Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Ma mère est schizophrène

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    #46
    Coucou,

    Oui je me demande aussi pour ce qu'elle m'a dit. D'un côté, il y a du vrai mais de l'autre elle ne connait pas ma mère, la relation que j'ai avec elle etc. Et surtout elle ne connait pas sa maladie.
    Elle m'a mis un sacré coup, hier je n'étais pas super en forme, aujourd'hui ça va mieux, j'ai relativisé un peu. Alala les gens parlent et ne se rendent pas compte de l'impact de ce qu'ils disent.
    Je comprends parfaitement ce que tu as du ressentir dans le métro ! Heureusement que tu as une compagne comme elle, je pense que le soutien est important. Perso, je suis lasse avec ma mère mais je ne pourrais sans doute pas la lâcher complètement même si c'est compliqué pendant les crises. Comme me dit mon mari, l'important c'est que tu soies en accord avec ta conscience.
    Pour les ts, j'espère que tu as retrouvé le goût de vivre, je me doute que c'est une galère cette maladie mais tu as encore des choses à accomplir dans ta vie. Le fait de témoigner devant des élèves en psy, c'est vraiment important. Et pour ta compagne aussi et tes proches aussi.
    Oui je vais voir ce qui est possible pour ma mère, elle va mieux au fait, je l'ai au tel tous les soirs. Ce n'est pas encore le top mais elle commence à reprendre contact avec la réalité. Elle va demander une permission pour aller chez sa coiffeuse demain, pour la sortie je crois que ce n'est pas d'actualité par contre. Bon ça me rassure, on verra dans 6 mois si ça recommence.
    Je te souhaite aussi plein de bonnes choses, à vivre et à accomplir

    Commentaire


      #47
      Envoyé par plume00 Voir le message
      Coucou,

      Oui je me demande aussi pour ce qu'elle m'a dit. D'un côté, il y a du vrai mais de l'autre elle ne connait pas ma mère, la relation que j'ai avec elle etc. Et surtout elle ne connait pas sa maladie.
      Elle m'a mis un sacré coup, hier je n'étais pas super en forme, aujourd'hui ça va mieux, j'ai relativisé un peu. Alala les gens parlent et ne se rendent pas compte de l'impact de ce qu'ils disent.
      Je comprends parfaitement ce que tu as du ressentir dans le métro ! Heureusement que tu as une compagne comme elle, je pense que le soutien est important. Perso, je suis lasse avec ma mère mais je ne pourrais sans doute pas la lâcher complètement même si c'est compliqué pendant les crises. Comme me dit mon mari, l'important c'est que tu soies en accord avec ta conscience.
      Pour les ts, j'espère que tu as retrouvé le goût de vivre, je me doute que c'est une galère cette maladie mais tu as encore des choses à accomplir dans ta vie. Le fait de témoigner devant des élèves en psy, c'est vraiment important. Et pour ta compagne aussi et tes proches aussi.
      Oui je vais voir ce qui est possible pour ma mère, elle va mieux au fait, je l'ai au tel tous les soirs. Ce n'est pas encore le top mais elle commence à reprendre contact avec la réalité. Elle va demander une permission pour aller chez sa coiffeuse demain, pour la sortie je crois que ce n'est pas d'actualité par contre. Bon ça me rassure, on verra dans 6 mois si ça recommence.
      Je te souhaite aussi plein de bonnes choses, à vivre et à accomplir
      Salut ,
      je suis content que ta maman commence à reprendre pied .
      Tu sais nous souffrons énormément et ces souffrances c'est difficile à expliquer .Je crois que cette indescriptibilité fait que nous nous retrouvons seuls face à la douleur et que soit nous la crions et c'est insupportable aussi pour les autres ,soit c'est le mutisme et c'est exaspérant .Il faut très longtemps pour apprendre à vivre avec les troubles et apprendre à se connaître .
      Et puis difficile de dire ce qui est de nous ,de notre caractère et de la maladie .>Tout se mélange .
      Souvent je suis obligé de rappeler à Véro que je suis malade et que je ne fais pas exprès d'être aussi exaspérant que je puis l'être parfois.
      Et puis ,par exemple je suis très égocentré et il faut me remettre à ma place .



      Commentaire


        #48
        Envoyé par plume00 Voir le message
        PARTIE COUPÉ PAR COMMENT

        Et je pense de plus en plus à lui demander qu'elle fasse un système de tutelle (pas le gros truc mais juste qu'elle ne puisse pas faire de crédits sans un accord par ex) je commence à avoir peur pour la suite. Elle est sérieuse avec son argent et gère bien quand elle n'est pas en crise mais quand elle plonge, elle perd son jugement et j'aurai peur qu'elle se fasse arnaquer. Mais là, pas simple de lui amener la chose sans qu'elle ne se mette à imaginer le pire ! Elle est assez parano et fait des montagnes de pas grand chose donc rien que le mot lui fait peur. Alors que moi tout ce que je veux c'est protéger ma vie et celle de mon mari. Pas envie de finir endetter à la retraite...

        PARTIE COUPÉ PAR COMMENT
        Il est compréhensible de vouloir protéger sa mère mais sache qu'il arrive qu'une mesure de protection juridique tourne mal.
        Une curatelle ou tutelle a des implications qui vont au delà de l'argent.
        Je conseille de lire ces textes et les commentaires des lecteurs.
        Ces textes sont selon moi parmi les meilleures textes en français que l'on puisse trouver sur Internet concernant la protection civile des majeurs.

        Initiation dans le domaine du droit des majeurs protégés en France écrit par Avkemzf publié au Journal Abrasif le 27/05/2020 (Il y a eu une version publié le 25/11/2019 avant celle-ci. Je le sais stockant sur mon disque dur certains articles pour mon usage perso. Les différences se limite à la mise en page) : https://lejournalabrasif.fr/initiati...oteges-france/

        Conséquences théoriques et réelles d'une mesure de protection en France écrit par Avemzf publié au Journal Abrasif le 06/05/2020 et modifié le 11/05/2020 (Un mot a était ajouté et cette modification est tellement mineure qu'il est inutile de détailler. Remercions mon comparateur de texte ayant permis de trouver quel est la modif entre les deux versions) : https://lejournalabrasif.fr/conseque...de-protection/

        Réponse à Asperger Défense sur les conséquences théoriques et réelles d'une mesure de protection en France écrit par Avkemzf publié au Journal Abrasif le 21/06/2020 : https://lejournalabrasif.fr/une-mesu...n-en-france-2/




        Commentaire


          #49
          Envoyé par tierset Voir le message
          Salut ,
          je suis content que ta maman commence à reprendre pied .
          Tu sais nous souffrons énormément et ces souffrances c'est difficile à expliquer .Je crois que cette indescriptibilité fait que nous nous retrouvons seuls face à la douleur et que soit nous la crions et c'est insupportable aussi pour les autres ,soit c'est le mutisme et c'est exaspérant .Il faut très longtemps pour apprendre à vivre avec les troubles et apprendre à se connaître .
          Et puis difficile de dire ce qui est de nous ,de notre caractère et de la maladie .>Tout se mélange .
          Souvent je suis obligé de rappeler à Véro que je suis malade et que je ne fais pas exprès d'être aussi exaspérant que je puis l'être parfois.
          Et puis ,par exemple je suis très égocentré et il faut me remettre à ma place .


          Coucou tierset,

          Oui on dirait qu'elle reprend le dessus, elle a eu sa permission, la coiffeuse c'était pas du luxe ce soir elle dort chez elle et demain elle retourne à l'hosto, elle m'a parlé sortie, apparemment sa psy lui a dit qu'elle devait vite se remettre en selle (activités, gym etc). D'un côté je suis soulagée (comme à chaque fois) mais d'un autre, elle a été dure cette crise et j'ai pris une distance émotionnelle assez importante. Ce n'est pas de sa faute, j'en suis consciente malgré tout.
          Oui je ressens sa souffrance, je ne la vis pas mais je la ressens.
          C'est clair que tout se mélange, les périodes de calme permettent de sortir un peu du schéma "je suis un symptôme" au lieu d'être soi-même ?
          Ma mère aussi a ce côté égocentré, je lui dis parfois en essayant de ne pas trop la vexer.
          Je suis en train de penser à un truc, quand la maladie te rend parfois exaspérant, demande à ta compagne d'écrire 5 qualités qu'elle voit chez toi et fais pareil pour elle.
          ça désamorce à mort les conflits
          Passe une bonne soirée
          Aujourd'hui c'était l'anniv de mon mari, bon repas et bonne soirée, ma mère va mieux. J'espère que cette vague positive va durer un peu

          Commentaire


            #50
            Envoyé par comment Voir le message


            Il est compréhensible de vouloir protéger sa mère mais sache qu'il arrive qu'une mesure de protection juridique tourne mal.
            Une curatelle ou tutelle a des implications qui vont au delà de l'argent.
            Je conseille de lire ces textes et les commentaires des lecteurs.
            Ces textes sont selon moi parmi les meilleures textes en français que l'on puisse trouver sur Internet concernant la protection civile des majeurs.

            Initiation dans le domaine du droit des majeurs protégés en France écrit par Avkemzf publié au Journal Abrasif le 27/05/2020 (Il y a eu une version publié le 25/11/2019 avant celle-ci. Je le sais stockant sur mon disque dur certains articles pour mon usage perso. Les différences se limite à la mise en page) : https://lejournalabrasif.fr/initiati...oteges-france/

            Conséquences théoriques et réelles d'une mesure de protection en France écrit par Avemzf publié au Journal Abrasif le 06/05/2020 et modifié le 11/05/2020 (Un mot a était ajouté et cette modification est tellement mineure qu'il est inutile de détailler. Remercions mon comparateur de texte ayant permis de trouver quel est la modif entre les deux versions) : https://lejournalabrasif.fr/conseque...de-protection/

            Réponse à Asperger Défense sur les conséquences théoriques et réelles d'une mesure de protection en France écrit par Avkemzf publié au Journal Abrasif le 21/06/2020 : https://lejournalabrasif.fr/une-mesu...n-en-france-2/



            Salut

            Je viens de faire un tour rapide sur tes liens !

            Flippant, je ne pensais pas que ça concernait autant de points. Je pensais que c'était juste au niveau de l'argent, un moyen de faire en sorte que la personne ne fasse pas de bêtises au point de se retrouver endettée.
            Effectivement, c'est à bien réfléchir..
            Personnellement, je ne me verrai pas tenir ce rôle, voulant souffler un peu.
            Mais céder sa liberté à un étranger, pas sûre du tout du coup !
            Cette crise est quasi finie, et c'est compliqué avec ma mère.
            Merci de ton commentaire et de ces précisions, j'avais déjà entendu parler d'abus au niveau des tutelles mais je ne pensais pas que ça impactait autant de choses.

            Commentaire


              #51
              Envoyé par plume00 Voir le message

              Coucou tierset,

              Oui on dirait qu'elle reprend le dessus, elle a eu sa permission, la coiffeuse c'était pas du luxe ce soir elle dort chez elle et demain elle retourne à l'hosto, elle m'a parlé sortie, apparemment sa psy lui a dit qu'elle devait vite se remettre en selle (activités, gym etc). D'un côté je suis soulagée (comme à chaque fois) mais d'un autre, elle a été dure cette crise et j'ai pris une distance émotionnelle assez importante. Ce n'est pas de sa faute, j'en suis consciente malgré tout.
              Oui je ressens sa souffrance, je ne la vis pas mais je la ressens.
              C'est clair que tout se mélange, les périodes de calme permettent de sortir un peu du schéma "je suis un symptôme" au lieu d'être soi-même ?
              Ma mère aussi a ce côté égocentré, je lui dis parfois en essayant de ne pas trop la vexer.
              Je suis en train de penser à un truc, quand la maladie te rend parfois exaspérant, demande à ta compagne d'écrire 5 qualités qu'elle voit chez toi et fais pareil pour elle.
              ça désamorce à mort les conflits
              Passe une bonne soirée
              Aujourd'hui c'était l'anniv de mon mari, bon repas et bonne soirée, ma mère va mieux. J'espère que cette vague positive va durer un peu
              Salut ,
              hier ,j'ai une amie bipolaire qui allait mal ,je crois qu'elle déréalisait .Ca m'a contrarié et je crois que je ressens la douleur des autres sachant ce que c'est .
              Elle est jeune (26 ans) et ça me dépite encore plus .
              Je me dis qu'il ne me reste plus beaucoup d'années à vivre et j'ai envie d'en profiter.Ce qui est chouette c'est que je vis avec la femme que j'aime et ça me sauve .
              Ce qui est difficile c'est que je n'ai plus d'amis et que pour me confier c'est quasi impossible .
              Tu vois ta mère a semble t'il ce que je n'ai pas et j'ai ce qu'elle n'a pas .Peut-être qu'avec le traitement ses crises vont s'espacer ,en tous cas je le souhaite .
              Pour moi ,c'est le cas et petit à petit je reconstruis une vie un peu différente de ce qu'elle a été durant des années .
              Bien sûr je sais que je replongerai à un moment ou un autre mais je goute l'instant présent .
              Ce soir ,c'est moi qui garde deux de mes petites filles ,il y a deux ans ,ça aurait été impossible .Ma fille ne m'aurait de toutes façons pas confié ses enfants .
              Personne ne se rend compte du progrès que ça signifie .
              J'aimerai que quelqu'un me dise "Thierry tu avances ,je te fais confiance" ,.Personne pour me dire que dans mon combat je gagne des batailles .
              Mais je n'abandonne pas.
              Je ne pense plus à mourrir comme c'était le cas il y a encore peu .Ca aussi c'est une avancée .
              Je ne prends plus ni somnifère ,ni anti dépresseur ,ni anxiolytique ,je ne prends que le neuroleptique .
              Bon ,tu vois il y a des choses possibles .
              Bises

              Commentaire


                #52
                Coucou,

                Les boules pour ton amie... j'espère que ça va aller. Je comprends que tu as de l'empathie, tu connais ce qu'elle vit. Protège toi quand même.
                Oui c'est l'inverse pour ma mère, j'y pensais pas mais c'est ça. J'espère aussi que ça va s'espacer, à voir avec son suivi, traitement, je ne parle pas de thérapie puisqu'il n'y en a pas lol
                J'ai décidé de l'appeler 3 fois par semaine, je pense que c'est bien. Je l'ai fais un moment mais pendant le confinement on s'est plus appelé et c'est redevenu une habitude.
                Donc je serai là, mais je calme un peu ma présence pour respirer un peu et la laisser aussi parler à d'autres personnes. Quand on s'appelait moins, elle appelait plus ses copines, la famille. Donc je me dis que c'est mieux pour nous 2.
                C'est exactement la bonne méthode que tu as : profiter de l'instant présent ! Il n'y a que comme ça qu'on peut être bien en fait, et ça s'applique à tout le monde (maladie ou pas)
                C'est super pour ta fille, c'est très révélateur des progrès que tu fais, elle te confie ce qu'elle a de plus cher, ce n'est pas rien !
                Oui c'est énorme pour les médocs, dieu sait si c'est dur de vivre sans quand on a mis le nez dedans. Quand ma mère a commencé le temesta, je me suis renseignée en allant sur des forums, une personne avait écrit en avis qu'elle en avait plus baver pour arrêter le temesta que la cigarette..
                Personnellement, j'ai pris du xanax 2 ans (agoraphobie, phobie sociale). J'ai arrêté net mais j'avais passé 1 semaine difficile...
                Passe une bonne soirée
                Dernière modification par plume00, 03/10/2020, 18h21.

                Commentaire


                  #53
                  Envoyé par plume00 Voir le message
                  Coucou,

                  Les boules pour ton amie... j'espère que ça va aller. Je comprends que tu as de l'empathie, tu connais ce qu'elle vit. Protège toi quand même.
                  Oui c'est l'inverse pour ma mère, j'y pensais pas mais c'est ça. J'espère aussi que ça va s'espacer, à voir avec son suivi, traitement, je ne parle pas de thérapie puisqu'il n'y en a pas lol
                  J'ai décidé de l'appeler 3 fois par semaine, je pense que c'est bien. Je l'ai fais un moment mais pendant le confinement on s'est plus appelé et c'est redevenu une habitude.
                  Donc je serai là, mais je calme un peu ma présence pour respirer un peu et la laisser aussi parler à d'autres personnes. Quand on s'appelait moins, elle appelait plus ses copines, la famille. Donc je me dis que c'est mieux pour nous 2.
                  C'est exactement la bonne méthode que tu as : profiter de l'instant présent ! Il n'y a que comme ça qu'on peut être bien en fait, et ça s'applique à tout le monde (maladie ou pas)
                  C'est super pour ta fille, c'est très révélateur des progrès que tu fais, elle te confie ce qu'elle a de plus cher, ce n'est pas rien !
                  Oui c'est énorme pour les médocs, dieu sait si c'est dur de vivre sans quand on a mis le nez dedans. Quand ma mère a commencé le temesta, je me suis renseignée en allant sur des forums, une personne avait écrit en avis qu'elle en avait plus baver pour arrêter le temesta que la cigarette..
                  Personnellement, j'ai pris du xanax 2 ans (agoraphobie, phobie sociale). J'ai arrêté net mais j'avais passé 1 semaine difficile...
                  Passe une bonne soirée
                  Salut ,
                  mon amie va mieux ,elle est très courageuse .
                  ce qui me manque le plus c'est le témesta surtout quand j'ai des crises d'angoisses ou d'anxiété .J'ai appris à m'en passer et je déconne moins avec les médicaments ,j'ai trop peur des neuroleptiques pour faire le con avec .Les autres médicaments c'est le psychiatre qui me les interdit .Non pas que je n'en ai pas besoin mais je "joue" avec ma vie .
                  Là ,ça fait deux ans que je n'ai pas fait de t.s.
                  Ce matin je suis allé voir jouer mon fils au foot ,c'était un bon moment .
                  Je m'accroche à ce genre de choses pour apprécier la vie .La covid ralenti tout ça mais pas le choix .
                  Ta maman a t'elle des petits plaisirs ,moi j'appelle ça "mes instants de jubilation".J'ai mis des années avant que ça réapparaisse .
                  C'est furtif c'es instants mais tellement important .

                  Commentaire


                    #54
                    Coucou !

                    C'est bien qu'elle aille mieux.
                    Si t'as la main lourde avec les médocs, vaut mieux ne plus en prendre c'est une tentation de moins en cas d'idées noires, c'est plus prudent. D'un autre côté il faut gérer sans du coup.
                    Perso quand je suis stressée, anxieuse etc je prends mon vélo et je fais un tour. ça règle pas tout c'est sûr mais sur le moment ça apaise pas mal.
                    C'est un bon moyen d'évacuer en fait.
                    C'est à tous ces petits bonheurs quotidiens qu'il faut s'accrocher, tu as parfaitement raison. Il y a plein de gens qui ne savent pas se satisfaire des petites choses sympas qu'on a dans nos vies, c'est triste !
                    Sans doute que ce sont les traitements qui t'empêchaient de ressentir de la joie, ça anesthésie pas mal. Quand ma mère est rentrée le vendredi (après l'épisode de la gare) elle a dormi chez moi, avant de repartir à l'hosto. Le seul moment où je l'ai vu sourire c'est quand elle a vu son chat qui est chez moi en ce moment.
                    Je dirais que sa petite bestiole fait partie de ses petits plaisirs , les sorties avec l'association où elle est (repas etc) ça c'est au point mort à cause du covid... ce qui est dommage parce que ça lui fait du bien. Elle voit du monde, s'amuse etc.
                    Hier je lui ai expliqué que je m'investirai moins par rapport à ses soucis, elle a eu l'air de comprendre ma motivation et d'être d'accord. Je ne vais pas la lâcher mais réduire ma présence pour voir comment ça se passe.
                    Passe une bonne journée

                    Commentaire


                      #55
                      Envoyé par plume00 Voir le message
                      A ceux qui ont un parent schizophrène.
                      Comment faites-vous pour supporter le stress que votre parent vous fait subir ? Avez-vous parfois envie de tout envoyer balader ? Quels rapports avez-vous avec l'équipe soignante ? Etes-vous "intégré" dans la gestion de la maladie avec eux ?

                      Personnellement, je n'en peux plus. Je supporte de moins en moins ma mère et ses crises délirantes cycliques, je me sens seule et désemparée après m'être démenée pendant des années pour qu'elle soit soignée au mieux, j'ai un mur en face de moi au niveau de l'équipe soignante. j'abandonne ! Je pense à couper les ponts sérieusement, je ne tiens plus.
                      c est un combat

                      deux ans j ai mis avant de le faire hospitaliser

                      puis l equipe soignant ne respecte ton opinion mais on fait avec

                      puis tu dis ce que tu en penses

                      et puis tu met en place cuuratelle, hopital de jour, infirmier a domicile et ca t aide un peu

                      mais les delires tu vis avec

                      je vis avec mon parent schizo

                      ca fait longtemps que j ai gagne en patience

                      je ne crie plus

                      je l ecoute

                      il est dans son monde

                      et je ne le brise pas

                      parce que j en ai marr e de la dysthymie

                      mais c est comme ca

                      c est un saccerdorce

                      si tu veux rompre

                      tu en as le droit

                      bon courage

                      Commentaire


                        #56
                        Envoyé par plume00 Voir le message
                        Coucou !

                        C'est bien qu'elle aille mieux.
                        Si t'as la main lourde avec les médocs, vaut mieux ne plus en prendre c'est une tentation de moins en cas d'idées noires, c'est plus prudent. D'un autre côté il faut gérer sans du coup.
                        Perso quand je suis stressée, anxieuse etc je prends mon vélo et je fais un tour. ça règle pas tout c'est sûr mais sur le moment ça apaise pas mal.
                        C'est un bon moyen d'évacuer en fait.
                        C'est à tous ces petits bonheurs quotidiens qu'il faut s'accrocher, tu as parfaitement raison. Il y a plein de gens qui ne savent pas se satisfaire des petites choses sympas qu'on a dans nos vies, c'est triste !
                        Sans doute que ce sont les traitements qui t'empêchaient de ressentir de la joie, ça anesthésie pas mal. Quand ma mère est rentrée le vendredi (après l'épisode de la gare) elle a dormi chez moi, avant de repartir à l'hosto. Le seul moment où je l'ai vu sourire c'est quand elle a vu son chat qui est chez moi en ce moment.
                        Je dirais que sa petite bestiole fait partie de ses petits plaisirs , les sorties avec l'association où elle est (repas etc) ça c'est au point mort à cause du covid... ce qui est dommage parce que ça lui fait du bien. Elle voit du monde, s'amuse etc.
                        Hier je lui ai expliqué que je m'investirai moins par rapport à ses soucis, elle a eu l'air de comprendre ma motivation et d'être d'accord. Je ne vais pas la lâcher mais réduire ma présence pour voir comment ça se passe.
                        Passe une bonne journée
                        Salut,
                        je crois que ça se passera bien ta mise à distance .
                        Peut-être ta mère progressera .
                        Je désire beaucoup être plus autonome en rapport à Véro ,je ne sais pas comment faire .C'est un apprentissage je crois ,comme j'ai réappris à parler aux autres .Qui va me réapprendre .?
                        C'est peut-être aussi la question pour ta maman .Je comptais sur la remédiation cognitive ,mais tout est en stand by avec la civid .Je suis un peu dégoûté car je ne sais plus quoi faire pour avancer et j'ai même peur de régresser.Je ne sais pas gérer mon manque d'énergie .Tu excuseras mon absence ,je ne t'ai pas oublié .

                        Commentaire


                          #57
                          Coucou,

                          Pas de soucis Oui c'est chiant le covid par rapport à ça, beaucoup d'activités sont en stand by aussi pour ma mère (une qu'elle aime bcp c'est les repas avec l'assoc près de chez elle, il y a une bonne ambiance et elle a quelques copines)
                          Pour le manque d'énergie, tu veux parler de manque de motivation ?
                          Pas facile de trouver l'envie de faire quelque chose, as-tu essayé le système de faire un planning pour le lendemain ? Avec petites missions (pas des trucs énormes) mais des petites choses que tu ferais dans la journée ? Avec ça tu auras le sentiment d'avoir été productif même si c'est 1 ou 2 bricoles que tu auras fait, c'est déjà bien et le soir tu t'endormiras sans te prendre la tête en te disant que tu as perdu une journée.
                          Je pense que ta compagne voit le fait de te soutenir comme un truc normal en même temps, elle en pense quoi ?

                          Pour ma mère, je tiens le cap. La semaine dernière elle m'a appelé plus que prévu mais j'ai coupé court. Une amie à elle l'appelle pas mal depuis sa sortie d'hospi (c'est mieux).
                          Je suis arrivée à un drôle de sentiment avec elle, je ne m'intéresse plus du tout à elle, enfin je ne m'inquiète plus plutôt. Je suis indifférente, c'est assez bizarre parce que je n'ai jamais ressenti ça avant. ça va peut-être fonctionner et la faire reprendre le dessus. Pour le moment je la sens déprimée mais cohérente.

                          Passe une bonne après-midi

                          Commentaire


                            #58
                            Envoyé par plume00 Voir le message
                            Coucou,

                            Pas de soucis Oui c'est chiant le covid par rapport à ça, beaucoup d'activités sont en stand by aussi pour ma mère (une qu'elle aime bcp c'est les repas avec l'assoc près de chez elle, il y a une bonne ambiance et elle a quelques copines)
                            Pour le manque d'énergie, tu veux parler de manque de motivation ?
                            Pas facile de trouver l'envie de faire quelque chose, as-tu essayé le système de faire un planning pour le lendemain ? Avec petites missions (pas des trucs énormes) mais des petites choses que tu ferais dans la journée ? Avec ça tu auras le sentiment d'avoir été productif même si c'est 1 ou 2 bricoles que tu auras fait, c'est déjà bien et le soir tu t'endormiras sans te prendre la tête en te disant que tu as perdu une journée.
                            Je pense que ta compagne voit le fait de te soutenir comme un truc normal en même temps, elle en pense quoi ?

                            Pour ma mère, je tiens le cap. La semaine dernière elle m'a appelé plus que prévu mais j'ai coupé court. Une amie à elle l'appelle pas mal depuis sa sortie d'hospi (c'est mieux).
                            Je suis arrivée à un drôle de sentiment avec elle, je ne m'intéresse plus du tout à elle, enfin je ne m'inquiète plus plutôt. Je suis indifférente, c'est assez bizarre parce que je n'ai jamais ressenti ça avant. ça va peut-être fonctionner et la faire reprendre le dessus. Pour le moment je la sens déprimée mais cohérente.

                            Passe une bonne après-midi
                            mon ordi déconne

                            Commentaire


                              #59
                              Envoyé par tierset Voir le message
                              mon ordi déconne
                              Salut Plume ,
                              je t'ai envoyé deux messages, aucun n'est parti .
                              Je t'y parlais de l'aboulie et du fait que ce n'est pas une question de volonté .C'est un symptôme de le schizophrénie et une réelle souffrance .J'ai très envie de faire les choses mais je n'y arrive pas .C'est comme un blocage dans mon cerveau .
                              Véro a de plus en plus de mal à supporter et c'est générateur de conflits .Elle sait pourtant que c'est inhérent à la maladie mais les années passants c'est de plus en plus difficile pour elle et il est des moments où les reproches pleuvent .
                              Pourtant je fais des efforts mais c'est loin d'être suffisant ,je le sais .
                              Souvent elle me demande de partir quelques jours qu'elle puisse souffler.
                              Je crois que c'est bien pour toi de prendre un peu de distance avec ta mère et ce que tu ressens en ce moment est peut -être le début d'une nouvelle phase .
                              Lui as-tu dis que tu voulais respirer un peu?

                              Commentaire


                                #60
                                Coucou !

                                Quelle galère quand l'ordi plante, c'est ton réseau ou l'ordi ?

                                Moi ça me rend folle, je n'ai aucune patience lol
                                Pas simple pour elle je comprends, avec le temps elle doit parfois perdre un peu patience malgré le fait que tu n'y peux rien. Le principal c'est de faire des efforts comme tu le fais et de lui dire que tu la comprend.
                                Oui je me sens mieux depuis que j'ai pris un peu de distance, moins d'inquiétude. Bon après je ne la lâche pas non plus, mais je veux qu'elle reprenne les choses en main, je ne sais pas trop si ça fonctionnera vu qu'elle n'a pas vraiment de contrôle sur tout ça. Le truc c'est qu'il faut qu'elle prenne les bonnes décisions seule sans que je sois derrière à devoir lui dire quoi faire.
                                Par exemple, peu de temps avant de partir dans le sud, elle ne se sentait pas super bien. J'aurais voulu à ce moment qu'elle décide de ne plus partir d'elle-même sans être dans le déni. Je lui avais demandé plusieurs fois si ça allait, elle m'avait répondu que tout allait bien...

                                Je lui ai expliqué à la fin de son hospi que j'allais être moins présente, mais plus dans le sens que ce n'était pas bon, pour elle comme pour moi. Je pense qu'elle a compris.

                                Je vais chez elle ce week end, je verrai comment elle est. Mais émotionnellement c'est clair que je suis entrée dans une nouvelle phase, je ne m'investi plus comme avant, un truc s'est cassé dans ma relation avec elle, c'est vraiment bizarre.

                                Commentaire

                                Chargement...
                                X