Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Dans l’écran noir de mes nuits blanches

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    #76
    Je suis TDA.

    Mon médecin ayant de plus en plus besoin de mes aides, ensuite, ce n’était plus le secrétariat mais la gestion toute entière de sa vie. La gestion de sa propriété, trouver des locataires. Gérer les contrats de locations.
    Puis un jour, il m’a appelé : viens, je suis malade. Viens. En mode impératif.
    Et là, nous avons fait l’amour.
    La se sont passés quatre ans de galère avec un homme manipulateur.

    Kenavo

    Commentaire


      #77
      Au début, je n’ai rien vu venir. Je n’ai même pas trouvé étrange comme cela, qu’un médecin qui plus est le mien, me fasse visiter les recoins de son château.
      Je l’ai écouté, beaucoup. Je connais le prénom de ses quatre enfants et de sa femme, bref.
      Je lui ai donné tout mon temps libre.

      primum, non nocere.
      primum, non nocere.
      primum, non nocere.
      Kenavo

      Commentaire


        #78
        Famille paternelle matriarcale, donc ?... Pourtant c'est ta mère que tu protégeais, avais-tu écrit, il me semble.

        Ça doit demander un peu d'organisation, pour avaler de la ligne de code, le TDA...

        Tu devrais essayer de dormir un peu, aussi. Mais c'est facile à dire, je sais, je connais bien.

        fred, pas d'avoine

        Commentaire


          #79
          Envoyé par rur@lcoolique Voir le message
          Famille paternelle matriarcale, donc ?... Pourtant c'est ta mère que tu protégeais, avais-tu écrit, il me semble.

          Ça doit demander un peu d'organisation, pour avaler de la ligne de code, le TDA...

          Tu devrais essayer de dormir un peu, aussi. Mais c'est facile à dire, je sais, je connais bien.

          Oui, Rur, famille paternelle matriarcale.
          Et oui, c’est ma mère que je protégeais.
          Je parle ici de la famille de mon père qui avait une mère, ma grand mère paternelle donc,
          toute puissante et castratrice. Qui faisait la loi insidieusement.
          Pas ma mère à moi, Rur.
          La mère de mon père.
          Do you understand ?

          Bises et contente de ta petite apparition.
          Thee
          Kenavo

          Commentaire


            #80
            'vi, j'avais mal lu (pas réveillé, préoccupé...). La grand-mère, donc chapeautant tout ça. Responsable du passage à l'internat (sévices compris) de ton paternel, donc...

            Excuse l'interruption.
            fred, pas d'avoine

            Commentaire


              #81
              Envoyé par rur@lcoolique Voir le message
              'vi, j'avais mal lu (pas réveillé, préoccupé...). La grand-mère, donc chapeautant tout ça. Responsable du passage à l'internat (sévices compris) de ton paternel, donc...

              Excuse l'interruption.
              Attention, Rur, je n’ai aucune preuve concernant cet internat. Je dis juste que ce collège a été mis en cause dans le réseau pedophile.
              Mais que la presse a été bâillonnée par l’évêché. A l’époque. 2003.
              Et que mon père a séjourné dans ce même collège de jésuite qui a d’ailleurs changé de nom, bien longtemps avant.
              Pendant la dernière guerre. Et qu’il a été privé de vacances.
              Mais, ça se trouve, c’est à cause de la guerre.
              Mais quand j’ai voulu faire lire ce reportage à ma famille,
              ils m’ont répondu : t’as pas autre chose à foutre de ta vie que de regarder ce genre de conneries ?
              Or, je l’ai vécu, Rur, je suis arrivée dans cette ville quand l’affaire battait son plein.
              Mais aussi, les bourgeois de cette ville en avaient marre que la presse « salisse » leur ville,
              qui aussi à ce moment là voyaient deux très grosses entreprises fermer boutique.
              Thompson, 600 personnes et CII Honeywell Bull, 900 personnes.
              1500 bons pères de famille à la rue.
              Alors ce n’est pas uniquement l’évêché qui a fait pression contre la presse.
              C’est l’opinion publique, autrement dit la mairie.
              Le maire.

              Tes interruptions sont bénéfiques, Rur.

              A++++
              Kenavo

              Commentaire


                #82
                Envoyé par Invité Voir le message
                C'est toi dans cette chanson ?
                Avant que tu ne t'effaces par dépit ?


                Non, Ronald. Ce n’est pas moi.
                C’est moi qui aime les gens qui chantent cela. Nuance.
                https://youtu.be/TKaYYoO01g0
                Je pars du principe que tous les gens sont sinon méchants du moins cons.
                Et moi itou.
                Mais, mais, il arrive de temps en temps de belles petites personnes,
                de belles petites pépites.

                Porte toi le mieux possible.
                ????
                Kenavo

                Commentaire


                  #83
                  Envoyé par THEEMIN Voir le message
                  Je pars du principe que tous les gens sont sinon méchants du moins cons.
                  Et moi itou.
                  Mais, mais, il arrive de temps en temps de belles petites personnes,
                  de belles petites pépites.
                  C'est une évidence rarement admise.

                  Commentaire


                    #84
                    Bonsoir forum,

                    Non, en fait, je ne rends pas du tout compte de cela car les gens « méchants « ne sont méchants que parce que je suis conne moi même.

                    Au début, j’ai passé quelques mois à ne faire que travailler pour ce docteur. Puis à force de l’écouter, j’ai pris position pour lui contre sa femme. Ils étaient en instance de divorce et beaucoup d’argent en jeu, dont le fameux manoir entouré de son parc.

                    Puis, je suis tout naturellement devenue sa maîtresse. J’ai accepté pour garder ses faveurs. Puis, je me suis petit à petit attachée à cet homme.

                    J’étais devenue « en doc traînée », endoctrinée. Tous mes week end était consacrés à cet homme et une année toutes mes vacances aussi.

                    Je m’occupais de son divorce et de sa propriété. Gérer les locations aux quatre locataires. Dans ses diverses dépendances. Trouver les locataires et rédiger les contrats de location, les questions d’assurance etc. Entretenir le parc.
                    Et..... coucher avec le docteur.

                    Cet homme, dont au départ, je n’étais même pas amoureuse, avait fait de moi son ...... oui, j’ose le dire, esclave.

                    Cette histoire sordide a eut a eut une suite glauque mais qui heureusement m’a permis d’y voir enfin un peu plus clair.

                    .............
                    Bonne soirée, forum.
                    Kenavo

                    Commentaire


                      #85
                      je me suis longtemps insultée aussi, ça n'aide pas à modifier le regard qu'on peut avoir sur son passé, on s'habitue à ce cilice, qu'on finit par trouver mérité

                      Commentaire


                        #86
                        Bonjour forum,

                        Si je raconte cette histoire sordide c’est pour me faire comprendre que c’est moi qui aie accepté une telle manipulation. En plein doute et désespérée, j’en avais parlé à une « amie », qui m’avait répondu à l’époque : mais enfin, tu es adulte ! Je ne revoie plus cette amie.
                        J’étais totalement sous l’emprise de cet homme, qui restait par ailleurs mon médecin traitant.

                        Évidemment, il me rémunérait mes heures de travail de jour. (Mais il a bien profité des nuits et des week-ends que je passais à l’écouter et à coucher avec lui).
                        Un jour, il y a eu une faille, qui m’a ouvert les yeux. Il y avait énormément d’argent et de biens en jeu, dans son divorce. Je ne vais pas rentrer dans les détails. Scabreux, des questions d’argent et d’héritage. Mais je défendais les intérêts du monsieur avant tout. Comme une idiote.

                        Sa femme avait porté plainte contre lui pour coups et blessures. Il m’assurait qu’il n’avait jamais porté la main contre sa femme.

                        Il m’a fait rencontrer un couple d’amis. Comme par hasard, alors qu’il n’invitait jamais d’amis en ma présence. Drôle de couple d’amis. La femme du couple paraissait la mère de l’homme. Je veux dire physiquement. En fait, l’homme était un ancien alcoolique abstinent, qui prétendait devoir son abstinence à ce médecin et …. A cette femme. Et ce médecin a tout fait pour me mettre dans les bras de cet homme. Kes ce que c’est que ce cirque ? me disais –je. L’homme semblait vouloir jouer le jeu. Il a prétendu un voyage dans le Sud de la France pour que sa femme lui laisse quartier libre pendant un temps. Cet homme savait, ce n’était même pas moi qui le lui avait dit, que j’avais des problèmes d’alcool. Il s’est mis en devoir, en qualité d’ancien abstinent, de m’aider. Il m’a invitée au restaurant, puis m’a raccompagnée jusqu’à chez moi. En jouant les séducteurs.

                        Puis, là, il m’a expliqué que sa femme et lui devaient témoigner en faveur du docteur contre sa femme au sujet de la plainte déposée par celle-ci de coups et blessures. (Un faux témoignage). Le docteur avait bel et bien frappé sa femme. Son ami ne me l’a pas dit mais Je l’ai compris car j’avais moi-même été frappée par cet homme (le médecin), mais j’avais minimisé en me disant que j’avais provoqué sa colère contre moi …

                        Alors là, j’ai compris. J’ai tout compris. Mais que diable venais-je faire dans cette galère ?

                        Toutefois, cette lucidité que vous avez aussi comprise, je l’espère, a mis fin assez rapidement à cette emprise. J’ai compris à quel point j’avais été stupide. A quel point, je m’étais laissée embrigader par un homme (le médecin) qui avait prétendu …. Vouloir m’aider. En plus de la rémunération de mon travail, je lui avais emprunté 500 euros. Inutile de vous dire qu’il ne les a jamais revus. C’était bien le moins pour la forfaiture et la perversion de ce médecin. L’alcoolique abstinent n’étant lui-aussi finalement qu’un pion dans le jeu de ce pervers.

                        Évidemment, il n’est plus mon médecin traitant. Mais, aussi, il était coupable envers son serment d’hypocrate. Il a trahi son serment d’hypocrate.
                        « Dans quelque maison que j'entre, j'y entrerai pour l'utilité des malades, me préservant de tout méfait volontaire et corrupteur, et surtout de la séduction des femmes et des garçons, libres ou esclaves. » (texte d’origine du serment d’Hypocrate).
                        Primum non nocere.

                        J’ai mis quant à moi, énormément de temps à me remettre de cette histoire. Beaucoup plus que de mon divorce lui-même ou nous avions divorcé à l’amiable.
                        J’avais « la haine ». Ce médecin n’avait pas le droit d’abuser de son statut de médecin.
                        J’avais le « terrain » originel pour me retrouver sous l’emprise d’un manipulateur.
                        ………………
                        Bonne soirée, forum.
                        Dernière modification par THEEMIN, 08/10/2019, 16h08.
                        Kenavo

                        Commentaire


                          #87
                          Bonsoir forum,

                          https://youtu.be/KVsHc3YFZZA

                          Pas de nostalgies, pas de vertes années.
                          Aaaah, si j’avais connu Carmet et Depardiou. Non, dieu. Mais dieu n’existe pas.
                          Deux par deux. Bref.

                          Tu as bu, toi ? Dans ce vaste pays de France, on ne peut pas déconner sans : Mais tu as bu, toi !

                          Buvez, braves gens. Au moins, vous ne mourrez pas idiots. Vous mourrez p’tre cancérisés, probable. Mais pas idiots.

                          Sans dec

                          Bises parfumées et béatifiées
                          Kenavo

                          Commentaire


                            #88
                            Nan, pas bu...

                            'nenuit.

                            fred, pas d'avoine

                            Commentaire


                              #89
                              ´nenuit.
                              Kenavo

                              Commentaire


                                #90
                                Coucou Thee, as tu dormi un peu, très bonne journée
                                arrêt avec soins pour moi, le 18 février 2014

                                Commentaire

                                Unconfigured Ad Widget

                                Réduire
                                Chargement...
                                X