Annonce

Réduire
Aucune annonce.

JAR......En chanson

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    Parmi la quadrilogie fantastique du groupe produite entre 79 et 84 (même si les ayatollahs pensent que tout est mort quand Uli Jon Roth a quitté le groupe) composée de Lovedrive, Animal magnetism, Blackout et Love at first sting, même s'il n'est pas facile d'en choisir un seul, je pense que Blackout représente la pierre angulaire des teutons au gros dard.

    Des tempo écrasants, lourds ou parfois rapides et entraînants. Des arpèges cleans et des quintes distordues à souhait. Un basse qui groove ou qui annihile tout sur son passage et la voix de Meine qui vient parachever le tout dans un orgasme multipliant les morceaux d'anthologie et donne une cohérence fantastique à cet opus dont il est encore celui dans lequel Rudolf Schenker et sa bande piochent encore le plus à chaque concert.

    Des furieux "Dynamite", "Blackout" ou "Now", de l'écrasant "China white" à la ballade "When the smoke is going down", en passant par l'entraînant "Arizona" ou bien les mid-tempos d'antholgie que sont "You give me all I need" et "No one like you", rien n'est à jeter sur cet album. Pas un seul titre de remplissage.
    Un LP gratifié d'un succès commercial qui amorce tout doucement les nombreux disques d'or et de platine qui vont venir couronner la galette suivante et son fameux "Je t'aime encoooooooooooooreeeeuuuuuuuuhhhhhh" qui verra un boom démographique arriver en France neuf mois après ce fameux été 1984.

    Bonjour Atoute

    Le dernier jour
    Le déclic
    L'entrée en cure

    Commentaire


      J'aime bien les rythme martiaux de cette marche électrique nous narrant l'histoire de William Kidd.
      Une suite d'accords utilisées mille fois dans la folk britannique et de chouettes paroles naviguant sur ces mers peuplées de flibustiers, de corsaires et d'armées régulières, flottant sur les abordages et les coups de canons ou encore le grondement des tempêtes et les vents hurlants dans les voiles qu'on croit entendre dans chacune de leur chansons.

      La piraterie est le thème récurrent des teutons de Running wild depuis 30 ans. On croit que ça passe, mais ça ne lasse jamais. Chacune de leurs chansons nous conte un aspect différent, un personnage nouveau, une icône qui alimente les rêveries d'enfant.



      RUNNING WIlD - The ballad of William Kidd

      Bonjour Atoute

      Le dernier jour
      Le déclic
      L'entrée en cure

      Commentaire


        Oussanousava
        mém’si ou lé loin

        (la p’tite déprime du dimanche)

        https://youtu.be/nZ_85kN-aWU
        Quand l’addiction est mise en schéma:
        Le cercle de Prochaska et Di Clémente

        Commentaire


          Envoyé par Clairobscur Voir le message
          (la p’tite déprime du dimanche)
          Pourquoi? T'as envie d'en parler sur ton fil?



          EDIT: le Moog System55 revu par une grande prêtresse du modulaire. Très reposant et planant!


          Dernière modification par VincentB, 03/05/2020, 10h02. Motif: Précisions
          Bonjour Atoute

          Le dernier jour
          Le déclic
          L'entrée en cure

          Commentaire


            Un superbe album datant de 98 (de mémoire) alliant métal (très accessible pour des oreilles profanes en la matière) et symphonie.

            C'est un concept album faisant partie d'une quadrilogie basée sur la quête de l'épée d'émeraude par le héros qui sauvera le monde.



            "Emerald sword", "Wisdom of the kings", "Eternal glory" sont les pièces maîtresse de cet album qui a inspiré toute la scène metal Heroic-fantasy du début des années 2000 accompagnant le revival du "True metal" à la sauce 80's.
            Quand au morceau "Symphony of the enchanted lands", c'est juste la pierre angulaire qui va définir les bases et les canons de ce style. Plus de 10 minutes épiques de bravoure, d'ambiances mystiques, médiévales, des choeurs guerriers et des mélodies immédiatement assimilables.

            Un grand moment accessible à tous (même mon épouse, pourtant pas fan de metal adore cet album et quelques autres).


            RHAPSODY - Symphony of enchanted lands (Full album)

            Bonjour Atoute

            Le dernier jour
            Le déclic
            L'entrée en cure

            Commentaire


              https://www.youtube.com/watch?v=ejorQVy3m8E
              INUKSHUK

              Libéré

              Si tu ne changes rien, rien ne changera.
              https://www.youtube.com/watch?v=UyBd4Su1q_w

              Benjamin Franklin

              Commentaire


                https://www.youtube.com/watch?v=EGu0JhYjRmo
                INUKSHUK

                Libéré

                Si tu ne changes rien, rien ne changera.
                https://www.youtube.com/watch?v=UyBd4Su1q_w

                Benjamin Franklin

                Commentaire


                  https://www.youtube.com/watch?v=8nMuA2y0kyA
                  INUKSHUK

                  Libéré

                  Si tu ne changes rien, rien ne changera.
                  https://www.youtube.com/watch?v=UyBd4Su1q_w

                  Benjamin Franklin

                  Commentaire


                    Hello Inuk,

                    je ne suis pas un énorme fan du jeu de Steve Hackett. Par contre, je lui reconnais de parfaitement savoir choisir ses effets suivant l’atmosphère de la chanson. A lui tout seul, il arrive à déterminer quelle sera le son de la musique. Ceci dit, ça reste un guitariste trop mésestimé car il atout de même beaucoup apporté au rock prog'.

                    En parlant de guitaristes trop méconnus à mon sens, Steve Stevens et Georges Lynch en sont des parfaits exemples: trop peu connus du grand public et trop facilement relégués au rang de musicien de studio (surtout Stevens), alors que ce ne sont pas seulement deux shredders fantastiques. Il y a chez eux un grand sens de la composition et de la mélodie instantanée.



                    Bonjour Atoute

                    Le dernier jour
                    Le déclic
                    L'entrée en cure

                    Commentaire


                      Bonjour Vincent, as-tu déjà entendu parler de Chet Atkins ?

                      https://youtu.be/a6cXqM21KbE
                      INUKSHUK

                      Libéré

                      Si tu ne changes rien, rien ne changera.
                      https://www.youtube.com/watch?v=UyBd4Su1q_w

                      Benjamin Franklin

                      Commentaire


                        Bien-sûr! Un des pionniers.
                        Le père spirituel de Mark Knopfler!!! Même si Chet a eu beaucoup d'enfants illégitimes.

                        Mais, c'est pas trop mon truc (même si j'admets que dans ta vidéo, j'aime beaucoup quand un des pères du finger-picking se met à réaliser un peu de tapping...Ca sonne très bien. L'utilisation du vibrato vers 6'00 est juste magnifique).
                        Je préfère son "descendant".
                        Bonjour Atoute

                        Le dernier jour
                        Le déclic
                        L'entrée en cure

                        Commentaire


                          Coucou Vincent, 16 ou 17 ans mon 1 er concert à Bordeaux Dire Straits, inoubliable en 1 er concert.

                          Y’a 35 ou 40 ans la scène bordelaise était très très rock, Cure, Manu Tchao, Iggy Pop.

                          J’en ai des souvenirs, surtout les petites salles(Noirs Désirs) en tête à l’époque.

                          Merci de ces bons souvenirs
                          arrêt avec soins pour moi, le 18 février 2014

                          Commentaire


                            coucou tout le monde

                            j'adore ce morceau des pink floyd revisité


                            https://www.youtube.com/watch?v=pgNroQMRwzw

                            Commentaire


                              Les grands indémodables Alan, bonne journée
                              arrêt avec soins pour moi, le 18 février 2014

                              Commentaire


                                Coucou Vincent? voila a quoi j'ai grandit avec
                                arrêt avec soins pour moi, le 18 février 2014

                                Commentaire

                                Unconfigured Ad Widget

                                Réduire
                                Chargement...
                                X