'est humain, justement, de ne pas toujours être capable de supporter seul toute sa misère.
      Dernière modification par rur@lcoolique, 10/07/2019, 06h24. Motif: Post-scriptum, qui n'est pas un camp retranché romain...
      fred, pas d'avoine

      Commentaire


        #4
        Envoyé par kote a losse! Voir le message
        je suis beurrée comme un petit lu, en double face, parce que le passé n'est jamais flingué, serais une abrutie ?????????? y aurait il d'autres espoirs de fuite; si tu as la réponse alors tu seras le dieux du forum
        Va voir mp

        Sinon, j'ai été plus minable que toi, na !
        Essaie tant que tu veux, ma kote, tu n'arriveras pas à te beurrer et t'abrutir davantage que je ne l'ai fait, re-na !!!

        Mais tu as raison : le passé n'est jamais flingué, moi (celui que je suis devenu à l'heure qu'il est), je le regarde tout droit, en face, yeux grand ouverts, ce passé maudit !

        Je te livre mon expérience concernant ce "passé qui n'est jamais flingué" et que tu voudrais tant flinguer alors que c'est impossible.

        Perso, je regarde mon passé maudit depuis où je suis maintenant, de l'extérieur, d'une distance irréductible.

        Ouais, y une distance infranchissable entre moi et ces mondes passés : d'une part, mon environnement immédiat passé, et, d'autre part, le monde extérieur à mon environnement immédiat d'alors. Ce dernier m'a été menti, c'est un monde extérieur fictif, c'est un monde au sein duquel - selon mes parents internalisés - je ne serai jamais digne d'être accueilli, et encore moins admis. C'est un monde que mes parents ont créé dans ma tête pour se grandir eux-mêmes à mes yeux, pour me rapetisser moi-même à mes propres yeux, et, finalement, afin de conserver leur emprise sur moi. Et ainsi, surtout, ô grand surtout, pour se protéger de ma lucidité, pour m'empêcher de les voir tels qu'ils sont ( lunettes d'aveugle).

        Savoir.
        Ne pas savoir.
        Ne pas penser par soi-même.
        L'arbre de la connaissance interdite.

        Là est le tabou des tabous.
        Là est ce que craignent par dessus tout nos faux dieux.

        Maintenant y a entre eux et moi une distance irréductible, une distance que personne n'est capable de réduire, un éloignement de leur sphère d'attraction, un éloignement qui s'accroît sans cesse. Chaque jour je m'éloigne davantage du bloc de trous noirs que sont mes parents et leurs univers.

        Gouffre infranchissable entre les mondes qui m'ont été mentis et moi, gouffre infini qui m'en sépare pour toujours, gouffre qui me met hors de la portée des tentacules qui en émergent et des imprécations qui en émanent … du moins... si je le veux bien...

        ... je suis désormais à l'abri, j'en suis désormais protégé ... à condition que, tout simplement, je ne retourne plus m'y perdre. M'y perdre, soit par ma seule volonté, soit par mon raccroc aux volontés parentales en moi !


        Je vois le p'tit gars que je fus dans son environnement pourri immédiat disparu et dans le monde global où il croyait être, monde fictif, je ne le répéterai jamais assez ça, monde qu'on lui a menti, oui.

        Et, en regard, je vois le monde réel tel qu'il a évolué durant toutes ces années, monde clairement visible (sans images), monde que maintenant je sais, monde que tout le monde pourrait savoir s'il faisait l'effort de chercher.

        Je vois le contexte dans lequel le hasard m'a fait vivre, sous l'emprise de cette mère sadique perverse, et sous le pouvoir de ce père psychotique, fou dangereux, mais dangereux seulement pour sa petite famille.
        Je vois aussi l'humanité mentie à laquelle on m'a fait croire.
        Et j'me dis et j'lui dis, à celui que je fus : mais comment t'as fait pour survivre mon gars, sans te faire plus amocher , et sans perdre irrémédiablement la raison ???


        Je vois enfin le peu de bien que j'ai qd même réussi à y faire, dans ce passé, et les fautes que j'y ai commises. Certaines sont irrémédiables, surtout pour mes mômes.


        Et alors ? C'est une bonne raison pour continuer à démolir et à me démolir, à souffrir et à faire souffrir ???
        Non.



        Maintenant je vis en dehors de la planète alcool, en dehors du nid familial, en dehors des mondes faux qu'on m'a mentis, je vois le réel et je m'aperçois qu'il y a peu de gens qui voient le seul et unique monde réel, et son évolution - en dehors de leur propre immédiateté et de leurs projections.

        Ouais y a des expériences catas qui finissent parfois par ouvrir à une lucidité pas si répandue que ça peut-être.
        Dernière modification par Ronald, 10/07/2019, 14h06.
        "What a Wonderful World" Louis Armstrong

        Commentaire


          #5
          Coucou ma Kote, j'espère que tu iras mieux aujourd'hui sincerement, gros
          arrêt avec soins pour moi, le 18 février 2014

          Commentaire


            #6
            Bisous
            Kenavo

            Commentaire


              #7
              coucou,

              j'ai la te^te dans le guidon! ça ira mieux ce soir, je relirais vos messages ce soir, j'ai pris une douche et suis en pyjama, je me sens ridicule comme a chaque fois, je vous répondrais quand je serais remise, bonne continuation a vous toutes et tous je vais peut être suivre le même trajet, et surtout ce qui me manque le plus il me semble c'est ce manque de maturité la capacité a faire le deuil de pas mal de choses, un enfant dans l'enveloppe d'un adulte, et ça c'est difficile a vivre
              la dessus j'men va téter un café avec une grosse tartine!!!!
              bisous a mes zamis(es)
              !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

              Commentaire


                #8
                Envoyé par kote a losse! Voir le message
                faire le deuil de pas mal de choses, UN ENFANT DANS L'ENVELOPPE D'UN ADULTE, et ça c'est difficile a vivre
                Oui ma kote !
                Ça c'est LA CLEF.

                Tu as trouvé la clef !!!

                Et y a que toi qui peux l'introduire dans la serrure du cadenas qui te laisse prisonnière de ce foutu passé !
                Mais tu peux demander de l'aide ka même. Rien qu'ici y en a qui sont prêts à tenter d'essayer, je crois, et y pas qu'ici, y a aussi par là-bas où tu n'as pas encore été voir.


                "What a Wonderful World" Louis Armstrong

                Commentaire


                  #9
                  Envoyé par Ronald
                  Oui ma kote ! Ça c'est LA CLEF.
                  Un enfant dans l'enveloppe d'un adulte, c'est toujours mieux que le contraire...



                  fred, pas d'avoine

                  Commentaire


                    #10
                    coucou ron, indi, rur, louva,theemin

                    pour résumer oui j'ai un manque de maturité, non que je sois idiote, mais il m'arrive souvent d'être dans une incompréhension totale face a la logique "de l'autre"
                    en fait mon alcoolisation fait suite a des paroles qui m'ont étaient adressées, plutôt des reproches sur ce que je suis et ne sais changer.

                    je me suis sentie dans une impasse du genre" j'aime pas ce que tu es, mais je ne peux me passer de toi ??????" en fait ses paroles étaient étouffantes, j'ai besoin de ma liberté mentale pour être bien! je n'ai pas su parler ni dire stop, j'ai fais profil bas, et une fois seule je me suis enivrée très fort pour reprendre mon souffle, car ses paroles restaient dans ma tê^te

                    j'ai ressenti cela : voila t'es branque tu fais chier, mais fais gaffe tu es ma chose, je t'aime j'ai besoin de toi mais tu m'emmerde!

                    OUI JE SUIS BRANQUE, et je tiens a rester libre, car la liberté m'autorise a penser et faire des choses qui a mes yeux sont essentielles, et tant pis si ça dérange les honnêtes gens, car oui il m'arrive de sautiller quand je suis heureuse oui je peux me mettre a rire pour une chose qui ferait pleurer mon voisin, oui ça ne se voit pas sur ma figure ma différence, mais j'ai décider a me vivre a fond, tant pis si cela va m'exclure de mon entourage

                    il est devant moi

                    Commentaire


                      #11
                      Deuxième des quatre accords toltèques :

                      "N'en faites pas une affaire personnelle."

                      C'est son avis, subjectif, qui n'engage que lui. Pas la vérité, ni même une vérité, juste l'expression approximative de ce qu'il croit à peu près penser. Très relatif et incomplet, assurément. Ne te rends pas malade à le prendre pour toi...

                      fred, pas d'avoine

                      Commentaire


                        #12
                        Pour faire simple je supporte de moins en moins que l'on me reproche ma différence, alors que je ne la cache pas!!
                        c'est comme si il te manquait une jambe et que l'on te crierait dessus pour qu'elle repousse

                        Commentaire


                          #13
                          Envoyé par kote a losse! Voir le message
                          Pour faire simple je supporte de moins en moins que l'on me reproche ma différence, alors que je ne la cache pas!!
                          c'est comme si il te manquait une jambe et que l'on te crierait dessus pour qu'elle repousse


                          J'adore !


                          Envoyé par kote a losse! Voir le message
                          OUI JE SUIS BRANQUE, et je tiens a rester libre, car la liberté m'autorise a penser et faire des choses qui a mes yeux sont essentielles, et tant pis si ça dérange les honnêtes gens, car oui il m'arrive de sautiller quand je suis heureuse oui je peux me mettre a rire pour une chose qui ferait pleurer mon voisin, oui ça ne se voit pas sur ma figure ma différence, mais j'ai décider a me vivre a fond, tant pis si cela va m'exclure de mon entourage
                          C'est merveilleux !
                          Le soleil il n'est pas devant toi, il est en toi, il brille en ton centre, ne va pas le chercher ailleurs,
                          pour toi, pour moi aussi d'ailleurs, à l'extérieur, il n'y a que des soleils trompeurs et des soleils noirs !




                          "What a Wonderful World" Louis Armstrong

                          Commentaire


                            #14
                            Envoyé par Ronald Voir le message


                            J'adore !


                            [LEFT][COLOR=#252C2F][FONT=&amp][SIZE=14px]

                            C'est merveilleux !
                            Le soleil il n'est pas devant toi, il est en toi, il brille en ton centre, ne va pas le chercher ailleurs,
                            pour toi, pour moi aussi d'ailleurs, à l'extérieur, il n'y a que des soleils trompeurs et des soleils noirs !



                            merci super RON!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

                            Commentaire


                              #15
                              Coucou.

                              Ce que tu disais des reproches (?) qui t'ont été faits m'a mis en tête une souvenir dont je ne me défais pas depuis hier soir. Allez, j'espère que ça te fera marrer. Il y a p't'êt' trois ans de ça, je suis tombé en zappant (je zappe peu, je n'aime pas la télé qui me capte très bien, elle, cette carne) sur une télé-réalité à la noix, où un blaireau fitnessé-bronzé-tatoué-gominé se trouvait, face caméra, pour y aller de son commentaire, je cite :

                              "C'est super, ici ! En plus les filles elles sont super bien refaites !"

                              Sans rire Comme s'il parlait d'une béhèmajantalues...

                              Bref, si ton mec veux une kote "tiöunée" à mon avis c'est qu'il y a un petit truc qu'il n'a pas tout à fait compris : on ne peut pas changer les autres, on ne peut que se changer soi-même, et encore un tout petit peu seulement. Une fille de caractère, elle restera toujours à prendre ou à lécher !


                              ce n'est peut-être pas l'expression exacte...


                              fred, pas d'avoine

                              Commentaire

                              Unconfigured Ad Widget

                              Réduire
                              Chargement...
                              X