Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Quoi faire?

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    Quoi faire?

    Bonjour, j ai arrêté l alcool l année dernière pour causes, de trou noir, d agressivité d enorme quantité consommée en peu de temps... je suis passé par le csapa ou je ne me suis pas du tout sentis à l aise, d ailleur le psy ma même directement dit que je n avais rien a faire ici car ma vie d apres elle est stable, j ai trouvé ça un peu culotté. Ne voulant plus toucher l alcool (car je commençais à avoir peur de moi-même), je n en suis pas resté là. Je suis donc allé voir mon médecin traitant. En discutant plus profondément avec lui, il s orientait vers un trouble du déficit de l attention.il m a donc conseillé un spécialiste pour un meilleur diagnostic, que je n ai pas voulu consulter. Pourquoi, je ne sais pas peut-être la peur aucune idée. Aujourd'hui ça trotte dans ma tête, tous mes problèmes peuvent ils se régler ? C est a dire, pourrai-je finalement réussir à discuter sans être distrait par moi-même, mieux dormir, être moins tête en l air, etc etc ...? Cela vaut il le coup d aller plus loin? Y a t il une meilleur vie, ou même un remède miracle? Sachant que ça ne m empêche pas forcement de vivre, j ai 4 enfants une maison un travail. Je partais sur un problème d alcool, je me retrouve avec autre chose en-tête.
    voila voilà, merci de me lire
    bon dimanche.
    Dernière modification par Ygann, 22/11/2020, 15h56.

    #2
    Essaie le CBD peut etre, cela marche apparement

    Commentaire


      #3
      Bonsoir, j ai déjà testé le cbd aucun effet... cela me paraît plus etre un placebo commercial qui coute la peau des fesses.

      Commentaire


        #4
        Bonjour Ygann,

        C’est important que tu travailles sur le côté psy. Cool que tu aies stoppé l’alcool.
        Je suis TDA également et borderline. Ce sont vraiment des pathologies invalidantes. Et facteurs de rechute dans l’alcool.
        Si tu n’es que TDA, ou TDAH, ça peut encore aller.
        Essaie de rencontrer un « vrai » psy, qu’il soit comportementaliste Ou analytique.
        De toutes façons, à notre époque, ils sont rarement 100 pour cent l’un ou l’autre.

        Courage

        Commentaire


          #5
          Bonjour kalmia,
          merci pour ta réponse. J ai repris rdv demain soir avec mon medecin traitant pour en reparler , j ai pris la décision de me faire prendre en charge. J ai l impression que ça empire depuis cette découverte, ou que je m en rends compte peut-être tout simplement, et ça devient gênant. Merci du conseil je lui en parlerai.
          je ne connaissais pas borderline, en regardant un peu sur le net ca ne doit pas être évident pour toi. Bon courage
          et bonne soirée à tous.

          Commentaire


            #6
            Coucou Ygann, on le répète souvent derrière l’alcool se cache des boulets(enfance), des maladies psy, il y’a toujours quelque chose qui nous empêchent de se sentir pleinement serein.

            Une fois qu’on a arrêté l’alcool on est plus apte à se connaître, à se comprendre.

            C’est une bonne idée de consulter sérieusement.

            Bonne journée
            arrêt avec soins pour moi, le 18 février 2014

            Commentaire


              #7
              Envoyé par louvaji Voir le message
              Coucou Ygann, on le répète souvent derrière l’alcool se cache des boulets(enfance), des maladies psy, il y’a toujours quelque chose qui nous empêchent de se sentir pleinement serein.

              Une fois qu’on a arrêté l’alcool on est plus apte à se connaître, à se comprendre.

              C’est une bonne idée de consulter sérieusement.

              Bonne journée
              Coucou louvaji, je ne suis pas psy mais je suppose que le passé joue un rôle majeur sur nos comportements du futur. C est là ou je compte bien creuser... meme si j essaie d aller de l avant, on fini toujours par revenir en arrière un jour. J ai eu, comme beaucoup d autre, une enfance bien compliquée, il y aura surment bien du travail à faire. Mais ce qui va bien pour moi, c est l enfance que j offre à mes enfants. Je fais du mieux que je peux pour surmonter tout ça et ma femme m aide beaucoup aussi.
              Bonne fin de journée

              Commentaire


                #8
                Coucou Ygann, je suis ravie que tes enfants te découvrent sobres, c'est le plus beau cadeau que tu pouvais leur faire, bien sûr ce dont tu parles n'est répertori comme maladie psy, pas besoin de medocs.

                Je suis née dans une famille dysfonctionnelle, mon et PN tu peux imaginer les dêgats et en plus ils m'ont diagnostiqué bi-polaire, du coup j'ai un traitement à vie depuis 7 ans je revis totalement.

                J'ai eue la chance les 2 premeiéres années de soins de ne pas travailler, donc j'ai passé une année et demi à me consacrer qu'a ça, j'ai compris pour quoi je buvais et surtout j'ai appris à me protéger de ce qui était toxique, j'ai surtout appris qui j'étais et ce qui me faisait du bien.

                Ca m'a permis de garder des outils qui m'ont été bien utile cette année, parce qu'encore une fois à 56 ans je me retrouve sans travaille, alors que ça faisait 5 ans que j'ètais très bien là-bas, ça va reprendre mais ça commence à être long.

                En tout cas tu peux être fiére du chemin parcouru si tu regardes en arriére, quand je vais pas très bien c'est ce que je fais.

                Bon dimanche Ygann.
                arrêt avec soins pour moi, le 18 février 2014

                Commentaire


                  #9
                  Je suis partie dans mon truc, je connais quelques personnes touchées par TDHA, ou zappeurs, je leur avais donné des conseils d'outils, qui évidemment ne marchent en cas sur elles, il y'a a une qui a le cerveau qui ne pas s'arrêter, d'une idée à une autre, de jours comme de nuits, l'autre en plus de cerveau et très speed, je ne suis pas sûre que ton médecin y connaisse quelque chose, j'ai vu par contre que le DDD avait mis des adresses de medecins specialisés dans un des 1 er post.


                  arrêt avec soins pour moi, le 18 février 2014

                  Commentaire


                    #10
                    Coucou louvaji non c est intéressant ce que tu dis, pas du tout hors sujet, t inquiète ca m arrive aussi de penser ça. Je ne sais pas trop pour la maladie, je me prends plus trop la tête le mois prochain je serai fixé, j essaie de relativiser en attendant.
                    mais tu vois y a des moments où tout part en cou..le. j ai mon chat qui a des gros problèmes de santé, hier je l emmène chez le véto.. sur la route je m arrte au tabac mettre l essence, et là gros doute que fais je ? Ou vais je? Fort heureusement, ça m est revenu en voyant la cage du chat. Je me rappel des mots de prof qui disaient, "yann a de grande capacité, mais alors si il rêvait moins ca sera pourrait être bien mieux et si il écoutait plus, ca changerait tout". Cette phrase m a poursuivi tout au long de ma vie.
                    resultat, je pense avoir fuit un problème personnel en me persuadant fuire d autres problèmes. Peut-être n y a t il aucun traitement, sans doute même rien a faire, mais j ai juste besoin de savoir avec certitude, après j aviserai. De plus mon grand fils commence à me laisser des doutes, j ai l impression de me revoir enfants. Donc en me soignant moi je l aiderai surment pour le futur lui aussi.

                    bonne journée.

                    Commentaire


                      #11
                      Complètement d’accord avec toi, surtout si tu commences à te revoir à l’âge de ton fils, tu sens qu’il pourrait souffrir des mêmes maux que toi(sauf l’enfance), ce qui déjà un énorme avantage, parce évidemment que tu pourras l’aider.

                      Tu pourras effectivement le conseiller, le comprendre mieux que personnes.

                      Bonne journée
                      arrêt avec soins pour moi, le 18 février 2014

                      Commentaire

                      Chargement...
                      X