Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Psychodéfume (méthodes et trucs psy, gourouteries etc.)

Réduire
Ceci est une discussion importante.
X
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    #31
    Re : Psychodéfume (méthodes et trucs psy, gourouteries etc.)

    tu n'es pas sure d'arrêter demain ?

    Commentaire


      #32
      Re : Psychodéfume (méthodes et trucs psy, gourouteries etc.)

      Ben si....
      Sauf si je craque quoi !
      Neo
      "Deviens ce que tu es"
      Nietzsche Pindare

      Commentaire


        #33
        Re : Psychodéfume (méthodes et trucs psy, gourouteries etc.)

        un p'tit calendrier pour se rappeler des plaisirs de l'arrêt:

        Bienfaits lors de l'arrêt du tabac:

        • Dès les vingt premières minutes, la tension artérielle et la fréquence cardiaque reviennent à un niveau de base.

        • Après 24 heures, la nicotine est éliminée de l’organisme, ce qui diminue le risque d’infarctus du myocarde.Le monoxyde de carbone issu de la fumée est presque éliminé.La toux est plus forte, c'est bon signe !
        Vos poumons se décrassent. Votre organisme va être mieux oxygéné.

        • Après 48 heures, le goût et l’odorat s’améliorent, le sommeil devient de meilleure qualité.

        • Dès la première semaine
        L'activité physique et respirer redeviennent plus facile. Le goût revient et les aliments ont une nouvelle saveur. L'odorat s'affine.

        • Après les 15 premiers jours
        L'équilibre nerveux et le sommeil sont bien meilleurs.

        • Le premier mois
        L'encombrement bronchique et la toux diminuent (le tabac provoque 80% des cancers bronchiques), la voie s'éclaircie, le soufle s'améliore et votre teint n'est plus gris. Le risque d'infection diminue. On retrouve une certaine vigueur sexuelle.

        Votre confiance s'est renforcée et vous êtes fier de votre première victoire. Vous vous sentez plus libre.

        • Dès 6 mois
        Si vous avez grossi, votre poids est stabilisé. Vous avez une meilleure immunité contre les maladies, dont les inflammations et les troubles chroniques se raréfient.

        • Après 1 an
        Le risque de maladie coronarienne et le risque de crise cardiaque ont diminué de moitié.
        Le risque de cancer continue à diminuer. Le fonctionnement de vos poumons à augmenté d'environ 10%.

        • Après 2 ans
        Le risque d'infarctus du myocarde est redevenu celui d'un non-fumeur.

        • Après 5 ans
        Les risques de cancer de la bouche, de la gorge, de l'œsophage, du pancréas et de la vessie sont réduits de moitié.

        • Après 10 ans
        Le risque de crise cardiaque redescend au même niveau que celui d'une personne qui n'a jamais fumé. Le risque de mourir du cancer du poumon est réduit de moitié.

        • Après 15 ans
        Le risque de cancer du poumon rejoint celui d'un non-fumeur (le tabac provoque plus de 90% des cancers du poumon).

        Commentaire


          #34
          Re : Psychodéfume (méthodes et trucs psy, gourouteries etc.)

          Envoyé par satis
          Pour arrêter de fumer le plus facilement possible, il faut se rappeler ceci:

          Contrairement à une idée faussement répandue, il n'est pas si difficile que cela d'arrêter de fumer !

          Avant de bondir, lisez donc ci dessous:

          le plus grand obstacle dans l'arrêt de la cigarette n'est pas l'arrêt lui même mais l'image fausse que l'on s'en fait
          ...

          C'est à dire qu'on se dit:

          - qu'il est difficile d'arrêter
          - que l'on va être en manque
          - que l'on ne va pas supporter la situation
          - que l'on va stresser un max
          - qu'on va être énervé
          - qu'on va faire une dépression
          - qu'on va souffrir
          - que l'on va avoir plein de trucs bizarres et désagréables qui vont arriver (mal dormir, mal de tête, sècheresse buccale,etc)
          etc...


          ...ainsi que de la fausse image que l'on se fait de ce que nous apporte la cigarette:

          - qu'elle nous calme
          - qu'on ne peut s'en passer
          - qu'elle nous fait du bien
          - qu'elle donne du plaisir
          etc..


          Mais aussi parce qu'on se ment...

          Bref on a décidé d'arrêter, mais on se fait un gros cinéma dans la tête qui nous provoque un stress complètement injustifié. Donc avant même d'avoir arrêté, on s'est fabriqué soigneusement, soi-même, une grosse barrière !

          Or ce qu'il faut savoir, c'est que l'esprit a un pouvoir formidable sur le physique :

          Ce stress que nous nous provoquons tout seul - alors qu'il n'a pas lieu d'être - provoque bien des désagréments, mais lesquels ? Et bien tout simplement ceux que l'on pense qui doivent arriver, tiens donc !!!(je vous ai fait une petite liste plus haut, mais elle n'est pas exaustive)


          baah, vous dites vous ? le spasmophile éclairé que je suis, peut vous le dire: pendant des années j'avais des douleurs au côté gauche de la poitrine jusqu'à ce qu'un médecin me dise que c'était normal puisque je savais que le coeur était de côté là. Hop, du jour au lendemain, sans médocs: plus de douleur à gauche de la poitrine Etrange, non ? Ben pour l'arrêt de la clope c'est pareil: si vous êtes persuadé d'un désagrément, il arrivera, et pire vous allez vous l'amplifier comme pour vous donner raison, ce n'est pas plus compliqué que cela !

          Or ces désagréments tendent à amplifier encore le stress, stress qui tend à amplifier les désagréments, qui tendent à amplifier le stress, etc...ça devient très rapidement un cercle vicieux qui fait que beaucoup vont se décourager et finalement...replonger, pour faire cesser enfin tout cela...croient-ils (mon dieu que je suis mal .....ah mais ouf ! sainte clope est là qui va me sauver !)

          Grossière erreur !

          Pourquoi grossière erreur ? Car replonger provoque un autre stress !!! le stress de l'échec ! Et vas-y que je te me dévalorise ! (mon dieu que je suis mal, et même sainte clope n'y peut rien, allez tant pis j'en reprends une et puis une autre, mon dieu c'est mal, mais je le mérite, j'suis nul ). Et puis bien sûr refumer ne change rien: on se sent toujours aussi mal moralement et physiquement, sinon pire.

          Conclusion ?


          Restez zen ! Restez zen et vous n'aurez pas plus de désagréments que maintenant en fumant, bien au contraire ! Focalisez-vous sur les aspects positifs (et il y en a des tonnes !).
          Vous ressentez un appel ? C'est un leurre ! A partir du moment où vous êtes déterminé à arrêter, vous n'avez plus besoin de la cigarette: vous êtes libre !
          Et surtout arrêtez de penser ! Vivez c'est tout !

          En appliquant ce principe, certains pourront arrêter sans aucun substituts, et d'autres plus méfiants, en utiliseront. Peu importe: le principal est d'être persuadé que tout se passera bien et s'il faut pour consolider cela utiliser des béquilles, pourquoi pas après tout ? Mais ne vous reposez quand pas entièrement sur ces béquilles: votre arrêt dépend de vous avant tout, de votre moral.

          Choisir le bon moment
          Il n'y a pas de bon ou de mauvais moment, il y a LE moment où vous êtes décidé ! Sachez que si vous n'êtes pas déterminé fermement, si vous vous cherchez des prétextes pour reculer, vous en trouverez toujours et surtout vous ne trouverez jamais de bon moment: il y aura toujours un problème dans votre vie, un petit quelque chose qui n'ira pas car la vie n'est pas un long fleuve tranquille loin s'en faut (heureusement d'ailleurs sinon on s'ennuirait !). Il faut donc prendre une décision un jour et s'y tenir, point barre. Vous ne le savez pas encore, sans doute, mais vous en êtes tout à fait capable !
          Certains vous diront qu'il faut choisir une date ? Pour ma part, je n'ai pas fait ainsi: je m'étais dit que j'arrêterai un jour mais je ne savais pas quand.
          Je me suis levé un jour normalement,sans penser à rien: j'ai fumé ma clope du matin et...10 minutes après, j'ai décidé que j'arrêtai ! oui comme ça, hop ! je me suis surpris. Le fait de me fixer une date à l'avance me stressait trop, or je connais les effets pervers du stress et je n'aime pas me faire du mal. Vous, vous ferez comme vous voudrez

          Rappelez vous ceci: le bonheur n'est pas au bout du chemin, il est le chemin lui-même et donc il n'est pas de meilleur moment pour vivre (ou arrêter de fumer) que maintenant ! N'attendez pas d'être mort pour arrêter de fumer ! Profitez enfin de la vie MAINTENANT et cessez de vous trouver des prétextes pour reculer votre arrêt.

          bonne défume
          Bonsoir SATIS
          Pour ma part, ça fait du bien de lire tes conseils pourtant j'avais envie d'une seule cigarette ce soir juste pour le plaisir mais non.Toute façon j'en ai pas, de ce fait je n'ai pas retiré d'argent de la semaine. Sur le forum et dans mon entourage, je constate que les hommes ont plus de volonté que les femmes surtout les anciens gros fumeur. Bonne soirée.
          Ma fille attend son tour pour aller sur le PC

          Arrêt clope depuis le 15/2

          Commentaire


            #35
            Re : Psychodéfume (méthodes et trucs psy, gourouteries etc.)

            Je ne pense pas que les hommes aient plus de volonté que les femmes (d'ailleurs la défume n'est pas une question de volonté, mais de détermination ) A mon avis, ce serait plutôt qu'ils ne traitent pas les problèmes tout à fait de la même façon, et surtout qu'ils ne se posent pas les mêmes questions. De par leur éducation, ils ont tendance à chercher l'efficacité avant tout: "on me dit que ça marche, j'applique, et je me pose pas de questions inutiles qui pourraient me faire douter". Les hommes sont très terre à terre. Les femmes, elles, font tout passer par le ressenti, elles lui font souvent trop confiance (le fameux sixième sens féminin) et ça peut leur jouer des tours.

            Commentaire


              #36
              Re : Psychodéfume (méthodes et trucs psy, gourouteries etc.)

              Tout à fait d'accord avec toi Satis.
              Ca me rappelle mon homme qui a arrêté il y a 10 ans pour "me soutenir" (bon,j'avais juste repris en cachette depuis 15 jours).Il a pris 3 nicorettes et basta;C'etait fini pour lui (et pourtant,3 paquets par jour).
              Je crois qu'ils font,point.

              Ou c'est peut-être grâce à l'amouuuur,c'est à dire moi? hihi
              Arrêt de la clope le 14 février 2013

              Commentaire


                #37
                Re : Psychodéfume (méthodes et trucs psy, gourouteries etc.)

                http://www.defitabac.qc.ca/defi/fr/index.html

                Un lien, s'il peut aider qq'un tant mieux.

                Commentaire


                  #38
                  Re : Psychodéfume (méthodes et trucs psy, gourouteries etc.)

                  pour motiver et en plus on rigole (et ce n'est pas un lien commercial !):
                  Sketche de la cigarette
                  Dernière modification par satis, 20/03/2009, 18h10.

                  Commentaire


                    #39
                    Re : Psychodéfume (méthodes et trucs psy, gourouteries etc.)

                    Bonsoir à Tous et Toutes,
                    j'aimerais savoir quoi penser, d'une thérapie cognitivo-comportementaliste (TCCiste) dans l'arrêt du tabac et/ou du cannabis ?
                    Si quelqu'un a une expérience à ce sujet ou simplement un avis sur la question, j'en suis friante!

                    merc d'avance

                    Commentaire


                      #40
                      Re : Psychodéfume (méthodes et trucs psy, gourouteries etc.)

                      Un non-fumeur ou une non-fumeuse : c’est quoi ? Si vous regardez dans le dictionnaire, vous pourrez y trouver une définition du style : ”personne qui ne fume jamais”, le contraire de fumeur. Pour la médecine, un non-fumeur, c’est une personne qui n’a pas fumé au cours des douze derniers mois.

                      Mais, en réalité, un non-fumeur c’est bien plus qu’une personne qui ne fume jamais et surtout bien plus qu’une personne qui n’a pas fumé au cours des douze derniers mois.

                      Le non-fumeur ne se pose jamais les questions de savoir s’il va pouvoir fumer ou non, de savoir s’il aura assez de cigarettes pour tenir jusqu’au lundi matin ! C’est une personne qui ne déleste pas son porte-monnaie quotidiennement chez les buralistes, qui ne se déplace jamais avec ses “munitions”, qui ne tousse pas le matin, qui n’est pas essoufflée dès le premier étage, qui n’a pas une odeur de cendrier froid sur elle, qui n’a pas les doigts jaunis, le teint gris et les dents noires (pour ne parler de ce qui est visible !)…

                      Le non-fumeur, c’est une personne à qui on ne pose jamais la question : “pourquoi tu fumes ?” A qui on ne dit jamais : ”va dehors, pour fumer !” Une personne que l’on ne supplie pas : “tu sais, tu devrais arrêter de fumer !”…

                      Le non-fumeur, c’est une personne qui n’est pas chassée de tous les lieux publics et à qui, il n’est pas interdit de ne pas fumer. C’est une personne qui ne tombera pas malade du fait de ne pas fumer.

                      Le non-fumeur, c’est une personne qui ne connaît pas son bonheur, qui est libre, qui ne pense jamais au tabac, qui, pendant son sommeil, ne rêve jamais qu’il est en train de fumer, et qui n’a nul besoin de justifier le fait qu’il ne fume pas, à lui-même comme à son entourage, en permanence. Il ne pose jamais la question : “pourquoi je ne fume pas ?”

                      Lorsqu'on dit le non-fumeur ne connaît pas son bonheur, ce n’est pas tout à fait vrai, car il en prend conscience, par exemple, lorsqu’il est entouré de fumeurs et qu’il commence à être incommodé ou qu’il voit ses collègues tirer sur leur cigarette sous la pluie et en plein vent, au pied de l’immeuble de bureaux !

                      A part le fait que le non-fumeur ne fume jamais, il vit complètement normalement. Il peut boire un café, un peu de vin, prendre l’apéro, jouer aux cartes, téléphoner, travailler, regarder le foot à la télé, sortir le samedi soir… Connaître des moments de bonheur, de tristesse, d’ennui, de stress… Il ne fume jamais et il n'y pense jamais ! Elle n’est pas belle la vie du non-fumeur ?

                      Tous les fumeurs candidats à la défume, doivent comprendre et accepter que le problème est de fumer et non pas d’arrêter de fumer comme on tente de leurs faire croire.


                      don't worry, be happy

                      ce texte n'est pas de moi: je l'ai trouvé sur le net, mais vu que c'était un site commercial, je préfère vous le citer que donner le lien afin de respecter la charte
                      Dernière modification par satis, 14/05/2009, 15h40.

                      Commentaire


                        #41
                        Re : Psychodéfume (méthodes et trucs psy, gourouteries etc.)

                        SATIS tu m'est d'une grande utilité...
                        du coup! je fait arreter demain sans patch(du moins essayer),et je vous tiens aux courrant,mais si je fait comme tu as dit pourquoi sa ne fonctionnerais pas? je suis motivée ou pas?..

                        Commentaire


                          #42
                          Re : Psychodéfume (méthodes et trucs psy, gourouteries etc.)

                          bonjour mounette.
                          Tout d'abord, essaie d'éviter de poster sur les posts épinglés (c.a.d. marqués important) comme celui-ci: ils ne se veulent pas être des espaces de discussion mais une source de documentation claire.

                          Crée plutôt ton propre post sur le forum tabac, et tu verras que nombreux seront les gens qui te répondront avec plaisir, t'aideront, te soutiendront.

                          Commentaire


                            #43
                            Re : Psychodéfume (méthodes et trucs psy, gourouteries etc.)

                            Bonjour , je viens d'imprimer votre extrait de livre , excellent , je vais le lire tous les jours pour me motiver - je vous félicite .

                            une question : j'ai déjà arrêté l'année dernière avec du Champix , je n'ai tenu "que" 1 mois car je ne pensais qu'à fumer à longueur de journée , et ce n'était plus vivable .
                            je viens juste d'arrêter , avec Champix , il y a 2 jours ...! .pas facile

                            MA QUESTION : est-ce que je peux prendre des Gommes ou des Patches pour m'aider , je sais que ça va être dur , je Veux tenir

                            MERCI de me répondre

                            Bien cordialement

                            Nutsy05

                            PS Pouvez-vous me répondre en message privé , ou en mail , c'est plus facile ...

                            Commentaire


                              #44
                              Re : Psychodéfume (méthodes et trucs psy, gourouteries etc.)

                              Arrêter de fumer par l'autohypnose...est-ce sérieux ???

                              http://www.tinyurl.com/hypnosemp3

                              Commentaire


                                #45
                                Re : Psychodéfume (méthodes et trucs psy, gourouteries etc.)

                                Envoyé par Pento
                                Arrêter de fumer par l'autohypnose...est-ce sérieux ???

                                http://www.tinyurl.com/hypnosemp3
                                Bon, j'avais envie d'essayer, j'ai craqué et j'ai acheté la séance "et si vous arrêtiez de fumer". J'ai pris contact avec l'hypnothérapeute, il suffit de l'écouter plusieurs fois par semaine. J'attaque demain...

                                Je reviendrai vers vous,

                                Pento

                                Commentaire

                                Unconfigured Ad Widget

                                Réduire
                                Chargement...
                                X