Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Mais pourquoi les glacons ?

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    Mais pourquoi les glacons ?


    C'est un psychiatre, une neurologue et un psychanalyste qui prennent un verre dans un café du 6ème arrondissement.

    Soudain un énergumène hirsute fait irruption dans le café et se met à crier, très agité :

    " je veux un grand verre de trichloréthylène ! Tout de suite ! Du trichloréthylène et tout de suite, dans un grand verre et avec des glaçons !

    Sinon je casse tout ! "

    Alors bien sûr le garçon de café et les clients au bar sont interloqués.

    Et puis, à table, le psychiatre finit son sixième café noir et dit " Cet homme est un schizophrène et il est probablement dangereux !

    Il faut l'interner et le mettre en chambre d'isolement avec une injection de Clopixoll ! J'appelle la Police !"

    Et puis, la neurologue boit une gorgée de son Vittel citron et dit ;

    " Mmm... Cet homme souffre d'épilepsie, il est en crise et il présente sans doute un syndrôme de Korsakoff. Il me serait très utile dans mon

    UFR à la Pitié pour mes étudiants ; je programme un EEG et un scanner de l'encéphale !"

    Il se passe un petit moment, et puis le psychanalyste tire une bouffée de sa pipe, pose la tempe sur sa main, boit un gorgée de son thé ,

    regarde au loin et murmure :

    "... Mais pourquoi les glaçons ?..."


    #2

    Très bonne question.
    Le trichloréthylène ne lui posait aucun problème.



    Commentaire


      #3
      Envoyé par Kalmia Voir le message
      Très bonne question.
      Le trichloréthylène ne lui posait aucun problème.


      Kalmia Ben... Les psychanalystes, longtemps j'en ai eu un très sérieux...

      Et puis à un moment j'étais allé chez un autre. Alors lui, un jour j'arrive au rendez vous, et je venais d'être opéré au genou. J'avais une attelle qui me tenait la jambe du mollet à la cuisse.

      Dons il me dit "Entrez Monsieur, asseyez-vous", et puis lui s'asseoie, croise les jambes, pose le coude sur l'acottoir de son fauteuil et la tempe sur sa paume, et il me fait " Ouï, allez, dites moi..."

      Et moi je parle. De ceci celà de tout de rien.

      A la fin de la séance il me sort : "Oui... Alors, n'est-ce pas... Il me semble voyez vous, que vous avez du mal à articuler le " Je " avec le ' Nous "...
      Je pense à votre genou, n'est ce pas... ? "

      60 €. Quand même ! Pfff....


      Commentaire


        #4
        Quelle drôle d’idée

        d’aller voir un psychopathe, non, heu, pardon, un speak âne alice.
        C’est comme si tu avais mal aux dents et allais voir un corps do nié.

        60 euros, ben oui hein ?


        Dernière modification par Kalmia, 14/05/2021, 07h03.

        Commentaire

        Chargement...
        X