Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Ma mère est schizophrène

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    Envoyé par tierset Voir le message
    Salut ,
    c'est parfois un peu compliqué d'admettre qu'on ne peut pas tout résoudre .mais bon ce n'est peut-être pas complètement ton cas .Mais peut-être a t'il fallut que tu fasses ton expérience pour trouver ta vitesse de croisière.Véro a pris du recul sur ma maladie mais je sais qu'elle est inquiète dès que je ne vais pas bien.Ces derniers temps ,j'ai essayé de la rassurer mais en même temps elle voit bien quand je "déconne" .Là ,je vais bien sauf que je n'aurai vu mon psychiatre qu'une fois en six mois, le cmp allant très mal .Ce serait presqu'à nous ,patients, à leur remonter le moral .Hihi!! .Je vois un infirmier mais c'est un pitre ,il n'a de soignant que le nom ,je suis dur pour une fois mais là je suis vraiment tombé sur une tâche .
    Le système est vraiment en train de pêter dans tous les sens .
    Heureusement avec le temps je me connais mieux et arrive à peu près à maitriser ce qui est symptomatique .
    Tout ça c'est un parcours de vie ,ce qui était vrai il y a quinze ans ne l'ai obligatoirement plus vrai maintenant .
    Avec le traitement ,je n'ai plus d'hallucinations ,je peux être inquiet mais ne vit plus dans la terreur .
    Je ne suis plus dans l'excès du délire .Il aura fallu le temps mais je trouve que ça vaut le coup .
    Bises
    Coucou

    Oui c'est pas simple pour les proches de se dire qu'on est impuissant face à la maladie.. J'aimerais la guérir et qu'elle soit bien dans sa vie pour que je puisse arrêter de me faire de la bile.
    C'est comme ça et on y peut rien, le principal c'est que tout le monde trouve son équilibre, la solution que j'ai trouvé m'aide bien, le recul m'aide et je pense que ça l'aidera aussi.
    C'est abusé pour ton psy ! 6 mois c'est énorme. D'un autre côté, ça montre que t'as la force intérieure de gérer et ça, ce n'est pas rien ! Pour ton infirmier il n'y a pas moyen que tu demandes à changer ? En étant diplomate, après tout il faut pouvoir être à l'aise et en confiance avec une personne qui y est là pour aider. Si c'est pas le cas ça ne peut pas marcher. Je vois ma mère avec son infirmière c'est mi figue mi raisin. Bon la communication avec moi ça a été une catastrophe mdr mais avec ma mère c'est moyen, elle m'a déjà dit que son infirmière était cassante par moment. Pour elle qui rumine tout c'est pas génial.
    C'est cool que tu ne sois plus torturé par des hallucinations, ça doit être cauchemardesque.
    Passe une bonne nuit

    Commentaire


      Envoyé par plume00 Voir le message

      Coucou

      Oui c'est pas simple pour les proches de se dire qu'on est impuissant face à la maladie.. J'aimerais la guérir et qu'elle soit bien dans sa vie pour que je puisse arrêter de me faire de la bile.
      C'est comme ça et on y peut rien, le principal c'est que tout le monde trouve son équilibre, la solution que j'ai trouvé m'aide bien, le recul m'aide et je pense que ça l'aidera aussi.
      C'est abusé pour ton psy ! 6 mois c'est énorme. D'un autre côté, ça montre que t'as la force intérieure de gérer et ça, ce n'est pas rien ! Pour ton infirmier il n'y a pas moyen que tu demandes à changer ? En étant diplomate, après tout il faut pouvoir être à l'aise et en confiance avec une personne qui y est là pour aider. Si c'est pas le cas ça ne peut pas marcher. Je vois ma mère avec son infirmière c'est mi figue mi raisin. Bon la communication avec moi ça a été une catastrophe mdr mais avec ma mère c'est moyen, elle m'a déjà dit que son infirmière était cassante par moment. Pour elle qui rumine tout c'est pas génial.
      C'est cool que tu ne sois plus torturé par des hallucinations, ça doit être cauchemardesque.
      Passe une bonne nuit
      Salut ,
      ma psychiatre était parfois cassante mais ça m'amenait à réfléchir et nous pouvions rediscuter de ce qui achoppait .C'était vers la fin une réelle collaboration .
      Elle m'a dit qu'elle avait appris de ses patients ,c'est en même en temps une énorme marque de respect .Je la regrette .

      Nous avons été très loin dans mon histoire ,.Ca m'a permis de comprendre un tant soit peu pourquoi j'avais plonger et elle m'a aidé à combattre ,à me sentir parfois respectueux de moi même .
      Je crois que la rencontre avec des personnes qui se soucient réellement du mieux être de l'autre tout en se questionnant sur la pratique est tellement important pour nous .
      Les soignants doivent évoluer en même temps que nous ,c'est une aventure humaine .
      C'est ça que les gouvernants remettent en cause ,ils ne veulent que du chiffre .
      Je souhaite ,je vous souhaite de vivre de telles rencontres .

      Commentaire


        Salut Plume ;il y a t'il du neuf ?

        Commentaire


          Coucou Tierset,

          ça fait un petit moment que je n'étais pas passée, désolée jsuis pas mal occupée.
          Comment vas tu ?

          Ma mère ça va, elle est bien pour le moment. Sa psy lui a dit à son dernier rdv que ses crises étaient dues à la fatigue..
          Je ne plaisante même pas... c'est désespérant !
          Donc elle prend un traitement assez lourd mais c'est plus l'angoisse c'est la fatigue maintenant. Ma mère bien sûr y croit, en dehors de toute logique. Enfin, je n'ai même pas relevé quand elle m'a dit ça. De deux choses l'une soit sa psy est d'une incompétence rare (ce dont je doute quand même) soit ma mère n'est pas capable d'encaisser le diagnostic.
          Alors d'un côté je peux comprendre mais de l'autre, je ne vois pas l'intérêt de l'infantiliser à ce point, de la maintenir dans le déni, de ne rien faire en prévention des prochaines crises.
          J'ai donc décidé de ne plus rien faire du tout pour elle. A la prochaine crise, elle sera totalement seule, ce que j'ai fait dans le sud ne se reproduira plus.

          Je suis passablement énervée, heureusement que j'ai mis du large du coup émotionnellement je suis moins investie.

          Je te souhaite une bonne journée en espérant que tu vas bien.

          Commentaire


            Envoyé par plume00 Voir le message
            Coucou Tierset,

            ça fait un petit moment que je n'étais pas passée, désolée jsuis pas mal occupée.
            Comment vas tu ?

            Ma mère ça va, elle est bien pour le moment. Sa psy lui a dit à son dernier rdv que ses crises étaient dues à la fatigue..
            Je ne plaisante même pas... c'est désespérant !
            Donc elle prend un traitement assez lourd mais c'est plus l'angoisse c'est la fatigue maintenant. Ma mère bien sûr y croit, en dehors de toute logique. Enfin, je n'ai même pas relevé quand elle m'a dit ça. De deux choses l'une soit sa psy est d'une incompétence rare (ce dont je doute quand même) soit ma mère n'est pas capable d'encaisser le diagnostic.
            Alors d'un côté je peux comprendre mais de l'autre, je ne vois pas l'intérêt de l'infantiliser à ce point, de la maintenir dans le déni, de ne rien faire en prévention des prochaines crises.
            J'ai donc décidé de ne plus rien faire du tout pour elle. A la prochaine crise, elle sera totalement seule, ce que j'ai fait dans le sud ne se reproduira plus.

            Je suis passablement énervée, heureusement que j'ai mis du large du coup émotionnellement je suis moins investie.

            Je te souhaite une bonne journée en espérant que tu vas bien.
            Salut Plume ,ça va .Je me sens plutôt bien .Au contraire de ta mère j'ai eu des diagnostiques qui se sont corroborés /Mais la schizophrénie est un fourre-tout dans lequel certains psychiatres ne veulent aller .Ceux-là peuvent être un peu pommés .
            Je ne les excuse pas car ça peut -être dangereux .
            En même temps parfois ça ne change pas grand chose de mettre une étiquette que l'on ne comprends pas sûr un mal-être .
            Je ne suis pas dans le déni ,mais le fait de savoir n'enlève rien à comment je ressens les choses quand je suis en souffrance .Il est vrai pourtant que ça me permet de vouloir me soigner mais ça n'enlève pas les tortures qu"engendre la maladie quand je suis en crise ou autrement dit victime de symptômes positifs.
            Je vis ce qu'on appelle des symptômes négatifs et des cognitifs ,c'est dur très dur même mais il ne faut qu'au nom de celà ,là, je sois dans le déni de ce qui des progrès .
            Tu sembles devoir être mieux en fonction de ce que tu décides .C'est bien pour toi ,je pense que tu te protèges ce qui ne veut pas dire que tu es indifférente .Il faut faire selon ses limites .
            bises

            Commentaire


              Envoyé par tierset Voir le message

              Salut Plume ,ça va .Je me sens plutôt bien .Au contraire de ta mère j'ai eu des diagnostiques qui se sont corroborés /Mais la schizophrénie est un fourre-tout dans lequel certains psychiatres ne veulent aller .Ceux-là peuvent être un peu pommés .
              Je ne les excuse pas car ça peut -être dangereux .
              En même temps parfois ça ne change pas grand chose de mettre une étiquette que l'on ne comprends pas sûr un mal-être .
              Je ne suis pas dans le déni ,mais le fait de savoir n'enlève rien à comment je ressens les choses quand je suis en souffrance .Il est vrai pourtant que ça me permet de vouloir me soigner mais ça n'enlève pas les tortures qu"engendre la maladie quand je suis en crise ou autrement dit victime de symptômes positifs.
              Je vis ce qu'on appelle des symptômes négatifs et des cognitifs ,c'est dur très dur même mais il ne faut qu'au nom de celà ,là, je sois dans le déni de ce qui des progrès .
              Tu sembles devoir être mieux en fonction de ce que tu décides .C'est bien pour toi ,je pense que tu te protèges ce qui ne veut pas dire que tu es indifférente .Il faut faire selon ses limites .
              bises
              Coucou,

              Tant mieux que ça aille pour toi. Pour elle c'est vrai que ça ne change pas grand chose de mettre un nom ou pas sur ses souffrances. D'ailleurs je me dis qu'elle n'est sans doute pas apte à l'entendre. Elle en ferait une montagne. Ce qui peut se comprendre mais elle est excessive en prise de tête.
              Par rapport à moi c'est plus compliqué, parce que si un jour je la prend chez moi (je ne sais pas de quoi l'avenir sera fait) et je n'aurai peut-être pas le choix, je n'aurai aucune aide humainement parlant pour elle puisqu'elle est "tamponnée" fatiguée et angoissée...
              Bref c'est aussi à mon avenir que je pense. Personnellement quand elle est en crise, j'ai de moins en moins de patience et je peux être sèche, et ça sans être 24h/24 avec elle.. Donc si un jour je vis avec elle, j'aurai personne de qualifiée pour m'aider.
              Passe un bon week end

              Commentaire


                Envoyé par plume00 Voir le message

                Coucou,

                Tant mieux que ça aille pour toi. Pour elle c'est vrai que ça ne change pas grand chose de mettre un nom ou pas sur ses souffrances. D'ailleurs je me dis qu'elle n'est sans doute pas apte à l'entendre. Elle en ferait une montagne. Ce qui peut se comprendre mais elle est excessive en prise de tête.
                Par rapport à moi c'est plus compliqué, parce que si un jour je la prend chez moi (je ne sais pas de quoi l'avenir sera fait) et je n'aurai peut-être pas le choix, je n'aurai aucune aide humainement parlant pour elle puisqu'elle est "tamponnée" fatiguée et angoissée...
                Bref c'est aussi à mon avenir que je pense. Personnellement quand elle est en crise, j'ai de moins en moins de patience et je peux être sèche, et ça sans être 24h/24 avec elle.. Donc si un jour je vis avec elle, j'aurai personne de qualifiée pour m'aider.
                Passe un bon week end
                Salut Plume ,ce matin je me suis levé et j'ai pensé à toi ,à tes angoisses ,à ta colère ,à ta vision du futur en te lisant ,un peu à ta solitude face à ce qui te préoccupe .J'ai 64 ans ,je pense souvent à la mort , très souvent ,j'y pense comme une délivrance et je ne sais pas si les gens normaux y pensent comme j'y pense ou si c'est encore un tour de la maladie .Alors parfois ,je me dis que j'aimerai être dans le déni ,ne pas savoir ,ignorer ,oui être ignorant .>>Mais en même temps je sais que ça ne me sortirai quand même pas d'affaire ,j'ai manqué d'écrire d'enfer .
                Alors je me dis que de nous deux qui s'en sort le mieux ,j'ai envie de dire de nous trois en comptant ta maman ,c'est elle et son état qui font lien .Elle est ce qui fait que je me confie à toi ,dans un premier tant pour t'aider ,dans un second pour militer à propos de la cause des malades mentaux ,mais je ne suis pas sûr que ce soit si simple .
                Parce que qui a t'il de ce qui est de notre personnalité ou de la maladie .Sommes nous si égoïstes ,si méchants ?
                Je culpabilise de voir Véro se démener autant pour mon confort mais en même temps je ne sais pas faire autrement .Cette dépendance me fait souffrir .Peut-être que ton positionnement actuel en rapport à ta maman est -il le meilleur service à lui rendre?
                Pour moi ,tu es quelqu'un de bien ,tu es apte à faire des choix ,c'est le mieux qu'il puisse t'arriver .
                Voilà ,excuses moi si je parle un peu trop de moi dans notre correspondance mais j'espère toujours que ça puisse t'aider dans ton cheminement .

                Commentaire


                  Envoyé par tierset Voir le message

                  Salut Plume ,ce matin je me suis levé et j'ai pensé à toi ,à tes angoisses ,à ta colère ,à ta vision du futur en te lisant ,un peu à ta solitude face à ce qui te préoccupe .J'ai 64 ans ,je pense souvent à la mort , très souvent ,j'y pense comme une délivrance et je ne sais pas si les gens normaux y pensent comme j'y pense ou si c'est encore un tour de la maladie .Alors parfois ,je me dis que j'aimerai être dans le déni ,ne pas savoir ,ignorer ,oui être ignorant .>>Mais en même temps je sais que ça ne me sortirai quand même pas d'affaire ,j'ai manqué d'écrire d'enfer .
                  Alors je me dis que de nous deux qui s'en sort le mieux ,j'ai envie de dire de nous trois en comptant ta maman ,c'est elle et son état qui font lien .Elle est ce qui fait que je me confie à toi ,dans un premier tant pour t'aider ,dans un second pour militer à propos de la cause des malades mentaux ,mais je ne suis pas sûr que ce soit si simple .
                  Parce que qui a t'il de ce qui est de notre personnalité ou de la maladie .Sommes nous si égoïstes ,si méchants ?
                  Je culpabilise de voir Véro se démener autant pour mon confort mais en même temps je ne sais pas faire autrement .Cette dépendance me fait souffrir .Peut-être que ton positionnement actuel en rapport à ta maman est -il le meilleur service à lui rendre?
                  Pour moi ,tu es quelqu'un de bien ,tu es apte à faire des choix ,c'est le mieux qu'il puisse t'arriver .
                  Voilà ,excuses moi si je parle un peu trop de moi dans notre correspondance mais j'espère toujours que ça puisse t'aider dans ton cheminement .
                  Coucou

                  Etre dans le déni, dans la mesure où ça n'empêche pas les soins, traitement. Pourquoi pas après tout, ça permet aussi de se vider la tête.
                  Je pense qu'une personne qui a une pathologie psy ne se résume pas à un symptôme, on a tous nos vécus, nos sensibilités etc et puis on a tous des trucs qui ont merdé dans nos vies et qu'on tente de soigner jusqu'à notre mort au final.
                  Oui peut-être que mon retrait avec ma mère va l'aider, je ne sais pas, j'essaye de voir ce que ça donnera, pour le moment elle gère bien mais elle va bien aussi donc ce n'est pas significatif. C'est si elle va mal que là, je pourrais vraiment voir si elle réussit à prendre les devants seule. Ne culpabilise pas pour Véro, vous êtes un couple et c'est la définition du couple de se soutenir. Mon mari est très attaché à cette petite phrase "pour le meilleur et pour le pire" et je trouve qu'il a raison, un couple ce n'est pas que le meilleur tout le temps, il y a aussi des périodes de merde pour l'un ou pour l'autre, et c'est là que la force du couple se révèle quand on peut compter sur sa moitié parce qu'elle est là de son plein gré et qu'elle trouve normal de soutenir l'autre. Donc pour moi, ton couple et le comportement de Véro sont parfaitement normaux

                  Passe un bonne journée

                  Commentaire


                    Envoyé par plume00 Voir le message

                    Coucou

                    Etre dans le déni, dans la mesure où ça n'empêche pas les soins, traitement. Pourquoi pas après tout, ça permet aussi de se vider la tête.
                    Je pense qu'une personne qui a une pathologie psy ne se résume pas à un symptôme, on a tous nos vécus, nos sensibilités etc et puis on a tous des trucs qui ont merdé dans nos vies et qu'on tente de soigner jusqu'à notre mort au final.
                    Oui peut-être que mon retrait avec ma mère va l'aider, je ne sais pas, j'essaye de voir ce que ça donnera, pour le moment elle gère bien mais elle va bien aussi donc ce n'est pas significatif. C'est si elle va mal que là, je pourrais vraiment voir si elle réussit à prendre les devants seule. Ne culpabilise pas pour Véro, vous êtes un couple et c'est la définition du couple de se soutenir. Mon mari est très attaché à cette petite phrase "pour le meilleur et pour le pire" et je trouve qu'il a raison, un couple ce n'est pas que le meilleur tout le temps, il y a aussi des périodes de merde pour l'un ou pour l'autre, et c'est là que la force du couple se révèle quand on peut compter sur sa moitié parce qu'elle est là de son plein gré et qu'elle trouve normal de soutenir l'autre. Donc pour moi, ton couple et le comportement de Véro sont parfaitement normaux

                    Passe un bonne journée
                    Salut ,

                    qu'est-ce que le meilleur quand une maladie atrofie tes émotions ?je suis obligé de chercher quels sont les bons moments parce que la maladie et le traitement font que je ne ressens pas la réalité comme tout un chacun .C'est cérébrale ment que je perçois la joie ,pas la tristesse ni la mélancolie.Parfois je ne sais déterminer ce qui est chouette ou pas pour moi .Et puis j'ai l'impression d'être perçu comme un sous-homme .La vie ne me fait pas de cadeaux et pourtant je lutte pour que ce soit mieux .
                    Alors comme tu peux voir tout est compliqué ,quand je dis que je culpabilise c'est aussi le constat que le bonheur m'est interdit .
                    La conscience est parfois quelque chose qui peut amener à d'autres sources de souffrance .
                    J'ai un ressenti de moi même très dévalorisé de par mon incapacité à faire ,à agir ,à subir l'aboulie .
                    Véro sait théoriquement ce qu'est ce phénomène mais comme elle le subit elle ne peut plus se retenir de me faire des reproches dès qu'elle est levée et ça amplifie mon sentiment d'être une sous merde .
                    Il n'empêche que son soutien est réel mais complètement parasité par les symptômes qui sont miens .


                    Commentaire


                      Coucou,

                      Pas simple pour vous tout ça, mais je me dis que si vous êtes ensemble et que vous tenez bon ce n'est pas pour rien. C'est le traitement qui t'anesthésie au niveau des émotions en fait mais je pense que t'as des périodes plus sombres que d'autres ? et que c'est moments sombres te font zapper les bons moments comme quand tu vois tes petites filles, perso je me demande s'il n'y a pas une cause avec ce confinement.. Moi ça commence à me taper sur le système, j'ai envie de faire des trucs tout con comme aller chez ma mère un week end pour la voir mais aussi pour la sortie, faire de la route, j'adore faire des longs trajets (bon 1h20 c'est pas énorme) mais ça change de devoir passer les week end chez moi.
                      T'es loin d'être une sous merde ! t'es un gars sympa, empathique et intelligent donc ne te vois pas aussi négativement. Je pense que pour Véro c'est juste dur par rapport à la maladie mais la maladie ne te résume pas.
                      Passe une bonne soirée

                      Commentaire


                        Envoyé par plume00 Voir le message
                        Coucou,

                        Pas simple pour vous tout ça, mais je me dis que si vous êtes ensemble et que vous tenez bon ce n'est pas pour rien. C'est le traitement qui t'anesthésie au niveau des émotions en fait mais je pense que t'as des périodes plus sombres que d'autres ? et que c'est moments sombres te font zapper les bons moments comme quand tu vois tes petites filles, perso je me demande s'il n'y a pas une cause avec ce confinement.. Moi ça commence à me taper sur le système, j'ai envie de faire des trucs tout con comme aller chez ma mère un week end pour la voir mais aussi pour la sortie, faire de la route, j'adore faire des longs trajets (bon 1h20 c'est pas énorme) mais ça change de devoir passer les week end chez moi.
                        T'es loin d'être une sous merde ! t'es un gars sympa, empathique et intelligent donc ne te vois pas aussi négativement. Je pense que pour Véro c'est juste dur par rapport à la maladie mais la maladie ne te résume pas.
                        Passe une bonne soirée
                        Salut ,
                        oui tu as raison je l'aime ,et un peu de paix ne peut faire de mal .
                        Tu sais ça fait des années que je vis ces phénomènes de ,je ne sais donner un nom à ça .Il n'empêche que ma petite fille de onze ans est hospitalisée et que je ressens une réelle inquiétude .
                        Je l'ai eu au téléphone hier ,elle souffrait et m'a dit "tu sais je ne vais pas mourrir" je lui ai dit" si quelqu'un doit mourrir c'est moi ,j'ai rencontré les gens que j'avais a rencontrer c'est à dire toi et quelques autres" je peux partir mais pas elle .
                        C'est très dur en ce moment .
                        Excuses moi mais le confinement c'est surtout ne pas pouvoir aller la voir à l'hôpital et lui donner la main .
                        Je ne suis pas très guai mais bon j'essaye de penser à autre chose en écoutant de la musique .
                        Je suis étonné de ne pas craquer et la maladie ne prends pas le dessus comme quoi j'ai vraiment bien avancé .
                        Je ne pense non plus pratiquement à mon chat décédé il y a dix jours ,c'est bizarre la vie et la mort .
                        Bon,les émotions négatives je les ressens .
                        Mais tu as raison Véro est vraiment une chouette fille et j'ai de la chance ..

                        Commentaire


                          Coucou

                          Les boule pour ta petite fille, ce n'est pas trop grave ? je comprends que tu ne sois pas au top en ce moment. C'est l'angoisse comme situation sans parler de la frustration de ne pas pouvoir la voir. Tiens bon, je ne peux te dire que ça
                          Désolée d'apprendre la perte de ton chat, ce sont des compagnons fidèles et pas jugeant nos poilus. J'en ai perdu 3 ces 3 dernières années, 1 par an.
                          Bon courage, j'espère que ta petite fille ira mieux et sortira vite de l'hôpital

                          Commentaire


                            Envoyé par plume00 Voir le message
                            Coucou

                            Les boule pour ta petite fille, ce n'est pas trop grave ? je comprends que tu ne sois pas au top en ce moment. C'est l'angoisse comme situation sans parler de la frustration de ne pas pouvoir la voir. Tiens bon, je ne peux te dire que ça
                            Désolée d'apprendre la perte de ton chat, ce sont des compagnons fidèles et pas jugeant nos poilus. J'en ai perdu 3 ces 3 dernières années, 1 par an.
                            Bon courage, j'espère que ta petite fille ira mieux et sortira vite de l'hôpital
                            Merci Plume , j'ai fini de me plaindre.
                            Toi aussi tu as des soucis ,.
                            Je ne sais pas pour ta maman mais j'ai déjà rencontré des personnes qui constatent ce phénomène de platitude dans le ressentiment .
                            Je refusais l'amour que pouvait me donner mes petites filles .Je ne ressentais rien à leur égard .Je jouai à minima mon rôle de grand-père parce que je croyais un peu être garant ainsi d'un certain ordre .Je refusais les câlins ,les bisous ,encore maintenant j'ai des difficultés au contact physique avec ces petits bijoux .C'est dur parce que c'est moi ou ma maladie qui m'exclu de quelque chose de fondamental .
                            C'est une souffrance supplémentaire que ressentent beaucoup de schizos ,je peux en témoigner .
                            C'est ainsi une forme de marginalisation qui nous frappe .
                            Je fais des efforts pour retirer un bénéfice affectif de ma relation avec ces demoiselles .C'est difficile mais ça progresse et j'en suis heureux .
                            Mon chat est mort le même jour où ma petite fille a été hospitalisée .Mon esprit a été mobilisé de fait plus par le sort de la gamine que par le décès de mon chat .Je me suis tourné vers le vivant .
                            J'ai pleuré de grosses larmes pour ma bestiole ,je l'aimais beaucoup comme j'adore mon chien .Mais ,pas le temps de m'appesantir sur mon chagrin ,il fallait s'organiser pour s'occuper de la petite soeur de Luna .
                            Ce qui est bénéfique ,c'est que je ne suis même pas en colère ,je prends la situation comme elle vient ,je reste calme mais pas apaisé .

                            Je suis donc maintenant un grand-père avant tout avant d'être une personne atteinte de schizophrénie ,.17 ans de combat pour en arriver là .17 ans très dures à survivre dans ma tête .Je crois que ces progrès sont dus en partie de la conscience que j'ai de mon état comme tu le dis mais je crois aussi que même dans le déni et avec le temps chacun peut évoluer .En tous cas je le souhaite .
                            Bises

                            Commentaire


                              Envoyé par tierset Voir le message

                              Merci Plume , j'ai fini de me plaindre.
                              Toi aussi tu as des soucis ,.
                              Je ne sais pas pour ta maman mais j'ai déjà rencontré des personnes qui constatent ce phénomène de platitude dans le ressentiment .
                              Je refusais l'amour que pouvait me donner mes petites filles .Je ne ressentais rien à leur égard .Je jouai à minima mon rôle de grand-père parce que je croyais un peu être garant ainsi d'un certain ordre .Je refusais les câlins ,les bisous ,encore maintenant j'ai des difficultés au contact physique avec ces petits bijoux .C'est dur parce que c'est moi ou ma maladie qui m'exclu de quelque chose de fondamental .
                              C'est une souffrance supplémentaire que ressentent beaucoup de schizos ,je peux en témoigner .
                              C'est ainsi une forme de marginalisation qui nous frappe .
                              Je fais des efforts pour retirer un bénéfice affectif de ma relation avec ces demoiselles .C'est difficile mais ça progresse et j'en suis heureux .
                              Mon chat est mort le même jour où ma petite fille a été hospitalisée .Mon esprit a été mobilisé de fait plus par le sort de la gamine que par le décès de mon chat .Je me suis tourné vers le vivant .
                              J'ai pleuré de grosses larmes pour ma bestiole ,je l'aimais beaucoup comme j'adore mon chien .Mais ,pas le temps de m'appesantir sur mon chagrin ,il fallait s'organiser pour s'occuper de la petite soeur de Luna .
                              Ce qui est bénéfique ,c'est que je ne suis même pas en colère ,je prends la situation comme elle vient ,je reste calme mais pas apaisé .

                              Je suis donc maintenant un grand-père avant tout avant d'être une personne atteinte de schizophrénie ,.17 ans de combat pour en arriver là .17 ans très dures à survivre dans ma tête .Je crois que ces progrès sont dus en partie de la conscience que j'ai de mon état comme tu le dis mais je crois aussi que même dans le déni et avec le temps chacun peut évoluer .En tous cas je le souhaite .
                              Bises
                              Coucou !

                              T'embête pas, on a tous le droit de se plaindre et puis t'as de bonnes raisons, c'est pas facile ce que tu traverses en ce moment.
                              Oui je vois ce que tu veux dire pour la platitude dans le ressentiment, ma mère est comme ça aussi. Mais bizarrement qu'avec les enfants, avec les hommes elle était capable de tendresse. Avec les gamins elle bloque complètement. Je lui ai fait le reproche pendant de longues années puisque j'en ai beaucoup souffert et que ça m'a mise dans une insécurité affective assez importante. Aujourd'hui, je sais le pourquoi du comment et je regrette un peu de l'avoir tannée avec ça mais bon c'est fait, c'est fait..
                              C'est bien que t'arrive à surmonter ce blocage pour tes petites filles, pour elles comme pour toi, t'auras pas de regrets ou de culpabilité parce que tu te fais violence. C'est vraiment pas de chance pour ton chat, le même jour que l'hospi.. il y a vraiment des jours où rien ne va !
                              T'as le droit de l'appeler en visio ? Ce serait bien, elle pourra te voir comme ça.
                              Bon courage

                              Commentaire


                                Envoyé par plume00 Voir le message

                                Coucou !

                                T'embête pas, on a tous le droit de se plaindre et puis t'as de bonnes raisons, c'est pas facile ce que tu traverses en ce moment.
                                Oui je vois ce que tu veux dire pour la platitude dans le ressentiment, ma mère est comme ça aussi. Mais bizarrement qu'avec les enfants, avec les hommes elle était capable de tendresse. Avec les gamins elle bloque complètement. Je lui ai fait le reproche pendant de longues années puisque j'en ai beaucoup souffert et que ça m'a mise dans une insécurité affective assez importante. Aujourd'hui, je sais le pourquoi du comment et je regrette un peu de l'avoir tannée avec ça mais bon c'est fait, c'est fait..
                                C'est bien que t'arrive à surmonter ce blocage pour tes petites filles, pour elles comme pour toi, t'auras pas de regrets ou de culpabilité parce que tu te fais violence. C'est vraiment pas de chance pour ton chat, le même jour que l'hospi.. il y a vraiment des jours où rien ne va !
                                T'as le droit de l'appeler en visio ? Ce serait bien, elle pourra te voir comme ça.
                                Bon courage
                                Salut ,
                                comment vas-tu ?Pour moi ça va aujourd'hui .J'ai eu ma petite fille hier soir au téléphone ,quelle force .Elle est étonnante de courage.J'ai fort envi de la voir mais c'est impossible ,Covid oblige .
                                Enfin, c'est une mauvaise passe .
                                Je viens d'avoir ma mère au téléphone ,elle est toujours autant dans le déni de ma maladie .C'est exaspérant ,parfois j'en suis à la limite de l'insulter .Ainsi ,elle a la conscience tranquille comme si elle n'avait rien à voir avec mon état .
                                J'ai été violé tout gamin ,elle le nie ,et d'autres choses encore .Je suis en colère après elle .Bref ,ma schizophrénie a une histoire en plus d'être assise sur un terrain biologique .
                                Bon, excuses moi je suis un peu en colère .
                                Des gens te bousillent la vie et se réfugient dans une attitude qui les innocentent à leurs yeux ,quelle lâcheté !!!
                                Voilà , ma journée va bien se passer quand ma colère sera retombée.

                                Commentaire

                                Chargement...
                                X