Annonce

Réduire
Aucune annonce.

J+1

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    Envoyé par Amelie20 Voir le message
    Donc hop 2 ou 3 verres de vin ensuite je dépose les enfants à l ecole et ensuite c est quitte ou double...
    Amélie, tu mets tes enfants (et ceux des autres) en danger... cela ne peut vraiment plus durer. Ce n'est pas un jugement, rassure toi, j'ai eu aussi ce type de comportement (et encore récemment). Mais vraiment,vraiment, tu ne peux pas continuer à jouer avec le feu. Il y a des solutions...

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    Je note que tu as vu plusieurs médecins et que tu es suivi psychologiquement. Cela prend souvent du temps et plusieurs outils différents pour prendre un nouvel élan et se soigner.

    à priori tu vas avoir du temps libre dans peu de temps. As tu déjà envisagé une cure? Cela te permettra déjà de te sevrer au calme, à l'abri des tentations (comme des copines fêtardes) et de pouvoir commencer le travail sur le pourquoi de tes angoisses.
    Il y a aussi les Mouvements d'Anciens Buveurs qui peuvent aider.

    Tu as conscience que cela ne peut plus durer alors vas y. lance toi corps et âme dans les soins...


    Laisser un commentaire:


  • J365
    a répondu
    C'est étonnant de pouvoir ne pas boire pendant plusieurs jours et de consommer certains jours dès le réveil. Tu n'as aucun médicament contre l'angoisse ?

    Laisser un commentaire:


  • Amelie20
    a répondu
    Oui André j ai déjà frequente un caspa j ai également déjà pu stopper 1 mois, merci de ta réponse en tous cas, la ça va, physiquement, le moral c est autre chose... Mes angoisses du matin sont très clairement liées à l alcool... Je sue, j ai des nœuds dans le ventre etc.. Donc hop 2 ou 3 verres de vin ensuite je dépose les enfants à l ecole et ensuite c est quitte ou double...

    Laisser un commentaire:


  • Amelie20
    a répondu
    Mais parfois si je ne bois pas le matin je ne peux pas démarrer la journée.... Et je passe les vomissements du matin etc...

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    Bonjour Amélie,

    Bienvenue ici. Tu as frappé à la bonne porte si ton souhait est de pouvoir échanger et partager avec des personnes qui ont vécu les mêmes choses que toi.J'ai bu pour tenter (en vain) de limiter l'impact de mes angoisses (comme beaucoup d'entre nous). Et j'ai aussi connu le sentiment de honte (comme beaucoup d'entre nous).

    Félicitations pour ta décision d'arrêter l'alcool et ton premier jour d'abstinence. C'est vrai que pour y voir un peu plus clair et discuter en toute sérénité, le mieux est de poser le verre. Enfin en tout cas, c'est l'expérience que j'en ai . Je sais aussi que j'ai du me faire aider... Penses tu pouvoir gérer l'arrêt seule? Qu'en dis tu d'en parler à ton médecin traitant ou de contacter un CSAPA (Centre gratuit anonyme avec des professionnels de santé spécialisés dans l'addiction et présent dans chaque ville de France)?
    Tu peux nous en dire plus sur tes angoisses?

    Courage Amélie, de tout cœur avec toi

    André "Ray" Raymond

    Laisser un commentaire:


  • Amelie20
    a répondu
    Bonjour et merci de ta réponse, j ai déjà essayer d arrêter et je suis pleinement consciente du problème, je peux ne pas boire plusieurs jours de suite mais il suffit d une fête ou d un rdv qui me stresse pour que je recommence.. J ai plus un besoin psychique, j ai vu des mèdecind, je vois une psy.. La par exemple je ne bois pas j en ai pas envie, trop de fatigue et mon orps ne réclame pas, mais j ai une soirée samedi avec des copines aussi fetardes que moi donc je sais comment ça va finir et le cercle à recommencer mais comme du coup je ne travaille plus ce sera plus facile, mais l estime de moi en a pris un sacré coup la...

    Laisser un commentaire:


  • J365
    a répondu
    Salut Amélie,

    La première chose à faire - qui est la plus difficile dans un premier temps (dépendance psychologique et physique) - c'est d'arrêter de boire. Un médecin peut t'y aider. Cela doit être ta première priorité. Ensuite seulement, la question du pourquoi de tes angoisses. Il y a un peu plus de deux ans, je m'en souviens très bien, j'ai pris un matin la direction de la supérette plutôt que du taf. Je n'y arrivais plus. J'ai fini par un lamentable abandon de poste. Avec le recul, j'étais plus victime du délabrement psychologique et de la dépendance physique dus à l'alcool qu'à mes problèmes pros ou familiaux. Je n'ai pas bu depuis deux ans : cela a été très dur les premiers mois car il faut se déconditionner à tous points de vue : psychologique, neurologique et social, ce qui n'est pas une mince affaire. Mais c'est un passage obligé et le mieux-être se trouve au bout. Il n'y a pas d'autre voie possible, sinon la mort, la prison ou la folie. J'ai d'ailleurs fait un séjour de qq semaines en hôpital psychiatrique. Rien n'est perdu comme tu le vois. C'est une affaire de patience et de détermination : se mettre dans le crâne que la consommation ne peut être qu'exponentielle et délétère pour ne pas dire létale. Plus tu retarderas le moment d'arrêter et plus cela deviendra compliqué. Et il y a aussi un moment où tout bascule dans la perte de contrôle. Tu ne m'en sembles pas loin avec tes consos du matin (j'ai connu).

    N'hésite pas à te faire aider : Csapa, doc et médocs, AA, forums. C'est encore plus dur seul.

    Amicalement,

    Laisser un commentaire:

Unconfigured Ad Widget

Réduire
Chargement...
X