Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Hp superette de la drogue

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    Oui la présence du shit dans les HP est une catastrophe
    Sans être consommatrice et sans rien demander, on m'en mettait dans les mains :/
    J'étais presque obligée d'expliquer pourquoi j'en voulais pas.
    Bravo BBoy pour ton arret.

    Laisser un commentaire:


  • libre78
    a répondu
    Envoyé par bungalowboy Voir le message
    Merci à tous de vos félicitations et encouragements
    franchement c'est une vrai bonne nouvelle

    tous mes encouragement pour la suite

    Laisser un commentaire:


  • bungalowboy
    a répondu
    Merci à tous de vos félicitations et encouragements

    Laisser un commentaire:


  • libre78
    a répondu
    Envoyé par bungalowboy Voir le message

    Il ne faut pas tout prendre au premier degré
    puis sache que j'ai arrêté le shit il y a un mois, le 15 septembre pour être précis.
    c'est une bonne nouvelle

    enfin je trouve

    Laisser un commentaire:


  • Veri
    a répondu
    Envoyé par bungalowboy Voir le message
    j'ai arrêté le shit il y a un mois, le 15 septembre pour être précis.
    Félicitations !

    Et en plus des bénéfices pour ta santé a terme, c'est ton porte monnaie qui va être content aussi ! Bravo !

    Laisser un commentaire:


  • Nasaryk
    a répondu
    Bonsoir

    Envoyé par bungalowboy Voir le message

    Il ne faut pas tout prendre au premier degré
    puis sache que j'ai arrêté le shit il y a un mois, le 15 septembre pour être précis.
    Bonne nouvelle j'ai un copain alcoolique severe qui ne boit plus depuis cinq mois

    Nasaryk

    Laisser un commentaire:


  • nans1906
    a répondu
    On a une approche de la drogue ambivalente, d'un côté, la plupart des grands artistes, écrivains, musiciens, peintres et sculpteurs consommaient des substances.

    En fait, le trafic n'existe que depuis que les drogues sont illicites mais il ne faut pas nier que dans toutes les cultures, il y a des produits pour atteindre des niveaux de conscience altérée. En Occident, c'est tabou parce que ça a été considéré comme de la sorcellerie et interdit par l'église, c'est un des nombreux maux qu'à causé la catastrophe du christianisme.

    C'est comme pour l'alcool à l'époque de la prohibition, encore un coup des ligues de vertus, où les gangster n'ont jamais autant prospéré.

    Laisser un commentaire:


  • nans1906
    a répondu
    Envoyé par bungalowboy Voir le message
    Derrière le trafic de stupéfiants, se cache le manque criant de personnel
    À l'hôpital général ils manquent de soignants alors en psy, la cinquième roue du carrosse médical ça doit être la pénurie
    Heureusement les patients peuvent se droguer
    J'ajouterais que derrière les produits stupéfiants, il y a l'inéfficacité des traitements. Et je pense qu'il y aurait toute une philosophie du soin qui est à revoir. La psychiatrie est trop judiciarisée.

    Laisser un commentaire:


  • nans1906
    a répondu
    Je sais pas qui a pris le temps de lire l'article mais il faut lire la conclusion : c'est que la santé manque de moyens et notamment la santé mentale, qui est déconsidéré.

    A part ça l'article fait passer les patients pour des toxicomanes irrecupérables comme le dit Cochise.

    A noter qu'on y détaille les systèmes de sécurité prévus dans les HP pour lutter contre les maychants dileur, comme les caméra et les patrouilles de police, sans parler du fait que les patients en crise risquent plus de fuir ces HP que de vouloir y aller de plein gré.

    La question sous jacente, et je m'étonne que Bboy ne l'ai pas évoquée, c'est est-ce que c'est dans ce genre de société que nous voulons vivre. Parce que là, j'ai l'impression qu'"on part dans un délire sécuritaire qui risque de finir comme dans le film demolition man.

    J'ai l'impression qu'il y a des gens qui ont bien kiffé le confinement et qui commencent à penser que s'ils ne font jamais rien, il ne va jamais rien se passer et :


    D'une, ils vivent dans une illusion

    De deux, c'est du totalitarisme que d'imposer à tous ce mode de vie

    Bref, je dirais que cet article te rassure, que tu en as besoin d'ailleurs, par rapport à tes choix de vie mais stp, ne cherche pas à imposer ton mode de vie à tout le monde car peut être que tu te trompes...

    Laisser un commentaire:


  • Matmatah
    a répondu
    Envoyé par M. Fahrenheit Voir le message

    "Le canard enchainé" est un hebdomadaire qui sort tous les mercredis et il s'agit de l'hebdomadaire du 13/10/2021
    Merci bien.

    Laisser un commentaire:


  • Matmatah
    a répondu
    Envoyé par bungalowboy Voir le message

    Il ne faut pas tout prendre au premier degré
    puis sache que j'ai arrêté le shit il y a un mois, le 15 septembre pour être précis.
    Bravo à toi, tu te sens mieux depuis, non?

    Laisser un commentaire:


  • M. Fahrenheit
    a répondu
    Envoyé par Matmatah Voir le message
    Il date de quand cette article ?
    "Le canard enchainé" est un hebdomadaire qui sort tous les mercredis et il s'agit de l'hebdomadaire du 13/10/2021

    Laisser un commentaire:


  • bungalowboy
    a répondu
    Envoyé par Matmatah Voir le message

    C'est limite de l'incitation à se droguer que tu fais je trouve.
    Il ne faut pas tout prendre au premier degré
    puis sache que j'ai arrêté le shit il y a un mois, le 15 septembre pour être précis.

    Laisser un commentaire:


  • Matmatah
    a répondu
    Envoyé par bungalowboy Voir le message
    Derrière le trafic de stupéfiants, se cache le manque criant de personnel
    À l'hôpital général ils manquent de soignants alors en psy, la cinquième roue du carrosse médical ça doit être la pénurie
    Heureusement les patients peuvent se droguer
    C'est limite de l'incitation à se droguer que tu fais je trouve.

    Laisser un commentaire:


  • bungalowboy
    a répondu
    Derrière le trafic de stupéfiants, se cache le manque criant de personnel
    À l'hôpital général ils manquent de soignants alors en psy, la cinquième roue du carrosse médical ça doit être la pénurie
    Heureusement les patients peuvent se droguer

    Laisser un commentaire:


  • Esox_Lucius
    a répondu
    En plus les patients devraient savoir que la drogue fait les effets contraires aux neuros par ex c'est deux actions biochimiques opposées. C'est un désastre ces patients n'atteindront jamais le rétablissement

    Laisser un commentaire:


  • Matmatah
    a répondu
    Envoyé par smilezou Voir le message

    C’est grave cette histoire ! heuresement qu’il ne s’est rien passé de plus ouai la
    drogue c’est vraiment de la merde ça fait faire n’importe quoi moi sous cannabis je dépensais de grosses sommes dans les jeux et je me
    goinfrais de bouffe ! Oui c’était une proposition consenti mais c’était un mec super dangereux donc je l’évitais par la suite
    Je suis bien d'accord avec toi.

    Tu as eu bien raison de l'éviter je crois.

    Laisser un commentaire:


  • smilezou
    a répondu
    Envoyé par Matmatah Voir le message

    Au moment où le gars qui était motivé par deux autres a essayé de m'attraper pour me tenir et assurément essayé de me violer, j'ai eu le temps de me barrer dans ma chambre. Ils ne m'ont pas suivi, et le lendemain c'était comme s'il ne c'était rien passé, une preuve qu'ils avaient assurément pris trop de drogues la veille.

    Ca va encore si c'est juste une proposition de rapport consentie, mais effectivement ça fait réfléchir je pense.
    C’est grave cette histoire ! heuresement qu’il ne s’est rien passé de plus ouai la
    drogue c’est vraiment de la merde ça fait faire n’importe quoi moi sous cannabis je dépensais de grosses sommes dans les jeux et je me
    goinfrais de bouffe ! Oui c’était une proposition consenti mais c’était un mec super dangereux donc je l’évitais par la suite

    Laisser un commentaire:


  • Matmatah
    a répondu
    Envoyé par smilezou Voir le message

    Ah oui tentative de violmon dieu c’est chaud ! Moi aussi à mon dernier séjour un grand black chelou m’avait dit de venir avec lui dans sa chambre et m’avais fait comprendre avec une phrase cru j’avais flipper on est mieux chez soi quand meme ou sinon essayer aller dans des cliniques de qualité si
    on peut ou maison de repos
    Au moment où le gars qui était motivé par deux autres a essayé de m'attraper pour me tenir et assurément essayé de me violer, j'ai eu le temps de me barrer dans ma chambre. Ils ne m'ont pas suivi, et le lendemain c'était comme s'il ne c'était rien passé, une preuve qu'ils avaient assurément pris trop de drogues la veille.

    Ca va encore si c'est juste une proposition de rapport consentie, mais effectivement ça fait réfléchir je pense.

    Laisser un commentaire:


  • smilezou
    a répondu
    Envoyé par Matmatah Voir le message
    Il date de quand cette article ?

    C'est pas plus mal que la presse en parle c'est clair, après c'est pas sur que ça fasse avancer quoi que se soit.

    Quand j'ai été interné, effectivement beaucoup de patients consommaient des drogues varié, pour ma part j'ai eu la force de dire non, même aux propositions d'anxiolytiques, je taxais juste une clope de temps en temps a un des dealers qui étaient des malades psy aussi et restais un peu avec eux pour ne pas me sentir trop seul.

    ​​​​​​J'ai aussi échappé à une tentative de viol, un jour ou certains avaient assurément pris, trop de drogues.
    Ah oui tentative de violmon dieu c’est chaud ! Moi aussi à mon dernier séjour un grand black chelou m’avait dit de venir avec lui dans sa chambre et m’avais fait comprendre avec une phrase cru j’avais flipper on est mieux chez soi quand meme ou sinon essayer aller dans des cliniques de qualité si
    on peut ou maison de repos

    Laisser un commentaire:


  • smilezou
    a répondu
    Fuck la drogue ça crée trop de malheurs dans ce monde la tentation est grande en cas de mal être mais il faut être fort c’est un piège bien être illusoire le bonheur est dans les choses simples il faut semer de bonnes graines dans sa vie et on sera récompenser ! Courage à tous ceux qui ont des addictions

    Laisser un commentaire:


  • Temina
    a répondu
    J ai vu ça aussi lors de mon hospitalisation il y a trois ans.
    Une fille hospitalisée avec son copain qui venait du dehors.
    Beaucoup prenaient du shit.
    Les soignants ont fouillé les armoires et plusieurs ont été renvoyés. Dont un gars SDF..

    Laisser un commentaire:


  • abili80
    a répondu
    j'étais révolté d'en voir aussi , mais que faire ? les malades se promenaient avec leur morceau de shit , pfff du grand nawak , l'hp a servi à me suivre mais ce fut de mauvais moments , on y voit de tout , ça pue quoi , bien content de ne plus y remettre les pieds

    Laisser un commentaire:


  • Matmatah
    a répondu
    Il date de quand cette article ?

    C'est pas plus mal que la presse en parle c'est clair, après c'est pas sur que ça fasse avancer quoi que se soit.

    Quand j'ai été interné, effectivement beaucoup de patients consommaient des drogues varié, pour ma part j'ai eu la force de dire non, même aux propositions d'anxiolytiques, je taxais juste une clope de temps en temps a un des dealers qui étaient des malades psy aussi et restais un peu avec eux pour ne pas me sentir trop seul.

    ​​​​​​J'ai aussi échappé à une tentative de viol, un jour ou certains avaient assurément pris, trop de drogues.

    Laisser un commentaire:


  • Cochise*
    a répondu
    C'est la même chose à Genève! Je n'ai pas lu l'article mais je me demande s'il n'assimile pas les patients à des marginaux camés?

    Laisser un commentaire:


  • libre78
    a répondu
    Envoyé par M. Fahrenheit Voir le message



    Je suis d'accord avec vous mais enfin on l'aborde dans la presse
    c'est pas la première fois que la presse si intéresse, mais jusqu'à aujourd'hui çà n'as rien changer

    Laisser un commentaire:


  • M. Fahrenheit
    a répondu
    Envoyé par Esox_Lucius Voir le message
    Je sais c'est exactement pareil dans mon hp. Et ces connards de dealers détruisent tout le travail des soignants qui bossent dur se lèvent tôt et gagnent 1800 euros par mois
    Envoyé par libre78 Voir le message
    c'est pas nouveau

    déjà moi en 2010 j'ai été aborder par ce genre de personnes

    et je pense que depuis çà c'est grave aggraver
    Je suis d'accord avec vous mais enfin on l'aborde dans la presse

    Laisser un commentaire:


  • libre78
    a répondu
    c'est pas nouveau

    déjà moi en 2010 j'ai été aborder par ce genre de personnes

    et je pense que depuis çà c'est grave aggraver

    Laisser un commentaire:


  • Esox_Lucius
    a répondu
    Je sais c'est exactement pareil dans mon hp. Et ces connards de dealers détruisent tout le travail des soignants qui bossent dur se lèvent tôt et gagnent 1800 euros par mois

    Laisser un commentaire:


  • M. Fahrenheit
    a crée une discussion Hp superette de la drogue

    Hp superette de la drogue

    je vous recommande vivement cet article du palmipède qui met en avant les dysfonctionnements du système de santé et son rapport aux dealers cantonnés à l'H.P.

    bonne lecture

    https://zupimages.net/up/21/41/j1nc.jpg
    Dernière modification par M. Fahrenheit, 16/10/2021, 20h57.
Chargement...
X