Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Refus de prescription de THS

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    Refus de prescription de THS

    Bonjour à tous et toutes,
    jespere que quelqu'un acceptera de me repondre..
    menopausee depuis 2014 le generaliste a refuse de me prescrire un THS ceci du au fait que j'ai un un accident ischemique dans la meme periode, or on n'a trouve aucun facteur de risque ni rien d'anorml, , la seule explication à cet a.i.t. selon le medecin de l'hopital etait le stress (quand on n'a plus de regles et qu'on approche dangereusement les 50 ans il y a de quoi). La gynecologue qui me suivait etait vaguement reticente aussi mais attendait les resutat du test hormonal que j'avais trop peur de faire n'etant pas du tout preparee psychologiquement à cette catastrophe, peu après elle partait en retraite sans prévenir personne, et ne me rendant pas compte de la situation j'ai entretemps trouvé un autre généraliste j'tais soulagée de trouver rapidement avec la pénurie, or le courant est très mal passé (beaucoup de mes patientes sont dans un etat pire que vous ne vous plaignez pas) et ce fut le meme discours : pas de THS. Ayant toute ma vie d'adulte souffert de sueurs nocturnes, d'insomnie et d episodes depressifs et ayant toujours ete maigre je ne me suis pas inquiétée plus que cela. Lourde erreur, cette saloperie m'a ravagée, j'a été balayée par une depression qui dure encore, en plein au moment où mon activité prenait un tournant ascendant et ou je commençais à trouver ma voie, ce qui pouvait déboucher sur des projets sérieux, j'ai été soufflée et plombée par une perte totale d'energie et de motivation, une souffrance quasi intolerable par moments, à quoi sont venus s'ajouter prise de poids (pas excessive mais j'ai quand meme pris 6kg mon poids est parait il normal mais c'est trop lourd à trainer j'ai des douleurs aux chevilles, désolée mais c'est énorme, imaginez trainer un pack d'eau en permanence), destruction de la peau, insomnies aggravées de réveils nocturnes, destruction de la poitrine (je me retrouve avec des sacs de gel alors que je n'avais pas de seins, si encore c'était ferme), et ces maudites bouffées de chaleur qui me laissent trempee à la moindre variation de temperature ou 5 minutes après la douche, je n'ai ni dressing de la taille d'une chambre ni sèche linge pour remettre les mêmes aussitot, aussi je ne peux pas me changer tous les jours, et mes parents m'ont très tardivement appris que j'ai plusieurs antecedents familiaux en terme d'osteoporose ce qui s'ajoute à des facteurs de risque personnels (au moins 3). Malgré cela la généraliste ne veut rien savoir et avec la pénurie de gynecologues, je n'ai encore trouvé personne qui veuille me prendre.
    Je suis completement desemparee, si la situation doit s'eterniser, entrainant dans la destruction ce qui reste de moi (au moins le périnée tient bon jusqu'ici et pas de cystites ou autres desagréments louches), je ne sais pas comment cela va finir je ne suporterai pas ça 5 ou 10 ans de plus ... que faire ? Ai je un espoir si mince fut il d'obtenir ce traitement qui me permetrait au moins de mener une vie normale le temps de mener à bien mes projets ? ça fait deja 4 ans que je me traine au fond d'un puits en laissant tout en friche debordee meme par les tâches quotidiennes, j'ai commencé à réagir en realisant brusquementque l'enorme diminution de qualité de vie qui me saigne à blanc depuis ce temps venait de cette pourriture de menopause...
    J'ai retourné le net à la recherche d'un service de questions réponses médicales en ligne qui fonctionne, dont le formulaire n'aboutisse pas à un lien mort ou pédalant dans le vide, qui ne soit pas payant, ni périmé, ni erreur 404, ce forum est mon dernier recours.
    Merci de m'avoir lue...

    #2
    Bonjour,
    Votre message m'interpelle.
    Je pense que puisque vous êtes sûre que ce que les médecins ont pu considérer comme une contre-indication n'en n'est pas une, il vaut mieux ne pas en parler du tout à quiconque. (à cet égard, évitez le DMP et l'utilisation de la carte vitale, véritables outils de surveillance à votre insu, si possible).
    Vous pouvez tout à fait vous passer d'un gynécologue ou d'un généraliste pour vous faire prescrire un THS. Les gynécologues sont moins compétents que les endocrinologues, que vous pouvez consulter par exemple relativement facilement dans les centres mutualistes ouverts à tous (par exemple quartier Montparnasse) et pour un tarif très abordable.
    Le THS peut aussi être prescrit par toute sage-femme. Ce serait étonnant de ne pas en trouver une en libéral qui vous le prescrive.

    Souhaitant que ces pistes vous soulagent
    Cordialement

    Commentaire


      #3
      Bonjour et erratum,

      Je suis désolée mais j'ai commis une erreur. Si les sage-femmes peuvent prescrire une contraception, elles ne peuvent toujours pas prescrire de THS.
      Restent les médecins généralistes, gynécologues, endocrinologues.
      Cordialement

      Commentaire

      Unconfigured Ad Widget

      Réduire
      Chargement...
      X