Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Atoute à l'heure la bouteille

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    Atoute à l'heure la bouteille

    Bonjour atoute bonjour à tous

    Je vais commencer par me présenter à vous. J'ai 37 ans, célibataire sans enfants, un bon travail et je vis au pays des rillettes.

    Si je me suis inscrit sur le forum, c'est que, si en l' orrurence, tout devrait bien aller dans ma vie, je consomme bien trop d'alcool depuis trop longtemps. Et là, je sens que j'ai franchi la date, le point limite si je ne veux pas gâcher le reste de ma vie et enfin construire quelque-chose.

    Je consomme alcool depuis mes 18 ans. Enfin j'ai consommé bien avant, mais j'ai commencé à le consommer pour les mauvaises raisons à 18 ans.

    Un mal-être, une dépression peut être et j'ai trouvé en lui un réconfort, une délivrance, une solution pour retrouver une liberté d'esprit.

    Depuis, mon libérateur m'a finalement emprisonné dans une solitude sans fond. J'ai appris à vivre sous sa contrainte, en m' isolant seul avec lui. Et au moment où j'écris ses mots, je n'en veux plus de cette exclusivité.

    Je ne fais qu'un avec alcool uniquement le soir et week end mais tous les soirs et tous les week-ends. Et je ne fais rien d'autre que d'être avec lui lorsque j'ai du temps libre.

    J'ai eu des relations amoureuses mais qui ce sont toutes soldées par un échec pour une seule raison :ma défonce.

    J'ai également perdu tous mes amis et surtout j'ai fait beaucoup de mal à certains d'entre eux, parfois physiquement, à cause d'alcool.

    Aujourd' hui j'ai honte de mes actes et paroles du passé, que je n'arrive pas à oublier et je préfère m'isoler pour ne pas les réitérer.

    De tout ça, je ne veux plus, je veux changer. J'arrive bien à m'abstenir quelques jours, et j'en ressens les bénéfices mais après quelques temps, l'ennui prend le dessus, un manque de sens.

    Et c'est le serpent qui se mort la queue, abstinent mais dans un monde qui m'enmerde , alors alcool..


    C'est mon premier post, qui j'espère m'aidera à retrouver ma liberté et à profiter de la vie.


    Ju

    #2
    Envoyé par Brigadier Voir le message
    Bonjour atoute bonjour à tous
    Hello.
    Salut.

    ...tout devrait bien aller dans ma vie...
    et sobre ca ira vraiment bien!

    ...
    je consomme bien trop d'alcool depuis trop longtemps. Et là, je sens que j'ai franchi la date, le point limite si je ne veux pas gâcher le reste de ma vie et enfin construire quelque-chose.
    félicitations pour ta prise de conscience!

    Je consomme alcool depuis mes 18 ans. Enfin j'ai consommé bien avant, mais j'ai commencé à le consommer pour les mauvaises raisons à 18 ans.

    Un mal-être, une dépression peut être et j'ai trouvé en lui un réconfort, une délivrance, une solution pour retrouver une liberté d'esprit.

    Depuis, mon libérateur m'a finalement emprisonné dans une solitude sans fond. J'ai appris à vivre sous sa contrainte, en m' isolant seul avec lui. Et au moment où j'écris ses mots, je n'en veux plus de cette exclusivité.

    Je ne fais qu'un avec alcool uniquement le soir et week end mais tous les soirs et tous les week-ends. Et je ne fais rien d'autre que d'être avec lui lorsque j'ai du temps libre.

    J'ai eu des relations amoureuses mais qui ce sont toutes soldées par un échec pour une seule raison :ma défonce.
    l’alcool...
    d’amante...
    à maitresse exclusive qui t’emprisonne et te détruit...

    J'ai également perdu tous mes amis et surtout j'ai fait beaucoup de mal à certains d'entre eux, parfois physiquement, à cause d'alcool.

    Aujourd' hui j'ai honte de mes actes et paroles du passé, que je n'arrive pas à oublier et je préfère m'isoler pour ne pas les réitérer.

    De tout ça, je ne veux plus, je veux changer.
    oui!

    J'arrive bien à m'abstenir quelques jours, et j'en ressens les bénéfices mais après quelques temps, l'ennui prend le dessus, un manque de sens.

    Et c'est le serpent qui se mort la queue, abstinent mais dans un monde qui m'enmerde , alors alcool..
    tu vas apprendre à retrouver ta liberté!

    C'est mon premier post, qui j'espère m'aidera à retrouver ma liberté et à profiter de la vie.


    Ju

    Bienvenu!
    Quand l’addiction est mise en schéma:
    Le cercle de Prochaska et Di Clémente

    Commentaire


      #3
      Bonjour​​​​​, c’est le plus beau cadeau que tu te faire, j’ai finit comme, avec en plus perte de boulot, de permis, le pire c’est ma fille , aujourd’hui à 54 ans ma vie a bien changé et je me sens très bien enfin.

      Un jour après l’autre, aujourd’hui je ne bois pas, tu t’y tiens, tu devrais aller chez le toubib, bonne soirée
      arrêt avec soins pour moi, le 18 février 2014

      Commentaire


        #4
        Bonjour Brigadier

        Tres bonne decision
        Va voir medecin traitant demain pour avoir traitement médical pour sevrage alcool
        Va voir message privé
        amitiés sincères
        Jojo

        Commentaire


          #5
          Bonsoir et bienvenue.

          Tu te lances dans un processus long, mais ça vaut le coup. D'abord l'arrêt, relativement rapide (sevrage) mais ta cervelle ne l'entendra pas de cette oreille et cherchera à te piéger. Ne reste pas seul, vient ici si c'est difficile et surtout ne t'arrête pas en cas de 24h ratées, ça arrive, au début. Donc viens chercher des encouragements...

          Ensuite, il faudra que tu t'occupes de toi, de ce qui te pousse à boire. Ça prend du temps, mais petit à petit il est possible de réellement sortir de l'acool. Si, si, il y a un peu plus d'un an je n'y croyais pas et pourtant c'est possible !

          Courage, tu n'es plus seul.

          fred, pas d'avoine

          Commentaire


            #6
            Merci à vous pour les encouragements. Ce soir c'est sobriété, jogging dans le canapé.
            Je vais devoir être vigilant tous les soirs.

            Commentaire


              #7
              N'hésite pas à prendre des bonbecs ou un peu de sucre (sirop, soda). Et à boire beaucoup, aussi, le corps réclame sa dose et il faut tromper la soif.
              fred, pas d'avoine

              Commentaire


                #8
                bonjour

                ennui, temps libre, dépression, honte, solitude les mots clefs de ton message
                On a chacun une philosophie de la vie. Moi, j'ai la chance d'avoir les livres, et la musique, et ils me sauvent parfois, souvent, de l'ennui, et du vide.

                L'ennui est inévitable. Sobre, il reste à apprendre à le vivre sans paniquer, sans être tenté d'avoir recours à sa vieille habitude
                parfois, on se sent vide, ça fait comme un trou d'air angoissant, on pense que ça va durer... et ça passe

                la honte est un jugement de soi sur soi, et c'est un boulet pour avancer
                on ne peut pas toujours réparer les dégâts, mais ça ne coûte rien d'essayer, même si c'est sans espoir de retour, un sms, un mail...
                ça pèse moins lourd sur le coeur

                un gros travail sur toi, à entreprendre avec un professionnel, peut être pour creuser du côté de la dépression?
                bon courage Brigadier






                Commentaire


                  #9
                  bonsoir brigadier

                  tu as frappé a la bonne porte ,surtout ,ne reste pas seul, surtout pas ,moi je suis un très jeune abstinent 5 mois
                  je ne buvais que le week end trop peur de perdre mon travail la semaine ,alors que j'étais en vacances j'ai picolé comme un malade
                  pendant 6 jours non stop!!!!!! sans me laver me raser etc......je sortais juste pour aller a lidl acheter ma bière a 8 degrés par 12 en 50 cl
                  je buvais 3 ou 4 litres par jour du vendredi au dimanche soir.
                  je n'ais quasiment pas mangé juste des casses croutes avec du jambon etc etc...........
                  je l'ais déja marqué sur un fil et au bout du 7 èmes jours malade comme un chien !!!!!!!!! vomit comme un malade pendant 24h
                  et la j'ai décidé d'arréter de boire ,je buvais depuis 6 ans suite a mon divorce ,très douloureux j'aimais encore ma femme
                  marre de voir des cannettes au pied de mon lit marre d'étre dépendant de cette merde!!!!!!!!!!!!!!!
                  et la grace a la volonté,au capsa j'ai d'ailleurs rendez vous le 14 a 14h jour de la saint valentin lol ,je l'ais vois une fois par mois,mon médecin une fois par mois
                  aussi,une amie sincére qui ne me juge pas ,jojo qui est devenu mon parrain je ne le remercierais jamais assez ,l'amour de mes enfants etc............
                  je précise je n'ais jamais titubé je savais me tenir ,mon gros problème je buvais seul !!!!!!!!!! la plupart du temps chez moi devant le pc ou un film du net
                  par ennui et dévalorisation de sa personne pas simple ,donc si tu as besoin de parler atoute est un bon tremplin
                  bonne soirée au plaisir de te lire tu n'es plus seul

                  Commentaire


                    #10
                    bye



                    Dernière modification par André Raymond, 15/02/2020, 21h56.

                    Commentaire


                      #11
                      Envoyé par Brigadier Voir le message


                      J'arrive bien à m'abstenir quelques jours, et j'en ressens les bénéfices mais après quelques temps, l'ennui prend le dessus, un manque de sens.

                      Et c'est le serpent qui se mort la queue, abstinent mais dans un monde qui m'enmerde , alors alcool..

                      Ju
                      Bonjour,

                      C’est cela qu’il faut trouver : un sens, un but. Imagine que tu doives mourir, là, demain. Serais tu d’accord ? De mourir demain ?
                      Si oui, pas de problème. La question ne se pose même plus.
                      Sinon, pourquoi ? Quel est le but ?

                      Petite litanie chantée composée pour toi :

                      Whiiiiiiithout any
                      Whithout any goal,
                      It’s not possible
                      to feel confortable.
                      Ye Ye Ye.

                      Evidemment, si je suis imbibée d’alcool, ça va pas l’faire. Je vais faire ou dire ou écrire des conneries.
                      Nombreux disent que l’arrêt de l’alcool est une condition sinequanone, indispensable, préalable et basique. Why not ? Porque non ? Pourquoi pas ? Je ne vais pas les contredire,
                      Mais, aïe,aïe aïe,
                      Tu le dis toi même plus haut,
                      « un manque de sens ».

                      Par conséquent, quel est le sens ? Quel est le but ? Si tu réponds, par exemple, oh, ma Vie n’a aucun sens, aucun but, je suis un pion à cent pour cent prédestiné à mourir alcoolique, ou à mourir d’ennui, ou à mourir idiot, alors oui, tu peux raisonnablement te poser la question du sens de ta Vie.

                      Courage Man.
                      Kenavo

                      Commentaire


                        #12
                        Bonjour

                        Merci à tous pour vos messages et vos conseils.
                        Dans un premier temps, je ne vais pas trop chercher à analyser quoique ce soit, je vais juste arrêter de boire.
                        Une fois le verre posé, je ferai le travail de fond.
                        Ce soir, je suis passé à la supérette comme tous les soirs, j'ai acheté des pommes et des mandarines mais pas ma bouteille d'alcool du soir. C'est vachement moins cher!
                        Donc ce soir est une soirée sobre n'ayant pas d'alcool chez moi.

                        Commentaire


                          #13
                          Salut Brigadier,
                          Je pense qu’il est préférable d'être abstinent sans avoir de réponses au pourquoi on était alcoolique.
                          Que d’être alcoolique en sachant les pourquoi.

                          bravo pour hier,
                          concentre toi sur ton sevrage.
                          ca passe plus vite qu’on ne le penserait.
                          bien joué pour les fruits!
                          (gaffe au sevrage du sucre en même temps que l’alcool...)
                          Et pour les sous, oui aussi, c’est dingue ce qu’on peut mettre de coté en arrêtant la tise.

                          bon deuxième jour...
                          Quand l’addiction est mise en schéma:
                          Le cercle de Prochaska et Di Clémente

                          Commentaire


                            #14
                            Bonjour.
                            Envoyé par Clairobscur Voir le message
                            [...] il est préférable d'être abstinent sans avoir de réponses au pourquoi on était alcoolique.
                            Que d’être alcoolique en sachant les pourquoi...
                            C'est pas faux. Nan, nan, ce n'est pas une botte secrète, j'ai bien compris tous les mots

                            En fait l'alcoolisme est juste un symptôme, donc les vrais "Pourquoi ?" concernent ce qu'on essayé de "soigner", pas le produit. Et ça, ça ne se trouve que petit à petit. Donc d'abord le sevrage, ensuite prendre des précaution pour ne pas y retourner et permettre la purge de l'organisme (il faut plusieurs mois) et au fur et à mesure qu'on se rafistole le physique et le moral on peut s'occuper des problèmes de fond.

                            Ce dernier travail ne peut pas se faire complètement tout seul, mais en vennant ici tu es sorti de l'isolement caractéristique des alcooliques pratiquants, donc tu trouveras, au jour le jour, le moyen de ne pas te refermer.

                            Courage, les premeirs jours sont les plus difficiles et il faut s'accrocher sans trop voir le bénéfice : il viendra, et bien plus vite qu'on peut le penser quand on est dans le dur.



                            fred, pas d'avoine

                            Commentaire


                              #15
                              Hello

                              Ah la gestion des émotions... Ça a été plus fort que moi ce vendredi soir. J'ai ressenti le besoin de boire après une putain de journée de merde..ça n'est pas une excuse mais c'est comme ça que je les gère. Je ne perds pas espoir mais comment faire autrement ?!

                              Commentaire

                              Unconfigured Ad Widget

                              Réduire
                              Chargement...
                              X