Annonce

Réduire
Aucune annonce.

envie d'arrêter

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    envie d'arrêter

    Bonjour à tous

    Moi c'est schpountz et je suis fumeur depuis l'âge de 15-16 ans.
    Aujourd'hui j'ai 41 ans et je flippe beaucoup pour ma santé, surtout que je suis papa d'un petit garçon magnifique de 17 mois et je ne voudrais pas qu'il arrive malheur à son papa.
    En vrai la cigarette me cause des tourments assez incommensurables car mon père est mort d'un cancer du poumon à l'âge de 52 ans et j'ai vraiment l'impression de suivre le même chemin que lui.
    En revanche, je me suis arrêté deux fois de fumer par le passé (à 25 et 30 ans) et en vrai ça n'avait pas été bien difficile : je profitais d'un voyage en famille avec aucun fumeur autour de moi pour commencer à ne plus fumer. Certes il y avait une petite sensation de manque pendant quinze jour, mais passé cette période c'était vraiment facile de s'en passer.
    J'ai repris bêtement comme tout le monde vous vous en doutez bien... quelqu'un qui fume à côté et juste une petite latte comme ça car ça me fait envie...
    En ce qui concerne le présent je suis devenu vraiment gros fumeur et je déteste ma manière de me comporter vis-à-vis de ça : tout est occasion à fumer et je n'ai aucune volonté pour fumer moins.
    Cependant quelque chose de nouveau est arrivé dans mon paysage : j'ai téléchargé le livre audio "En finir avec la cigarette" d'Allen Carr, et j'en suis au chapitre 34/47.
    Ce livre me rappelle les deux fois où je me suis arrêté par le passé, et notamment la notion de facilité.
    Cependant à l'âge de 41 ans et quelque peu déprimé en ce moment il me semble plus dur de faire ce que j'avais réalisé lorsque j'avais 24 ans et 30 ans.
    Dans le bouquin il y a une notion déterminante : il faut se décider à ne plus jamais fumer, et ce à partir d'un jour qu'on détermine un peu au feeling.
    Dans mon cas, je vais bientôt déménager, pour l'instant je ne travaille pas et c'est aussi pour ça que je fume beaucoup, mais je vais commencer un nouveau travail le 30 septembre et je me demande si finalement ce n'est pas l'occasion pour me lancer dans cet arrêt du tabac.
    Voilà, j'aimerais un peu échanger avec vous sur ce sujet si cela vous intéresse !

    Bonne journée à tous

    #2
    Envoyé par futurestar

    Salut, c'est une excellente chose. Il y a plusieurs façons d’ arrêter de fumer.


    J'ai trouvé une vidéo sur Youtube qui explique quelques façons simples de se sevrer de la cigarette....

    J'ai essayé de nombreuses manières de remédier à cela.

    Voici un lien vers une vidéo qui donne quelques bons conseils.

    pub de merde

    Il existe aussi une méthode pour arrêter de fumer en 7 jours.

    Voici le lien : pub de merde

    Cliquez sur les liens ci-dessus et une fois que vous avez atterri sur la page, cliquez à l'endroit où il est indiqué "Je ne suis pas un robot".

    Vous serez ensuite redirigé vers la vidéo Youtube et la méthode qui montre comment arrêter de fumer !
    Merci pour la pub de merde

    Sur son lit de mort, personne ne se dit : "J’aurais aimé passer plus de temps sur Facebook".

    Commentaire


      #3
      Envoyé par Le Gyapète Ventru Voir le message

      Merci pour la pub de merde
      Tu as traduit le sentiment général!
      Bien faire et laisser dire
      Gaby!

      Commentaire


        #4
        Envoyé par schpountz Voir le message
        Bonjour à tous

        Moi c'est schpountz et je suis fumeur depuis l'âge de 15-16 ans.
        Aujourd'hui j'ai 41 ans et je flippe beaucoup pour ma santé, surtout que je suis papa d'un petit garçon magnifique de 17 mois et je ne voudrais pas qu'il arrive malheur à son papa.
        En vrai la cigarette me cause des tourments assez incommensurables car mon père est mort d'un cancer du poumon à l'âge de 52 ans et j'ai vraiment l'impression de suivre le même chemin que lui.
        En revanche, je me suis arrêté deux fois de fumer par le passé (à 25 et 30 ans) et en vrai ça n'avait pas été bien difficile : je profitais d'un voyage en famille avec aucun fumeur autour de moi pour commencer à ne plus fumer. Certes il y avait une petite sensation de manque pendant quinze jour, mais passé cette période c'était vraiment facile de s'en passer.
        J'ai repris bêtement comme tout le monde vous vous en doutez bien... quelqu'un qui fume à côté et juste une petite latte comme ça car ça me fait envie...
        En ce qui concerne le présent je suis devenu vraiment gros fumeur et je déteste ma manière de me comporter vis-à-vis de ça : tout est occasion à fumer et je n'ai aucune volonté pour fumer moins.
        Cependant quelque chose de nouveau est arrivé dans mon paysage : j'ai téléchargé le livre audio "En finir avec la cigarette" d'Allen Carr, et j'en suis au chapitre 34/47.
        Ce livre me rappelle les deux fois où je me suis arrêté par le passé, et notamment la notion de facilité.
        Cependant à l'âge de 41 ans et quelque peu déprimé en ce moment il me semble plus dur de faire ce que j'avais réalisé lorsque j'avais 24 ans et 30 ans.
        Dans le bouquin il y a une notion déterminante : il faut se décider à ne plus jamais fumer, et ce à partir d'un jour qu'on détermine un peu au feeling.
        Dans mon cas, je vais bientôt déménager, pour l'instant je ne travaille pas et c'est aussi pour ça que je fume beaucoup, mais je vais commencer un nouveau travail le 30 septembre et je me demande si finalement ce n'est pas l'occasion pour me lancer dans cet arrêt du tabac.
        Voilà, j'aimerais un peu échanger avec vous sur ce sujet si cela vous intéresse !

        Bonne journée à tous
        Bonsoir Schpountz !


        J'étais un très gros fumeur, j'ai fait quelques tentatives d'arrêt : acupuncture, ça aurait peut-être fonctionné si un "ami" ne m'avait pas proposé une cigarette plusieurs fois par jour : "tu en veux une ?". Bien sûr j'ai craqué.

        Puis j'ai essayé avec des pastilles à l'occasion d'un changement de vie, de vacances : au retour eh bien, ma foi... j'y suis retourné.

        Changement de lieu de travail, emménagement dans des bureaux non-fumeurs : c'était la bonne occasion ! J'ai fini par passer beaucoup de temps en pauses à l'extérieur.

        D'autres tentatives toutes avortées, j'ai fini par comprendre qu'il m'était impossible d'arrêter (encouragé aussi par les media : c'est dur, c'est terrible...).

        Alors un (beau) jour j'ai changé de stratégie. Après un sevrage forcé de 3 jours pour cause d'hospitalisation, dès la sortie j'allais attaquer — enfin ! — mon paquet, mais je me suis dit : "et si tu attendais 5 minutes, le temps d'aller jusqu'à l'arrêt de bus ?". Puis après : "pas la peine d'en allumer une, le bus va arriver dans 5 minutes". Bon, dans le bus, pas possible.
        À la descente : "bah, je vais attendre d'être arrivé à la maison"; puis "je vais attendre le dîner", "bon, pas ce soir, je vais attendre demain"...
        Le lendemain même scénario : "je vais attendre le petit déj", puis la douche, puis... puis...
        De cinq minutes en cinq minutes j'ai retardé la prochaine cigarette. Puis d'heure en heure, de jour en jour, de mois en mois, d'année en année, de décennie en décennie, de siècle en — euh, je m'emballe un peu là !
        Bref je n'ai jamais arrêté, j'ai très longtemps gardé sur moi cigarettes et briquet, j'ai ainsi évité la frustration : rien ne me contraignait à ne pas fumer, j'étais libre de le faire — ou pas. Mais je pouvais aussi m'accorder le droit d'attendre un peu.

        Cette méthode peut sembler étrange, débile, mais elle a fonctionné avec moi, et je sais que pour d'autres personnes ça a aussi été le cas.
        Et finalement ça a été relativement facile, bien plus que ce que "on" nous affirme.

        L'important étant bien sûr le résultat, quelle que soit la façon dont on l'atteint ! Et ça vaut le coup.

        Bon, j'arrête de discourir de ma méthode...

        René

        P.S. ne t'occupe pas des messages ci dessus concernant la pub : ils ne te concernent pas, c'est à cause de messages qui ont été effacés depuis.
        Bonjoir Atoute ! Prudence : rien de tel que les petits remontants pour descendre bien bas.

        Commentaire


          #5
          super approche, se donner l'autorisation de postposer la prochaine cigarette , intéressant comme méthode ! je n'y aurais personnellement jamais pensé.. Merci pour l'astuce !

          Commentaire


            #6
            petite astuce qui pourrait vous aider aussi, c'est de déterminer les besoins qui se cachent derrière les cigarettes de type "clés" , genre, pause au travail, retour home, fin d'un repas etc et de remplacer le besoin identifié par qq chose d'équivalent ou supérieur ( je prend du temps pour moi, je déstresse en lisant une BD ou un bon livre etc) C'est une bonne base pour canaliser l'envie vers autre chose :-)
            Bonne journée
            Alex.coach

            Commentaire

            Unconfigured Ad Widget

            Réduire
            Chargement...
            X