Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Redevenir alcoolique après 15 ans ?

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    Redevenir alcoolique après 15 ans ?

    Bonjour les Atoute »

    #2
    Bonsoir et bienvenue.

    En rechute ? Ou juste reprise d'une consommation modérée et elle devient moins modérée et/ou plus régulière ?

    Car pour l'instant la question est assez énigmatique, sans plus de précision.

    fred, pas d'avoine

    Commentaire


      #3
      Le reste de mon message a été perdu ?

      pour résumer :
      - je suis un ancien d’atoute (Vers 2005)
      - abstinent pur et dur pendant env 5 ans (j’ai également milité chez les AA)
      - buveur à nouveau, festif pendant 10 ans

      depuis ma retraite (j’ai 67 ans) la picole plaisir, comme la reprise de la weed, m’apporte des plaisirs intenses.
      en société, c'est plutôt Spritz
      une vodka haut de gamme ou une absinthe maison dont pour moi un « grand pied » sur ma chaise longue en fin de soirée
      a tel point que c’est devenu quotidien.
      sinon, pas ou peu de vin à table.
      ni de bière en journée.

      alcoolo à nouveau ???

      j’aimerai partager avec des personnes ayant eu le même parcours et ayant une expérience proche.
      conseils bien sur, bienvenus !!!
      (sauf retourner aux reu AA).
      amitiés

      Skype pour celles et ceux qui m’ont connu vers les années 2005 /2007

      Commentaire


        #4
        Rebonjour Skype

        Je ne comprends pas bien.
        Si ce n'est que de l'alcool plaisir, qui t'apporte des "plaisirs intenses", sans dérapage, ni mal-être, avec peu ou pas de vin ou de bière dans la journée, alors pourquoi reviens-tu ici ?

        Simplement pour dire bonjour et que oui ça existe.
        Beh oui, j'ai eu une période de qqs années comme ça mais d'abord insensiblement et puis rapidement suite à déclencheurs extérieurs, ça m'a fait tomber en enfer.
        Là-d'sus je l'ai déjà dit ici, parmi les centaines d'alcoolos restant abstinents ou "disparus" que j'ai connus, je ne connais qu'un cas comme le tien qui se maintient depuis 15 ou 20 ans, mais oui, mais le gars - par ailleurs fort intelligent - "ronronne", impossible d'approfondir un sujet, fuite.

        Ouais t'es pas le seul comme ça, ça existe, mais ce genre de laisser-aller cool ou de tentative de modération est démontré DANGER MORTEL pour la très grande majorité des alcooliques, ça aussi c'est certain.
        Sans compter que la consommation modérée évite souvent, même pour des non alcooliques, l'accès au monde du réel dans sa totalité, dans toute sa plénitude dont le vrai soi. Elle évite de vivre une lucidité et un bonheur dégagés du magma qui est à l'origine de nos besoins ou envies de boire, modérément ou pas. L'envie du goût n'est parfois qu'un beau prétexte, l'envie de la douce euphorie est généralement plus honnête. Et quand elle ne dérape pas, pourquoi pas après tout, c'est une question de choix personnel et je ne vais certainement pas qualifier ça de bien ou de mal.

        Et que ça ne t'empêche pas de jouir de ta retraite avec une jouissance sans modération.
        Je suis content pour toi, sincèrement !

        Commentaire


          #5
          bonjour
          ton message est intrigant, parce que tu sais qu'on ne "redevient" pas alcoolique. pirouette?
          je ne peux pas partager mon expérience avec toi, parce que je préserve l'abstinence, bien consciente de sa valeur inestimable dans ma vie
          je me demande simplement si l'énergie formidable et la volonté intraitable, que tu as mises au service de la tienne pendant cinq ans ne t'ont pas empêché de traiter le problème sur le fond, ce qui te laisserait désemparé aux heures oisives, quand tu n'as pas de raison de te battre,

          je ne pense pas avoir réglé mes propres difficultés, sur le long terme, et je ne peux pas prétendre être prémunie contre ce que demain me réserve, je garde seulement en tête que je suis fragile, faible, et que parfois je me sens désarmée, et impuissante, et que c'est là, que réside le véritable danger
          c'est bien que tu reviennes
          à te lire...

          Commentaire


            #6
            Bonjour Ronald,

            merci de ta longue réponse.
            c’est très juste, ce que tu racontes !
            en particulier ce passage très lucide :

            « L'envie du goût n'est parfois qu'un beau prétexte, l'envie de la douce euphorie est généralement plus honnête. Et quand elle ne dérape pas, pourquoi pas L'envie du goût n'est parfois qu'un beau prétexte, l'envie de la douce euphorie est généralement plus honnête. Et quand elle ne dérape pas, pourquoi pas après tout, c'est une question de choix personnel et je ne vais certainement pas qualifier ça de bien ou de mal.après tout, c'est une question de choix personnel et je ne vais certainement pas qualifier ça de bien ou de mal. »

            En effet, le goût n’est pas un critère honnête pour apprécier l’alcool (tout comme le tabac).
            C’est bien plus pour l’effet relaxant, voire comme tu le dis « la douce euphorie » : j’en ai bien conscience.
            Autant pour le « boire « en compagnie, que seul en rêvassant.

            Tu t’es inscrit en 2011 ?
            Il me semble que j’avais déjà « quitté le coin »

            au plaisir
            bonne journée

            Skype

            Commentaire


              #7
              Envoyé par MPi Voir le message
              bonjour
              ton message est intrigant, parce que tu sais qu'on ne "redevient" pas alcoolique. pirouette?
              je ne peux pas partager mon expérience avec toi, parce que je préserve l'abstinence, bien consciente de sa valeur inestimable dans ma vie
              je me demande simplement si l'énergie formidable et la volonté intraitable, que tu as mises au service de la tienne pendant cinq ans ne t'ont pas empêché de traiter le problème sur le fond, ce qui te laisserait désemparé aux heures oisives, quand tu n'as pas de raison de te battre,

              je ne pense pas avoir réglé mes propres difficultés, sur le long terme, et je ne peux pas prétendre être prémunie contre ce que demain me réserve, je garde seulement en tête que je suis fragile, faible, et que parfois je me sens désarmée, et impuissante, et que c'est là, que réside le véritable danger
              c'est bien que tu reviennes
              à te lire...
              Bonjour MPi,

              C’est vrai que l’alcool est une drogue et qu’on en devient donc dépendant « à force de consommer ».
              Apres ... tout depend, je pense, si c’est pour trouver des forces ou bien prendre du plaisir (ce qu’a appelée Ronald, « la douce euphorie ».

              il y avait sur ce forum, quand je le fréquentais assidûment, la notion d’alcoolisme primaire (plaisir) et secondaire (médicament contre le mal-être).
              Je comprends bien que l’alcoolisme secondaire ne disparaîtra pas si le mal être persiste. Même après XX années. Et que là, on ne redevient pas alcoolique : on l’est resté !

              Pour l'alcoolisme primaire, c’est différent je crois.
              A la différence de Ronald, moi je connais plusieurs anciens alcooliques qui reboivent modérément. Probablement des anciens alcooliques primaires ou qui ont réglé leurs problèmes (passagés).

              Le grand danger est évidemment l’accoutumance qui peut se transformer à nouveau en dépendance.
              Et plus rapidement que quiconque car l’organisme a déjà connu « la recette » pour devenir alcoolique à nouveau.

              En contrepartie, ayant été déjà piégé une fois, je pense que c’est faisable de mettre les limites.
              J’en connais qui ont leur discipline : des jours d’abstinence hebdomadaires, et aussi avant et après les occasions. D’autres c’est un mois de diètes après les fêtes et après l’été. J’en rigole avec eux et je me mets solidaire quand je suis avec : diete moi aussi.

              tres heureux d’avoir échangé avec toi.

              j'espère rencontrer des anciennes et anciens du forum qui passeraient par là et avec qui je pourrais échanger sur leur devenu après 15 ans.

              bonne journée

              Commentaire


                #8
                'lut.

                Je ne te fais pas la tête mais je suis hors-jeu : arrêt trop récent et problèmes pas réglés, pour un alcoolique nettement "secondaire".

                Tant que ça se passe bien pour toi, sans signe d'un retour de la perte de maîtrise, ben... tant mieux !

                *@+
                fred, pas d'avoine

                Commentaire


                  #9
                  Envoyé par Skype - la suite Voir le message


                  j'espère rencontrer des anciennes et anciens du forum qui passeraient par là et avec qui je pourrais échanger sur leur devenu après 15 ans.

                  bonne journée
                  Bonsoir Skype,

                  je me souviens de toi, nous avons échangé quelques mots il y a... quelques années.
                  Pour ma part pas une goutte d'alcool depuis ce temps, si ce n'est deux fois une petite consommation accidentelle et tout à fait involontaire.
                  Ce qui m'a probablement permis d'être encore de ce monde à ce jour !

                  Je ne tenterai pas de suivre ton chemin, j'en connais l'issue d'avance. Et je suis convaincu que ce sera la même pour l'immense majorité des gens confrontés au problème.
                  Il est aussi beaucoup plus simple d'arrêter complètement que calculer sans cesse les doses ingurgitées, et s'obliger à stopper quand ça devient intéressant.

                  Quoi qu'il en soit, je te souhaite de pouvoir continuer comme tu le fais sans conséquences à terme plus ou moins long.

                  René




                  Bonjoir Atoute ! Prudence : rien de tel que les petits remontants pour descendre bien bas.

                  Commentaire


                    #10
                    Bonjour Skype

                    J'ai demarre atoute en 2003
                    On a du se connaitre
                    Skype jojo035

                    Commentaire


                      #11
                      Envoyé par Jojo0351 Voir le message
                      Bonjour Skype

                      J'ai demarre atoute en 2003
                      On a du se connaitre
                      Skype jojo035
                      Bonjour Jojo,

                      oui bien sûr !
                      tu es le facteur qui envoyait des messages personnel pour aider.
                      quel mérite tu as d’être encore actif.
                      t’es à la retraite ?
                      Heureux d’avoir repensé à toi, à travers ma réinscription.

                      bien cordialement

                      Skype

                      Commentaire


                        #12
                        Envoyé par renais-sance Voir le message

                        Bonsoir Skype,

                        je me souviens de toi, nous avons échangé quelques mots il y a... quelques années.
                        Pour ma part pas une goutte d'alcool depuis ce temps, si ce n'est deux fois une petite consommation accidentelle et tout à fait involontaire.
                        Ce qui m'a probablement permis d'être encore de ce monde à ce jour !

                        Je ne tenterai pas de suivre ton chemin, j'en connais l'issue d'avance. Et je suis convaincu que ce sera la même pour l'immense majorité des gens confrontés au problème.
                        Il est aussi beaucoup plus simple d'arrêter complètement que calculer sans cesse les doses ingurgitées, et s'obliger à stopper quand ça devient intéressant.

                        Quoi qu'il en soit, je te souhaite de pouvoir continuer comme tu le fais sans conséquences à terme plus ou moins long.

                        René

                        bonjour René,

                        merci de ton passage,

                        oui je ne souviens un peu de toi, surtout avec le jeu de mots sur ton pseudo.

                        j’ai vu detabavisé.
                        moi aussi j’ai arrêté clops et café depuis mon arrêt d’alcool : j’avais compris que je devais arrêter toutes les addictions pour éviter les transferts et de rester sous emprise d’une Addiction. J’avais eu le déclic aux AA quand je voyais les autres tourner à la clop et au café pendant les réunions : j’avais compris qu’ils étaient restés des addictés et ne pourraient plus redevenir libre. Donc ils ne DEVAIENT PLUS BOIRE, au risque de replonger en quelques jours.

                        j’ai eu des addictions qui venaient très facilement : sexe, bouffe, internet, Poker. J’en étais conscient et je ne me laissais pas piéger car je comprenais ce sui m’arrivait.

                        Je me pense être libéré. Peut être parfois la bouffe.
                        Dans les trucs potentiellement addictifs je consomme parfois du cannabis en vapoteur (la plupart du temps du « sans thc » en vente libre) et de l’alcool « délassant » (douce euphorie comme dit Ronald).

                        si je sens que les dises augmentent, j'arrête quelques jours, sans que ça ne me prive.
                        Et sans calculer.
                        ce n’est même pas de la modération avec des mesures.ou du comptage de verres.

                        voila, assez simple.
                        bonne soirée et bien cordialement

                        skype

                        skype

                        Commentaire


                          #13
                          Envoyé par Skype - la suite Voir le message

                          Bonjour Jojo,

                          oui bien sûr !
                          tu es le facteur qui envoyait des messages personnel pour aider.
                          quel mérite tu as d’être encore actif.
                          t’es à la retraite ?
                          Heureux d’avoir repensé à toi, à travers ma réinscription.

                          bien cordialement

                          Skype
                          Oui a la retraite depuis 2010
                          Oui tjrs actif pour apporter aide et soutien
                          Tu as tjrs mes coordonnes dans mon témoignage qui nont jamais changer
                          Je suis tjrs a ton entière écoute
                          Amities
                          Jojo

                          Commentaire


                            #14
                            Bonsoir

                            Je ne passe que très rarement ici pour voir si quelques connaissances ont fait une apparition. Aujourd'hui surprise! je tombe sur ce fil. La surprise ne vient pas du contenu, son auteur fait la promotion de la consommation modérée (quand elle ne dérape pas) depuis très longtemps. Ce cher Skype a passer des années et des années à déverser son fiel sur ATOUTE ses modérateurs et ses utilisateurs, prédisant la mort du forum chaque jour !
                            Affabulateur, mégalo, ce monsieur prétend qu'il n'y a que sa méthode qui vaille, l'abstinence n'étant réservée qu'aux incurables qui n'ont rien compris et ne comprendront jamais.

                            pour vous faire une idée faites un copier coller de ce lien ça vaut le déplacement.

                            https://groups.google.com/forum/?hl=...es/bQ-OH7KgNGE
                            Pour le reste ne perdez pas votre temps et gardez vos forces, vous qui arrêtez l'alcool vous ne savez pas encore le magnifique cadeau que vous êtes entrain de vous faire.
                            Bon courage et portez vous bien
                            ( comme j'aime pas les polémiques je ne répondrais pas et repars comme je suis venu )
                            Google Groupes vous permet de créer des forums en ligne et des groupes de messagerie avec une interface enrichie pour les discussions de groupe, et d'y participer.
                            Dernière modification par toutatix17, 27/09/2019, 21h57.
                            dans la vie il faut savoir ce que l'on veut, quand on le sait il faut le dire, quand on l'a dit il faut le faire. Georges Clemenceau

                            Commentaire


                              #15
                              Salut toutatix !
                              Je me souviens de toi des derniers temps où je pataugeais encore !

                              Je ne serai pas aussi critique que toi, d'ailleurs quand je découvre un "penseur", amateur ou professionnel, connu ou pas, je cherche d'abord ce qu'il apporte de positif selon moi. Donc, dans ce à quoi tu renvoies des écrits très passés de Skype, je pêche ceci qui est, selon moi, exact, et ultra-important pour que s'arrachent à leur peur de voir crûment en eux plusieurs des habitués actuels du forum :

                              Envoyé par Skype
                              la manière de penser des alcooliques. Je suis persuadé que c'est leur mode "de penser", de voir la Vie qui les a rendu alcooliques.
                              Et ils le resteront tant qu'ils penseront que ce sont les autres, (la société), ou "la vie" qui sont les responsables de leurs maux. Jamais eux.
                              Tant qu'ils n'oseront pas détourner leur regard suffisamment longtemps des multiples causes-justifications-prétextes à leur alcoolisme qu'on peut toujours aisément trouver à l'extérieur, ils resteront dans une impasse. Ils doivent cesser de se focaliser sur ces ectoplasmes pour aller à la seule vraie source de leur alcoolisme, qui EST en eux, dans leur passé le plus lointain. A défaut de ce plongeon, le plus terrifiant qui soit, ils ne seront jamais vraiment eux-mêmes, libres et heureux dans la mesure où c'est possible, et ce, même sans alcool. Mon avis.



                              Commentaire

                              Unconfigured Ad Widget

                              Réduire
                              Chargement...
                              X