Annonce

Réduire
Aucune annonce.

5 ans d’abstinence, et après ...

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    5 ans d’abstinence, et après ...

    Hello,

    Après un arrêt total depuis janvier 2015, cela devrais être génial mais ce n'est pas vraiment le cas.
    Alors oui pour la santé rien de mieux, mais les envies de sortie depuis ces 5 années se sont estompée également, car le fait de consommer donnait envie de sortir et de s’amuser, mais maintenant c'est assez monotone en fait.
    Je ne dis pas qu'il faudrait reprendre la consommation pour recommencer a s'amuser mais on a l'impression de tourner en rond sans savoir ou l'on vas.

    Donc je ne sais pas comment font les personnes qui sont abstinente depuis autant d'année, et si il sont satisfait de leur situation actuelle ?

    Merci pour vos témoignage.
    Dernière modification par geek69, 02/05/2020, 22h05. Motif: correction et ajout

    #2
    bonjour Geek69

    je nai jamais ete aussi heureux que depuis le 13 septembte 1990 jour ou jai posé le verre.
    je profite de tout. je nai jamais autant sorti.
    il.faut te faire plaisir. Retrouver tes passions.
    tu vis bien ton abstinence?
    vas tu dans un grouoe de paroles?
    si tu veux contacte moi par sms avec ton pseudo et prénom au 0677499068.
    amities sinceres
    jojo

    Commentaire


      #3
      bonjour geek
      bravo pour tes cinq années
      l'arrêt de la consommation alcoolique, c'est ... l'arrêt de la consommation, c'est TOUT .... et ça n'est qu'un début
      tout le reste est à faire: sans alcool, tu es celui que tu es, sans anesthésie, sans filtre, sans refuge, rien de magique dans tout ça, sauf....
      que tu tiens à nouveau, ou pour la première fois, le gouvernail de ta vie,

      et avant de reprendre la mer, tu dois comprendre pourquoi tu buvais, et pour quoi tu buvais
      ça passe par un travail sur toi, un partage de tes ressentis, de ta souffrance avec d'autres comme toi, avec tes proches aussi
      reconnaitre tes forces et tes faiblesses,
      pourquoi as tu besoin de l'alcool pour t'amuser?
      simple question, pour une piste à développer sur le forum, si tu le souhaites


      Commentaire


        #4
        Salut Geek,

        Je n'ai que deux ans et demi d'abstinence et oui parfois, je trouve que cela manque de relief. Mais nos envolées se payaient trop cher... Je me dis qu'à défaut d'éclairs plutôt mal que bien maîtrisés, on peut y substituer un bien-être diffus et salvateur. C'est ce à quoi je m'emploie (n'ayant pas d'autre choix

        Es-tu suivi ? Tout cela cache peut-être un fond dépressif ou des troubles de l'humeur ?

        Commentaire


          #5
          Bonjour geek,
          félicitation pour tes 5 ans.

          Commentaire


            #6
            Envoyé par MPi Voir le message
            et ça n'est qu'un début
            tout le reste est à faire: sans alcool, tu es celui que tu es, sans anesthésie, sans filtre, sans refuge, rien de magique dans tout ça, sauf....
            que tu tiens à nouveau, ou pour la première fois, le gouvernail de ta vie
            ,
            like.jpg
            Dernière modification par VincentB, 03/05/2020, 11h18.
            Bonjour Atoute

            Le dernier jour
            Le déclic
            L'entrée en cure

            Commentaire


              #7
              Bonjour.

              La vie, c'est un peu comme les distro. : en regardant bien, entre la r.c. et l'Alpha de la version suivante, il n'y a guère que des ajustements mineurs, marginaux. Et la nouvelle version amène des nouveautés, certes, mais bien peu par rapport à ce qui reste inchangé. On est plus souvent dans le ronron que dans l'exaltation, il me semble que c'est pour tout pareil...

              Ma "marraine" vit fort bien ses presque 35 ans d'abstinence : elle bouge beaucoup, prend soin de sa forme et exerce sa curiosité dans de nombreux domaines. Sans oublier de se préserver, en écoutant "le petit singe sur son épaule", celui qui lui chuchote parfois de ne rien dire et de passer à autre chose. Je ne sais pas si c'est la sagesse, mais ça lui réussit et ça donne envie.

              fred, pas d'avoine

              Commentaire


                #8
                Je vais essayer de répondre a tous:

                @Jojo0351

                Je vis bien cette abstinence, en tout cas niveau santé ok
                Je n'ai jamais été dans un groupe, sauf sur le net
                Merci pour ton tel mais on vas continuer ici d'abord

                @MPi

                Oui j'avais trouver le fond du pourquoi cette consommation,
                C'est parce que quasiment toute les sorties avant était sous influence, et cela poussait a sortir même quand ce n'était pas prévu, et suite a l'arrêt total, l'envie de sortie est partie aussi.

                @J365

                Non pas de suivis, et je ne sais pas si il y a un fond dépressif ou un trouble de l'humeur, mais avant de consommer il y a longtemps, j'avais a l'époque un caractère assez casanier, isolé et solitaire.

                @lucio89
                @VincentB
                @rur@lcoolique

                Merci

                ___________________________

                Il a bien été dommage que je n'avais pas découvert plus tôt la raison profonde et qui aurait pu arrêter cette consommation bien plus tôt, mais mieux vaut tard que jamais...


                Commentaire


                  #9
                  Envoyé par geek69 Voir le message
                  Non pas de suivis,
                  Ca vaut peut-être le coup d'aller dans un CSAPA.

                  Juste pour voir....On ne sait jamais!

                  Bonjour Atoute

                  Le dernier jour
                  Le déclic
                  L'entrée en cure

                  Commentaire


                    #10
                    Coucou, en faite tu ne t’es pas construit une autre manière de vivre, sans alcool ou avec, tu as juste la santé, qui est quand ce qu’on a de plus précieux.

                    As tu de nouveau ami, avec qui te fait d’autres activités que d’aller dans les bars ou les endroits où les gens ne font que boire.

                    As tu des passions, des choses que tu aimes faire, sans indiscrétion quel âge as-tu ?
                    Bonne journée
                    arrêt avec soins pour moi, le 18 février 2014

                    Commentaire


                      #11
                      Envoyé par VincentB Voir le message
                      Ca vaut peut-être le coup d'aller dans un CSAPA.
                      ...
                      Mais le CSAPA, ce n'est une aide pour vouloir arrêter toute dépendance, et non une fois que la dépendance est guérie ?

                      Commentaire


                        #12
                        Envoyé par geek69 Voir le message
                        Mais le CSAPA, ce n'est une aide pour vouloir arrêter toute dépendance, et non une fois que la dépendance est guérie ?
                        Bien-sûr que si.

                        On besoin d'un suivi. Le CSAPA ne s'occupe (presque) jamais de sevrage physique. C'est un établissement dans lequel tu vas trouver médecin addictologue, infirmier, assistante sociale et psychologue: un endroit dans lequel des professionnels vont t'aider à consolider et maintenir ton abstinence.

                        C'est ça un suivi.

                        EDIT: Ce que je veux dire, c'est que si tu n'es pas bien dans ton abstinence, c'est qu'il y a peut-être justement un manque de suivi pour te faire voir cette dernière sous un angle différent.
                        Dernière modification par VincentB, 05/05/2020, 16h08. Motif: Précisions
                        Bonjour Atoute

                        Le dernier jour
                        Le déclic
                        L'entrée en cure

                        Commentaire


                          #13
                          Envoyé par louvaji Voir le message
                          As tu de nouveau ami, avec qui te fait d’autres activités que d’aller dans les bars ou les endroits où les gens ne font que boire.
                          Non pas d'amis, ni de nouveau, ni d'anciens.

                          Envoyé par louvaji Voir le message
                          As tu des passions, des choses que tu aimes faire, sans indiscrétion quel âge as-tu ?
                          Ce que j'aime bien a part mon travail, c'est du bricolage, ce qui touche l'info et le faire soi même, les série TV, la bourse, un peut de d'activité sportive maison, et le ski une fois par ans.
                          48 ans.

                          Dans les bar, pub et autres je n'y vais plus jamais depuis au moins 5 ans. Pas de peur de reprendre une consommation mais ça ne me dis plus rien du tout.

                          Commentaire


                            #14
                            Envoyé par geek69 Voir le message
                            Hello,
                            Après un arrêt total depuis janvier 2015, cela devrais être génial mais ce n'est pas vraiment le cas.
                            Alors oui pour la santé rien de mieux, mais les envies de sortie depuis ces 5 années se sont estompée également, car le fait de consommer donnait envie de sortir et de s’amuser, mais maintenant c'est assez monotone en fait.
                            Je ne dis pas qu'il faudrait reprendre la consommation pour recommencer a s'amuser mais on a l'impression de tourner en rond sans savoir ou l'on vas.
                            Donc je ne sais pas comment font les personnes qui sont abstinente depuis autant d'année, et si il sont satisfait de leur situation actuelle ?
                            Merci pour vos témoignage.

                            Hello !
                            J'ai 43 ans et cet été j'aurai 4 ans d'abstinence derrière moi.
                            L'arrêt à été très positif pour moi, mais aussi avec des hauts et des bas.
                            Je ne vais pas m'étendre sur le côté positif on le connait tous : santé retrouvée, idées claires, je fais face aux problèmes bien mieux qu'avant (enfin j'y fais face tout court surtout), je fais bcp plus de choses, je suis passé de 95kg à 75kg grâce à une prise de conscience globale de ce que je mangeait et de de mon mode de vie, etc..

                            Mais effectivement tout comme toi, je trouve souvent la vie ennuyeuse et sans grand intérêt... Une vie standard, on bosse, on bouffe, on dort, on s'occupe des gosses et bastas. Des problèmes qui sont là (couple, famille...). On ne s'amuse plus, la fête est finie... Mais au moins je sais pourquoi maintenant, il y a 2 causes à cela :

                            1. l'alcool amplifie les émotions, donc une fois sevré, forcément nos émotions sont aussi moins fortes. Tout ce qui était super amusant devient juste un peu amusant...
                            2. c'est notre propre perception (négative) du monde. Certaines personnes sont toujours joyeuses, optimistes, insousiantes. D'autres sont plus négatives, anxieuses, négatives, tristes. Je sais que je fait partis des gens très négatifs/dépressifs par nature, ça je j'y peu rien...
                            (et puis alcool ou pas on vieillit, on voit les choses différemment, on prends conscience de notre fragilité... on va pas se mentir, c'est plus cool d'avoir 18 ans !)

                            Mais ça il faut faire avec...
                            Il faut se créer ces objectifs (ou challenge pour employer un terme con à la mode), chercher au fond de soit ce qu'on l'on voudrait vraiment faire et qui l'on voudrait être.
                            Moi je ne sors presque plus depuis que j'ai arrêté de boire, j'ai plus envie, mais je fais d'autres choses que je ne faisais pas avant : je fais pas mal de sport, de plus en plus, des festivals, des cinés, etc...
                            L'environnement est important aussi. Moi la ville, c'est pas mon truc.. je suis 1000 plus heureux au milieux d'une forêt, au calme, avec l'odeurs des arbres même s'il fait froid. Bon pas de bol j'habite proche de Paris
                            Mais essayer de changer son environnement en fonction de son caractère est très important : les solitaires fuiront la ville (moi) et ceux qui ne peuvent pas passer une journée seuls préfèreront un centre ville animé.

                            En tout cas une chose est sûre : aujourd'hui je ne suis pas vraiment heureux, mais quand je picolait non plus !!! Alors autant vivre abstinent.

                            Commentaire


                              #15
                              bonjour Girthnald

                              comment tu t'imaginerais être heureux, ou très heureux? je veux dire, quand tu y réfléchis, que penses tu qu'il te manque? objectivement?

                              ou alors ne serait-ce pas parfois, entre deux moments d'"oubli" de soi ( soit dans l'action, soit dans l'ataraxie ) survient un vide, ou un moment de panique, ou même de désespoir, qui dure quelques secondes, ou quelques minutes, et qui est commun à tout le monde?

                              Commentaire

                              Unconfigured Ad Widget

                              Réduire
                              Chargement...
                              X