Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Comment consulter un psychiatre ? Où ? Est-il remboursé par l'assurance maladie ?

Réduire
Ceci est une discussion importante.
X
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    Comment consulter un psychiatre ? Où ? Est-il remboursé par l'assurance maladie ?

    esct-ce qu quelqu'un sait si l'on va voir un psychiatre ou un psychologue si l'on est remboursé ( combien) environ et si on a la cmu si c pris en charge?merci d'avance.pataclope
    Dernière modification par Pandore, 28/07/2005, 14h33.

    #2
    Comment consulter un psychiatre ? (En France)

    Bonjour,

    On est remboursé par l'assurance maladie si l'on consulte un psychiatre, qui est un médecin spécialiste.

    La meilleure façon de consulter un psychiatre est d'être conseillé par ton médecin généraliste, qui peut t'orienter si c'est nécessaire vers le psychiatre avec lequel il a l'habitude de collaborer, dont il peut évaluer la pratique grâce aux informations des patients.

    Pour chercher dans l'annuaire des médecins un psychiatre conventionné secteur 1 (sans dépassement d'honoraires) il faut aller sur le site de l'assurance maladie ici http://www.ameli.fr/1/profsante.html et remplir le formulaire de recherche en choisissant "conventionné secteur 1".

    En ce qui concerne le remboursement, voilà les dispositions qui s'appliquent à compter d 8 février 2006 :

    L'arrêté du 24 janvier 2006 portant approbation de l'avenant n° 10 à la convention nationale des médecins généralistes et des médecins spécialistes a été signé, et publié au Journal Officiel du 7 février 2006.

    Vous pourrez trouver le texte ici

    Donc les soins réalisés par les psychiatres et neuropsychiatres qui sont en accès spécifique au sens de l'article 1.3.1 de la convention médicale sont les soins de psychiatrie prodigués aux patients de moins de 26 ans.

    Pour les plus de 26 ans il faut donc passer par le médecin traitant pour pouvoir être remboursé au maximum.

    Si c'est le psychiatre qui est le médecin traitant :

    Psychiatre secteur 1 : consultation 37€ - remboursement 24,90 €

    Psychiatre secteur 2 (honoraires libres) : remboursement 23,01 €

    En passant par le médecin traitant, et pour un suivi régulier :

    Psychiatre secteur 1 : consultation 40 € - remboursement 27 €

    Psychiatre secteur 2 (honoraires libres) : remboursement 23,01 €

    => Ces conditions sont applicables également aux moins de 26 ans, qui bénéficient de l'accès spécifique.

    En passant par le médecin traitant, et pour un avis ponctuel :
    (c'est-à-dire que c'est un psychiatre que vous n'avez pas vu dans les 6 mois précédents, et qui peut vous voir 3 fois au maximum à ce tarif)

    Psychiatre secteur 1 : consultation 50 € - remboursement 34 €

    Psychiatre secteur 2 (honoraires libres) : remboursement 34 €

    Sans passer par le médecin traitant :

    Psychiatre secteur 1 : consultation 47 € maximum - remboursement 21,10 €

    Psychiatre secteur 2 (honoraires libres) : remboursement 19,58 €

    Sinon tu peux consulter un psychiatre dans un centre médico psycho pédagogique (CMP).

    Pour trouver le CMP dont tu dépends (nous dépendons tous d'un CMP rattaché à un secteur psychiatrique, suivant le lieu où nous habitons) il suffit d'aller sur http://www.pagesjaunes.fr/pb.cgi? et de taper dans la rubrique "nom" : "centre médico psychologique" et dans la rubrique "département ou région" le nom de ta région, ou le n° de ton département.

    Ensuite tu en choisis un pas loin de chez toi et tu l'appelles en donnant ton adresse pour demander si c'est de ce CMP que tu dépends. Si ce n'est pas le bon, ils vont t'indiquer celui que tu dois appeler.

    Une fois que tu as déniché le CMP dont tu dépends, tu les appelles pour demander un rendez-vous. Si on te dis que le rendez-vous n'est possible que dans 3 mois, ce qui est un délai courant, soit tu prends ce rendez-vous, soit ce délai est trop long pour toi, et là tu leur demandes des coordonnées de psychiatres qu'ils ont l'habitude de recommander et que tu pourrais consulter un peu plus rapidement.

    On peut également consulter des psychiatres dans les dispensaires, centres médicaux, hôpitaux, ou quand il s'agit d'une urgence, aux urgences de l'hôpital psychiatrique ou de l'hôpital général, ou en s'adressant aux services d'urgences psychiatriques.

    Les psychologues ne sont pas des médecins, et ne sont donc pas remboursés quand ils exercent en libéral. Leurs prestations sont prises en charge par l'assurance maladie quand ils consultent en CMP ou à l'hôpital.

    Cordialement,
    Dernière modification par Pandore, 17/02/2006, 15h37.
    Pandore

    « Les mots sont des planches jetées sur des abîmes, avec lesquelles nous traversons l’espace d’une pensée...»
    Paul Valéry



    Commentaire


      #3
      Re : Comment consulter un psychiatre ? Où ? Est-il remboursé par l'assurance maladie ?

      Envoyé par pataclope
      esct-ce qu quelqu'un sait si l'on va voir un psychiatre ou un psychologue si l'on est remboursé ( combien) environ et si on a la cmu si c pris en charge?merci d'avance.pataclope

      j'essaye de faire reponse a ce message en regle generale un psychiatre est remboursé securité social tandit que un psychologue n'est pas remboursé securité social mais renseigne toi tu parle de cmu ????????????? mais je pense que c'est la meme chose que ceux qui payent leurs consultation, la societe n'a pas envie de faire cadeau d'un psychologue au cmu,de toute facon n'est pas peur les psychologues ne sont pas meilleur que les psychiatres aller courage...joel
      Dernière modification par jojodaix, 26/08/2005, 05h26.

      Commentaire


        #4
        Re : Comment consulter un psychiatre ? (En France)

        Bonjour Pandore,

        Je trouve très intéressant que tu nous partage toutes ces informations.

        Je reçois de temps à autre des questions à ce propos de la part de correspondant-e-s qui visitent le site de TPL en Projection International (www.personnalitelimite.org) et je t'avoue que tu m'aides considérablement à leur répondre.

        J'ai visité le site de l'Assurance maladie de la France, et j'ai pu indentifier quelques mises à jour :
        Vous consultez un médecin gynécologue, ophtalmologue, psychiatre, neuropsychiatre ou neurologue






        Vous pouvez consulter directement un médecin gynécologue, ophtalmologue, psychiatre, neuropsychiatre ou neurologue. Vous serez remboursé normalement.
        Secteur conventionnel du médecinTarif en euros applicable au 1er juillet 2005Base de remboursementTaux de remboursement
        Gynécologuesect. 1






        sect. 2 avec option de coordination





        27,0027,0070 %
        sect. 2(honoraires libres) 23,0070 %
        Ophtalmologuesect. 1






        sect. 2 avec option de coordination







        27,0027,0070 %
        sect. 2(honoraires libres) 23,0070 %
        Psychiatre






        Neuropsychiatre
        Neurologue





        sect. 1






        sect. 2 avec option de coordination





        40,0040,0070 %
        sect. 2(honoraires libres) 34,3070 %







        Voir aussi la liste des 30 affections de longue durée (ALD 30) prises en charge à 100% est fixée par l'article D 322-1 du code de la sécurité sociale :On y retrouve : Affections psychiatriques de longue durée (comportant un traitement prolongé et une thérapeutique particulièrement coûteuse) :



        Je tiens aussi à te remercier Pandore pour m'avoir antérieurement partagé l'information suivante :
        J.O n° 232 du 5 octobre 2004 page 17039


        texte n° 19





        Décrets, arrêtés, circulaires


        Textes généraux
        Ministère de la santé et de la protection sociale





        Décret n° 2004-1049 du 4 octobre 2004 relatif à la liste des affections comportant un traitement prolongé et une thérapeutique particulièrement coûteuse



        NOR: SANS0423075D









        Le Premier ministre,

        Sur le rapport du ministre de la santé et de la protection sociale et du ministre de l'agriculture, de l'alimentation, de la pêche et des affaires rurales,

        Vu le code de la sécurité sociale, notamment son article L. 322-3 ;

        Vu le code rural, notamment son article L. 742-3 ;

        Vu l'avis du Haut Comité médical de la sécurité sociale en date du 8 septembre 2004 ;

        Vu l'avis du conseil d'administration de la Caisse nationale d'assurance maladie des travailleurs salariés en date du 3 septembre 2004,

        Décrète :





        Article 1


        L'article D. 322-1 du code de la sécurité sociale est modifié comme suit :

        1° Au seizième alinéa, le mot : « lèpre » est remplacé par les mots : « maladie d'Alzheimer et autres démences » ;

        2° Au vingt-quatrième alinéa, les mots : « psychose, trouble grave de la personnalité, arriération mentale » sont remplacés par les mots : « affections psychiatriques de longue durée » ;

        3° Au trentième alinéa, après les mots : « tuberculose active » est ajouté le mot : « lèpre ».


        Article 2


        L'annexe au présent décret, qui mentionne les critères médicaux utilisés pour la définition des affections de longue durée « maladie d'Alzheimer et autres démences » et « affections psychiatriques de longue durée », est annexée à l'article D. 322-1 du code de la sécurité sociale.


        Article 3


        Le ministre de la santé et de la protection sociale, le ministre de l'agriculture, de l'alimentation, de la pêche et des affaires rurales et le secrétaire d'Etat à l'assurance maladie sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du présent décret, qui sera publié au Journal officiel de la République française.



        Fait à Paris, le 4 octobre 2004.



        Jean-Pierre Raffarin



        Par le Premier ministre :



        Le ministre de la santé

        et de la protection sociale,

        Philippe Douste-Blazy

        Le ministre de l'agriculture, de l'alimentation,

        de la pêche et des affaires rurales,

        Hervé Gaymard

        Le secrétaire d'Etat à l'assurance maladie,

        Xavier Bertrand






        A N N E X E



        CRITÈRES MEDICAUX UTILISÉS POUR LA DÉFINITION DES AFFECTIONS DE LONGUE DURÉE « MALADIE D'ALZHEIMER ET AUTRES DÉMENCES » ET « AFFECTIONS PSYCHIATRIQUES DE LONGUE DURÉE »

        Critères médicaux utilisés pour la définition de l'affection de longue durée « maladie d'Alzheimer et autres démences » et ouvrant droit à la limitation ou à la suppression de la participation de l'assuré

        La démence est un syndrome dû à une affection cérébrale habituellement chronique et progressive. Il est caractérisé par une perturbation durable de nombreuses fonctions corticales supérieures, telles que la mémoire, l'idéation, l'orientation, la compréhension, le calcul, la capacité d'apprendre, le langage et le jugement. Les perturbations cognitives s'accompagnent habituellement (et sont parfois précédées) d'une détérioration du contrôle émotionnel, du comportement social ou de la motivation. Elles ont un retentissement sur la vie quotidienne ou sur la vie professionnelle. Le syndrome survient dans la maladie d'Alzheimer, dans les maladies vasculaires cérébrales et dans d'autres affections, qui touchent le cerveau primitivement ou secondairement (par exemple : VIH, traumatisme crânien, maladie de Huntington, maladie de Pick, maladie de Creutzfeldt-Jakob, maladie de Parkinson, intoxications chroniques à des substances psychotropes, etc.).

        Les éléments de diagnostic de ces diverses affections sont en cohérence avec les recommandations de l'ANAES.

        Critères médicaux utilisés pour la définition de l'affection de longue durée « affections psychiatriques de longue durée » et ouvrant droit à la limitation ou à la suppression de la participation de l'assuré

        Trois ordres de critères médicaux doivent être réunis pour ouvrir droit à la limitation ou à la suppression de la participation de l'assuré : le diagnostic de l'affection, son ancienneté et ses conséquences fonctionnelles.

        I. - Diagnostic établi selon la liste et les critères de la CIM 10 :



        1. Les psychoses : schizophrénies, troubles schizo-affectifs

        et troubles délirants persistants



        Seront exclus les troubles psychotiques aigus et transitoires (bouffées délirantes isolées).



        2. Les troubles de l'humeur récurrents ou persistants



        Troubles bipolaires (maladies maniaco-dépressives).

        Troubles dépressifs récurrents (après trois épisodes au moins).

        Troubles de l'humeur persistants et sévères.

        Seront exclus : l'épisode dépressif isolé, la réaction dépressive brève, la réaction aiguë à un facteur de stress et la dysthymie légère.



        3. Les déficiences intellectuelles et les troubles graves

        du développement durant l'enfance



        Sous cette rubrique, figurent les déficiences intellectuelles primaires (retard mental, psychoses infantiles déficitaires) comportant une réduction notable de l'efficience et intriquées à des troubles psychiatriques et/ou à des troubles marqués de la personnalité ou du comportement. Les troubles du développement retenus débutent dans la première ou la deuxième enfance, et concernent des fonctions liées à la maturation biologique du SNC, avec une évolution continue sans rémission (autisme infantile, troubles graves des conduites et du fonctionnement social débutant dans l'enfance, troubles envahissants du développement,...).



        4. Les troubles névrotiques sévères et les troubles graves

        de la personnalité et du comportement



        Sous cette rubrique, il convient de faire entrer des perturbations qui, d'un point de vue nosographique, ont été individualisées sous des terminologies diverses :

        - troubles anxieux graves ;

        - états limites ;

        - troubles profonds de la personnalité : paranoïaque, chizoïde, dyssociale... ;

        - troubles du comportement alimentaire (anorexie mentale...) ;

        - troubles addictifs graves ;

        - troubles précoces de l'identité de genre ;

        - dysharmonies évolutives graves de l'enfance, etc.

        Il est essentiel, sur ce terrain, de ne pas étendre à l'excès le cadre des troubles mentaux justifiant l'exonération du ticket modérateur. A titre d'exemple :

        - parmi les manifestations de type hystérique, retenir seulement les phénomènes de conversion répétitifs et prolongés ou la méconnaissance étendue des éléments de réalité ;

        - parmi les manifestations de type obsessionnel, retenir : l'envahissement par des conduites compulsionnelles et/ou par des rites contraignants, la présence de modes de pensée paralysants ;

        - parmi les manifestations de type phobique, retenir l'extension des mesures d'évitement et des moyens contraphobiques, les phases prolongées de sidération ;

        - parmi les manifestations anxieuses, retenir : la souffrance du sujet, l'impossibilité de faire des projets, la restriction marquée des intérêts, l'anticipation systématiquement péjorative de l'avenir.

        II. - L'ancienneté de cette affection : elle ne doit pas être inférieure à un an au moment de la demande pour bénéficier de l'exonération. Il appartient au médecin traitant de fournir des repères chronologiques sur l'histoire de cette affection.

        III. - Conséquences fonctionnelles (aspects cognitifs, affectifs, comportementaux...) qui doivent être majeures et en relation directe avec cette affection. Il s'agit de décrire le handicap créé par l'affection dans la vie quotidienne du patient puisque, en psychiatrie, la sévérité du diagnostic n'est pas toujours corrélée à la sévérité du handicap qui en découle.



        Cordialement,
        Dernière modification par Pandore, 11/05/2007, 18h13.

        Commentaire


          #5
          Re : Comment consulter un psychiatre ? Où ? Est-il remboursé par l'assurance maladie ?

          Envoyé par pataclope
          esct-ce qu quelqu'un sait si l'on va voir un psychiatre ou un psychologue si l'on est remboursé ( combien) environ et si on a la cmu si c pris en charge?merci d'avance.pataclope
          bonjour,
          le psychiatre est remboursé à 100 pour 100 mais pas le psycologue. comme le dit l autre personne qui ta repondu , ton médecin genéraliste peut aider, mais si je peus te donner un conseil evite d aller consulter un psychiatre à l hopitale si l aspect du bureau , de la salle d attente te paraissent "depressive". pour te trouver un psu en dehord de l hopital je te souhaite bon courage en espérant que tu n habite pas saint etienne car ils sont tous pris
          N.B désolée pour les fautes

          Commentaire


            #6
            Re : Comment consulter un psychiatre ? Où ? Est-il remboursé par l'assurance maladie ?

            Bonjour,
            J'aimerai avoir une consultation avec ma copine.
            J'ai 20ans et je ne connais pas très bien comment ca marche.
            J'ai cru comprendre qu'avec un psychiater, on était remboursé tandis que le psychologue non. Dans le domaine de la consultation, qu'est ce qui est différent entre ces 2 métiers ?

            J'ai cherché aussi des psychiatres dans mon département et je vois écri cela :
            Secteur : CONVENTIONNE (La base de remboursement de l'assuré correspond aux honoraires payés sauf cas exceptionnel)
            Option conventionnelle : Médecin non-référent


            Qu'est ce que ca veut dire exactement ? Merci

            Commentaire


              #7
              Re : Comment consulter un psychiatre ? Où ? Est-il remboursé par l'assurance maladie ?

              Envoyé par jojodaix
              n'est pas peur les psychologues ne sont pas meilleur que les psychiatrese toute facon aller courage...joel
              Dans tout les cas il y a de bons et mauvais psychiatres et psychologues.... Seul la manière d'apréhender les problèmes peut différer et je qualifierai de mauvais psychiatres ceux qui se limitent à aborder les problèmes d'un point de vu strictement médicamenteux ; la souffrance psychiques ne se limite pas à un processus chimique....

              Commentaire


                #8
                Re : Comment consulter un psychiatre ? Où ? Est-il remboursé par l'assurance maladie

                Envoyé par pataclope
                esct-ce qu quelqu'un sait si l'on va voir un psychiatre ou un psychologue si l'on est remboursé ( combien) environ et si on a la cmu si c pris en charge?merci d'avance.pataclope
                Avec la CMU tu peux consulter psychiatre et psychologue, mais tu as des endroits où tu peux aller gratuitement...

                Commentaire


                  #9
                  Re : Comment consulter un psychiatre ? Où ? Est-il remboursé par l'assurance maladie ?

                  Bonjour

                  J'ai lu sur le post "dans la presse" que désormais, il faudra passer par son médecin traitant avant d'aller voir un psychiatre, sinon on n'est pas remboursé intégralement.
                  Quelqu'un sait-il si cette mesure s'applique dés le 1er janvier 2006, ou bien si un texte doit encore êtrevoté pour qu'elle soit validée?
                  Merci !

                  Commentaire


                    #10
                    Re : Comment consulter un psychiatre ? Où ? Est-il remboursé par l'assurance maladie ?

                    Je suis un peu hors sujet (et un peu feignant : je pourrais chercher avant de poser la question) mais c'est quoi la différence entre un psychiatre et un neuropsychiatre ?

                    Commentaire


                      #11
                      Re : Comment consulter un psychiatre ? Où ? Est-il remboursé par l'assurance maladie ?

                      Envoyé par Laurie
                      Bonjour

                      J'ai lu sur le post "dans la presse" que désormais, il faudra passer par son médecin traitant avant d'aller voir un psychiatre, sinon on n'est pas remboursé intégralement.
                      Quelqu'un sait-il si cette mesure s'applique dés le 1er janvier 2006, ou bien si un texte doit encore êtrevoté pour qu'elle soit validée?
                      Merci !
                      Bonsoir,

                      Actuellement, si vous avez plus de 26 ans, le parcours de soins coordonné s'applique, si vous souhaitez être complètement remboursée.
                      = passage par le médecin généraliste.

                      Commentaire


                        #12
                        Re : Comment consulter un psychiatre ? Où ? Est-il remboursé par l'assurance maladie ?

                        Envoyé par legentilluc
                        Je suis un peu hors sujet (et un peu feignant : je pourrais chercher avant de poser la question) mais c'est quoi la différence entre un psychiatre et un neuropsychiatre ?
                        Bonsoir,

                        Neuropsychiatre, c'est un ancien terme pour désigner une spécialité hybride : neurologue et psychiatre.
                        La neurologie, en gros, s'intéresse aux pathologies organiques du système nerveux central (le cerveau et la moëlle épinière) et du système nerveux périphérique (les nerfs).
                        La psychiatrie s'occupe des troubles psychiques (qui peuvent d'ailleurs avoir un substrat organique).

                        Les deux spécialités sont bien à part de nos jours. Elles sont exercées par des docteurs en médecine, contrairement aux psychologues.

                        Commentaire


                          #13
                          Re : Comment consulter un psychiatre ? Où ? Est-il remboursé par l'assurance maladie ?

                          Bonsoir,
                          Envoyé par Doc38
                          Bonsoir,

                          Actuellement, si vous avez plus de 26 ans, le parcours de soins coordonné s'applique, si vous souhaitez être complètement remboursée.
                          = passage par le médecin généraliste.
                          Plus exactement, ce sera le cas quand l'avenant conventionnel n° 10 signé en décembre paraîtra au Journal Officiel.
                          Pandore

                          « Les mots sont des planches jetées sur des abîmes, avec lesquelles nous traversons l’espace d’une pensée...»
                          Paul Valéry



                          Commentaire


                            #14
                            Re : Comment consulter un psychiatre ? Où ? Est-il remboursé par l'assurance maladie

                            Envoyé par Pandore
                            Bonsoir,

                            Plus exactement, ce sera le cas quand l'avenant conventionnel n° 10 signé en décembre paraîtra au Journal Officiel.
                            Bonsoir,
                            merci pour ces précisions,très utile pourôter tout prétexte à consulter, mais il n'en demeure pas moins un problème: à partir de quel moment faut-il consulter un psychiatre? J'ai l'impression qu'il y a plusieurs catégories de patients. Ceux pour lesquels la démarche est naturelle, et ceux qui n'ont jamais franchi le pas,comme moi: partagée entre la peur face à un inconnu qui pourrait me manipuler et l'envie d'aller chez quelqu'un de confiance que je ne trouverais jamais.
                            Les moments où je suis à deux doigts de l'impasse, de la crise, du néant, comme vous le voulez se font plus fréquents, à cause de la dyshydrose palmoplantaire, et mon couple en prend un coup. Je deviens un boulet, je travaille à reculons, je me perds dans un lamento perpétuel.
                            Est-ce plutôt un psychologue ou un psychiâtre qu'il faut consulter?Y-a-t-il une différence dans leur démarche vis à vis du patient du fait de leur formation?
                            Faire un bilan psy est-il possible? SI mon médecin traitant n'a pas jugé utile de me conseiller quelqu'un, lorsque je l'ai évoqué, cela veut-il dire que je pose un faux problème???????
                            J'espère obtenir des conseils,même si je ne suis pas forcément intervenu correctement dans la discussion, merci

                            Commentaire


                              #15
                              Re : Comment consulter un psychiatre ? Où ? Est-il remboursé par l'assurance maladie

                              Bonjour Marat,
                              Envoyé par marat
                              Bonsoir,
                              à partir de quel moment faut-il consulter un psychiatre?
                              J'ai l'impression qu'il y a plusieurs catégories de patients. Ceux pour lesquels la démarche est naturelle, et ceux qui n'ont jamais franchi le pas,comme moi
                              C'est probablement juste une impression que tu as, parce que tu vois les autres de l'extérieur, et que tu ne sais rien du cheminement intérieur qui les a conduits à franchir la porte d'un psychiatre, psychologue, psychanalyste ou psychothérapeute. Cette démarche n'est naturelle pour personne, puisqu'elle impose dès le départ un certain nombre de remises en question : "ça" n'est pas normal, "ça" ne fait pas partie de mon "caractère", "ça" n'est pas inéluctable, ce ne sont pas les autres qui sont responsables de "ça", il est possible de faire quelque chose contre "ça", etc...
                              partagée entre la peur face à un inconnu qui pourrait me manipuler et l'envie d'aller chez quelqu'un de confiance que je ne trouverais jamais.
                              Je ne crois pas qu'on trouve quelqu'un "de confiance". On tombe sur quelqu'un, souvent un peu par hasard, et la confiance se crée à deux, dans la relation, au fil du temps.
                              Les moments où je suis à deux doigts de l'impasse, de la crise, du néant, comme vous le voulez se font plus fréquents, à cause de la dyshydrose palmoplantaire, et mon couple en prend un coup. Je deviens un boulet, je travaille à reculons, je me perds dans un lamento perpétuel.
                              Est-ce plutôt un psychologue ou un psychiâtre qu'il faut consulter?Y-a-t-il une différence dans leur démarche vis à vis du patient du fait de leur formation?
                              Faire un bilan psy est-il possible? SI mon médecin traitant n'a pas jugé utile de me conseiller quelqu'un, lorsque je l'ai évoqué, cela veut-il dire que je pose un faux problème???????
                              A partir du moment où il y a souffrance importante, et difficulté à travailler, pourquoi attendre davantage ? La différence essentielle entre psychiatre et psychologue est que le psychiatre est habilité à prescrire des médicaments, et est remboursé par l'assurance maladie. Pour choisir il faut prendre en compte aussi la disponibilité et la facilité d'accès. Si tu penses que ta maladie est peut-être d'origine psychosomatique, il serait peut-être bon de rechercher un spécialiste dans ce domaine.
                              Pandore

                              « Les mots sont des planches jetées sur des abîmes, avec lesquelles nous traversons l’espace d’une pensée...»
                              Paul Valéry



                              Commentaire

                              Unconfigured Ad Widget

                              Réduire
                              Chargement...
                              X