Annonce

Réduire
Aucune annonce.

J’ai un gros souci avec ma mère

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    J’ai un gros souci avec ma mère

    Bonjour, j’ai 22 ans et je vis seul depuis février 2019, avant je vivais chez ma mère avec mes deux sœurs plus jeunes
    J’ai été très impatient de partir de chez ma mère car selon moi elle a eu un impact mauvais sur ma vie dans une certaine mesure
    Mais j’ai beaucoup de mal à m’expliquer clairement ce mauvais impact étant donné que ma mère est totalement inoffensive, donc le reproche que je lui fais me parait très bizarre en même temps
    C’est pour ça que je culpabilise presque de parler de la sorte à son sujet mais je suis obligé de reconnaître qu’elle nous a donné à moi et mes sœurs un très mauvais exemple
    Ma mère est quelqu’un de totalement permissive et servile, elle n’a aucune force de révolte en cas de problème, elle laisse tout traîner jusqu’à ce que ça s’effondre mais elle a toujours été incapable de taper du poing sur la table

    L’exemple le plus éloquent qui me vient à l’esprit c’est quand en 2016 elle a divorcé de mon père (mon père que je n’aime pas et avec qui j’ai coupé les ponts définitivement) c’est moi, le fils ainé, j’avais 19 ans à l’époque, qui ai pratiquement divorcé à sa place
    Si je n’avais rien fait elle serait encore entrain de se faire maltraiter par mon père à l’heure d’aujourd’hui puisque elle ne sait pas provoquer de changements dans sa vie
    Donc c’est assez pitoyable cette inversion, qu’un fils doive pousser sa mère à divorcer pour le bien de tous, et moi et mes sœurs nous en sommes conscients


    Mon père est l’inverse extrême de ma mère, il est autoritaire et égoïste en quelques mots
    Donc le fait que je critique mon père est justifié par son agressivité
    Mais ma mère c’est beaucoup plus compliqué puisque elle n’a fait que subir depuis que je suis né, et étant donné que j’ai toujours été plus proche d’elle que de mon père, ce contact m’a sûrement mis de mauvaises façons de penser dans la tête, même si ma façon de me comporter dans la vie ne ressemble en rien au comportement de ma mère
    Ma mère nous a trop souvent montré le comportement de quelqu’un de paumée, de molle, d’influençable, de faible, etc...
    Mes deux soeurs et moi nous avons tous eu des problèmes psychologiques pendant l’adolescence, tous liés à l’angoisse, la phobie sociale, le complexe d’infériorité, nous sommes tous les trois passés par là et notre mère qui était la seule personne à pouvoir faire quelque chose (puisque notre père n’était même pas en mesure de comprendre nos problèmes et s’en fichait), notre mère a toujours inlassablement reproduit les mêmes erreurs, la même irresponsabilité, la même incapacité à prendre des décisions importantes et nécessaires, la même incapacité à changer une situation

    Toujours à gober les bêtises en vogue en terme de psychologie, car en terme de littérature de psychologie il y a le bon grain et l’ivraie, et ma mère a toujours eu cette tendance à s’orienter vers des voies de garage, et à s’intéresser à la partie médiatique et bien pensante de la psychologie, avec toute l’inefficacité chronique qui caractérise la bien-pensance

    Voici un comportement typique qu’elle a de façon régulière:
    Elle fait une chose, cette chose ne fonctionne pas, souvent elle ne prend pas acte du fait que ça ne fonctionne pas, une tierce personne lui fait remarquer que c’est un échec (donc lui montre la réalité), et quelques temps plus tard on constate que ma mère refait exactement la même chose, à l’infini les mêmes erreurs qui mènent à la faillite, sans jamais remettre en question les choses

    Par exemple elle vit dans le même appartement (ou je vivais jusqu’à février) depuis que nous sommes partis de chez mon père en 2016, elle paye un loyer assez important (qui selon moi relève du vol mais ça c’est un autre sujet), il y a quelques mois je lui ai fait part d’une idée, qui est qu’il serait judicieux de mettre son argent dans une maison dont elle serait propriétaire plutôt que dans un logement qui ne lui appartient pas, et après vérification elle peut se le permettre puisque elle a un travail bien rémunéré mais ne met presque pas d’argent de côté (elle approche la cinquantaine et n’a pas plus de 2000 euros en banque, alors que j’ai 22 ans et j’ai dépassé la barre des 10000 euros sur mon compte bancaire d’épargne en 2018, cherchez l’erreur)
    Elle a pensé que c’était une bonne idée, et n’a toujours rien trouvé, les mois défilent et même pas une piste, on dirait que toutes les raisons sont bonnes pour stagner et laisser aller les choses jusqu’à leur pourrissent

    Elle se fait marcher dessus à longueur de journée par la plus jeune de mes deux soeurs qui a 15 ans et qui a un très fort caractère, comme mon autre soeur, et comme moi il semblerait

    La situation est assez pathétique, j’ai donné pas mal d’éléments je pourrais en donner encore d’autres mais il y a déjà un bon tour d’horizon je pense dans ce que j’ai dis

    Et c’est la raison pour laquelle j’en reviens à mon propos initial, ma mère me pose un gros problème mais en même temps je suis dans l’incapacité de dire qu’elle est coupable puisque son problème c’est précisément qu’elle ne fait que subir tout le temps, elle passe sa vie à subir et à transmettre ce genre de schéma de pensée à ses enfants, moi j’ai eu mon lot de soucis psychologiques et relationnels à l’adolescence, et elle n’a rien réglé alors qu’elle en avait le pouvoir, il n’y avait que elle qui pouvait régler les choses

    Et aujourd’hui je vis encore avec les relents de cette période qui n’est pas très lointaine, j’ai des séquelles car les problèmes étaient très lourds et ils n’auraient pas été aussi lourds si ma mère avait géré les choses correctement et avait simplement fait son travail

    Elle nous a transmis autant de négativité que mon père quand on y regarde bien, parce que être complètement servile et mou c’est pas forcément mieux que d’être complètement égoiste et autoritaire

    Enfin voilà si des gens peuvent me donner leur vision sur cette situation je leur en serai reconnaissant

    #2
    Envoyé par Romain1997 Voir le message
    Bonjour, j’ai 22 ans et je vis seul depuis février 2019, avant je vivais chez ma mère avec mes deux sœurs plus jeunes
    J’ai été très impatient de partir de chez ma mère car selon moi elle a eu un impact mauvais sur ma vie dans une certaine mesure
    Comme tous les parents dans une mesure variable. Et alors ? Elle t'a aimé comme elle a pu. Tu vas réparer qqch en lui faisant du mal ?

    Envoyé par Romain1997 Voir le message
    Ma mère est quelqu’un de totalement permissive et servile, elle n’a aucune force de révolte en cas de problème, elle laisse tout traîner jusqu’à ce que ça s’effondre mais elle a toujours été incapable de taper du poing sur la table

    Elle a dû avoir un ou des parents très déficients et écrasant, elle a surtout dû beaucoup souffrir et souffre certainement encore beaucoup, tu veux en rajouter ?

    Envoyé par Romain1997 Voir le message
    Si je n’avais rien fait elle serait encore entrain de se faire maltraiter par mon père à l’heure d’aujourd’hui puisque elle ne sait pas provoquer de changements dans sa vie
    Donc c’est assez pitoyable cette inversion, qu’un fils doive pousser sa mère à divorcer pour le bien de tous, et moi et mes sœurs nous en sommes conscients


    Ce n'est pas le rôle habituel d'un fils, mais tu as fait ce qu'il fallait d'après ce que tu dis, mais pourquoi ces reproches à ta mère, est-ce qu'on engueule un paralytique parce qu'il ne marche pas ?


    Envoyé par Romain1997 Voir le message
    Mon père est l’inverse extrême de ma mère, il est autoritaire et égoïste en quelques mots
    Donc le fait que je critique mon père est justifié par son agressivité
    Mais ma mère c’est beaucoup plus compliqué puisque elle n’a fait que subir depuis que je suis né, et étant donné que j’ai toujours été plus proche d’elle que de mon père, ce contact m’a sûrement mis de mauvaises façons de penser dans la tête, même si ma façon de me comporter dans la vie ne ressemble en rien au comportement de ma mère
    Ma mère nous a trop souvent montré le comportement de quelqu’un de paumée, de molle, d’influençable, de faible, etc...

    Mais est-ce que vous êtes obligés de suivre son exemple de victime consentante, apparemment ce n'est pas du tout ce que tu as fait, même plutôt le contraire, ce qui me paraît incompréhensible c'est que tu sembles rechercher de bonnes raisons de cogner (pas physiquement) sur ta mère et c'est ce que tu fais. Elle t'agace, ok, tes émotion, tes envies, tes pulsions, sont ce qu'elles sont, mais pourquoi vouloir qu'elle change, c'est trop tard, elle est ce qu'elle est, aime la, c'est tout.


    Envoyé par Romain1997 Voir le message
    Mes deux soeurs et moi nous avons tous eu des problèmes psychologiques pendant l’adolescence, tous liés à l’angoisse, la phobie sociale, le complexe d’infériorité, nous sommes tous les trois passés par là et notre mère qui était la seule personne à pouvoir faire quelque chose (puisque notre père n’était même pas en mesure de comprendre nos problèmes et s’en fichait), notre mère a toujours inlassablement reproduit les mêmes erreurs, la même irresponsabilité, la même incapacité à prendre des décisions importantes et nécessaires, la même incapacité à changer une situation

    Oui et alors ? elle n'en était pas capable, c'est tout, elle est responsable, pas coupable, lui faire du mal avec des mots et des attitudes ne ferait qu'ajouter du malheur à son malheur et aux vôtres et n'arrangerait strictement rien, te défouler ici ou avec un ami ou un psy, ok, contre elle, pas ok !


    Envoyé par Romain1997 Voir le message
    Toujours à gober les bêtises en vogue en terme de psychologie, car en terme de littérature de psychologie il y a le bon grain et l’ivraie, et ma mère a toujours eu cette tendance à s’orienter vers des voies de garage, et à s’intéresser à la partie médiatique et bien pensante de la psychologie, avec toute l’inefficacité chronique qui caractérise la bien-pensance


    Je suis plutôt d'accord avec toi sur cette littérature en général mais ces démarches de ta mère révèlent un minimum d'intérêt à ce sujet de la part de ta mère. Désolé mais il me semble que tu reprends l'attitude et le comportement de ton père à son égard : tu la dévalorises outrageusement, tu es cruel.


    Envoyé par Romain1997 Voir le message
    Voici un comportement typique qu’elle a de façon régulière:
    Elle fait une chose, cette chose ne fonctionne pas, souvent elle ne prend pas acte du fait que ça ne fonctionne pas, une tierce personne lui fait remarquer que c’est un échec (donc lui montre la réalité), et quelques temps plus tard on constate que ma mère refait exactement la même chose, à l’infini les mêmes erreurs qui mènent à la faillite, sans jamais remettre en question les choses
    (...)
    on dirait que toutes les raisons sont bonnes pour stagner et laisser aller les choses jusqu’à leur pourrissent

    Elle se fait marcher dessus à longueur de journée par la plus jeune de mes deux soeurs qui a 15 ans et qui a un très fort caractère, comme mon autre soeur, et comme moi il semblerait

    La situation est assez pathétique, j’ai donné pas mal d’éléments je pourrais en donner encore d’autres mais il y a déjà un bon tour d’horizon je pense dans ce que j’ai dis

    Elle a des problèmes, des conduites d'échec, c'est une victime, pas une coupable, elle a besoin d'aide, de soutien, d'empathie, de compréhension, pas de dévastations supplémentaires.
    Votre fort caractère employez le à bon escient dans la vie extérieure pas contre elle surtout, c'est trop facile, lâche, et même monstrueux vu de moi enfonction de ce que je lis.



    Envoyé par Romain1997 Voir le message
    Et c’est la raison pour laquelle j’en reviens à mon propos initial, ma mère me pose un gros problème mais en même temps je suis dans l’incapacité de dire qu’elle est coupable puisque son problème c’est précisément qu’elle ne fait que subir tout le temps, elle passe sa vie à subir et à transmettre ce genre de schéma de pensée à ses enfants,
    Là tu as raison de ne pas dire qu'elle est coupable pcq elle n'est PAS coupable.
    C'est SON problème, ton rôle n'est pas de la guérir seulement d'être normalement bienveillant avec elle et de l'aimer comme un fils. Et apparemment, elle n'a pas du tout transmis ce schéma de pensée et de comportement à ses enfants, ouf !



    Envoyé par Romain1997 Voir le message
    moi j’ai eu mon lot de soucis psychologiques et relationnels à l’adolescence, et elle n’a rien réglé alors qu’elle en avait le pouvoir, il n’y avait que elle qui pouvait régler les choses


    C'est faux (ce que j'ai souligné) et même si c'était vrai que les parents auraient à régler les problèmes de leurs ados qui se cherchent et cherchent à se construire, maintenant, c'est à toi seul de t'occuper de toi.
    Et cesse de regarder dans sa direction sauf avec un sourire aimable de temps en temps !


    Envoyé par Romain1997 Voir le message
    Et aujourd’hui je vis encore avec les relents de cette période qui n’est pas très lointaine, j’ai des séquelles car les problèmes étaient très lourds et ils n’auraient pas été aussi lourds si ma mère avait géré les choses correctement et avait simplement fait son travail
    Elle nous a transmis autant de négativité que mon père quand on y regarde bien, parce que être complètement servile et mou c’est pas forcément mieux que d’être complètement égoiste et autoritaire


    Si tous les parents pouvaient "gérer les choses correctement et simplement faire leur travail", il n'y aurait plus de mal-être mental ou psychologique sur la terre, ou considérablement moins !!!
    Oui, quasi tous nos détraquages et nos dysfonctionnements graves viennent de nos parents, surtout dans la toute petite enfance. Même avec les meilleures intentions du monde des millions de parents commettent des dégâts graves et irrémédiables chez leurs enfants, ok.
    Et alors ???
    Faut les fouetter en public ? Ainsi nos problèmes seraient résolus ? Non, faut seulement informer les futurs parents de ne pas faire les mêmes erreurs ou, ce qui est beaucoup plus souvent le cas, les gaffes inverses, comme celles que j'ai commises à l'encontre de mes mômes dans la louable intention de casser le catastrophique schéma familial ancien.

    Parent est un métier impossible disait déjà papa Freud !

    Pardonne à ta mère à défaut de la comprendre (ce qui est impossible), regarde ailleurs, aime la comme tu peux, tu te sentiras infiniment mieux.

    SOURIRE


    Commentaire

    Unconfigured Ad Widget

    Réduire
    Chargement...
    X