Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Rilatine et etudes le faux pas

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    Rilatine et etudes le faux pas

    Bonjour à tous, j ai répondu à quelque message sans me présenter. Il y a douze ans j avais fais une incursion sur ce forum, mais je n avais pas trouvé la patience de lire et de répondre. Je suis schizophrène depuis 2003. Je suis sans emploie. Mes revenus sont une allocation invalidité et mes parents me payent le loyer de mon appart. De la chance à ce niveau là j en suis conscient. Conscient aussi du temps libre que j emploie a l étude et au commentaire de texte et d auteurs de philo. Les essais politiques et sociologiques m intéressent. Ainsi que les mathématiques et le jeu d échecs que j étudié en théorie en attendant d avoir une maîtrise suffisante pour me mesurer à d autre joueur. Idéalement dans un club, sinon sur le net. Je délaisse de plus en plus le cinéma et les séries. Maintenant ma medication Zyprexa, Cymbalta, effexor, Xanax et de temps en temps rilatine.
    Je souhaite être accepter parmis vous et cela même si je fais preuve d agressivité mal placé ou si j écris des réflexions à vos sujets hors de propos médicales et ne faisant rire que moi ou peut être d autre.

    Pour le titre rilatine et faux pas. J ai pris il y a un an 40 mg de rilatine, sans est suivi la conviction de pouvoir suivre des études, j ai appelé l école en question et j ai pris rendez vous. J y suis allé et suis revenu avec la lettre d admission ou ne manquait que le financement de 1000 euros. Je repris 40 mg et appelé mon père pour le convaincre de me payer ces études, il se trouve que convaincant je l ai été et il me fit le virement. Je suis allé dormir et au réveil mes enthousiasmes avaient disparu avec à la place la certitude de ne pas avoir le niveau. Je ne remboursai pas mon père et j utilisai l argent pour m acheter divers matériel multimédia. La menace ne se fit pas attendre et mon père me dit qu il irait voir un administrateur de bien.
    Ce que je retiens, c est que mon discours sous rilatine était si emplie de certitude qu elle enveloppa mon père qui 'eu d autre choix que d avoir foi en ce que je disais, en moi. L administrateur demanda l inventaire des dettes, mon père les avaient toutes régler deux mois auparavant une somme de environ 3000 euros. J étais donc solvable eet cela soulagera mon psy qui je ne sais pour quel raison m as toujours conseillé de ne pas m engager dans la voie de la tutelle.
    Dernière modification par littlewismerhill, 27/03/2020, 04h12.

Unconfigured Ad Widget

Réduire
Chargement...
X