Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Presque normale!?

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    Presque normale!?

    C'est etrange..je me suis sentie presque "normale" lors du confinement ...quelqu'un ayant eu un diagnostique de trouble de la personnalité borderline a eu se sentiment !? ou d'autres!? je ne me restreins pas a discuter avec des personnes "borderline" ,quoi que j'aimerais échanger avec ceux qui se sente pas a leurs place sur cette terre ;-)
    Je suis un extra terrestre ...

    #2
    Le fait d'être moins sollicitée peut-être ?

    Moi, je n'ai aucun problème à entretenir une relation avec moi-même et fonctionner normalement lorsque je suis avec moi-même. C'est lorsque l'on ajoute tous les facteurs externes, la vie et ses contraintes et les relations avec les autres que ça ne va plus. Mais seule chez moi, sans avoir à sortir et à voir du monde, je me sens bien et tout à fait "normale".

    Pour moi, le confinement a été une grande bouffée d'oxygène et j'aurais voulu que ça dure beaucoup plus longtemps.

    Commentaire


      #3
      Non je ne pense pas que c'est le fait d'etre moins "sollicité" . C'était loin d'etre une bouffé d'oxygene me concernant (toc de nettoyage ) ect ect angoisse diffuse . J'étouffais lorsque je savais ne pas pouvoir "sortir" ,j'apprécie la solitude que très peu (j'en ai besoin parfois pour me "ressourcer ) . Durant le confinement c'est la premiere fois depuis ..depuis longtemps que je me suis sentie en phases avec le "monde" les autres (les meme angoissent , les meme questionnement bref je me suis sentie "normale" .
      Je suis un extra terrestre ...

      Commentaire


        #4
        Bonjour à vous,

        Pour ma part je ne sais pas si j'ai bien vécu le confinement, c'est assez contrastée pour moi, mais surtout je vis très mal le déconfinement...

        Je supporte très mal la reprise des activités, les bruits de moteur me font peur, mon coeur est mit à rude épreuve.

        Dans mon bled, le maire, en pleine campagne électorale de dernière minute (alors que pendant son mandat il n'a rien fait à part mettre des caméras de surveillance partout...), fait des travaux débiles, comme une route de 50 mètre qui ne sert à rien. Mais qui a coûté la vie à un beau noyer et deux figuiers, et à un chemin poétique que l'on ne pouvait prendre qu'à pieds ou à vélo.
        Et là, cette semaine, ils viennent de raser toute une haie de peupliers que je voyais tous les jours, je n'ose plus passer par là maintenant tellement ça me fait mal. Tout ça pour faire je ne sais quoi, il n'y a même pas eu les panneaux pour dire qu'est ce qui se passe...

        Bref je crois aussi que tout ça symbolise une fin de quelque chose pour moi... J'ai l'impression que je vais bientôt être "by my own"... Je ne sais pas comment le dire en français, être seule, mais pas seulement, être par moi-même, et que je n'ai plus le choix.

        Je vais devoir reprendre une psychothérapie, et lutter pour m'en sortir, arrêter de l'attendre, arrêter d'avoir si mal dans ce monde où je me sens comme une extra-terrestre (idem ;-), alors que je suis sûre que je comprends mieux la terre que la plus part des gens...

        Mon petit témoignage. Bises à tou(te)s.
        Dernière modification par obsolète, 17/05/2020, 11h28.

        Commentaire


          #5
          Envoyé par madream Voir le message
          Non je ne pense pas que c'est le fait d'etre moins "sollicité" . C'était loin d'etre une bouffé d'oxygene me concernant (toc de nettoyage ) ect ect angoisse diffuse . J'étouffais lorsque je savais ne pas pouvoir "sortir" ,j'apprécie la solitude que très peu (j'en ai besoin parfois pour me "ressourcer ) . Durant le confinement c'est la premiere fois depuis ..depuis longtemps que je me suis sentie en phases avec le "monde" les autres (les meme angoissent , les meme questionnement bref je me suis sentie "normale" .
          Oui je comprends, moi aussi je me sentais moins en décalage avec les autres pendant le confinement.
          De là à dire qu'en temps normal je suis "confinée"... peut-être un peu oui, à cause de ma sensibilité à fleur de peau et de mes problèmes d'adaptation à un monde trop bruyant et trop stressant, d'une course en avant autodestructrice à laquelle je n'ai pas envie de participer...

          Je ne sais pas toi comment tu peux te l'expliquer ?

          Commentaire


            #6
            En fait tu réponds déjà un peu à ma question : que pour un fois tu avais l'impression d'avoir les mêmes angoisses, les mêmes questionnements que les autres.

            Commentaire


              #7
              Je crois comprendre ce que tu veux dire madream. En fait, ce sentiment de te sentir normale vient du fait que les autres étaient aux prises avec ce que tu vis au quotidien, tout du moins un peu plus qu'en temps normal.

              J'ai le même toc que toi ... et durant cette période j'ai eu tout le loisir de le laisser vivre car j'avais le temps. Soudainement ce n'était plus un problème dans ma vie et ça, ça a été une bouffée d'oxygène.

              Je suis plus comme toi obsolète. C'est le déconfinement qui m'inquiète ... c'est la lutte quotidienne pour survivre dans un monde auquel je n'arrive pas à m'adapter.

              Commentaire

              Unconfigured Ad Widget

              Réduire
              Chargement...
              X