Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Il faut que j'arrête

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    Il faut que j'arrête

    Bonjour,

    Je suis une femme de 39 ans, j'ai toujours aimé boire, faire la fête etc.
    Depuis un trauma il y a 2 ans j'ai commencé à boire en cachette de mon mari.

    Je lui ai rendu la vie difficile, je commençais une dispute pour n'importe quel raison, j'étais agressive. Il ne comprenait pas.

    Il y a 15 jours il a découvert une bouteille en cachette, il a tout compris, j'ai tout avoué.
    Il m'a pardonné et s'est proposé de m'aider.

    J'ai arrêté de boire pendant une semaine, ensuite je me suis dit que je pouvais boire "occasionnellement", du coup dimanche nous avons fait un repas arrosé.

    Il y avait un cubi pas fini qui traînait dans l’armoire, je l'ai bu en cachette dimanche soir, lundi et mardi.

    Mardi matin il a encore découvert. Et depuis une grosse dispute il ne me parle plus et s'est installé dans la chambre d'amis.

    Je suis au plus mal car il a raison, j'ai tout gâché... je ne sais pas s'il me pardonnera cette fois. Je l'aime tellement, je suis tellement heureuse avec lui, je ne comprends pas pourquoi je lui fait ça..

    Bref, depuis mardi je ne bois plus. J'ai une boule au ventre qui m’empêche de manger.

    Lundi j'ai rdv avec un psy, je n'ai jamais consulté avant.

    J'ai envie de parler avec mon mari mais je ne sais pas comment m'y prendre. Je suis très fermé par nature.

    Boh voilà, merci pour ce forum qui me donne un peu d'espoir.




    #2
    Bonjour, si tu lui faisais lire, conseils aux arrivants d’Iseulta, que ton mari comprenne que c’est une maladie, qu’il peut te soutenir mais pas de guérir.

    Si tu prenais tes soins en mains en appelant le CSAPA?

    C’est important de se soigner, ne culpabilise pas, on ne s’arrête parce qu’on le décide, fais toi aider, par des alcoologue.

    Pour commencer, il faut comprendre que nous boire, c’est finit, on ne peut pas, on ne sait pas.

    Un jour à la fois, ne jamais prendre le 1 er verre, si tu commençais par ton médecin pour une aide au sevrage.

    Bonne journée
    arrêt avec soins pour moi, le 18 février 2014

    Commentaire


      #3
      bonjour . LAisse du temps à ton mari et prouve lui que tu peux arriver à arrêter de boire . Que tu prends tous les outils à ta disposition pour t'en sortir . Il est faché, et ne voudra sans doute pas lire de documentation .
      T'as pas trente six solutions Thiana.
      Allez courage.
      ma signature, c'est la meilleure et picétout !

      arrêt alcool 5 decembre 2015, tabac 6 avril 2016

      Commentaire


        #4
        Salut Thiana,

        Je te conseille aussi d'aller voir un médecin (à moins que ton psy soit psychiatre ou addicto).

        On n'arrête pas si facilement, sans quoi il n'y aurait pas de malades alcooliques.

        Le mieux que tu puisses faire, c'est tenter d'expliquer à ton mari que tu es prise dans l'engrenage mais que tu feras tout pour t'en sortir.

        Commentaire


          #5
          J365 a raison, il faut que tu essaie peut-être pas aujourd’hui de t’expliquer, que tu ne peux rien promettre à part te faire soigner.
          Tu n’as pas besoin de moral, ni qu’on te culpabilise, n’oublie pas, jamais tu es malade.

          Tu n’as aucun contrôle sur l’alcool, sauf si c’est zéro.

          Bonne soirée
          arrêt avec soins pour moi, le 18 février 2014

          Commentaire


            #6
            Bonjour Thiana
            Bienvenue au groupe
            Hesite pas a t'exprimer
            La parole est libre mais d'or
            Tu peux aller voir mon temoignage en message privé qui te permetra de me connaitre.
            si tu veux envoie sms avec ton pseudo et prenom au 0677499068
            A tres bientot de te lire.
            Amities sinceres
            jojo

            Commentaire


              #7
              Bonjour,

              je vous remercie pour vos messages.

              j'ai pu avoir une conversation avec mon mari hier et ça va mieux de son côté.

              Je ferai un post plus détaillé lundi, le weekend c'est un peu la course avec ma fille, la maison, etc.

              Merci encore.
              bon weekend à vous.

              Commentaire


                #8
                Super passes un bon week-end
                arrêt avec soins pour moi, le 18 février 2014

                Commentaire


                  #9
                  Hello,

                  Arrêter de boire, c'est comme apprendre à marcher. On fait quelque pas, on perd l'équilibre et on tombe. Et puis on se relève, on réessaye et on retombe. Et on recommence jusqu'à ce qu'on ait assez d'équilibre et d'assurance et qu'on arrête de tomber.

                  Se dire que cette fois on va pouvoir boire de manière raisonnable, ça fait partie de la maladie car on se le dit tous. Même après avoir arrêté plusieurs fois on se dit toujours que cette fois-ci sera différente et que l'on pourra boire juste un verre. Moi j'avais bien arrêté pendant 3 ans lorsque je me suis dis que cette fois j'étais bonne et que je pouvais boire juste un verre. Mon verre, il a duré 8 ans et j'ai arrêté à nouveau et après une année j'ai recommencé avec la même idée farfelue en tête. Là ça fait depuis le mois d'octobre que j'essaye de m'en sortir, ça fait 81 jours que je suis sobre et je me dis encore "ah mais je pourrais juste boire un verre de temps en temps, mais oui cette fois je peux"

                  Il faut faire le deuil de cette partie-là de nous et ce n'est pas facile.

                  Le psy, c'est un bon soutien, en tout cas moi je suis bien contente de consulter car elle m'aide vraiment. Mais ce n'est pas une solution miracle non plus, juste un outil parmi tant d'autres et dans cette lutte, je pense qu'il faut utiliser tous les outils qu'on peut.

                  Tout ce que tu peux faire est chercher de l'aide et essayer de t'en sortir mais surtout ne tombe pas dans la honte ou la culpabilité car ces émotions ne t'aideront pas dans ta lutte.

                  Courage !!!

                  Commentaire


                    #10
                    Bonjour,

                    encore merci pour vos messages et vos conseils. Ainsi qu'au témoignage de Jojo0351.

                    Bon, vendredi après avoir posté mon premier message et lu pas mal de posts et d'articles sur le sujet je suis allé parler à mon mari.

                    J'ai vidé mon sac, tout doucement mais très honnêtement. J'ai compris que il faut que j'arrête, pas pour lui, pas pour ma fille, mais pour moi même.
                    Il a acquiescé, il a des amis qui ont arrêté de boire, il connait un peu la maladie.
                    Donc boire en cachette ne sert à rien. Je ne lui ai pas demandé une "dernière chance", mais seulement un peu plus de temps pour essayer de m'en sortir.
                    Il m'a dit qu'il était encore très en colère et ne voulait pas prendre de décision. Il s'est refermé dans son bureau.

                    Après je suis allée chercher ma fille et en arrivant il est venu la voir, ensuite pendant que j'étais à la cuisine il est venu et m'a pris dans ses bras en disant qu'il était d'accord pour attendre, à condition que je n'arrête pas mes démarches (suivi avec psy ou médecin, dialogue dans les forums, etc).

                    Donc nous avons passé un très bon weekend, il est revenu dans notre chambre, samedi j'ai eu une folle envie de boire une bière après avoir passé 3 heures à bricoler - une sorte de récompense. Mais bon, je ne l'ai pas fait.

                    Dimanche je crois que je n'y ai même pas pensé.

                    Ce matin je savais qu'il avait un rdv extérieur et qu'il va récupérer la petite au retour, donc je pouvais aller acheter du vin pour l'après-midi. Me voilà, toute seule devant l'ordi.

                    Je me dis que si je ne le fait pas c'est déjà un premier petit pas.

                    Je crains la première sortie avec les amis, les repas avec les collègues etc - le verre qu'on accepte machinalement..

                    Merci encore pour votre écoute et votre aide si précieuse.

                    bon courage à nous.

                    Commentaire


                      #11
                      bonjour Thiana

                      bravo pour tes démarches
                      tu as les bons réflexes de lecture, tu trouveras beaucoup d'infos tout en haut du forum, dans les sélections
                      arrêter pour soi, c'est exactement la seule raison qui vaille, tu vas te donner ainsi un maximum de chances pour construire ton abstinence

                      boire en cachette, je l'ai fait aussi, j'avais bien conscience que je ne faisais que me renfermer sur moi-même, avec mes difficultés, mon ex époux s'en rendait compte, mais ne voulait rien voir

                      le tien est plus réactif, et s'il est sensibilisé au problème, tu peux lui faire lire, la lettre à un alcoolique, dans les sélections

                      c'est bien que tu sois au clair avec lui, mais l'ultimatum qu'il te pose est une forme de chantage qui te met à sa merci, c'est comme s'il te dit " si tu craques, je te quitte "
                      personne ne peut maintenir une relation saine de cette façon

                      il peut poser ses limites, mais te mettre la pression...c'est raide! c'est déjà suffisamment lourd pour toi, à gérer
                      fais les choses pour toi, et suis le programme que tu te fixes

                      tu as raison: lutter contre l'envie de sortir pour acheter de l'alcool va te donner petit à petit confiance en ta capacité de résister à la tentation, ça peut travailler longtemps, un craving, mais ça finit par disparaître

                      essaie de compenser par de la nourriture, des boissons sucrées, occupe toi, c'est " normal" d'avoir envie de te récompenser avec de l'alcool: tant que tu n'auras pas mis en place d'autres façons de le faire, et fais attention à la fatigue, elle te piège...

                      pour les sorties, tu peux, dans un premier temps, les éviter,( c'est ce que j'ai fait longtemps,) ou tu peux choisir de dire que tu ne bois pas d'alcool. simplement, parce que tu n'en as pas envie en ce moment... ça se confortera au fil du temps

                      bon courage pour le premier rendez vous chez le psy

                      Commentaire

                      Unconfigured Ad Widget

                      Réduire
                      Chargement...
                      X