Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Je ne peux pas continuer comme cela

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    #16
    Bonjour Louvaji,

    Je ne suis pas encore mure pour une cure.

    ça me fait peur de lire qu'au bout de 6 mois après ton déménagement ça n'allait toujours pas. Je ne sais si c'est le fait d'avoir acheté un appart, de me retrouver dans un espace plus petit que ce que j'avais avant, d'être en étage ou tout cela cumulé qui me chavire. Je n'ai pas changé de quartier. Je repasse devant mon ancien chez moi tous les jours, c'est peut-être pire que le dépaysement.

    J'entame mon J2. J1 n'a pas été difficile à gérer au niveau de la consommation, mais des angoisses. Comme si je m'engageais encore dans quelque chose de nouveau. Alors que c'est juste un chemin normal de ne pas picoler toute seule chez soi.

    Enfin les angoisses ont été égales à celles de d'habitude. Et, naïvement peut-être, je compte sur l'arrêt de l'alcool pour qu'elle s'estompent un peu. Pour sortir du cercle vicieux, je vais mal alors je bois et comme je bois, je vais encore plus mal.

    Ornithologue certifiée

    Commentaire


      #17
      Coucou, j’ai décidé de m’en sortir au bout de 6 mois, parce que je ne voulais pas continuer comme ça, dans cette nouvelle ville.

      Des que j’ai commencé mes soins sérieusement, j’ai arrêté de boire, j’allais déjà mieux au bout de 6 mois après mon arrêt, je me suis sentie mieux dès la cure, elle a été libératrice pour moi.

      Il faut que tu sois franche avec ton psy, c’est très important, en ton traitement te sert beaucoup moins bien.

      Bonne soirée
      arrêt avec soins pour moi, le 18 février 2014

      Commentaire


        #18
        J'entame mon 3ème jour. Je n'ai pas eu de manque hier et avant-hier. Au contraire un sentiment de maîtrise assez agréable.

        Mais les angoisses sont toujours là. Je me dis simplement qu'elles ne sont pas augmentées par l'alcool.

        J'ai réfléchi à ces chamboulement dans ma vie et en intervenant sur un autre fil, je me suis dit que j'avais un sentiment permanent d'illégitimité.

        Du coup, ce sentiment est accru par le fait de devenir propriétaire. Et récemment, j'ai eu un moment un peu difficile avec un challenge que je n'étais pas sure de pouvoir relever au travail. Nouveau sentiment d'illégitimité. Pareil pour ma relation qui commence avec un nouveau chéri. Je ne trouve aucune raison objective à ce qu'il ait envie d'une relation avec moi : je me trouve moche, grosse, avec un sale caractère. Et rabat-joie en ce moment.

        La situation sanitaire et le télétravail rendent la situation encore plus difficile. Beaucoup de solitude et le petit vélo qui tourne en permanence. A partir de demain je vais recommencer à avoir un emploi du temps plus chargé. Je pense que ça va me faire du bien. Rencontrer des gens, des collègues.

        J'essaie de ne pas m'angoisser pour le week-end de 4 jours la semaine prochaine.

        Bonne journée à toutes et à tous.

        Ornithologue certifiée

        Commentaire


          #19
          Coucou Hermione, c'est très intéressant tes reflexions sur l'illégitimité, en faite en faisant très simple on n'a pas trouvé notre place, enfin je pense, j'ai fait une petite formation, il y'a une intervenante qui me disait je me dévalorisais beaucoup aussi, pourtant j'ai fait un long travail je me sens bien et équilibrée, avant de faire ma cure, je comprenais pas mal mes malaises, pareil un grand sentiment illégitimité mais différent du tien, finalement ça revient exactement au même, c'est toujours le même ressenti les mêmes émotions.

          Pourtant aujourd'hui, je connais mes qualités et j'en ai le sais vraiment, par contre il m'arrive encore de ne pas toujours légitime, surtout au boulot moi aussi, je sais que je suis énormément apprécier, pour mes valeurs et mes compétences.

          Aujourd'hui je sais ce que je suis, qui je suis, je connais mes limites, ce qu'il faut que je fasse pour me protéger.

          Par contre je ne savais pas comment m'en sortir, j'ai compris en parlant avec d'autres malades, y'a vraiment que ça qui m'a complétement libéré, j'avais eu des petits déclics, je galérais depuis 5 années à l'hôpital avec pourtant un super psychiatre, il a fallu encore un autre déclic, déménagement, mes amis, mes fréres qui me fuyaient, ceux que j'aimais.

          La période est difficile, je vis seule j'ai très mal vécu les 2 mois d'enfermements, je n'ai pas pensé à boire ça ne vient à l'idée et je crois qu'heureusement.

          Tu sais en cure tu aurais juste tes valises à poser, ne t'occuper que de ta maladie alcool et le reste suis, j'ai passé 30 en enfer, je n'ai rien pu construire, j'ai commencé ma vie à 49 ans, je suis contente de l'avoir fait sincèrement.

          Tu souffrirais moins, tu n'aurais plus qu'a lâcher prise et te concentrer sur toi, retrouver ta place tu en as une tout le monde en une, c'est juste des carences de l'enfance qui font qu'on a manqué quelque chose.

          Petite parenthèse cure, faut pas fermer la porte

          Bonne après midi.
          arrêt avec soins pour moi, le 18 février 2014

          Commentaire


            #20
            Envoyé par Hermione G Voir le message
            J

            La situation sanitaire et le télétravail rendent la situation encore plus difficile. Beaucoup de solitude et le petit vélo qui tourne en permanence. A partir de demain je vais recommencer à avoir un emploi du temps plus chargé. Je pense que ça va me faire du bien. Rencontrer des gens, des collègues.

            Je ressens la même chose mais je me dis aussi que ce temps est une aubaine pour faire plein de choses qu'on ne prenait pas le temps de faire. Ne serait ce qu'appeler un proche ou un ami de longue date qu'on a pas contacté depuis longtemps, écrire ce livre, faire de la musique....

            Commentaire


              #21
              Écrire ce livre...

              Ce grand projet que je remets à plus tard, depuis toujours.

              J'y ai encore repensé ces jours derniers en me disant que le fait de ne plus être embrumée par l'alcool allait me donner le déclic.

              Mais je procrastine.
              Ornithologue certifiée

              Commentaire


                #22
                Ah la procrastination....
                Écrire un livre, dit comme ca, ca peut paraitre être une montagne... alors il y a cette technique, qui revient très souvent dans mes lectures sur le développement personnel... découper en petits objectifs réalisables (un peu comme ton conseil des 24 h à la fois)..

                Exemple : aujourd'hui, j'écris une page, une intro, je définis les traits de caractère de mon personnage principal...
                300 pages bout à bout... ca fait déjà un bon livre :-)

                Commentaire


                  #23
                  Envoyé par Frater Nité Voir le message
                  Ah la procrastination....
                  Écrire un livre, dit comme ca, ca peut paraitre être une montagne... alors il y a cette technique, qui revient très souvent dans mes lectures sur le développement personnel... découper en petits objectifs réalisables (un peu comme ton conseil des 24 h à la fois)..

                  Exemple : aujourd'hui, j'écris une page, une intro, je définis les traits de caractère de mon personnage principal...
                  300 pages bout à bout... ca fait déjà un bon livre :-)
                  Tu y arrives ?
                  Ornithologue certifiée

                  Commentaire


                    #24
                    Tu as raison Frater, quand on a le nez dedans on a milles projets, des montagnes mêmes alors que ce n’est pas comme ça qu’on y arrive.

                    Il faut profiter du chemin, faire tous les jours un petit truc, un jour on fait sans faire attention.

                    Ne jamais regarder la montagne avant de commencer, c’est trop dur.

                    24h a la fois aujourd’hui je ne bois pas.

                    Bonne après midi
                    arrêt avec soins pour moi, le 18 février 2014

                    Commentaire


                      #25
                      Envoyé par Hermione G Voir le message

                      Tu y arrives ?
                      Cela commence à venir petit à petit mais je suis aussi un grand procrastinateur.

                      Commentaire


                        #26
                        Bonjour,
                        J4 aujourd'hui.
                        Je retrouve un sommeil de meilleur qualité.
                        Hier j'ai eu plusieurs fois la tentation de me dire "oh et puis merde, je prends un verre". Mais je ne sais pas prendre un verre, il m'en faut plus après. Il est beaucoup plus facile de ne pas prendre le premier que de lutter.
                        Reste à apprivoiser et habiter cet appartement.
                        Mon chéri vient ce week-end. Nous allons accrocher des tableaux aux murs. Créer un décor qui me ressemble.
                        Je vous souhaite à tous une bonne journée.
                        Ornithologue certifiée

                        Commentaire


                          #27
                          Coucou Hermione, bravo pour ces 4 jours, c’est bien comme projet ce week-end, après tu risques peut-être d’être un peu fatiguée.

                          Tu devrais faire une cure de magnesium et vitamines B6, ça va t’aider pendant tes débuts pour consolider ta reconstruction physique.

                          Tu peux boire de l’eau sucré, au début on est un peu en manque de sucre aussi.

                          Profites bien de ta journée
                          arrêt avec soins pour moi, le 18 février 2014

                          Commentaire


                            #28
                            Bonjour Hermione,

                            Bravo pour tes quatre jours! Moi, je viens de "célébrer" mes 4 mois. Je voulais te confirmer qu'il est plus facile de penser un 24 h à la fois, comme le conseille Louvaji. Aujourd'hui, je ne bois pas, demain, on verra... Petit à petit, on en vient à compter les semaines, les mois, puis j'imagine que vient un temps où l'on ne compte plus que les années... Comme toi, la qualité du sommeil est le plus grand bienfait de tous ceux que j'ai retrouvés en stoppant l'alcool. Après toutes ces années de galère, je me rends compte à quel point mon corps était épuisé, malmené!

                            Je trouve que tu as là un beau projet ce week-end. Pour tenir l'ennemie à distance, rien de mieux que de s'occuper l'esprit, de se changer les idées! Tu as de la chance de pouvoir habiter un nouvel endroit: le "timing" est parfait! Il te sera plus facile, à mon avis, de créer de nouvelles habitudes dans ce lieu qui ne te renvoie aucun souvenir. Tout est à rêver, tout est à construire.

                            Fais-toi plaisir et prends soin de toi! Demain, ce sera J-5, presque une semaine déjà!

                            Commentaire

                            Chargement...
                            X