Annonce

Réduire
Aucune annonce.

JAR......En chanson

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • louvaji
    a répondu
    Coucou, j'en ai trouvé un que je kiffais y'a ohoohohoohoh trop longtemps

    Laisser un commentaire:


  • louvaji
    a répondu
    Par contre contre y’a des morceaux pas mal, leur j’écoutais les steppenwoolf, les New York Dolls, tout ce petit monde se retrouvait dans les années 70.

    La suite demain

    Laisser un commentaire:


  • louvaji
    a répondu
    Un problème informatique, je sais bien que tu ne veux pas spécialement me convertir, c’est quand même passionnant tout ça.

    Quelle époque folle franchement j’adore

    Merci en tout cas pour ces histoires.

    Laisser un commentaire:


  • VincentB
    a répondu
    Envoyé par louvaji Voir le message
    Coucou Vincent, en ce moment je dors un peu décalé cette nuit concert de Kiss sur ARTE, tournée 2014 quand ils ont reformé leur groupe, je ne retrouve plus ta phrase mais oui l'histoire de la musique est passionnante.
    Je suis comme Mpi pas receptive a cette musique, hard rock, par contre il y'a des morceaux que j'adore quand même, je comprend mal l'anglais
    T'as les doigts qui sont restés collés sur le clavier pour poster plusieurs fois le message ou bien t'avais peur que je ne lise pas.
    Je ne suis pas fan de Muse, mais si tu m'en passe en soirée, ça ne me dérange pas. Par contre, j'ai vraiment du mal avec Wax Tailor. j'ai un pote qui en écoute très souvent et franchement, à chaque fois qu'il me dit "non, mais celle-là tu vas l'adorer", bah il se plante à chaque fois.



    Rassure-toi, j'entends parfaitement qu'on ne soit pas fan de hard-rock. Il n'y a pas volonté de ma part de convertir tout le monde en fan en postant ces chroniques ou anecdotes, mais juste de raconter la vie d'un groupe qui a eu une très forte influence sur moi, depuis tout petit garçon (mais j'y reviendrai dans un autre message. Pour l'instant, je continue ma présentation du groupe).




    1972

    -Es-tu mince?
    A cette question, un peu éberlué et surtout passablement éméché, Peter Criscoula répond:
    -Oui, et ma bite fait 23 centimètres.
    Scène surréaliste au téléphone un matin de d'août 1972!!!

    Peter Criscoula a posté une petite annonce dans Rolling Stone disant qu'il est batteur et qu'il recherche un groupe sur New-York et les questions posées le dérange alors qu'il est en plein déjeuner dominical bien arrosé.
    Actuellement, il fait partie d'un groupe de jazz rock qui ne suffit pas à subvenir aux besoins de sa jeune épouse et de lui-même qui vienent de se marier. Il en a un peu marre du jazz et cherche un groupe de rock à la Led Zeppelin, Cream, Kinks ou Steppenwolf.

    En fait, Peter est un peu anxieux et surtout un peu énervé qu'on lui pose une telle question au téléphone pour un recrutement d'un poste de batteur. Il s'attendait à ce que son interlocuteur lui parle de son groupe, lui demande ses influences musicales, quel quel style de jeu il a etc. Bref, le tout-venant quand on répond à une annonce de musicien.
    Donc, il joue la carte de la provocation et se fout un peu de la gueule du gars au téléphone qui ne semble pas dérangé par cette désinvolture volontaire.

    Pourtant le festival des questions bizarres continue:
    -Es-tu beau?
    -Oui, certains disent que je que je ressemble à Rod Steward
    -Combien mesures-tu?
    -1m78
    -Quel âge as tu?
    -27 ans et je viens de me marier.
    -Es-tu blond ou brun?
    -Brun.
    -Parfait, as-tu e la barbe et si oui, acceptes-tu de la raser?
    -Non, pas de barbe.
    -Serais-tu prêt à te maquiller?
    -J'suis pas une gonzesse, mais dans un spectacle, je suis prêt à le faire. Je peux même jouer à poil, s'il le faut.


    Là, Peter est à deux doigts de raccrocher car les questions prétentieuses du gars à l'autre bout du fil commencent à l’énerver , mais il décide laisser une dernière chance à son interlocuteur qui lui parle enfin de lui.

    -Pour finir, quel est ton prénom?
    -Peter.
    -Parfait Peter, je m'appelle Gene Simmons et avec mon pote Paul Stanley, nous voulons monter le plus grand groupe de rock de tous les temps. Notre contrat avec notre maison de disques se termine, mais il nous reste un album à faire ( un pieux mensonge de la part de Gene) et nous cherchons un batteur.

    Là, Peter ne rigole plus du tout, et d'un coup il dessaoule immédiatement et redevient très sérieux. Les lady electric studio sont très réputés et un disque permettrait (même s'il ne se vend pas super bien) d'assurer un petit train de vie modeste au jeune couple qu'il forme avec Lydia.Il écoute désormais avec une grande attention l'homme au bout du fil qui finit par lui fixer un rdv.

    En fait Peter ne le sait pas encore, mais Gene est agréablement surpris de voir un type qui ne s'écroule pas de timidité devant quelques questions d'ordre physique et quelque peu bizarroïdes.

    Rendez-vous est pris dès le lendemain et Peter est sur son 31, il ressemble à un Jimi Hendrix blanc avec con pattes d'éph' et sa chemise colorée à jabots. En arrivant aux studios (où en fait Gene et Paul enregistrait un jingle et non pas un album), il découvre deux clodos avec jeans troués, chemises à fleur de hippies et se demande comment ce gars immense a oser lui poser toutes ces questions sur son physique alors que lui-même n'est pas très beau et ressemble à un SDF.
    -Salut, je m'appelle Peter et ma bite fait 27 centimètres.
    Gene et Paul le scrute très attentivement et se contrefoutent de la longueur de son appendice génital. Mais Gene, fin psychologue décèle chez Peter le narcissisme d'un gars qui aime bien se regarder dans le miroir. Bon point pour Peter.
    Après quelques banalités, il écoute l'album de Wicked Lester, et l'ingénieur du son qui reconnaît Peter le recommande à Gene. Peter n'aime pas trop l'album, mais pour lui c'est toujours mieux que du jazz .
    Quelques auditions en plus dans les jours (dont une complètement ratée, car Peter jouait sur la batterie de quelqu'un d'autre non réglée pour lui) qui suivent et voilà Peter qui est embauché.

    Demain, il sera l'heure de raconter l'embauche (qui vaut également son pesant de cacahouètes) d'Ace Frehley. Mais pour l'heure, revenons au second album de KISS: Hotter than hell.

    Le premier album de Kiss s'est à peine classé dans le Top 100 et s'est écoulé à peine à 75 0000 exemplaires. Le maquillage s'est affiné (mais on ne parlera plus longuement dans le 4ème message qui sera consacrée à Alive).
    La tournée qui a suivi, s'est par contre, elle, très bien passée. Kiss attire un peu de monde, fait des premières parties (dont celle des New-York Dolls).
    Pourtant un souci s'est glissé dans l’organisation de la première tournée: en effet, pour la pochette du premier album de Kiss, Ace Frehley avait choisi de teindre ses cheveux en argent (image à la fin du post précédent), et malheureusement, il va faire une très sévère allergie a à cet argent et cela va retarder la tournée car sous cortisone et traitement dermatologiques pendant plusieurs semaines.
    Seulement quelques jours après la tournée et six mois après leur premier LP, les 4 bigarrés rentrent de nouveau en studio. Ils enregistrent cette galette en seulement un mois.
    Les addictions d'Ace et Peter commencent à se voir au grand jour, mais Gene et Paul s'en fichent du moment où ça n'impacte pas le groupe et son travail. Gene et Paul continuent de tout régenter et cela ne provoque pas encore d'énervements au sein de la formation et laisse Peter et Ace s'en mettre tranquillement dans le cornet. Mais un premier souci pointe le bout de son nez: en effet, Peter est un bon chanteur et sa femme souhaite qu'il chante un peu plus, mais ce n'est pas du goût de Gene qui considère que seules les personnes en frontmen peuvent chanter. Comme sur le précédent album, un compromis est trouvé: Peter, comme sur Black diamond chantera une chanson, mais cette situation commence à peser sur les épaules du groupe.
    Le son est plus fin, moins gras que le précédent, mais également un peu plus abouti et on sent que chaque musicien a progressé.
    L'album est pas mal du tout et Casablanca records décide de renvoyer tout ce petit monde en tournée afin de promouvoir ce dernier.
    Il se vendra, à sa sortie, à très peu d'exemplaires en faisant une très timide entrée dans le Billboard (à la 100ème place) pour en ressortir quelques semaines après. Il faut dire que la pochette est assez immonde et ne pousse pas à l'achat quand on la regarde, et ce, même si le titre est alléchant.

    Il contient néanmoins quelques classiques du groupe comme:

    Parasite entièrement composée par Ace Frehley (fruit d'une longue dispute pour savoir si le titre pouvait figurer ou non sur cet opus)


    Hotter than hell, son riff presque heavy-metal pour l'époque et des paroles salaces


    Le rockabilly électrisé de Let me go rock n roll avec un magnifique son de guitares


    La très belle ballade (malgré des paroles assez glauques) Goin' blind et ses harmonies inhabituelles


    Le riff pachydermique de Watchin' you


    Dernière modification par VincentB, 06/06/2020, 11h21.

    Laisser un commentaire:


  • louvaji
    a répondu
    Coucou, ces discussions et explications sur les groupes ou la musique sont passionnantes.

    J’ai fait avec mes amis une des premières émissions radios, nous c’etait Rock, punk, on passait les Cure, les groupes Anglais, qui n’etait pas connu.

    Je devais avoir 18 ans ça devait être 79 je dirais, on avait très peu d’auditeurs, on faisait minuit 2 heures du matin.

    Non la France n’a jamais ni hard rock, ni rock, la seule radio que je peux écouter aujourd’hui c’est la playlist de France Inter la nuit.

    L’histoire de la musique est génial.

    Bonne journée,

    Laisser un commentaire:


  • louvaji
    a répondu
    Coucou Vincent, en ce moment je dors un peu décalé cette nuit concert de Kiss sur ARTE, tournée 2014 quand ils ont reformé leur groupe, je ne retrouve plus ta phrase mais oui l'histoire de la musique est passionnante.
    Je suis comme Mpi pas receptive a cette musique, hard rock, par contre il y'a des morceaux que j'adore quand même, je comprend mal l'anglais, c'est pour ça que je re regarde la télé(séries, films)en VO, je sais que ça peut être très efficace.



    Voilà ma derniére découverte sur ARTE, j'ai vu un concert génial.



    Bonne journée

    Laisser un commentaire:


  • louvaji
    a répondu
    Coucou Vincent, en ce moment je dors un peu décalé cette nuit concert de Kiss sur ARTE, tournée 2014 quand ils ont reformé leur groupe, je ne retrouve plus ta phrase mais oui l'histoire de la musique est passionnante.
    Je suis comme Mpi pas receptive a cette musique, hard rock, par contre il y'a des morceaux que j'adore quand même, je comprend mal l'anglais, c'est pour ça que je re regarde la télé(séries, films)en VO, je sais que ça peut être très efficace.



    Voilà ma derniére découverte sur ARTE, j'ai vu un concert génial.

    Laisser un commentaire:


  • VincentB
    a répondu
    Dans les deux prochains posts, je vous raconterai (même si du coup ce sera totalement anachronique) les embauches rocambolesques de Peter Criss et d'Ace Frehley. Mais pour l'heure, nous sommes en 1964.

    Les Beatles viennent de terminer leur show à NYC, lors d'une de leurs triomphales tournée aux U.S.A. Au milieu de la foule qui se retire encore toute excitée d'avoir pu voir en chair et en os les Fab Four, un gosse de 15 ans reste stoïque. Il est immobile, hypnotisé par ce qu'il vient de voir. Ce déferlement de notes dans sa tête, la foule hystérique qui hurlent, les gens qui scandent les 4 prénoms des scarabées, les nanas qui s'évanouissent devant les 4 beaux gosses de Liverpool.
    Il a 15 ans et ça y est, il sait ce qu'il veut être dans la vie: une rock-star.
    C'est après avoir vu les Beatles en concert à la télé qu'il a fini par acheter un billet pour les voir en live dans la grosse Pomme.
    Il rêve d'être à la place de ces 4 garçons dans le vent, de voir les femmes hurler son prénom (lui a qui a toujours un truc dur dans son pantalon depuis 2 ou 3 ans et qui rêve toutes les nuits de ces femmes qu'il ne peut avoir). Il se dit que les Beatles ne sont pas forcément super beaux garçons, mais ils ont un truc. Ils ont une guitare dans les mains: symbole d'un phallus dominant qui malgré un gros complexe physique (il se sait pas très beau et un peu enveloppé) ne peut que se transformer en objet de désir pour toutes ces femmes en "chaleur" devant 4 types jouant du rock.
    Ce garçon, s'appelle Chaim Witz et si j'insiste sur le côté sexuel de son caractère, c'est qu'il ne le sait pas encore, mais que c'est un boulimique de sexe. Il ne boira jamais d'alcool de sa vie (sauf un verre lors d'une occasion -où il ira voir jouer Peter Criss avant de l'embaucher définitivement - et étant presque menacé par le patron du bar - où il n'aura pas le choix de refuser). Il ne fumera jamais la moindre cigarette, ne prendra jamais de drogues (sauf une fois où quelqu'un lui aura fait manger un space-cake sans qu'il le sache), mais c'est un addict du sexe. Il lui faut toutes les femmes qu'il ne peut s'empêcher de regarder et de toutes les désirer (entre nous, il a un gros souci à ce niveau-là).


    Alors, après quelques essais à la guitare, il va se mettre à la basse. Il n'est pas très doué ,voire même vraiment pas bon dans la pratique de son instrument. Il le sait, alors il redouble d'effort et de travail. Il passe une bonne partie de ses nuits à bosser son instrument en acoustique et dort la journée au lycée. Il sait que pour y arriver, il doit en faire 10 fois plus que les autres qui ne veulent que du Sex, Drugs and Rock n roll. Lui veut du sexe et du Rock n Roll, mais pas de drogues: sa drogue, c'est les femmes et le fric. La gloire à tout prix pour avoir le monde à ses pieds: c'est un mégalomane total!

    Il a maintenant 20 ans et a décidé que Chaim Witz, ça fait trop juif pour réussir dans la musique et surtout dans un Rock n Roll dominé par des blancs Protestants que ce soit aux USA ou en Angleterre: il s'appellera désormais Gene Simmons!

    Il travaille. Son boulot ne lui plaît pas beaucoup, mais il gagne bien sa vie et permet de faire vivre sa mère et le reste de sa famille. Parallèlement, il compose des petits jingles publicitaires qui passent sur les ondes radios. C'est dans ce contexte qu'en 1970, il va rencontrer un autre type passionné de rock, guitariste et qui est chauffeur de taxi à mi-temps et compose également des jingles: Stanley Bert Eisen.
    Ce dernier loue un loft dans New-york, ce qui lui permet de pousser à fond ses amplis alors que Gene doit toujours jouer en acoustique à la maison pour ne pas déranger les voisins et sa mère (chose embêtante quand on rêve de faire partie du groupe le plus bruyant au monde).

    Les deux musicos ne s'apprécient pas beaucoup. Pour tout dire, ils ne peuvent pas se piffer. Mais ils sentent que quand ils jouent ensemble pour des jingles, une alchimie se crée, un truc indéfinissable qui les rend complémentaires et les poussent dans une compétition à vouloir être meilleur que l'autre.

    Gene Simmons pousse Stanley faire comme lui et changer de nom: Stanley Eisen devient donc Paul Stanley.

    Ils décident alors de fonder le plus grand groupe de rock de tous les temps. C'est ça leur leitmotiv, leur ambition!!! Wicked Lester vient de naître (même si le groupe fondé par Gene Simmons était déjà né, c'est avec Paul Stanley qu'il va très modestement "décoller").




    Il veulent proposer un show dément, gigantesque, "Larger than life". Puis avec les arrivées de d'Ace et Peter, le groupe va se stabiliser et se rebaptiser KISS.

    La suite au prochain post où nous verrons les arrivées d'Ace, de Peter, le choix du maquillage, les concerts, les galères, le succès.



    Pour l'heure, intéressons nous à ce premier album sorti en février 1974. Kiss voulait un album dans la lignée de Led Zeppelin, mais avec un côté plus direct, sans toutes les orchestrations, un Deep Purple, mais sans le côté néo-classique. Un album "In your face".
    Avec le temps, et malgré une production famélique, cet album contient le plus de chansons jouées encore aujourd'hui par le groupe. Tout y est pour un grand album de rock: les riffs tranchants de Paul, le swing de la batterie de Peter, le groove de la basse de Gene et les solos planants et variés d'Ace.
    Nombre de tubes de Kiss sont extraits de cet album qui, à sa sortie, ne se vendra qu'à 75 000 exemplaires tandis que le mot commence à passer que Kiss est très bon en live, mais sort des albums d'une qualité moindre à ce qu'ils proposent en concert.
    Il faudra attendre 1977 pour qu'il soit certifié en or aux USA (500 000 exemplaires vendus). Aujourd'hui, il est triple platine au pays de l'Oncle Sam (3 M d'exemplaires).
    Pourtant, c'est un très bon album:

    "100 000 years" et son intro hypnotique à la basse, "Firehouse" chanson qui mettait le feu en live ou "Nothin to loose" qui retrace leurs débuts sont autant de perles gravée pour l'éternité dans le coeur des fans des 4 super-héros: la Kiss Army!!! Mais surtout:

    "Black diamond" et son intro acoustique avec ses magnifiques choeurs sur le refrain.


    "Gold gin" et ses riffs entêtants. L'essence même du Rock N Roll.


    "Strutter" et son son rythme endiablé et un des plus beaux solos d'Ace!


    "Deuce" (la première chanson écrite par Gene Simmons).


    On notera que le maquillage sur la pochette de ce LP n'est pas encore définitif (mais qu'on s'en approche).


    Dernière modification par VincentB, 05/06/2020, 09h48.

    Laisser un commentaire:


  • VincentB
    a répondu
    Envoyé par louvaji Voir le message
    J’ai fait avec mes amis une des premières émissions radios, nous c’etait Rock, punk, on passait les Cure, les groupes Anglais, qui n’etait pas connu.
    The cure, c'était vraiment cool!!!
    Par contre, même si j'aime quelques titres des Ramones, The damned, The exploited et surtout des Sex Pistols, j'avoue que le punk n'a jamais été trop ma tasse de thé. J'en apprécie l’énergie qui se dégage, mais musicalement, c'est trop "primaire" pour moi. Un minimum de virtuosité me fait toujours plaisir.

    Envoyé par louvaji Voir le message
    Je devais avoir 18 ans ça devait être 79 je dirais, on avait très peu d’auditeurs, on faisait minuit 2 heures du matin.
    C'est cool, ça!!!

    Envoyé par louvaji Voir le message
    Non la France n’a jamais ni hard rock, ni rock, la seule radio que je peux écouter aujourd’hui c’est la playlist de France Inter la nuit.
    Franchement, depuis 70 ans on a jamais été un pays de musique tout court!!!


    Envoyé par louvaji Voir le message
    L’histoire de la musique est génial.
    ce qu iest génial, c'est d'observer à quel point la musique (populaire - au sens premier du terme - notamment) influence les société à travers les époques. Ou alors le contraire!


    Laisser un commentaire:


  • louvaji
    a répondu
    Coucou, ces discussions et explications sur les groupes ou la musique sont passionnantes.

    J’ai fait avec mes amis une des premières émissions radios, nous c’etait Rock, punk, on passait les Cure, les groupes Anglais, qui n’etait pas connu.

    Je devais avoir 18 ans ça devait être 79 je dirais, on avait très peu d’auditeurs, on faisait minuit 2 heures du matin.

    Non la France n’a jamais ni hard rock, ni rock, la seule radio que je peux écouter aujourd’hui c’est la playlist de France Inter la nuit.

    L’histoire de la musique est génial.

    Bonne journée,

    Laisser un commentaire:


  • VincentB
    a répondu
    Envoyé par MPi Voir le message
    tu m'en veux pas hein.
    Bien-sûr que non.


    Envoyé par MPi Voir le message
    la chevauchée des walkyries ... avec ludwig, tu verrais ça comment?
    Ce serait pourtant magnifique, à mon avis.

    Envoyé par MPi Voir le message
    la musique, pour moi, c'est coup de coeur, inexplicable,
    Je ne suis pas un robot qui raisonne de manière mathématiques. On est tous pareil. C'est le cœur qui vibre sur un simple accord ou un petit phrasé.



    Envoyé par MPi Voir le message
    on ouvre avec le tanhauser? qui me donne le frisson
    Magnifique!!!



    pinocchio :



    Trop de taf aujourd'hui. pas le temps d'attaquer la discographie du big bisou. Boarf, on verra ça demain ou ce week-end.

    Laisser un commentaire:


  • VincentB
    a répondu
    @MPI: Ouais, j'aime bien Genesis, mais sans plus.

    @Pinochio:

    Trop de taf aujourd'hui. pas le temps d'attaquer la discographie du big bisou. on verra ça demain ou ce week-end.

    Laisser un commentaire:


  • pinocchio
    a répondu
    Envoyé par VincentB Voir le message
    J'adôôôre les strings machines!
    Les Bikini Machine, c'est bien aussi !

    Laisser un commentaire:


  • MPi
    a répondu
    toujours fan de genesis...

    Laisser un commentaire:


  • MPi
    a répondu
    ma méprise vient de ce que tu as écrit que tu avais rangé tes guitares au profit de synthés... et j'ai un peu de mal à considérer le synthé comme un instrument... tu m'en veux pas hein...j'ai pourtant écouté quelques explications sur kraftwerk
    j'ai un peu de mal à mélanger wagner et ludwig
    la chevauchée des walkyries ... avec ludwig, tu verrais ça comment?
    on ouvre avec le tanhauser? qui me donne le frisson
    tu as du vocabulaire musical, la musique, pour moi, c'est coup de coeur, inexplicable, et je n'ai pas de connaissances approfondies

    Laisser un commentaire:

Unconfigured Ad Widget

Réduire
Chargement...
X